Immigration : pour le secrétaire à la Défense britannique, l’Angleterre est “submergée”

Le ministre de la Défense britannique Michael Fallon a dépeint la réalité de l’immigration en Grande-Bretagne et ses implications futures, ce qui a suscité une assez vive polémique de l’autre côté de la Mer Celtique.

Durant un entretien télévisé, M. Fallon a parlé de villes “en état de siège” sous la pression d’un “vaste nombre” d’immigrés et que des mesures devaient être prises pour réduire la liberté de circulation de ces derniers. Il a évoqué la nécessité de “prévenir des villes entières d’être submergées par des travailleurs étrangers”.

Le mot “submergées” a suscité les critiques de la gauche ainsi que de l’UKIP de Nigel Farrage dont le porte-parole a qualifié le terme “d’excessif”.

Cette polémique intervient alors qu’Andrew Green, président de “Migration Watch” vient de brosser dans la presse anglaise un portrait apocalyptique du remplacement de population dans ce pays. Le Daily Mail relate ses déclarations :

“Le ministère de l’Intérieur indique que nous avons connu environ 250 000 entrées par an depuis dix ans… A ce rythme, cela ajoutera 12 millions d’immigrés à la population globale d’ici 20 ans. C’est énorme. Cela représente une fois et demi la population de Londres, ou douze fois la population de notre seconde ville la plus peuplée, Birmingham” a déclaré l’expert.

“Les effets se font déjà ressentir. Les maternités sont sous une pression croissante. Les salles de classe sont en surcapacité. Le logement est un autre Lire la suite

7 centrales nucléaires survolées illégalement par des drones en octobre

Sept centrales nucléaires, dont une en déconstruction, ont été survolées par des drones en octobre, «sans conséquences sur la sûreté ni le fonctionnement des installations», a-t-on appris mercredi auprès d’EDF, qui a porté plainte.

Le premier survol a été détecté le 5 octobre au-dessus de la centrale en déconstruction de Creys-Malville (Isère), selon EDF. Les autres survols ont eu lieu au-dessus des centrales de Gravelines (Nord), Cattenom (Moselle), du Blayais (Gironde), du Bugey (Ain), de Chooz (Ardennes) et de Nogent-sur-Seine (Aube).

EDF a porté plainte à deux reprises en dix jours après le survol de sa centrale nucléaire de Saint-Vulbas (Ain) par un «aéronef assimilable à un drone», selon une information du site internet de la centrale.

20 Minutes

Seine-Saint-Denis : diplôme chef de rayon; profession… instituteur

Voilà ce qu’est en train de devenir l’école. Effrayant. Les diplômes n’ayant plus aucune valeur, le niveau ayant chuté de façon dramatique, certain territoire étant devenu tellement ingérables que n’importe qui peut entrer dans l’enseignement. On en arrive à une situation de tiers-mondisation de la France.
Et ce n’est pas faute de vous avoir prévenu…..

Catherine Da Silva, directrice d’école en Seine-Saint-Denis et membre du SNUIPP, a dénoncé le recrutement hasardeux dans son département de certains contractuels.


Catherine Da Silva : "Ils n'ont pas le concours… par Europe1fr

Diplôme : chef de rayon ; profession : instituteur. Cette drôle d’association serait pourtant une réalité dans les écoles primaires de France, selon Catherine Da Silva, directrice d’école et membre du SNUIPP (syndicat nationale unitaire des instituteurs et professeurs des écoles) invitée sur Europe 1.

[...]

Selon les critères officiels de ce recrutement, un master est nécessaire pour prétendre à devenir contractuel, c’est-à-dire avoir un bac+5. En réalité révèle Catherine Sa Silva, « des gens qui ont une licence ou un BTS sont recrutés », soit des niveaux d’études de bac+2 ou bac+3.

N’importe qui peut être prof ? Catherine Da Silva ne veut pas aller aussi loin : « C’est difficile de dire n’importe qui », reconnaît-elle. Mais ce qui est sûr, c’est que les contractuels recrutés « n’ont pas les diplômes requis, ni la formation ». Le rectorat a pourtant assuré à la directrice qu’il y avait une vérification du diplôme mais « là, clairement, moi, j’ai eu quelqu’un qui a un BTS Commerce qui se destine à être chef de rayon dans un supermarché et qui a effectué un remplacement de 10 jours ».

Catherine Da Silva raconte : « J’ai eu une architecte, une designer… des gens qui n’avaient pas forcément le profil ». Elle ne veut cependant pas généraliser car « certains Lire la suite

Nouveau titre du rappeur Kaaris :

« Bleu blanc rouge j’vais te baiser, je suis venu t’annihiler »

« Jamais je n’serais intégré, je ne serais jamais assimilé »

« Mon genre d’espèce déter se fait rare comme les orang-outans »

extrait des paroles:

Bleu Blanc Rouge j’vais te baiser, je suis venu t’annihiler
Jamais je n’serais intégré, je n’serais jamais assimilé
Regarde pas c’que j’vais leur faire, parce que c’est pas très ragoûtant
Mon genre d’espèce déter’ se fait rare comme les orangs-outans
L’argent le vice de la Terre, trop envoûtant
Il me reste des lambeaux de chair, sur les crocs en goûtant
Cette pétasse de merde me gonfle pour moi c’est toujours le même kwaah
Elle prend du volume quand elle gonfle, pourquoi j’fais toujours le même poids ?
L’Éducation Nationale, c’est comme une gardav’
D’puis tout p’tit j’lui mets dans l’trou d’balle, des potes-ca dans le cartable
Je reste parce que, y’a v’la les thos-my
Tu dis qu’tu t’en bat les couilles, vasectomie
J’veux de l’or partout sur le corps, malgré les tribulations
C’est pas l’tout que tu soit mort, j’veux gagner par strangulation

Quand la CIA recrutait des nazis comme espions

Précisons que les nazis ont trouvé refuge en Amérique du nord, en Amérique du sud, mais aussi en Égypte, en Syrie, en Irak…

——-

On estime, sur la foi de documents déclassifiés, que les services américains ont eu recours à de nombreux cadres du IIIe Reich.

Quelques jours après l’arrestation d’Adolf Eichmann en Argentine, le 11 mai 1960, un homme se présente au siège de la CIA à Langley, pour faire part de ses inquiétudes légitimes: Otto Albrecht von Bolschwing, c’est son nom, redoute d’être kidnappé à son tour par les agents du Mossad, les services secrets israéliens. Cet ancien Hauptsturmführer (capitaine) SS, proche d’Eichmann, a assisté celui-ci dans l’élaboration de la solution finale, l’extermination du peuple juif décidée par le IIIe Reich. Des agents de la «Centrale» le rassurent: aucun renseignement à son sujet ne sera communiqué aux services secrets israéliens. Pourquoi au demeurant l’Amérique lâcherait-elle ce zélé serviteur, recruté dès le printemps 1945, exfiltré en 1954, logé en famille à New York, puis naturalisé en 1959?

Les États-Unis ont enrôlé plus d’un millier d’anciens nazis tels que von Bolschwing, selon Lire la suite

Une star de Wall Street parie sur l’effondrement de la France

Pariez sur les banques grecques, et contre la France ! Tel est le conseil prodigué lundi par l’une des grandes stars de Wall Street, David Einhorm, lors d’une conférence d’investisseurs à New York. Le PDG du fond activiste Greenlight Capital, à qui l’on doit plusieurs coups de maître (dont l’anticipation de la faillite de Lehman Brothers dès 2007) a dressé un tableau dramatique de la situation en France : « Les marchés obligataires considèrent la France comme l’Allemagne, alors qu’elle ressemble bien davantage à la Grèce», indiquait-il dans sa présentation .

Il voit d’ailleurs Athènes dans une meilleure situation que Paris : « La Grèce a bu la potion amère, elle a restructuré ses obligations et son économie. Elle a cessé de vivre au-dessus de ses moyens. La France, elle, semble trop fière pour se réformer», indique-t-il en dénonçant en vrac la taxe à 75%, les 35 heures et les tensions avec la Commission européenne autour du dernier budget «anti-austérité».

Chiffres à l’appui, il montre que la charge de la dette payée par la Grèce est désormais inférieure à celle de la France (en pourcentage de leur croissance).

Lire la suite sur Les Echos

Najat Vallaud-Belkacem veut autoriser les mamans avec voile dans les sorties scolaires

La ministre de l’Éducation nationale souhaite rétablir la possibilité pour les femmes voilées d’encadrer des classes pendant les sorties scolaires. Cela serait également valable pour les femmes juives qui portent la kippa ou le turban sikh.

3933663_meres-voilees-new-deux-trois

Le débat promet de faire rage vu la sensibilité extrême du sujet. Najat Vallaud-Belkacem, auditionnée par l’Observatoire de la Laïcité le 21 octobre 2014, a réclamé la possibilité pour les mamans portant des signes religieux (voile islamique, croix, foulard, etc.), d’accompagner les sorties scolaires.

Pourquoi Najat Vallaud-Belkacem veut changer la loi

Pourtant, citée par le Nouvel Obs , la ministre de l’Éducation Nationale, qui prétend s’appuyer sur une décision du Conseil d’État, explique que « les parents accompagnant des sorties scolaires ne sont pas soumis à la neutralité religieuse. Ils ne peuvent être considérés comme des agents auxiliaires du service public et soumis aux règles du service public. (…) Le principe c’est que dès lors que les mamans (les parents) ne sont pas soumises à la neutralité religieuse, comme l’indique le Conseil d’Etat, l’acceptation de leur présence aux sorties scolaires doit être la règle et le refus, l’exception. »

Pour la ministre, qui veut s’opposer à une laïcité de combat, la solution est d’appliquer des refus exceptionnels donc, en cas de prosélytisme religieux, mais une autorisation de principe si la maman se contente d’accompagner la sortie sans évoquer le thème de la religion, autrement que par sa tenue vestimentaire.

QUE RÉPONDENT LES OPPOSANTS ?

Pour les partisans de la circulaire Chatel, l’interprétation est tout autre. « Quand ils sont accompagnateurs de sortie scolaire, ils représentent également l’institution, tout autant que les professeurs », estime Jean-Rémy Girard, secrétaire national du Syndicat National des Lycées et Collèges (SNALC), sur l’antenne de RMC.

CE QUE L’AFFAIRE MAXENCE BUTTEY REVELE DU FRONT NATIONAL

Source

La conversion à l’islam de Maxence Buttey, un jeune élu local du Front national, a été révélée samedi dernier par « Le Parisien ». L’histoire pourrait être traitée rapidement et analysée comme l’errance personnelle d’un élu sur les quelque 1500 conseillers municipaux que compte le FN. En réalité, cette conversion, en particulier dans les réactions qu’elle suscite, révèle certaines tensions idéologiques et le manque de clarté de certains dirigeants du FN sur l’islamisation de la France.

Car ce dont témoigne la conversion de Maxen­ce Buttey, élu FN de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, c’est bien de l’islamisation de notre pays. Le phénomène des conversions de jeunes « Français de souche » a été largement commenté dans le cadre des départs de jeunes « Français » pour le djihad en Syrie ou en Irak. Voici donc désormais qu’il touche jusqu’au sein du parti de Ma­ri­ne Le Pen ! Et ce faisant, il vient interroger en profondeur le Front national sur sa ligne politique quant aux questions identitaires et civilisationnelles. Alors que le FN n’était parvenu à présenter que deux listes en Seine-Saint-Denis, celle menée par Maxence Buttey à Noisy-le-Grand, une autre menée par un militant historique, Daniel Bousselaire, à Rosny-sous-Bois, l’annonce de la conversion de la jeune tête de liste – Maxence Buttey a 22 ans – a de quoi décontenancer. D’autant qu’elle touche un jeune homme qui figurait en 22e position sur la liste conduite par Aymeric Chauprade lors des élections européennes ! On fera grâce à Chauprade de croire que ce candidat lui fut imposé… Mais il y avait pourtant quelques signes qui auraient pu alerter les instances du parti en amont.

Des certitudes sur le Coran…

On se souvient du tollé médiatique qu’avait provoqué Marine Le Pen en dé­cembre 2010 lorsqu’elle avait considéré les prières de rue comme une « occupation » du territoire. Propos assumés et réitérés en juillet 2013 sur LCI. Maxence Buttey, dont il faudra bien qu’on nous explique comment il est de­venu tête de liste, ne partage manifestement pas l’avis de la présidente puis­que, le 16 mars 2014, à quelques jours du premier tour des élections municipales, c’est justement lors d’une de ces « occupations du territoire » qu’il est allé faire campagne ! On peut ainsi découvrir sur sa page Facebook une photo où on le voit en grande discussion avec un homme – sans doute l’imam – pendant que de très nombreux musulmans sont agenouillés en pleine rue, et en pleine prière. La photo est assortie d’un commentaire enthousiaste : « Nombreuses rencontres avec les Noiséens cette semaine. Chaleureuse rencontre avec la communauté musulmane. » Très chaleureuse même a priori, puisque si l’on en croit l’article de nos confrères du « Parisien », c’est no­tamment lors de ces rencontres et de ces discussions avec l’imam de Noisy pendant la campagne des municipales qui l’a décidé à se convertir, en juillet dernier. Pourtant il aura fallu attendre que Maxence Buttey tente d’éclairer les infidèles peuplant (encore) les instances du FN 93 sur sa nouvelle religion pour que ça commence à coincer. « J’étais au courant de sa conversion depuis quelques mois, mais je considère que le mail envoyé à plusieurs responsables est prosélyte » déclare ainsi à « Metro » le tout jeune (19 ans) secrétaire départemental de Seine-Saint-Denis, Jordan Bardella.


…et des doutes sur l’affaire Merah

Début octobre, Maxence Buttey a en effet envoyé aux responsables départementaux du parti une vidéo intitulée « Les miracles du Coran », qui prétend que le « livre sacré » présente déjà de nombreuses découvertes scientifiques, apparues depuis, qu’il était impossible de connaître il y a 1 400 ans. Ce qui tendrait donc à prouver qu’il est un don d’Allah à Mahomet et aux hommes. Il aura donc fallu attendre la diffusion de cette vidéo très exaltée, comme l’est désormais Maxence Buttey, pour que ce dernier soit suspendu. Il aura d’ailleurs plus exactement fallu attendre que Didier Labaune, membre du bu­reau départemental du FN et ancien élu du PartirRadical de Borloo à Saint-Denis, révèle lui-même cette affaire aux médias pour que des sanctions tombent. Pour lui aussi d’ailleurs, puisqu’il a été, comme Maxence Buttey, suspen­du de ses responsabilités départementales, le FN lui reprochant d’avoir rendu public les événements ! Au FN, on au­rait manifestement préféré laver la djellaba en famille ! En tout cas, ce n’est donc pas sa con­version à l’islam que l’on reproche à Maxence Buttey, mais son « prosélytisme » à travers l’envoi de cette vidéo. Plus étonnant, aucun cadre du parti n’a jugé utile de commenter les doutes émis par Maxence Buttey sur « la version officielle des attentats du 11 septembre 2001 » ou le « flou autour de l’affaire Me­rah ». Le FN sait décidément renouveler ses conspirationnistes…


Triomphe et impasse du relativisme

« Attention ce n’est pas la conversion qui nous pose problème. Nous avons un principe au FN auquel nous tenons vraiment qui est de ne pas mélanger la politique et le religieux. Ce Lire la suite

Gonesse (95) : une femme enceinte blessée après le caillassage d’un bus

Une femme enceinte a été blessée à la tête suite à un jet de pierres, ce mardi soir, alors qu’elle se trouvait à bord d’un bus des Courriers d’Ile-de-France (CIF), à Gonesse.

La scène s’est produite dans la rue de Paris, peu avant 19 heures. Le chauffeur du bus, fortement choqué, a été pris d’un malaise. Les deux victimes ont été conduites au centre hospitalier de Gonesse.
Les jours de la passagère, qui ne souffre que de blessures légères, ne sont pas en danger.

D’après la CGT, les conducteurs des lignes 11 (qui relie Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, à Goussainville, et qui a été visé par le caillassage) et 95-02 (qui relie Roissy RER à Montmorency) ont exercé dans la foulée leur droit de retrait. « Les salariés subissent des caillassages récurrents, dénonce Jamal Benkissaou, secrétaire du CHSCT des CIF, dans un communiqué. La direction n’apporte aucune solution, si ce n’est faire pression et menacer les salariés pour travailler dans un environnement dangereux. » Ce mercredi matin, le trafic a repris normalement.

Source