La marque américaine derrière les afflux de réfugiés (vidéo)

Mis en avant

Dans l’émission d’hier soir – « Les afflux de réfugiés dans l’UE sont une stratégie US-américaine » – nous avons expliqué la stratégie de globalisation des quatre soit-disant « flows ininterrompus » (en français flux). Celle-ci provient du géostratégie militaire US-américain Thomas P.M. Barnett. Je cite Barnett: « Comme condition préalable pour le fonctionnement sans heurts (de la globalisation), nous devons permettre quatre ‘Flows’ durables et sans entraves. » Les afflux actuels, presque surdimensionnés, de réfugiés vers l’Europe, font partie de la stratégie du « Flux sans entraves », qui en l’occurrence vise l’Europe et n’a le droit d’être empêché par aucun gouvernement ou institution selon Barnett.

Immigration : Quand TF1 s’associe à la femme de Jamel Debbouze pour en faire la propagande

vu sur Fdesouche

Grands Reportages du 30 août 2015 – Chambon-le-Château : une terre d’accueil

A Chambon-le-Château, en Lozère, le maire a eu une idée audacieuse pour lutter contre la désertification rurale. Depuis 2003, le village accueille une cinquantaine de demandeurs d’asile, des étrangers menacés de mort dans leur pays. C’est le cas des Syriens Khaled et Manal, des Albanais Ziya et Gentiana, et de John et sa famille, un Nigérian menacé par Boko Haram. Leurs enfants vont tous à l’école du village avec les petits Chambonnais. Peggy Campel, la directrice, leur apprend à parler français. A Chambon-le-Château, le « vivre ensemble » et la solidarité s’expérimentent au quotidien. En 2008, des habitants se sont même mobilisés pour soutenir une famille du Kosovo qui allait être expulsée. Aujourd’hui, cette famille a obtenu la nationalité française et vit toujours en Lozère.


Strasbourg (67) : 25 % des enfants choisissent le menu hallal dans les cantines scolaires

Standard ou végétarien, hallal ou simplement sans porc : jusqu’à quatre menus sont proposés depuis des années dans les cantines à Strasbourg, sans faire de polémique dans une région marquée par le régime du Concordat, qui confie à l’Etat la gestion des quatre cultes religieux reconnus.

[…] Tous les menus sont préparés par l’Alsacienne de restauration. Une telle variété entraîne forcément un « léger surcoût » pour la mairie, notamment pour les plats hallal, produits à part et de nuit, pour ne pas les mélanger avec les autres menus, explique Eric Wolff, directeur de l’Alsacienne de restauration.

Si elle trouve un prestataire adapté, la municipalité envisage aussi de proposer un menu casher, à la suite de certaines demandes en ce sens de la communauté juive, importante à Strasbourg.

Entre 65 et 70 % des enfants qui mangent quotidiennement dans les cantines municipales strasbourgeoises optent pour le menu standard, 25 % pour le menu hallal, Lire la suite

Une exposition crypto-pédophile illégale avec les deniers publics ? Possible en sociétalie.

Pour les photos voir Fdesouche

Stu Mead est un artiste américain vivant en Allemagne. Son travail pictural figuratif  traite principalement des déviances sexuelles. Certains dessins montrent des scène zoophiles,  pédophiles, ou scatophiles, parfois les deux ensemble.

tforts-fleur

Cette oeuvre particulièrement « difficile » n’a pas empêché La Friche de la Belle de Mai à Marseille, d’exposer Stu Mead, et Reinhard Scheibner, lors de l’évènement « Berlinhard ». L’oeuvre de Rinhard Scheibner est aussi consacrée aux déviances sexuelles. Selon le journal La Marseillaise : « Ces deux artistes sont connus pour leurs œuvres figuratives, abordant facilement des thèmes plutôt dérangeants comme la pédophilie, la bestialité ou le sexe chez les adolescents. D’un point de vue purement artistique, ces peintres réussissent à traiter ces sujets polémiques en laissant le visiteur seul face à ses propres limites. »

Des limites qu’imposent la loi, car la pratique de la pédophilie est interdite en France. Pour ce qui concerne la représentation d’actes pédophiles, y compris les dessins (c’est d’ailleurs pour cela que nous ne diffuserons pas les dessins, nous ne tenons pas à nous rendre complices), le code pénal dit, en son article 223-27, que :

« Le fait, en vue de sa diffusion, de fixer, d’enregistrer ou de transmettre l’image ou la représentation d’un mineur lorsque cette image ou cette représentation présente un caractère pornographique est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. Lorsque l’image ou la représentation concerne un mineur de quinze ans [remarque: en langage juridique, désigne les personnes de moins de quinze ans], ces faits sont punis même s’ils n’ont pas été commis en vue de la diffusion de cette image ou représentation.
Le fait d’offrir, de rendre disponible ou de diffuser une telle image ou Lire la suite

Migrants: Cambadélis veut imiter l’Allemagne qui va recevoir 800 000 immigrés

La société française, « extrêmement fermée », devrait « changer de paradigme » et s’inspirer de l’Allemagne dans le traitement de la question des migrants, estime le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis.

« Il faudrait qu’à l’instar de nos amis allemands, que la société civile, les médias, engagent une campagne de solidarité avec ces gens qui marchent des jours et des jours pour essayer d’avoir un peu d’espoir », a déclaré le premier secrétaire du PS sur LCI et Radio Classique.

Pour le député de Paris, « il faudrait que la société française change de paradigme. Nous sommes une société extrêmement fermée alors que nous sommes une société riche et que nous pouvons accueillir quelque temps des gens qui demandent de se poser ».

Jean-Christophe Cambadélis a par ailleurs qualifié de « piste à réfléchir » la volonté du président du conseil italien Matteo Renzi d’instaurer un droit d’asile européen.

Immigration: « L’Europe risque l’islamisation mais le Pape ne le comprend pas » E. Luttwak

Il serait temps que les cathos s’interrogent sur les raisons du remplacement du pape Benoit XVI au profit du pape François.


 

« L’Italie a le Pape. Et ce Pape croit qu’ils doivent accueillir tous les migrants. » Depuis le début il a envoyé un mauvais message lorsqu’il fit un pèlerinage à Lampedusa. Et il ne se rend pas compte qu’il collabore, je suppose involontairement, à un suicide historique de l’Europe chrétienne. »

Le politologue américain Edward Luttwak, interviewé par Il Giorno n’a pas de doutes : un des principaux coupables de l’invasion de réfugiés est le Pape François.

L’Italie devrait bombarder les navires vides des passeurs (…) et sans attendre l’autorisation de l’Onu. « Elle en a la force mais pas la volonté ».

Le problème est la Libye qui n’est plus un État « depuis que Sarkozy et Obama firent la sotte guerre pour chasser Kadhafi » et « traiter avec les tribus et les radicaux islamistes sur le territoire est une pure illusion ». Mais « à l’invasion de la Libye, explique Luttwak, s’ajoute l’invasion à travers les Balkans et celle-ci est encore plus Lire la suite

Auch (32) : mosquée incendiée, « les enquêteurs se pencheraient aussi sur la possibilité d’extrémistes musulmans »

Qui a incendié la mosquée d’Auch ? Le procureur de la République Pierre Aurignac le soulignait lors de sa conférence de presse au lendemain de l’acte criminel : les pistes peuvent être nombreuses. Et, de fait, nous explique une source proche du dossier, «la piste d’un groupuscule d’extrême droite n’est pas forcément privilégiée» par les enquêteurs, «elle est une piste parmi d’autres.»

Lors de sa visite à Auch, vendredi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve énumérait d’ailleurs trois possibilités : «un acte anti-musulman», «un règlement de comptes» ou «une manifestation gratuite de violence».

Selon nos informations, les enquêteurs se pencheraient aussi sur la possibilité d’extrémistes musulmans. Avec l’idée, explique une autre source que «le fidèle modéré se sentirait attaqué et aurait donc envie de durcir son discours, et de se tourner vers les extrémistes.» L’acte de violence n’est de son côté, pas à exclure. […]

Les premiers éléments connus indiqueraient que les auteurs des faits auraient utilisé du matériel trouvé sur le chantier pour mettre le feu à la mosquée. La communauté musulmane d’Auch était en effet en train d’agrandir le lieu de culte.

Source

Multiculturalisme : quand s’y opposer deviendra illégal

Alors qu’un projet de loi contre l’islamophobie est en discussion au Parlement québécois, Mathieu Bock-Côté s’élève contre l’interdiction progressive de toute contestation du modèle multiculturel.

Au mois de juin dernier, le gouvernement du Québec, dirigé par le Parti libéral de Philippe Couillard (fédéraliste) présentait le projet de loi 59 (PL 59), visant officiellement à lutter contre les «discours haineux». On l’aura compris, il s’agissait, plus particulièrement, de lutter contre «l’islamophobie», qui contaminerait apparemment de grands pans de l’opinion publique. Le projet de loi est ces jours-ci examiné en commission parlementaire et suscite une inquiétude de plus en plus marquée, surtout, on s’en doute, chez ceux qui refusent l’aplaventrisme devant l’idéologie multiculturaliste. Ses partisans, quant à eux, brandissent l’étendard d’une société vraiment inclusive.

Pour l’essentiel, le PL 59 accorderait aux individus le droit de porter plainte non plus seulement en leur nom propre, s’ils se sentent diffamés, mais au nom d’une communauté qu’ils croiraient victime de propos haineux, sans qu’on ne sache comment définir les propos en question. La Commission des droits de la personne et de la jeunesse (CDPDJ), qui est un peu l’équivalent québécois de la défunte HALDE, serait alors responsable d’enquêter pour identifier les contrevenants. Elle pourrait non seulement punir ceux qui s’en rendraient coupables en en leur distribuant des amendes salées, mais établir un registre public des délinquants et censurer les publications qui accueillent un tel discours. La CDPDJ détiendra pratiquement le pouvoir de censurer les médias qui ne se soumettent pas à sa vision.

La question est vite venue: qu’est-ce qu’un propos haineux? Et qui aura le droit de les Lire la suite

Racisme anti-blanc: Mehdi insulte et menace des Policiers.

Le 24 avril, lors d’un contrôle routier, Mehdi Mortreux, 27 ans, menace et insulte les policiers qui procèdent à ce contrôle : « Je vais te crever (…) sale b….., Je vais revenir avec un fusil à pompe et je vais tous vous crever… »

Le 18 juin, bis repetita. Placé en garde à vue dans le cadre d’une autre affaire, il adresse des propos pour le moins grivois à une policière.

A la barre du tribunal, les bras croisés, il tente de s’expliquer, reconnaissanta minima : « Oui, c’est vrai, mais je suis parti en garde à vue pour rien, j’ai perdu du temps, c’est les nerfs. Mais je n’ai pas menacé, il y avait une quinzaine de personnes qui menaçaient les policiers. »

Pas de quoi convaincre le tribunal, d’autant que le casier judiciaire du prévenu, garni de quatorze condamnations, ne plaide pas en sa faveur. les réquisitions du vice-procureur (cinq mois ferme) seront suivies à la lettre. En outre, Mehdi Mortreux devra verser 300 € à chacune des victimes au titre du préjudice moral, soit un total de 1 200 €.

Source

Nicole Klein, préfète de la Région Picardie : « une intervention sur l’A1 aurait pu entraîner des débordements et mettre en danger la population… »

La préfète de la Région Picardie, Nicole Klein, revient pour Le Figaro sur sa décision de ne pas faire intervenir les forces de l’ordre contre les gens du voyage ayant bloqué l’autoroute A1 en plein retour de vacances. Une passivité vivement critiquée à droite et au Front national.

Alors que les critiques fusent à droite et au Front National après le blocage du vendredi 28 août au soir au samedi 29 août de l’autoroute A1 par des gens du voyage, au niveau de Roye (Somme), Nicole Klein, préfète de la région Picardie, évoque pour Le Figaro sa décision de ne pas intervenir. Elle revient également sur les sanctions qui pourraient intervenir à la suite des dégradations constatées. La soixantaine de manifestants ont érigé des barrages en brûlant des pneus, des palettes et des arbres qu’ils avaient tronçonnés.

LE FIGARO- Pourquoi les forces de l’ordre ne sont-elles pas intervenues?

Nicole KLEIN– Ma décision ne s’est pas limitée à la situation de l’autoroute A1. Je peux comprendre l’exaspération des automobilistes, mais il n’y avait pas de vie en danger. En revanche, une intervention aurait pu avoir de graves conséquences sur le plan de l’ordre publique sur la ville de Roye. Dans cette commune de 3 000 habitants, qui a été le 25 août le théâtre d’un drame au cours duquel quatre personnes été tuées, dont trois parmi les gens du voyage et un gendarme, la situation est tendue. Une intervention aurait pu donner lieu à des débordements et mettre en danger une population endeuillée.
J’ai pesé le pour et le contre, en attendant la décision de la cour d’appel d’Amiens, qui a finalement autorisé samedi un détenu à assister à l’enterrement de son père. Ce que demandaient les gens du voyage. Si la réponse avait été négative, j‘aurais fait intervenir les force de l’ordre.

(…) Le Figaro

La Rochelle : le PS et le Medef emploient des salariés roumains low-cost pour leur université d’été.

Une partie de l’organisation de l’université d’été du PS à La Rochelle a été cette année sous-traitée à une entreprise roumaine. Dix salariés roumains devaient employés pour la mise en place du mobilier et le nettoyage. Lorsque le PS a vu le tollé que cela allait entrainer ils ont rompu le contrat. (source)

Les socialistes ont pourtant voté la directive européenne sur les travailleurs détachés. Ils auraient donc dû assumer leur choix comme le MEDEF l’a fait.

En effet selon Le Parisien, l’organisation patronale aurait fait appel elle aussi à des travailleurs venus du Portugal pour monter les chapiteaux où se sont tenus les meetings de l’université d’été.

« Nous prenons la prestation la plus compétitive, c’est normal », a expliqué un porte-parole du Medef, ajoutant ne pas pratiquer « de préférence nationale » .

Selon les estimations du Parisien, le contrat, passé avec la société Irmarfer – sous-traitant de l’agence Creative Spirit -, pourrait s’élever à 200 000 euros. La société Lire la suite

Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis « bastonnent » des militants MJS à l’université d’été du PS

Lire aussi: La Rochelle : « Ils ont peur que les gens jettent des bouteilles sur Valls »

Entre les jeunes du PS et Manuel Valls, ce n’est visiblement pas l’amour fou. C’est en tout cas ce qui ressort des récits faits du dîner qui s’est tenu dans la soirée du samedi 29 août à l’université d’été du parti socialiste et au cours duquel des membres des MJS n’ont pas hésité à bousculer le gouvernement. Dans le viseur des jeunes-militants, le ministre de l’Économie Emmanuel Macron copieusement hué et insulté au cours du dîner par les jeunes du parti, rapportent Buzzfeed et RTL.

Agacé par ces comportement, le chef du gouvernement s’est levé de table pour aller faire taire ces militants mécontents. « Manuel Valls se lève de table et se dirige vers les agitateurs, sifflé par certains, applaudi par d’autres. Le Premier ministre tente de calmer les plus énervés », rapporte RTL indiquant que le service d’ordre a dû intervenir. Une situation tellement électrique que la rumeur d’une « gifle » donnée par Manuel Valls à l’un des militants va rapidement circuler, rapporte Buzzfeed. À tel point que cette version des faits va être relayée par Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche.

Les témoignages récoltés par Buzzfeed évoquent en effet un « moment tendu » au cours duquel Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis sont allés répondre à un jeune militant des Yvelines, visiblement remonté contre le gouvernement. « Un jeune s’est alors approché du Premier ministre et a dit quelque chose, peut-être une insulte sur Macron. Le service d’ordre de Valls l’a repoussé brusquement, il y a eu une sorte de bousculade puis Cambadélis a attrapé le jeune pour l’asseoir sur une chaise. J’ai ensuite vu Valls s’asseoir à côté de ce militant et lui tapoter la joue », a indiqué à nos confrères un témoin de la scène.

Un autre leur livre une version différente dans laquelle il est question d’un jeune « poussé » par le premier secrétaire du PS. En revanche, il semble au final qu’aucun jeune n’ait été « giflé » par Manuel Valls. Cependant, cet épisode en dit long sur l’unité du parti socialiste.

(…) HuffingtonPost

Laurent Fabius brade notre patrimoine au Qatar : l’abjection

Article de Culture et Liberté

Le Quai d’Orsay est, une fois de plus, en passe de ridiculiser la France. Pire, le ministère trahit notre histoire en conscience. Paris compte, en effet, vendre le Palais Clam-Gallas qui abrite l’Institut culturel français de Vienne. Ce bâtiment de style néo-classique, monument historique classé, a été érigé en 1834. Il s’agit d’un monument d’exception, sans équivalent dans la capitale autrichienne. La république française a acquis le Palais dans les années 50 à une famille de l’aristocratie locale.

Les Autrichiens sont scandalisés par la vente, et dubitatifs devant l’attitude de la France. Le maire de Vienne, le chancelier autrichien, et le président de la République, ont affiché leur hostilité à une vente qu’ils estiment indigne. Tous trois sont sociaux-démocrates et francophiles. Nos alliés du FPO se sont bien évidemment joints aux protestations. Etat observateur de la francophonie, l’Autriche est un pays francophile, de tradition francophone. Pensez donc que le français y est toujours la deuxième langue enseignée à l’école, et que la radio publique ORF continue de diffuser quotidiennement des informations en français.

Les explications données par Laurent Fabius ne tiennent pas. Les coûts de rénovation ne sont pas le problème. La vérité est que le ministère fait tout pour ménager son susceptible partenaire commercial qatari. Un diplomate, interrogé par L’Express, l’exprimait à mots couverts : « Dans la maison, personne ne comprend les motivations réelles de cette opération alambiquée et qui se fait en catimini, mais Fabius y tient absolument »

Le Quai d’Orsay n’en finit plus de mépriser les alliés traditionnels de la France, s’agenouillant devant la puissance financière du petit émirat qatari au mépris de notre honneur. Après l’humiliation de la Syrie, voici que nous humilions l’Autriche. Et demain le Liban ?

Alors que le Qatar est soupçonné d’entretenir un double jeu vis à vis des meurtriers Lire la suite

Police politique: Quand Valls accuse ceux qui ne participent pas à la diabolisation du FN

Manuel Valls a dénoncé dimanche à La Rochelle « les barrières qui tombent» après l’invitation de la députée FN Marion Maréchal-Le Pen à un débat organisé par un évêque catholique dans le Var. « Derrière cette vulgaire saga familiale», a dit le Premier ministre dans son discours de clôture de l’université d’été du PS, en référence aux dissensions entre Jean-Marie et Marine Le Pen au Front national, « se profile le risque d’un désastre national », a-t-il mis en garde.

«Quand un responsable du patronat [Charles Beigbeder, qui est revenu sur ses propos, NDLR] dit qu’il n’hésitera pas à voter pour le FN ; quand un économiste connu [Jacques Sapir] appelle à la constitution d’un front anti-euro ; quand un diocèse invite une députée frontiste [Marion Maréchal-Le Pen], qui a tenu des propos hallucinants et hallucinés, qui a tenu des propos d’une profonde gravité sur les protestants de France, ce sont des barrières qui tombent», a jugé le Premier ministre. «Et donc, il ne faut rien abandonner du combat que nous avons mené, notamment lors des municipales, des départementales. Qui le fera, si nous ne le faisons pas ? Car, beaucoup, à droite, sont perdus. Beaucoup semblent prêts à sacrifier leurs principes», a-t-il dénoncé. […]

Valls : les « migrants » doivent «être accueillis».

Le chef du gouvernement socialiste, Manuel Valls, lors d’un discours devant son parti à La Rochelle, a estimé que les migrants qui « fuient la guerre, les persécutions, la torture, les oppressions, doivent être accueillis«

« Donc, chaque demande d’asile doit être examinée, rapidement« , a ajouté le chef du gouvernement socialiste lors d’un discours devant son parti à La Rochelle (ouest). Les « migrants doivent être traités dignement, abrités, soignés« .

source

Le pathos dégoulinant de Cambadélis:

Le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) Jean-Christophe Cambadélis a promis dimanche que son parti ne resterait pas « indifférent » à la situation des migrants, appelant une nouvelle fois à une grande conférence mondiale pour « traiter le problème ».

« Ils se mettent en marche, passent des frontières, se glissent sous des barbelés, et parfois meurent dans un camion. Quand un enfant sanglote sur le bord de la route, dans ce cheminement, c’est l’ensemble de l’humanité qui pleure. Nous ne resterons pas indifférents à leur situation», a déclaré M. Cambadélis, au dernier jour de l’université d’été du PS à La Rochelle. « Je suis très fier d’avoir vu le président de la République aller voir (la chancelière allemande) Angela Merkel et proposer que l’Europe soit en position d’accueil», a ajouté le premier secrétaire.

source

Houellebecq : « J’aurais écrit pire que « Soumission » après les attentats de Charlie »

On pourrait pas faire moins con que Léa salamé ? Mon dieu que cette pimbêche est fatigante.

 

A titre de comparaison, Michel Houellebecq évoque dans « ONPC » le livre de Boualem Sansal, 2084 (Gallimard), qu’il est « en train de lire », et qui est « bien pire que son livre ». Selon lui, l’écrivain y décrit « un vrai totalitarisme islamique » pas « un État musulman doux » comme dans Soumission.

Marine Le Pen fustige la «déferlante migratoire» et moque le «roi fainéant» (vidéo)

57 habitants, dont 46 sont inscrits sur les listes électorales. C’est à Brachay, petit hameau de Haute-Marne, que Marine Le Pen a réalisé son meilleur score lors de l’élection présidentielle de 2012 : 72%. Depuis, la présidente du Front national (FN) y fait chaque fin d’été sa rentrée.

Ce samedi, le camion podium a pris place devant la mairie et environ 600 sympathisants venus de toute la région se sont massés devant. « Je vois que Brachay devient une institution et que la fête s’agrandit d’année en année. Vous avez fait encore très fort », lance Marine Le Pen en préambule. « Tu le mérites Marine, on t’aime », hurle une femme.

Pendant 45 minutes, loin des bisbilles familiales qui ont pourri son printemps et son été, son père Jean-Marie menaçant toujours de venir à l’université d’été du parti samedi prochain à Marseille, Marine Le Pen a repris les fondamentaux paternels. Après la mort de l’agriculture et l’Europe mortifère, « la France des oubliés », une cible payante de la présidente depuis plusieurs années, elle a consacré 20 minutes à la « déferlante migratoire ». « Nous nageons en pleine folie », assure-t-elle. « La vague n’était alors qu’en formation», «ils ne vous le disent pas et pourtant la situation de l’immigration est aujourd’hui en France totalement hors de contrôle. L’immigration était déjà gigantesque sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy (…), tout a été fait sous Nicolas Sarkozy et François Hollande pour que cette vague grossisse, prenne du corps et aujourd’hui déferle à pleine vitesse sur notre pays», a-t-elle martelé. « Les Français ont-ils accepté ce déferlement ? On ne leur a pas demandé leur avis », lance-t-elle encore sous les vivats. L’objectif de Marine Le Pen : « arrêter l’immigration légale et clandestine ». Et sa méthode pour y parvenir est « limpide » : « se donner les moyens de le faire ».

Une question « indissociablement mêlée » à celle de l’immigration est « celle du fondamentalisme islamiste », assure la présidente avec succès. Alors qu’elle avait moqué Nicolas Sarkozy en début de discours, lui reprochant de faire des « petites blagues », la cadette de Jean-Marie Le Pen se lance dans un show. « Agir avec fermeté, sortir des sentiers battus du politiquement correct, vous n’y pensez pas. Préférons un numéro vert dans le train. Oui , c’est la vérité ! Que vous aurez le plaisir de composer lorsque vous serez attaqués par un terroriste armé de kalachnikov. Surtout n’oubliez pas de vous approcher des vitres pour mieux capter », lance-t-elle.

Quelques minutes plus tard, elle relance son public : « je me demande si Manuel Valls ne se prépare pas un avenir insoupçonné. Gestionnaire de centres d’appel aux numéros verts. Lire la suite

Béthune (62) : la façade du poste de police incendiée

La façade des locaux de la police municipale de Béthune, rue Alphonse-Outrebon, a été endommagée par un incendie d’origine criminelle dans la nuit de samedi à dimanche. C’est la deuxième fois que le bâtiment est visé en quelques semaines.

De l’essence aurait été répandue sur la devanture avant d’être enflammée, dimanche vers 3 h du matin.[…]

Il y a quelques semaines, des cocktails molotov avaient été lancés contre le hangar du fond ; le feu n’avait pas pris. […]

Source