Syrie : une religieuse dénonce des crucifixions de chrétiens par des jihadistes

Des chrétiens qui refusaient de prononcer la profession de foi musulmane ou de verser une rançon ont été crucifiés par des jihadistes en Syrie, selon une religieuse syrienne qui s’est confiée à Radio Vatican. L’interview de soeur Raghid, qui a dirigé l’école du patriarcat gréco-catholique à Damas, et qui vit maintenant en France, a été diffusée ce vendredi, jour où l’Eglise commémore la crucifixion du Christ à Jérusalem.

Crucifixions et autres atrocités

«Dans les villes ou villages qui sont occupés par les éléments armés, les djihadistes et tous les groupes musulmans extrémistes proposent aux chrétiens soit la chahada (la profession de foi musulmane) soit la mort. Quelques fois, on demande une rançon», raconte la religieuse, dont la famille est toujours en Syrie. «C’est impossible, a-t-elle ajouté, de renier leur foi donc, ils subissent le martyr. Et le martyr d’une façon extrêmement inhumaine, d’une extrême violence qui n’a pas de nom. Si vous voulez des exemples, à Maaloula, ils ont crucifié deux jeunes gens parce qu’ils n’ont pas voulu dire la chahada. Ils disent alors, vous voulez mourir comme votre maître en qui vous croyez. Vous avez le choix : soit vous dites la chahada, soit vous êtes crucifiés».

«Il y en a un qui a été crucifié devant son papa. On a même tué son papa. Ce qui s’est passé par exemple à Abra, dans la zone industrielle, dans la banlieue de Damas», a-t-elle rapporté.

Selon elle, après des massacres, des jihadistes ont parfois «pris les têtes et joué au foot Lire la suite

Immigration : Un flux qui ne cesse de croître, des naturalisations massives, une «vigueur» démographique…

Contrairement à une idée reçue, la proportion d’immigrés au sein de la population française n’a cessé d’augmenter au cours du XXe siècle. En particulier les immigrés extra-européens.

Les flux entrants de ces dernières décennies ont concerné des populations originaires essentiellement d’Afrique subsaharienne et du Maghreb : en 2005, seuls 35,6 % des jeunes de moins de 18 ans d’origine étrangère avaient des racines européennes, contre 75 % en 1965…

Pa9i84vSelon les données de l’Insee, les immigrés — définis comme les personnes nées à l’étranger, de nationalité étrangère ou devenues françaises — étaient un peu plus de 1 million dans la France de 1910, ce qui représentait 2,5 % de la population. Leur nombre a passé la barre des 2 millions dans les années 1920, puis celle des 4 millions en 1980, pour atteindre officiellement, en 2010, 6,7 millions (10 % de la population). En 2010, plus de 250 000 individus sont entrés dans l’Hexagone — soit plus que les habitants de Bordeaux…

Les flux de clandestins ne contribuent pas peu à cette immigration considérable : ils étaient entre 200 000 et 400 000 sur le territoire français en 2006, et auraient vu depuis Lire la suite

Une porte-parole du PS, Rafika Rezgui, lobbyiste chez Bouygues Telecom. Un nouveau conflit d’intérêts ?

L’information pourrait causer des remous rue de Solférino. Rafika Rezgui, 38 ans, nommée porte-parole du Parti socialiste au sein de l’équipe de Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, est directrice des services extérieurs de Bouygues Telecom. En clair, elle est lobbyiste pour la branche téléphonie du groupe de BTP. Nouveau conflit d’intérêts au Parti socialiste ?

r-rezgui

Certes SFR vient d’échapper à Bouygues Telecom au profit de Numericable malgré le soutien gouvernemental et élyséen à la firme de Martin Bouygues. Anne Méaux et Paul Boury avaient plaidé la cause de Bouygues. Rafika Rezgui, qui travaille étroitement avec Olivier Roussat, le patron de Bouygues Telecom, a aussi mis la main à la pâte. Elle est par ailleurs membre de l’Association des directeurs de cabinet des collectivités locales à direction socialiste ou républicaine dont les membres se jurent «une fidélité sans faille».

Le Point.fr a contacté Jean-Christophe Cambadélis ainsi que Rafika Rezgui. Malgré une relance par SMS, ni l’un ni l’autre n’ont pour le moment répondu à nos sollicitations. Joint à son tour par Le Point.fr, Christophe Borgel, membre de la direction du PS et très proche Lire la suite

Les Grandes Gueules sont des ânes : la preuve en images

Hier, comme d’habitude, les Grandes gueules ont essayé de faire leur petit travail de Pravda et de Stasi réunis au bénéfice de l’UMPS. Leur cible ? L’autobiographie de Fabien Engelmann, maire FN d’Hayange. Ils ne l’ont pas lu, peu importe, le compte-rendu de l’AFP leur a suffi, comme à quelques dizaines de journaleux ravis d’être payés à ne rien faire. Et le compte-rendu insiste lourdement sur la remise en cause de l’islam par le nouveau maire. Voilà nos islamo-collabos de se lécher les babines, de sortir leurs revolvers pour exécuter (sans brio, sans esprit, sans humour… Dieu que l’on s’emmerde en écoutant cette émission ! ) le plombier pas sorti de sciences po, le FN pas gentil de faire de l’ombre à l’UMPS et Riposte laïque pas politiquement correct. Je n’en dirai pas plus, je me suis contentée d’illustrer leurs propos dans la video qui ci-dessus…

Christine Tasin

Voir aussi :

Conférence de presse : Fabien Engelmann présente « Du gauchisme au patriotisme » (vidéo)

Jean-Jacques Bourdin ignore qu’un immigré peut bénéficier d’une retraite sans avoir cotisé. (vidéo)

Jean-Jacques Bourdin se présente comme l’homme libre des média français… c’est surtout l’homme le plus mal informé. Esclave de la bienpensance, Bourdin est loin d’imaginer qu’en France les travailleurs cotisent pour une retraite de misère alors que l’État offre l’ Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) aux immigrés qui n’ont jamais cotisé.

Il faudrait dire à Bourdin que la générosité de l’État français est sans limite, et qu’il existe de nombreux dispositifs d’aide aux immigrés comme la CMU, l’AME, la CMUC, l’ASPA, l’ATA, l’AMS, la scolarisation gratuite des enfants….

En tant qu’homme libre, Bourdin devrait se poser une question : pourquoi aucun de ces dispositifs n’est concerné par le plan d’économie du gouvernement ?. Rien qu’en supprimant l’AME, on fait une économie… d’1 milliard.

 

« Il est impossible pour un étranger qui n’a pas travaillé en France de toucher une retraite française, ça c’est impossible ! Ou alors il est très fort ! » – Jean-Jacques Bourdin

En effet à partir de 60 ans s’ils ne “peuvent plus travailler” et « dans tous les cas à 65 ans« , ils peuvent toucher l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) soit 708 euros mois avec un simple permis de séjour. Et ce , sans jamais avoir travaillé en France ou ailleurs, et sans jamais avoir cotisé un centime.

retraite1

http://www.observatoiredessubventions.com/2011/des-etrangers-peuvent-toucher-une-retraite-en-france-sans-avoir-jamais-cotise/

http://www.immigration.interieur.gouv.fr/Asile/L-accueil-des-demandeurs-d-asile/Les-droits-sociaux-des-demandeurs-d-asile

(Voir la page 54 du document officiel)

Aquilino Morelle : sa femme Laurence Engel dans le viseur à son tour ?

 

Lu sur l’Internaute

Après l’affaire Cahuzac, l’affaire Morelle ? Depuis ce jeudi 17 avril, Aquilino Morelle est accusé par Médiapart de conflits d’intérêts. Une accusation qui a conduit le chef du pôle communication du président de la République à démissionner. (…) un autre détail peut rappeler l’affaire Cahuzac : comme Patricia Cahuzac, plusieurs fois citée dans l’affaire qui visait le ministre du Budget, la femme d’Aquilino Morelle, Laurence Engel, pourrait elle aussi bientôt souffrir de la médiatisation de l’affaire qui touche son mari. Avec une teneur cependant très différente.

Laurence Engel est en effet directrice du cabinet de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti. Un poste qui pourrait attirer sur elle et sur son couple les soupçons d’un pistonnage caractérisé.

 Pourtant, Laurence Engel a un parcours brillant qui parle pour elle. Après avoir suivi la voie royale (Normal sup, SciencesPo), elle intègre l’ENA au début des années 1990 où elle fait la connaissance d’Aquilino Morelle (promotion Condorcet). Elle devient ensuite auditeur à la Cour des Comptes. Mais dès 1998, elle se fraie un chemin entre culture et politique : après avoir été secrétaire général adjoint de l’Institut des hautes études sur la Justice, Laurence Engel devient directrice de cabinet du président de la Cinquième, qui va devenir Arte, Jérôme Clément. Le président de la chaîne franco-allemande est alors présenté comme un proche de Laurent Fabius. En 2000, Laurence Engel intègre le cabinet de Catherine Tasca, ministre de la Culture, qu’elle va conseiller sur les questions liées à l’audiovisuel jusqu’en 2002. Pendant la même période, son compagnon Aquilino Morelle gravite autour de Matignon et joue quant à lui le rôle de « plume » d’un certain Lionel Jospin. Dans l’ombre du gouvernement de la « gauche plurielle », le couple gravit alors les échelons, comme main dans la main.

Un goût critiqué pour le faste, comme Aquilino Morelle

Après le choc du 21 avril 2002, Aquilino Morelle comme Laurence Engel parviennent d’ailleurs tous les deux à se recycler dans les cercles socialistes. Le premier est recruté par Euro RSCG, agence de communication proche de plusieurs grandes personnalités du PS. Un poste de communicant qui l’amènera, selon Médiapart, à travailler de nouveau avec les labos. Il reviendra à la politique dès 2004 en soutenant le « non » au référendum européen aux côtés de Laurent Fabius. Pendant ce temps, sa compagne deviendra, dès 2003, conseillère pour la Culture de Bertrand Delanoë, maire de Paris. A la réélection de celui-ci en 2008 elle sera bombardée directrice des Affaires Culturelles de la capitale. Un poste qu’elle va occuper jusqu’en mai 2012 et l’élection de François Hollande, synonyme, pour elle comme pour son compagnon, de tremplin professionnel.

Mais en quittant la mairie de Paris pour le ministère de la Culture, Laurence Engel s’est offert un « pot de départ » plutôt remarqué. Sur son blog, la CGT des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris a dénoncé durant l’été 2012 le « grand moment de privilèges et de connivence » de ce « cocktail » organisé dans une salle du musée Carnavalet, privatisée pour l’occasion. « Buffet garni de Champagne, petits fours et autres douceurs », auraient agrémenté ce pot de départ controversé. Selon la CGT, « une demi douzaine d’agents » ont aussi été mobilisés « sur leur temps de travail » pour vider les salles de leurs œuvres ainsi qu’une « dizaine » d’autres pour assurer « la surveillance et l’accueil des convives ». Une « utilisation à des fins privées des moyens de la Ville de Paris » et une forme de « confiscation de l’espace public » selon le syndicat.

Une exfiltration prochaine ? Lire la suite

Aquilino Morelle, le conseiller de Hollande, mis en cause pour conflit d’intérêts et ses goûts très luxueux démissionne sans quitter Hollande

En pleine période où Valls annonce les 50 milliards d’économies, bloque les salaires des fonctionnaires, les retraites et voit à la baisse les remboursements des soins, on apprend qu’Aquelino Morelle, conseiller politique de François Hollande et l’une des plumes du gouvernement, prenait de l’oseille des laboratoires pharmaceutiques, tout en étant salarié dans la fonction publique, à l’IGAS (là où Voynet a attiré grâce à ses amitiés socialistes.)
Rappelons qu’en plus, Morelle était directeur de campagne de Montebourg, et comme un Young Leader.

Une enquête de Médiapart révèle que le conseiller du président de la République Aquilino Morelle, né d’une famille d’immigrés espagnols, aurait notamment travaillé pour des laboratoires pharmaceutiques alors qu’il était rattaché à l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). Sur son profil Facebook, Aquilino Morelle a publié jeudi après-midi une longue réponse à Mediapart. Il reprend en détail les faits énoncés et réfute toute situation de conflit d’intérêts.

Inspecteur de l’Igas et conseil pour des laboratoires privés, «ça n’a pas de sens. C’est comme si on accordait le droit à un directeur d’hôpital entré à l’Igas de travailler pour une clinique privée, comme si un inspecteur du travail conseillait une entreprise privée.»

Au journaliste de Mediapart , l’ancien chef de service d’Aquilino Morelle, André Nutte, certifie qu’il ne se souvient pas avoir signé d’autorisation. Ce que confirment les archives de l’Inspection générale des affaires sociales. Lire la suite

L’imam de la mosquée d’Orange condamné pour proxénétisme

La Justice française reproche à Abdeslam Bahiad d’avoir, en profitant de la détresse de certaines, organisé un vaste réseau de prostitution de jeunes Marocaines de 14 à 25 ans.

57vsAprès plusieurs années d’instructions, s’est ouvert ce jeudi le procès d’Abdeslam Bahiad, ancien responsable de la mosquée d’Orange (Vaucluse) devant le tribunal correctionnel de Carpentras. Avec trois de ses fils et une femme, il est accusé d’avoir organisé un réseau de proxénétisme adossé à une filière d’immigration clandestine depuis le Maroc entre 2007 et 2009.(…)

En vingt ans à Orange, Abdeslam Bahiad était devenu un véritable notable, propriétaire d’un bar (“Le France”) et de nombreux appartements dans toute la ville. Il était, depuis 1985, président de l’association « Lumière de Dieu », chargée de la gestion de la principale mosquée d’Orange lorsqu’il a été mis en examen et incarcéré en juin 2009 pour proxénétisme aggravé, non justification de ressources, blanchiment d’argent et aide au séjour irrégulier.

Ils forçaient de jeunes Marocaines à se prostituer

Les délits de proxénétisme aggravé, non justification de ressources et blanchiment d’argent ont également été retenus contre ses trois fils, Niki, Omar et Abdelghafour, âgés aujourd’hui de 30 à 37 ans.

Une femme, Drissia El Bouchti, âgée de 47 ans, suspectée d’être une « rabatteuse », Lire la suite

Combien sont payés les hauts fonctionnaires européens ? Beaucoup !

Votre argent sert à les engraisser. Et ce sont eux qui vous impose l’austérité, des retraites de misère, et des salaires payés en dessous du smic.

——–

Premier élément : les députés européens figurent parmi les responsables les plus mal payés de l’UE, avec un revenu de 7.057 euros par mois ou 95.482 euros par an. C’est beaucoup moins qu’un haut fonctionnaire à la commission.

Le vice directeur général peut ainsi toucher jusqu’à 203.026 euros par an, le directeur général 220.452 euros par an. C’est aussi beaucoup moins qu’un simple membre de la Cour de justice européenne ou de la Commission européenne qui sont rémunérés 255.300 euros par an, ou 21.275 euros par mois. Le revenu du député européen n’augmente pas si le député devient président du Parlement européen. On comprend ainsi mieux l’envie de l’actuel président du Parlement, Martin Schulz, de décrocher le poste de président de la Commission européenne, payé 321.238 euros par an (26.770 euros par mois).

Ce poste n’est cependant que le deuxième poste le mieux payé de l’UE, à égalité avec la présidence de la Cour de Justice de l’UE et le président du Conseil européen. Le mieux payé, c’est le président de la BCE, actuellement Mario Draghi qui touche 374.124 euros par an, soit 31.177 euros par mois. De quoi profiter de l’inflation faible pour « acheter beaucoup de choses », pour reprendre son fameux proverbe prononcé cet été (et oublié depuis) : « with low inflation, you can buy more stuff » (« avec une inflation faible, vous pouvez acheter plus de choses »).

De façon générale, il est frappant de constater que les dirigeants des quatre grands pays de l’UE sont nettement moins payés que les dirigeants européens. Le président du conseil italien, le mieux payé, touche 207.630 euros par an, soit 17.280 euros par mois. C’est 19 % de moins qu’un commissaire européen et 45 % de moins que son compatriote Mario Draghi. Pour Angela Merkel et ses 204.192 euros, le revenu est inférieur de 21 % à celui d’un commissaire européen. Les deux têtes de l’exécutif français ne touchent que 178.920 euros par an, soit 30 % de moins qu’un commissaire. Enfin, le premier ministre britannique et ses 173.323 euros annuels, dispose de revenus inférieurs de 34 % à celui d’un commissaire, soit plus d’un tiers de moins.

Mais d’autres doivent également regarder vers Bruxelles avec envie : le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon est le mieux payé des hauts fonctionnaires internationaux, mais ses revenus sont inférieurs de 7,5 % à celui d’un commissaire et 27 % de moins que le président de la BCE. Rien d’étonnant alors à ce que, voici deux semaines, le premier ministre finlandais ait annoncé vouloir s’installer dans un rôle à Bruxelles. Et que le ministre sortant de l’économie français, Pierre Moscovici, lorgne avec envie vers un poste de commissaire…

La Tribune

 

Laguiole en appelle à la solidarité des 36.000 communes de France

Les citoyens : – Il est où Montebourg ?.

Les élus UMPS : Ne vous inquiétez pas, il arrive…. regardez le voilà!

Le ministre descend en effet de sa voiture de fonction, adresse un salut amical à quelques journalistes qu’il connait bien, prend son air le plus grave, et déclare :

« Cette situation est regrettable, nous comprenons l’émoi légitime de votre peuplade, heu de votre ville; mais il faut comprendre que l’Europe blablabla, et que l’euro fort blabla…. la mondialisation blablabla.. »

Le chantre de l’antimondialisation et du « Made in France » passe une main dans ses cheveux, et tend l’autre vers celles de quelques gueux venus le voir en vrai. Il tourne enfin les talons et remonte dans sa voiture avec chauffeur. Là, il envoie un texto à sa compagne, l’actrice Elsa Zylberstein, : tu m’as vu à la télé, j’ai été bon?

———

Le village aveyronnais de Laguiole, dépossédé de l’usage commercial de son nom et condamné à verser 100.000 euros à son adversaire, a appelé toutes les communes de France à la rescousse, en se disant victime d’une catastrophe « surnaturelle ».

« Nous lançons un appel à solidarité auprès des 36.000 communes de France. Les collectivités s’entraident quand il y a des catastrophes naturelles. Nous, nous sommes victimes d’une catastrophe surnaturelle ! « , a déclaré Vincent Alazard, maire DVD de Laguiole et conseiller général. Le chef français trois étoiles Michel Bras était présent, ainsi que de nombreux agriculteurs, commerçants, fromagers, couteliers et élus du territoire.

« Nous sommes en état de rébellion même si nous respectons les institutions« , a dit le maire qui avait écrit lundi au président de la République pour lui demander son aide, après une nouvelle décision de justice empêchant Laguiole de retrouver l’usage commercial de son nom. Le 4 avril, la cour d’appel de Paris a débouté la commune de 1.300 habitants qui souhaitait voir la justice reconnaître « une spoliation« , une pratique commerciale  »trompeuse » et une « atteinte à son nom, à son image et à sa renommée« .

Un habitant du Val-de-Marne, Gilbert Szajner, a déposé dès 1993 la marque Laguiole et la commercialise actuellement pour vendre des couteaux importés et d’autres produits fabriqués en Chine ou au Pakistan.  »Si un entrepreneur de Laguiole souhaite fabriquer un plateau de fromages avec le nom de Laguiole, il se retrouve en contrefaçon d’un produit chinois ! « , a dit le maire. « Et, maintenant, nouvelle aberration, nous voilà condamnés à payer 100.000 euros de frais de justice – soit presque 10% de notre budget – à ce monsieur qui gagne de l’argent avec notre nom !« , a-t-il protesté, tout en précisant que la commune entendait prendre « le temps de la réflexion » avant de déposer un éventuel pourvoi en cassation.

Pour Thierry Moysset, patron de la Forge de Laguiole, « c’est quand même fou que les Lire la suite