Laurent Obertone présente son nouveau livre « la France Big Brother » sur TV Libertés

Mis en avant

Entretien exclusif avec Laurent Obetone, l’auteur de « La France Orange Mécanique », vendu à 120 000 exemplaires. Dans cet entretien, il revient sur son nouveau livre « la France Big Brother », véritable pamphlet contre notre conditionnement par le système actuel.

Henri de Lesquen sur l’apartheid en France: C’est la fuite des blancs; le « White flight » (vidéo)

Henri de Lesquen recevait dans son émission sur radio courtoisie Laurent Obertone, auteur du livre Big Brother. L’occasion de parler de l’apartheid et d’évoquer ce que la sociologie américaine nomme le « White flight »(1), la fuite des blancs.


Henri de lesquen sur l'apartheid en France: C… par prechi-precha

(1) White flight désigne la migration des personnes d’origine européenne hors des zones urbaines qui ont vu un taux d’immigration de populations allogènes augmenter significativement. Le terme est né aux États-Unis, ou le phénomène a été décrit de la manière la plus précise.

Marseille : Mélina Dangelo, 13 ans, persécutée par des « Jeunes », se jette sous un trai

Il y a une semaine, Mélina Dangelo se jetait sous un train près de la gare Saint-Charles à Marseille. Cette adolescente de 13 ans était harcelée par d’autres élèves du collège Massenet où elle était scolarisée. Ce n’est qu’après sa mort que sa famille l’a appris. Une marche blanche est organisée en sa mémoire samedi 31 janvier à la cité des Micocouliers.

Pourquoi la jeune Mélina s’est-elle suicidée en se jetant sous un train lundi dernier près de la gare Saint-Charles ? Les proches et la famille évoquent un problème de harcèlement au collège Massenet dans le 14e arrondissement où elle était scolarisée.

Cette collégienne de 13 ans a laissé un mot pour expliquer son geste. Dans ce cahier, elle parle d’une dizaine de garçons et de filles qui l’ont poussée à bout.

« Elle ne parlait jamais de ce qui se passait à l’école. »

Insultes, moqueries, difficile de savoir jusqu’où est allé le harcèlement. C’est encore Lire la suite

Il n’y a jamais eu autant de chômeurs en France (+5,7% en un an!)

En décembre, la France comptait 3,496 millions de chômeurs sans activité. C’est près de 190.000 chômeurs de plus qu’il y a un an (+5,7%) et 602.500 de plus depuis le début du quinquennat de François Hollande.

sipa-3057898-jpg_2672625_652x284

La hausse du chômage du mois de décembre est légèrement moins forte que les mois précédents : 8100 nouveaux demandeurs d’emploi sans activité se sont inscrits à Pôle emploi (+0,2%), 41.900 (+0,8%) en incluant les personnes qui exercent une activité réduite mais qui sont toujours à la recherche d’un emploi.

Le mois dernier, la hausse du chômage a surtout touché les seniors (+0,6%) quand le chômage des jeunes a légèrement diminué (-0,2%). 43% des demandeurs d’emploi, soit plus de 2,2 millions de personnes, sont inscrites à Pôle emploi depuis plus d’un an.

La renégociation de la dette grecque et l’impact de l’assouplissement quantitatif de la BCE

Si l’arrivée de syriza au pouvoir symbolise une victoire contre l’Union Européenne, elle ne signifie pas que le programme de ce parti est réaliste. L’économie grecque et l’absence d’une administration d’État, ne lui permettra pas de le mettre en œuvre sans faire appel à l’aide européenne et à l’emprunt. Sauf si les grecs décident de sortir de l’euro, de revenir à une monnaie nationale et de financer avec un emprunt à taux zéro les réformes structurelle nécessaire pour remettre le pays debout.

Contrairement au réflexe pavlovien de la gauche, la planche à billet n’est pas une planche de salut quand elle sert à construire une société d’assister, c’est la limite de la pensée de Sapir, des solutions de Mélenchon, et c’est ce qui marque sa différence avec le FN.

Petit rappel: le QE de la BCE et la baisse de l’euro est exactement le scénario que préconisaient Mélenchon et Montebourg. Or comme on pouvait s’y attendre c’est inefficace. Car dans le cadre d’une monnaie unique cette politique monétaire concerne des pays aux modèles économiques, sociaux et industriels différents, donc les effets s’annulent.
Seul un retour aux monnaies nationales avec une monnaie commune peut résoudre les problèmes de la zone euro.

Les effets du quantitative easing lancé par la BCE et les inquiétudes autour de la forte baisse de l’euro :

1 milliard à rembourser à Bruxelles : jusqu’où ira la ruine avec l’Union européenne ?

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Alors que la France est déjà contributrice nette à hauteur de 7 milliards d’euros par an au budget de l’Union européenne (différence entre les 20 milliards versés et les 13 milliards reçus annuellement), la Commission de Bruxelles demande à notre pays de rembourser un milliard d’euros supplémentaires d’ici 2017, au titre des aides agricoles.

La France est déjà financièrement saignée par l’Union européenne, elle ne peut accepter ce milliard supplémentaire, qui alourdirait encore nos déficits publics et risquerait de déstabiliser toute la filière agricole si le prélèvement était répercuté ! C’est d’autant plus révoltant que la France est le pays à qui le chèque le plus important est réclamé.

Marine Le Pen demande au gouvernement français de désobéir aux injonctions de l’Union Lire la suite

Le président de l’assemblée nationale refuse de participer à la cérémonie de « L’élu local de l’année » qui doit récompenser Steeve Briois (maire FN)

Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS) refuse de participer mardi soir à la remise des prix politiques du Trombinoscope en raison du prix « de l’élu local de l’année » décerné au maire FN d’Hénin-Beaumont, Steeve Briois, a-t-on appris dans son entourage.

136566briois12

La remise de ces prix, qui mettent à l’honneur « les personnalités politiques ayant marqué 2014″, aura toutefois lieu comme prévu à l’Hôtel de Lassay, résidence officielle du président de l’Assemblée nationale. Le jury a désigné Manuel Valls comme « personnalité politique de l’année », Ségolène Royal « ministre de l’année », Emmanuel Macron « révélation politique de l’année », et Steeve Briois comme « élu local de l’année ».

Ce dernier prix, qui sera remis par le président de la chaîne Public Sénat, Gilles Leclerc, consacre le fait, « qu’on le veuille ou non », que « l’année politique 2014 en France aura été marquée par la propulsion visible du Front national non plus seulement dans le débat politique mais sur le plan électoral », a expliqué le jury dans le communiqué annonçant lundi le palmarès. Le prix du Trombinoscope, annuaire des principaux acteurs de la vie publique, est attribué depuis 23 ans.

Attentats. Robert Redeker : « Quand une nation est faible, c’est qu’elle commence à devenir moins civilisée »

Professeur agrégé de philosophie, Robert Redeker revient sur les conséquences de l’attentat contre Charlie Hebdo et les quinze jours qui ont changé la France et qui ont restauré, selon lui, la dignité du politique. Il estime qu’avec la manifestation du 11 janvier « nous n’avons pas eu affaire à la mystique républicaine mais à la mystique nationale. Le message en était: nous, tous ensemble, sommes une nation. »

Il est triste qu’une partie du peuple, celle d’immigration récente, ne se soit pas jointe plus massivement à ce moment mystique d’affirmation nationale.

Le projet de Mme Vallaud-Belkacem de faire de l’enseignement de la laïcité une cause nationale est bien insuffisant. C’est l’enseignement de l’histoire de France et, comme le dit Bérénice Levet, de la langue française, qu’il faut ériger en causes nationales.

La liberté d’expression existe pour protéger dans leur droit de parler et d’écrire aussi bien Charlie Hebdo que Renaud Camus. C’est une liberté tellement indivisible que toute personne qui soutient les uns (Charlie) doit également, sous peine d’incohérence, soutenir l’autre (Renaud Camus).

Quand une nation est faible, au contraire, c’est qu’elle commence à devenir moins civilisée. Dans sa force la civilisation est construction, affirmation de soi. Rome, dans l’antiquité, ou la France au XVIIème siècle, sont des exemples de très hauts moments de civilisation, qui n’allaient pas sans des violences et des discriminations que nous réprouverions aujourd’hui. Dans les domaines historique et politique, est fort, possède la capacité d’être constructif, de bâtir, celui qui sait nommer les choses, autrement dit l’opposé du politiquement correct.

Manuel Valls dit que la France en guerre….

Notre pays a pris l’inquiétante habitude, au moins depuis 1870, de ne pas être prêt lorsque Lire la suite

Chartrier-Ferrière (19) : Hameau à vendre pour 369.000 euros

Chartrier-Ferrière (Corrèze) est un village du XIIIe siècle qui accueille huit maisons en pierres de taille. Il s’agit là d’un pan du patrimoine corrézien et d’un témoignage de l’architecture rurale.

Le village de trois hectares et demi est aujourd’hui en vente pour 369.000 euros. On peut parler d’un bien d’exception avec 4.000 m² habitables, 42 chambres, 24 salles de bain…

SYRIZA, ou le mépris des électeurs à qui on peut faire gober n’importe quoi…

Depuis des années, l’oligarchie politico-médiatique européenne crie au loup en pointant son regard vers l’extrême droite. Celle-ci n’a pris le pouvoir nulle part, et quand elle y a participé, en Autriche, ce fut sous le joug d’une condamnation générale de la part du système. L’extrême gauche devient majoritaire en Grèce. À l’évidence, la parenté communiste de SYRIZA n’effraie pas. Pourtant, cette victoire annoncée avec le sourire par des journalistes qui feraient une tête d’enterrement si c’était l’autre extrême qui l’emportait relève du scandale.
Les socialistes grecs ont fait rentrer leur pays dans l’Euroland en fraude. La logique économique aurait dû obliger ce pays à retourner dans le monde réel. La troïka CE-BCE-FMI a préféré éviter cette défaite de la construction européenne. Elle a donc puissamment aidé la Grèce, mais en lui imposant des réformes contraires à son histoire et à sa sociologie.

Les efforts entrepris par le gouvernement de centre droit ont porté leurs fruits sur le plan économique, puisque la Grèce a réduit ses déficits et retrouvé une légère croissance. La souffrance sociale a, en revanche, été insupportable avec une montée du chômage à 26 % et l’installation d’une réelle pauvreté. La dette à 175 % du PIB et avec des taux qui restent élevés est toujours préoccupante.

Le succès de M. Tsípras, c’est celui d’une démagogie éhontée : il a gagné, non pas en disant que la Grèce quitterait la zone euro dont les contraintes sont inacceptables, mais en faisant croire qu’il pouvait offrir aux Grecs l’huile d’olive, la fin de l’austérité, l’argent de l’huile d’olive, le maintien dans l’euro moyennant une renégociation de la dette transférée en partie sur le contribuable européen, et le sourire de Mme Merkel en prime.

B8QoTz4IcAAEC1o

L’impossibilité de réaliser un tel programme conduira soit à une déception des électeurs qu’on aura, une fois de plus, bernés, soit à une nouvelle crise européenne. Les Espagnols qui ont Lire la suite

« On a appris à construire des mosquées » affirme le député UMP Bernard Brochand

L’UMP assume sa politique d’islamisation: sur un terrain municipal de Cannes mis gratuitement à disposition, le maire UMP David Lisnard se réjouit de l’aboutissement du projet de son prédécesseur à la mairie, le dorénavant député UMP Bernard Brochand. Ce dernier affirmait le jour de l’inauguration « On a appris à faire des mosquées » à la mairie. David Lisnard son bras droit affirmait quant à lui : « il est vrai que la démarche peut paraître en contradiction vis-à-vis de la loi de 1905″ (SalamNews, septembre 2009) alors qu’il était adjoint au maire. La mosquée est financée intégralement par un mécène saoudien, qui n’est autre que le propriétaire de la chaine Wahhabitte IQRA , pire chaine extrémiste d’Arabie Saoudite. La mosquée a donc été baptisée IQRA, et la page Facebook officielle de la mosquée « like » la chaine saoudienne. L’imâm est lui de tendance Frériste…Plus d’infos dans l’enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015). L’UMP est le parti de l’étranger, et l’assume.

Source

Sicile : entre 50 et 100 000 clandestins disparus dans la nature

(…) Selon les estimations des associations qui s’occupent de l’accueil des immigrés en Sicile, 50 000 clandestins se seraient rendus invisibles en s’éloignant des ports et des centres d’accueil, dont 5000 mineurs.
Selon des calculs plus hasardeux, les clandestins qui échappent aux contrôles seraient plus de 100 000, en 2014, 174 000 personnes ont débarqué sur les côtes italiennes (…)

Source via Fdesouche

Pour justifier l’annulation de la dette grecque, Jean-Luc Mélenchon rappelle le coût de l’Occupation nazie

Sur France 2 ce lundi 26 janvier, l’ancien candidat à la présidentielle a répété qu’il fallait annuler cette dette grecque. Il l’a fait en rappelant que Berlin – farouchement opposée par la voix d’Angela Merkel à l’annulation de la dette grecque – doit aussi de l’argent à Athènes. Et pas qu’un peu : 168 milliard d’euros. Jean-Luc Mélenchon explique :

Les Allemands ont occupé la Grèce et lui ont fait payer les frais d’occupation et jamais cette dette n’a été annulée. Alors si vous voulez que les Grecs payent leur dette, les Allemands doivent payer la leur.

Je vais vous dire une chose : les Grecs n’ont envahi personne, ils n’ont tué personne, ils n’ont occupé aucun autre pays. Alors on ne va pas les traiter plus durement que des peuples qui ont fait tout ça.

Voilà pourquoi Angela Merkel doit, selon Jean-Luc Mélenchon, accepter d’effacer la dette grecque. D’autant que dans l’esprit de l’ancien candidat à l’élection présidentielle, il est plus facile d’étaler une dette que de subir le choc d’un défaut de paiement. « Madame Merkel doit comprendre la réalité parce que si elle ne la comprend pas il lui en cuira », juge donc Jean-Luc Mélenchon.

Quel est le programme de Syriza en matière d’immigration?

Internationaliste, sans frontièriste et immigrationiste, Syriza est à la pointe de ce que souhaitent les européistes les plus convaincus.

SYRIZA-PALESTINE
B8NlPxDCQAEaKMe

– Facilitation du regroupement familial des immigrés.
– Facilitation de la naturalisation des immigrés et notamment de leurs enfants.
– Suppression de toute limitation à l’accès à la santé publique et à l’éducation pour les migrants.
– Suppression de l’expulsion et de la rétention administrative des mineurs.
– Suppression du corps des garde frontières.
– Régularisation et sécurité sociale pour tous les immigrés qui travaillent.
– Enregistrement de “leurs droits politiques et sociaux”, droit de vote et d’éligibilité.
– Nationalité à tous les enfants qui naissent en Grèce ou qui y sont arrivés à un jeune âge.
– Nationalité automatique après 7 ans de présence.
– Expropriation de tous les biens immobiliers de l’église et des monastères et taxation de tous les revenus de l’église.
– Suppression de l’enseignement du catéchisme par une approche scientifique du phénomène de la religion, école a-religieuse.
– Démilitarisation des forces de sécurité et désarmement des unités de la police pendant la durée des mouvements syndicaux et des manifestations politiques.
– Interdiction de l’utilisation des gaz chimiques et de balles plastiques pendant les manifestations, les grèves et toute forme de mobilisation collective.

Angela Merkel dit non à un allègement de la dette grecque

Le gouvernement allemand a ainsi réaffirmé lundi exclure un troisième allègement de la dette publique grecque mais il a laissé la porte ouverte à une éventuelle prolongation du plan d’aide en cours. « C’est certainement une possibilité ou une option et, comme je l’ai dit, nous entamerons toute discussion dans un état d’esprit constructif (…) Comme toujours, cela dépend de la manière dont la requête est formulée et du contexte global, mais par principe, c’est une option », a déclaré Marianne Kothe, porte-parole du ministère allemand des Finances, lors d’une conférence de presse.

Du côté de la Banque centrale européenne, c’est également une fin de non-recevoir pour la renégociation de cette dette, qui représente 175% du PIB du pays, qui a été annoncée. Alexis Tsipras, « doit payer, ce sont les règles du jeu européen, il n’y a pas de place pour un comportement unilatéral en Europe, cela n’exclut pas une discussion par exemple sur le rééchelonnement de cette dette », a déclaré Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE sur Europe 1.

Olivier Delamarche VS Marc Riez : Les retombées du QE de la BCE seront-elles positives ? – 26/01