Législatives en Allemagne: l’AFD fait 13,5% et entre en force au parlement.

Coup de tonnerre Outre-Rhin, en 4ans l’AFD est passé de 4% à 13,5%, et devient le troisième parti d’Allemagne (il fait 22% dans l’ancienne Allemagne de l’est). L’AFD se situe à 6% des sociaux-démocrates du SPD et ce sont 80 députés qui vont faire leur entrée au bundestag. L’alliance CDU-CSU reste en tête mais elle est fortement affaiblie.

Les bureaux de vote ont fermé à 18h en Allemagne pour les élections législatives et les premières estimations sont connues : les conservateurs d’Angela Merkel obtiennent de 32,5 à 33,5% des voix. La chancelière se dirige vers un 4e mandat consécutif.

Les sociaux-démocrates ont indiqué refuser de continuer à gouverner avec Merkel.

Les nationalistes de l’AfD réalisent un score historique avec plus de 13% des voix et obtiennent ainsi leurs premiers députés. Ils ont promis de « changer le pays » dès ces estimations connues. « Nous allons faire la chasse à Madame Merkel. Nous allons récupérer notre pays », a lancé Alexander Gauland, co-tête de liste de l’AfD.

Source

« J’ai Bastille » : il y avait environ 57.000 personnes à la manifestation de Mélenchon

Alors, 30.000 manifestants selon la police, ou 150.000 selon les organisateurs ? La polémique ridicule était attendue, sur les chiffres de participation à la manifestation de la France insoumise organisée par Jean-Luc Mélenchon ce samedi 23 septembre à Paris. Marianne a donc décidé de procéder à sa propre évaluation, qui s’établit entre 49.000 et 65.000 participants.

Explications du décompte
lire la suite

Sénatoriales : le FN ne parvient pas à décrocher de nouveau siège. Mais en forte progression.

Ils nourrissaient des objectifs modestes, bien conscients que le mode de scrutin, basé sur le vote des grands électeurs, ne les avantageait pas: les responsables frontistes misaient un ou deux sénateurs en plus, en renfort de David Rachline et Stéphane Ravier, élus en 2014… Peine perdue, le FN ne parvient pas ce dimanche soir à décrocher de nouveau siège à la haute assemblée.

Le FN échoue notamment dans le Nord (4,45%) et le Pas-de-Calais (6,73%), deux de ses départements de prédilection. Mais Marine Le Pen, contactée par l’AFP, se réjouit d’«une vraie progression en voix dans de nombreux départements» par rapport à 2011, lors du renouvellement des circonscriptions concernées ce dimanche. «Nous avons progressé grâce à nos bons scores aux différents scrutins. Tout ceci me renforce dans l’idée que l’implantation locale est une absolue priorité». Elle est en effet la clé pour être présent au Sénat: sans élus locaux (les sénateurs sont élus à 96% par des conseillers municipaux), pas de grands électeurs et donc pas d’élu…

Source

Pourquoi la stratégie de Mélenchon ressemble à celle de Lénine en 1917

La comparaison est un peu grossière mais les analogies historiques sont pertinentes.
Cette vidéo de vulgarisation est pas mal non plus. Il vous permettra de mieux percevoir le rôle qu’a pu avoir Lénine. Dans la mémoire communiste ce dernier s’en sort mieux que Staline. C’est pourtant lui qui, très influencé par Robespierre et son être suprême, va mettre en place toutes les bases de la dictature et de la terreur socialiste.


Appels répétés à la manifestation, refus d’alliance avec quiconque à gauche… Les méthodes et la réthorique de Jean-Luc Mélenchon rappellent celles de Lénine, analyse Jean-Christophe Buisson. Pour lui, la prise de pouvoir par les Bolchéviques hante et inspire le chef des Insoumis.

Vous avez écrit un livre sur l’année 1917. Peut-on considérer que le mouvement mené par Lénine cette année-là puisse inspirer Jean-Luc Mélenchon. Existe-t-il des correspondances?

Jean-Christophe BUISSON.- Militant trotskiste dans ses jeunes années, Jean-Luc Mélenchon connaît sur le bout de des doigts les détails de la révolution russe de 1917. Je ne peux pas croire qu’il ne soit pas hanté, en cette période où on commémore le centenaire du coup d’Etat bolchevik, par la manière dont Lénine (flanqué de Trotski pour l’aspect militaire) a réussi à s’emparer du pouvoir politique au gré de circonstances qu’il a en partie favorisées.

Ces circonstances, quelles sont-elles? Durant l’hiver 1917, un vaste mouvement dégagiste naît en Russie: fatigue de la guerre et rébellion contre un commandement souvent incompétent et brutal (le pays compte près d’un million de déserteurs, d’«insoumis» refusant de continuer à servir sous les drapeaux impériaux), rejet d’un système politique autoritaire à bout de souffle, désir de changement réel, notamment dans les campagnes où prévaut une organisation quasi féodale, etc. Ce mouvement se cristallise en février-mars 1917 avec des manifestations populaires qui aboutissent au renversement de la monarchie russe. Lui succède un gouvernement provisoire qui maintient la révolution à un niveau «dantonien»: des terres sont redistribuées, un vaste assouplissement des institutions est organisé, la Russie maintient ses alliances militaires traditionnelles en continuant à faire la guerre aux empires centraux aux côtés des Alliés, etc.

La révolution à petits pas, en quelque sorte. Or, pendant ce temps, que fait Lénine, dont tous les écrits montrent qu’il est obsédé par la figure de Robespierre et convaincu que seule une violence extrême peut accoucher d’un monde nouveau?

Via les soviets de soldats, d’ouvriers et de paysans, les responsables bolcheviks harcèlent le gouvernement et encadrent les mécontentements sociaux. On est alors un peu dans la France de l’été 2017…

Lui-même, qui avait dit récemment craindre de ne pas voir de son vivant une révolution, revient en Russie grâce à la bienveillance des Allemands et s’installe comme premier opposant au pouvoir réformiste en place en prônant une véritable révolution, considérant que le régime en train de se mettre en place ne va pas assez loin dans le changement.

Via les soviets de soldats, d’ouvriers et de paysans élus au printemps, les responsables bolcheviks, quoique minoritaires dans le pays (le parti ne compte que quelques milliers d’adhérents), harcèlent le gouvernement et encadrent les mécontentements sociaux qui se font jour dans le pays. On est alors un peu dans la France de l’été 2017…

En quoi la terminologie de la France Insoumise rappelle celle de 1917 en Russie? Continuer la lecture de Pourquoi la stratégie de Mélenchon ressemble à celle de Lénine en 1917

« C’est la rue qui a abattu les nazis » : les propos de Mélenchon ne passent pas

Il s’enfonce dans la dinguerie ce type…! il ressemble de plus en plus à un leader stalinien. Quand mélenchon déclare que la rue c’est la démocratie, il devrait penser à appliquer ce principe au Venezuela…

Lors de son discours prononcé sur la place de la République ce samedi, Jean-Luc Mélenchon a multiplié les avertissements à Emmanuel Macron, lui lançant notamment: « c’est la rue qui a abattu les nazis« . Des propos jugés « indignes » par plusieurs ministres. Sur les réseaux sociaux aussi, ça se déchaîne.

FLORIAN PHILIPPOT EST PARTI, MAIS LES QUESTIONS QUI FÂCHENT NE SE SONT PAS ÉVANOUIES !

Enfin ! ont dit certains. Enfin, Florian Philippot a quitté le Front national. Et avec lui, une partie des cadres et militants qui partageaient une ligne socialo-souverainiste peu en phase avec les fondamentaux du mouvement. Nombreux sont ceux qui s’en félicitent – sans doute à juste titre. Il ne faudrait pas croire, cependant, que toutes les questions qui fâchent sont purgées. En réalité, ce n’est qu’un premier pas.

Reconnaissons à l’intéressé quelques succès. Il a fortement contribué à l’accroissement du nombre des électeurs du parti, notamment en poussant à la mise à l’écart de Jean-Marie Le Pen. Même si la méthode manquait singulièrement d’élégance, cette exclusion était nécessaire, tant l’homme est imprévisible et capable du pire, emporté par des propos souvent maladroits, parfois Continuer la lecture de FLORIAN PHILIPPOT EST PARTI, MAIS LES QUESTIONS QUI FÂCHENT NE SE SONT PAS ÉVANOUIES !

Zique : Clutch/ Herbie Mann/ G. Love & Special Sauce/Thomas Enhco et Vassilena Serafimova/ Noir désir/ Karin Hammar/ San Telmo

Il faut écouter Clutch de nuit et en voiture sur une autoroute déserte….

Clutch – X-Ray Visions

Clutch – The Regulator

Herbie Mann – Memphis Underground

Si vous aimez le piano et le xylophone alors achetez-vous l’album funambule de ces deux petits prodiges de la musique classique: Thomas Enhco et Vassilena Serafimova (voir aussi cette vidéo dans laquelle ils interprètent la sonate pour deux pianos de Mozart.)

G. Love & Special Sauce – Cold Beverage

Sans aucun doute l’un des plus grands groupes de rock français

Noir désir – les écorchés.

Continuer la lecture de Zique : Clutch/ Herbie Mann/ G. Love & Special Sauce/Thomas Enhco et Vassilena Serafimova/ Noir désir/ Karin Hammar/ San Telmo

Londres : attaque à l’acide près d’un centre commercial, six blessés

Six personnes ont été intoxiquées samedi près d’un centre commercial de Londres où plusieurs individus les ont semble-t-il aspergées avec une substance toxique, a annoncé la police qui ne pense pas avoir affaire à une attaque terroriste.

L’incident s’est produit à proximité du centre commercial de Westfield, dans l’est de la capitale britannique.

« Un certain nombre de personnes sont signalées blessées dans différents endroits – on pense qu’il y en a six. Nous attendons d’autres détails », annonce la Metropolitan Police de Londres dans un communiqué.

Un homme a été arrêté, précise la police londonienne.

Danemark : le Premier ministre admet l’existence de « sociétés parallèles » musulmanes dans son pays

Le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen a averti que son pays pourrait voir une montée des «sociétés parallèles» musulmanes et de « no-go zones » et il a promis de prendre des mesures contre ce phénomène.

Le Premier ministre danois a déclaré que le problème était devenu tellement répandu au Danemark qu’il envisageait l’intervention de l’Etat dans certains domaines. C’est inhabituel pour le Danemark, qui voit rarement le gouvernement interférer dans le fonctionnement des écoles ou définir des règles spécifiques pour le logement.

« Il s’agit d’être réaliste sur la situation », a déclaré Rasmussen, et il Continuer la lecture de Danemark : le Premier ministre admet l’existence de « sociétés parallèles » musulmanes dans son pays

Mélenchon et la gauche : la tentation universelle

Un texte de Gabriel Robin pour l’Incorrect

Être français, ce n’est pas une couleur de peau, c’est pas une religion, c’est adhérer à un programme commun de l’humanité », a dit Jean-Luc Mélenchon en visite à La Réunion le samedi 16 septembre 2017. S’il a indéniablement raison pour les deux premières négations, sa définition de l’appartenance à la France ne peut que faire bondir.

 

Elle rappellera d’ailleurs l’œuvre méconnue du baron Jean-Baptiste de Cloots, dit Anacharsis Cloots. Député de l’Oise, ce philosophe prussien fut fait citoyen d’honneur de la France en 1792. Dans son œuvre majeure, publiée la même année sous le titre « La République universelle ou Adresse aux tyrannicides », Anacharsis Cloots développe une pensée originale pour son temps, profondément cosmopolite, arguant que la République naissante ne devait pas se contenter d’être simplement « française », s’adressant à tous les citoyens « de la « République des hommes ».
 
Anacharsis Cloots ne décrivait-il ainsi pas le « programme commun de l’humanité » défendu par Jean-Luc Mélenchon ? S’il suffisait d’adopter une vision de l’Homme pour appartenir au peuple français, celui-ci se confondrait avec l’humanité toute entière. C’est là tout le paradoxe de Jean-Luc Mélenchon qui, croyant exalter une certaine Idée de la France, ne fait que la diluer dans un grand tout uniformisant.
Président du club des Jacobins, Cloots finit décapité à la suite du procès des hébertistes, ces « exagérés » qui agaçaient tant Robespierre, autre référence historique des Insoumis. Danielle Simonnet, actuelle coordinatrice du Parti de gauche, ne voulait-elle pas qu’une rue de Paris soit rebaptisée du nom de Maximilien de Robespierre ? Une demande qui pouvait faire sens mais qui avait été très mal justifiée, l’alliée de Jean-Luc Mélenchon estimant que l’Incorruptible « n’avait été pour rien dans l’épisode de la Terreur ».

Continuer la lecture de Mélenchon et la gauche : la tentation universelle

revue de presse et commentaires sur l'actualité