Une vidéo d’attaque en bande à Fleury Merogis

Taha Bouhafs qualifie Zemmour de « sous-humain » et portera plainte pour avoir été qualifié de « racaille indigéniste » par Valeurs Actuelles

Palavas-les-Flots : face à l’explosion de l’insécurité, les habitants manifestent « contre la racaille » aux cris de « On est chez nous »

Confinement, traitement : Où en est on avec le COVID19 ?

On est en plein délire. Ils veulent nous imposer les masques dans les rues alors que le virus ne tue plus en masse et qu’il n’est contaminant que dans des lieux confinés. Les français obéissent comme des glands. Ce peuple est effrayant. Il suffit de comparer leur comportement avec celui des français des années 70 lors la grippe de Hong Kong pour constater que notre peuple est devenu couard, manipulables, sans une once de raison, seul l’émotion et le sentiment le domine….

Enfin la Sécu reconnaît devant la commission d’enquête sur la Fraude Sociale qu’il y a 2,4 millions de « fantômes » percevant des prestations sociales.

Bordeaux : le syndicat Alliance Police Nationale affirme que la majorité des attaques au couteau sont commises par des migrants mineurs non accompagnés (MàJ : ils seraient 41 000 en France)

Ils seraient 41 000 sur le territoire français : les “mineurs non accompagnés”, dont la prise en charge coûte 2 milliards d’euros par an aux collectivités, sombrent souvent dans la délinquance, complices de l’ensauvagement de la société. Pierre Vermeren, historien des sociétés arabo-berbères contemporaines, autopsie une bombe à retardement.

C’est un problème dans toute l’Europe occidentale, depuis la crise migratoire de 2015. […] La majorité de ces migrants mineurs viennent d’Afrique de l’Ouest, mais le nombre de Marocains et d’Algériens s’accroît depuis 2017. La crise sociale pousse les Etats du Maghreb à fermer les yeux. […] Continuer la lecture de Bordeaux : le syndicat Alliance Police Nationale affirme que la majorité des attaques au couteau sont commises par des migrants mineurs non accompagnés (MàJ : ils seraient 41 000 en France)

Nantes : Le migrant rwandais incendiaire, « charmant », « courtois » et « très raisonnable » selon des paroissiens, a mis le feu à la cathédrale car il était « frustré » de « sa situation administrative »

Ce bénévole du diocèse qui a avoué avoir mis le feu à la cathédrale de Nantes, est décrit comme quelqu’un « de charmant », de « calme » et apparemment « très raisonnable ».

Un homme « courtois », « marqué » par l’histoire de son pays d’origine, le Rwanda : Emmanuel A., le bénévole du diocèse qui a avoué avoir mis le feu à la cathédrale de Nantes, avait gagné la confiance de tous jusqu’à son acte, peut-être lié aux frustrations de sa situation administrative. Depuis ces révélations, hommes d’Église et fidèles qui le fréquentaient au quotidien sont sous le choc. Continuer la lecture de Nantes : Le migrant rwandais incendiaire, « charmant », « courtois » et « très raisonnable » selon des paroissiens, a mis le feu à la cathédrale car il était « frustré » de « sa situation administrative »

Revue de presse et commentaires sur l'actualité