Mgr Najeeb, archevêque de Mossoul : “Je suis très inquiet pour la France et pour l’Europe. Partout où la culture et les racines reculent, c’est la civilisation qui est menacée”

Dans la nuit du 6 au 7 août 2014, les djihadistes de l’Etat islamique entraient dans Mossoul. C’est alors le début d’un long cauchemar pour les chrétiens de la seconde ville d’Irak. Après avoir vu leurs maisons marquées de la lettre ن, signifant « Nazaréen » en arabe, les chrétiens de Mossoul – environ 10 000 personnes – reçoivent un ultimatum de 24 heures : d’ici là, ils ont le choix entre fuir, se convertir, ou mourir

[…]

En fuyant la région, vous avez sauvé de précieux manuscrits de la destruction. Pourquoi Daesh s’en est pris avec autant de virulence au patrimoine culturel et spirituel des territoires occupés ?

La destruction du patrimoine culturel et spirituel n’est pas spécifique à Daesh. C’est un des fondements de l’islam radical qui veut faire table rase du passé antéislamique, considérant comme impie ou inutile tout ce qui a précédé l’instauration de l’islam sur un territoire donné.

[…] Continuer la lecture de Mgr Najeeb, archevêque de Mossoul : “Je suis très inquiet pour la France et pour l’Europe. Partout où la culture et les racines reculent, c’est la civilisation qui est menacée”

Boualem Sansal : « Pour les islamistes, il y a deux options : ou je vous impose mes idées et vous convertis, ou je vous liquide et prends votre place »

Après l’assassinat du professeur Samuel Paty par un islamiste radical présumé, l’écrivain algérien Boualem Sansal estime qu’il faut que les démocraties occidentales prennent enfin conscience de la nature de la menace. Il appelle au sursaut.

Avez-vous été étonné lorsque vous avez appris qu’un nouvel attentat avait eu lieu en France, en l’occurrence contre le professeur Samuel Paty ? Continuer la lecture de Boualem Sansal : « Pour les islamistes, il y a deux options : ou je vous impose mes idées et vous convertis, ou je vous liquide et prends votre place »

Suisse : les étrangers représentent 58% de tous les adultes condamnés en 2019, l’écrasante majorité de ces étrangers sont africains, caribéens ou moyen-orientaux

Une étude publiée ce mardi par l’Office fédéral de la statistique indique que les adultes étrangers représentent 57,8% de tous les adultes condamnés en 2019. Les jeunes étrangers ont par contre commis moins d’infractions que la moyenne.

(…)
Plusieurs nationalités représentées Continuer la lecture de Suisse : les étrangers représentent 58% de tous les adultes condamnés en 2019, l’écrasante majorité de ces étrangers sont africains, caribéens ou moyen-orientaux

Paris : 7 Anglais d’origine pakistanaise arrêtés pour “tentative de meurtre” après avoir tenté d’écraser un gendarme devant l’ambassade d’Israël

ENQUETE Sept Anglais d’origine pakistanaise ont été interpellés dans la nuit de mardi à mercredi à Paris. Ils sont soupçonnés d’avoir cherché à percuter un gendarme avec leur véhicule devant l’ambassade d’Israël.

Leur mobile reste encore flou. Dans la nuit de mardi à mercredi, sept Britanniques d’origines pakistanaises, parmi lesquels deux mineurs, ont été interpellés à Paris, soupçonnés d’avoir tenté la veille de percuter un gendarme en faction devant l’ambassade d’Israël, dans le 8e arrondissement de Paris, a appris 20 Minutes de source policière, confirmant une information de RTL. Une enquête a été ouverte pour « tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique » et confiée au premier district de police judiciaire (1er DPJ). Continuer la lecture de Paris : 7 Anglais d’origine pakistanaise arrêtés pour “tentative de meurtre” après avoir tenté d’écraser un gendarme devant l’ambassade d’Israël

Professeur décapité : le grand imam d’Al-Azhar, “la plus haute autorité morale de l’islam sunnite”, déclare “qu’insulter des religions est un appel à la haine”

Le grand imam sunnite égyptien d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, a condamné mardi la décapitation d’un professeur en France, “un acte criminel odieux”. Insulter les religions au nom de la liberté d’expression constitue toutefois “un appel à la haine”, a-t-il ajouté.

Il s’exprimait à distance dans un discours lu à Rome, sur la célèbre place du Capitole, devant un prestigieux parterre de leaders religieux du christianisme, du judaïsme et du bouddhisme – dont le pape François, le patriarche oecuménique Bartholomée ou encore le grand rabbin de France Haïm Korsia- qui se sont retrouvés mardi pour signer un appel commun à la paix. Continuer la lecture de Professeur décapité : le grand imam d’Al-Azhar, “la plus haute autorité morale de l’islam sunnite”, déclare “qu’insulter des religions est un appel à la haine”

Assassinat de Samuel Paty : Béziers, l’hommage de Robert Ménard en forme de réquisitoire politique et d’appel au combat ( Il affiche les caricatures de Charlie dans les rues de Béziers)

Professeur décapité : les déclarations de Samuel Paty aux policiers quatre jours avant sa mort

Le professeur d’histoire Samuel Paty avait été interrogé le 12 octobre par des policiers après qu’une plainte a été déposée à son encontre. Il était accompagné par la principale du collège venue le soutenir.

Il a alors confié aux policiers : “J’ai proposé aux élèves de voir ou de ne pas voir une des caricatures émanant de Charlie Hebdo selon leur sensibilité. J’ai proposé à mes élèves de détourner le regard quelques secondes s’ils pensaient être choqués pour une raison ou pour une autre.”

Mon objectif quand je leur ai demandé de détourner le regard était qu’ils ne se sentent pas froissés.Continuer la lecture de Professeur décapité : les déclarations de Samuel Paty aux policiers quatre jours avant sa mort

Professeur décapité : 2 collégiens déférés pour “complicité d’attentat terroriste”, ils ont désigné Samuel Paty à l’assaillant contre rémunération

(…)

L’élève, accompagné d’un camarade, lui fait alors une description en échange d’une forte somme d’argent, entre 300 et 350 euros.

Abdoullakh Anzorov leur verse une partie de l’argent et précise alors son projet. Il affirme aux élèves vouloir “filmer le professeur, l’obliger à demander pardon pour la caricature du prophète, l’humilier, le frapper”, précise le procureur national antiterroriste. Les deux collégiens informent d’autres camarades, certains acceptent de participer, d’autres non.

(…) Lorsque Samuel Paty sort de l’établissement, des collégiens vont le désigner auprès d’Abdoullakh Anzorov. Le premier collégien récupère le reliquat de la somme d’argent promise, et quitte les lieux. Le terroriste part alors à la poursuite du professeur.

Revue de presse et commentaires sur l'actualité