Économie, Écologie...,  Politique

12 pays de l’UE ont été placés mardi sous une surveillance macro-économique par la Commission européenne

Les technocrates de Bruxelle avancent leurs pions. Avec l’assentiment du PS et de l’UMP, la commission a de nouvelles compétences qui lui permettent de dicter à chacun des pays de l’Union Européenne la politique budgétaire et économique qui convient à l’oligarchie.

On apprend grace à la RTBF que la Belgique ainsi que onze autres pays de l’Union européenne (dont la France) ont été placés mardi sous une surveillance macro-économique par la Commission européenne, dans le cadre des nouvelles compétences que celle-ci a acquises à la fin de l’an dernier. A terme, le gouvernement belge pourrait être invité à prendre des mesures pour restaurer sa compétitivité et retrouver des parts de marchés à l’exportation.

La procédure de surveillance macro-économique s’inscrit dans le cadre du « six-pack« , un cadre de contrôle économique des Etats membres plus étroit en vigueur depuis décembre.

Les nouvelles règles peuvent déboucher sur des amendes pour les pays en déficit persistant et trop endettés, mais aussi – nouveauté – pour les pays en dérapage dont l’économie est jugée déséquilibrée.

Pour que le spectateur lobotomisé de TF1 puisse comprendre une information qu’il ne verra jamais à la une du journal de Jean-Pierre Pernault, on va lui résumer la situation:

– Cela veut dire que la commission se permet de mettre à l’amende des pays qui n’ont plus un fifrelin en poche. Que la France finance à hauteur de 20 milliards par an, un organisme supra national qui lui colle des amendes (astreintes en fait), quand sa politique ne lui convient pas.
En conséquence de quoi, ces mêmes états Européens ruinés vont devoir faire des coupes budgétaires dans le social et les droits des salariés. Que les impôts et les taxes vont augmenter et que le salaire du spectateur lobotomisé de TF1 va diminuer pour le profit de quelques uns. Que lui, spectateur lobotomisé de TF1, ne sera plus consulté pour s’exprimer sur l’avenir de son pays… et qu’il va devoir fermer sa gueule et payer pour les conneries des européistes!

On espère que les crétins vont commencer à comprendre !