Seine-Saint-Denis : « Des gamins comme Merah, il y en a d’autres » + ( les amis de Mélenchon en Vidéo)

Un gardien d’immeuble et une professeur d’histoire-géo, tous deux d’origine maghrébine et de confession musulmane, confient leurs inquiétudes sur une situation qu’ils jugent « alarmante » dans les banlieues.

M. a 35 ans. Il a grandi en Île-de-France, et a choisi de devenir gardien d’immeuble. « Mais avec mon profil de maghrébin, on ne m’a proposé du boulot que dans le 93, en Seine-Saint-Denis » raconte-t-il. Aujourd’hui, il s’occupe du gardiennage de plusieurs immeubles dans une cité de Sevran. Il raconte un milieu au bord de l’implosion.

« Depuis vendredi dernier, dans la cité, il y a des tags qui rendent hommage à Merah. On lit « Gloire à Mohamed », « Gloire au martyr »… Si ça continue, ça va exploser. Des gamins capables de perdre la tête comme Merah, il y en a d’autres par ici. »

« Merah est « glorifié » parce qu’il a mis la France à genoux. » Cependant, comme le relatait hier Le Parisien, « plusieurs incidents graves », en lien avec l’affaire Mohamed Merah « ont été recensés par la police un peu partout en France depuis sa mort ». L’AFP signale elle qu’une inscription appelant à « venger » Merah a été découverte ce lundi dans une maison d’arrêt en Isère.

« Quand la police pense avoir une longueur d’avance, les jeunes sont déjà loin. On nous parle dans les médias d’Afghanistan et de Pakistan. Cela fait un moment que les jeunes ne vont plus là-bas. » L’homme va même plus loin. Il affirme que « désormais, ça se passe en Tunisie, et dans le sud de l’Algérie ». « Je vois des gamins disparaître de la cité pendant quelques mois. Quand ils reviennent, ils sont ultra-musclés, très déterminés, avec un comportement complètement différent : finis les nanas, le rap, l’alcool ou le shit. Ils se font laver le cerveau par des fondamentalistes qui nous font honte à nous, les musulmans. »

M. parle de parents « dépassés par leurs gamins qui ramènent des centaines d’euros à la maison grâce au trafic », de policiers pas assez présents, et d’un système auto-géré par les caïds et les dealers.

« Quand je fais venir un réparateur pour un ascenseur en panne, il a souvent le droit à une fouille au corps par un dealer, histoire de vérifier qu’il n’aurait pas un micro sur lui… »

(…)

France Soir

Les amis de Mélenchon et ses indigènes de la République chantent leur amour pour la France. Une inspiration artistique pour les Mohamed Merah de demain:

Oran, le 5 juillet 1962: un massacre oublié.

Le 5 juillet 1962 l’Algérie se réveille libre et indépendante. À Oran c’est l’horreur qui va s’abattre sur la ville. La foule qui vient du quartier arabe et qui se dirige sur celui des européens, va enlever, égorger, tuer au revolver et à la mitraillette toutes les personnes qui croisent son chemin.

Au bout de quelques heures, les cadavres jonchent les trottoirs, on en trouve pendus aux crochets des bouchers, dans des poubelles. Un massacre perpétré sous le nez et à la barbe de l’armée française qui, tenue informée de la tournure désastreuse que prenaient les événements, n’interviendra jamais.

Guillaume Zeller est le petit-fils d’un général connu. Il anime une chronique hebdomadaire sur Dieu Merci !, le programme religieux de Direct 8, et vient de publier Oran 5 juillet 1962, un massacre oublié.

À écouter aussi:
Pieds Noirs : la douleur de l’été 62.

On va pouvoir spéculer sur la dette française… planquez-tout ! (vidéo)

Non seulement le Qatar, avec la complicité de Sarkozy, rachète la France, mais dans quelques semaines il sera possible de spéculer sur la dette Française. Nos amis anglais se frottent déjà les mains…

Nous allons vivre des lendemains d’élections radieux !

On dit merci qui ???? Merci Sarko, Merci Hollande !

Marc Fiorentino – BFM Business, le 23/03/2012.

Pierre Laurent (PCF-Front de Gauche): on peut « peut-être comprendre » la détresse du père de Merah

Les communistes ont pour habitude de toujours se ranger du côté des assassins, la preuve: Interrogé sur RTL au sujet de l’intention manifestée par Mohamed Benalel Merah (le père de Mohamed Merah), de déposer une plainte contre la France pour avoir tué son fils, le communiste Pierre Laurent a répondu sans détours :

« Ecoutez, dans une affaire comme celle-là, la détresse du père, on peut peut-être la comprendre aussi ». « Mais évidemment, c’est une affaire qui le regarde, je veux dire, a-t-il poursuivit. Bon, moi je n’ai pas de commentaire particulier à faire sur la détresse du père de ce jeune homme ».

Du point de vue de ce principal soutien à Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle,

« il faut comprendre comment un jeune homme comme ça, de la banlieue toulousaine, peut s’engager dans une telle dérive criminelle, après avoir croisé dans son parcours, plusieurs fois, la police et la justice ».

Source

N’oublions pas que Mélenchon avait regretté que Charles Martel ait « arrêté les arabes à Poitiers »dans l’émission Réplique d’Alain Finkelkraut sur France Culture le samedi 7 mai

Goldnadel : Pourquoi peine-t-on à voir les véritables racines de ce terrorisme islamiste à la française ?

 

Pourquoi ce dépit exprimé par certains que le tueur de Toulouse n’ait pas été un néo-nazi et pourquoi est-il si difficile de rappeler publiquement que la seule communauté à avoir été visée en tant que telle par Mohamed Merah est la communauté juive ?

Après, c’est comme avant, rien ne change. L’islamisme est la maladie infantile de l’islam, le gauchisme celle du socialisme. Les deux sont très copains et ont des parents permissifs.

Inutile de revenir sur la tentative avortée, en raison de la célérité policière, d’avoir lancé une nouvelle fois le leurre néonazi, je l’ai évoqué – y compris dans ces colonnes – on ne tire pas sur une ambulance remplie d’aveugles malentendants.

On se contentera d’évoquer ce journaliste dépité d’apprendre l’identité de l’assassin, «twitter» à un confrère helvétique tout aussi progressiste que lui un : «putain, je suis dégouté, le type est un islamiste, j’aurais tellement préféré que ce soit un facho».

On compatira à sa peine à l’aune de sa réelle compassion à l’égard des victimes. (…)

(…) Le Figaro de ce lundi, rapporte que : « Diverses réactions de soutien au meurtrier inquiètent la police ». Entre autres témoignages, une enseignante d’Argenteuil relate :

« Au moment de la minute de silence, à 11 heures, deux élèves de ma classe ont refusé d’y participer, en jetant : je ne vais pas me lever pour des Juifs ! »

Le professeur a toutefois fait obtempérer les deux élèves, mais manifeste son inquiétude : « Il faut savoir que régulièrement les débats autour du conflit israélo-palestinien empoisonnent les cours, tous les cours. »

« Beaucoup d’enseignants n’ont pas imposé cette minute de recueillement, souvent par crainte des comportements des élèves, témoigne un autre professeur.

Tandis que nous nous taisions, nous entendions le brouhaha des classes voisines. »
Lire la suite

Mohamed Merah aurait-il pu être un indic pour la DCRI ? (RMC)

Dans les GG de RMC, l’ancien directeur de la DST Yves Bonnet émet l’hypothèse que le terroriste musulman était peut-être en relation avec la DCRI. Il serait alors un « agent double ».

Cette information serait évoquée dans un journal italien, Il Foglio. Le journaliste italien prétend que Mohamed Merah voyageait à l’étranger avec une « couverture des services », probablement de la DGSE.

Traduction de l’article italien:

Ce jeune français d’origine algérienne qui a revendiqué la responsabilité de l’assassinat de sept personnes à Toulouse et Montauban et qui se disait affilié à al-Qaida aurait été couvert par des « services ». Selon des sources du renseignement français sur lesquelles s’appuient les journalistes italiens, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) aurait obtenu pour lui – comme informateur – une entrée en Israël en septembre 2010, via la Jordanie. Mohammed Merah aurait séjourné en tant que « touriste », sur une durée de trois jours avant de retourner en Jordanie, puis de s’envoler pour l’Afghanistan. Sa présence en Israël, couvert par les services secrets français, était sans doute destinée à démarquer un réseau jihadiste acheminant des combattants d’Europe occidentale vers l’Afghanistan et le Pakistan. Lire la suite

Mise en détention de Patrice de Maistre: le financement de la campagne de sarkozy en 2007 en cause ?

Patrice de Maistre, gérant de la fortune de Liliane Bettencourt et « gros donateur » de l’UMP, vient d’être mis en détention provisoire. Les juges d’instruction auraient déterminé que, juste avant le premier tour de 2007, les arrivées d’argent liquide en provenance des comptes suisses de la famille Bettencourt, coïncidaient avec les rendez-vous entre Patrice de Maistre et Éric Woerth, alors revêtu de la double casquette de trésorier de l’UMP et de la campagne de Nicolas Sarkozy.

Les soupçons sur la régularité du financement de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy existaient déjà. Ils sont considérablement renforcés

Le nouvel Observateur.

(…) Dans son communiqué, le parquet visait aussi laconiquement des « charges nouvelles », s’ajoutant à sa mise en examen pour abus de faiblesse du 15 décembre. (…)

(…) Les versements de 2007 semblent en outre pouvoir être liés au financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy.

Le premier, selon l’ordonnance, a lieu le 5 février, « deux jours avant (un) rendez-vous dans un bar entre Patrice de Maistre et Eric Woerth », le trésorier de l’UMP (puis ministre) à qui M. de Maistre avait indiqué vouloir remettre de l’argent, selon les déclarations constantes de l’ancienne comptable des Bettencourt, Claire Thibout.

Le deuxième retour d’argent de Suisse a lieu entre les deux tours, le 26 avril 2007, alors que François-Marie Banier, proche de l’héritière de l’Oréal, fait état, dans son journal, d’une conversation de Liliane Bettencourt qui lui confie : « De Maistre m’a dit que Sarkozy avait encore demandé de l’argent. J’ai dit oui ».

En outre, le juge relève que « des témoins attestent d’une visite du ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, au domicile de Bettencourt pendant la campagne électorale de 2007″. (…)

 

 

Islamisme radical : la région toulousaine compte environ 1200 sympathisants pour 200 militants actifs + vidéo

Alors qu’ à Nice on vient d’arrêter une trentaine de jeunes  recrutés par un braqueur devenu prédicateur d’un islam radical en partance pour l’Afghanistan, le journal Le Monde nous apprend que la région Toulousaine compte 1200 sympathisants islamistes radicaux pour 200 militants actifs soit l’équivalent d’un régiment et de deux grosses compagnies de militaires. Et c’est seulement pour la ville de Toulouse. Car comme le soulignait Pierre Cassen :  si, comme le prétendent nos belles âmes, seulement 2% de musulmans sur les 1O millions qui vivent en France sont des intégristes ,  cela fait tout de même 200 000 cinglés ( voir la vidéo qui suit).

Article du journal Le Monde

C’est le 22 novembre 2011, alors qu’il se remet d’une hépatite A contractée au Pakistan, que Mohamed Merah répond à la convocation des policiers du renseignement intérieur à Toulouse. Ils sont deux à l’interroger : un fonctionnaire rattaché à la direction régionale et un spécialiste de la mouvance islamiste de la direction centrale descendu de Paris.

Dans le compte-rendu qu’ils font de cet entretien, les policiers expliquent qu’ils ont le sentiment d’avoir en face d’eux un jeune homme sournois, cynique, potentiellement dangereux. Il est « bizarre » mais il affiche un profil de jeune délinquant « de cité », plus que celui d’un djihadiste. Il évoque ses « larcins » pour justifier son train de vie. Les deux fonctionnaires ont la sensation d’avoir affaire à un individu un peu perturbé.

Plus de 1200 heures de surveillance opérationnelle ont été exécutées.

Contrairement à son frère Abdelkader, il ne fréquente pas les milieux islamistes qui, selon le renseignement intérieur, comptent dans la région toulousaine environ 1200 sympathisants pour 200 militants actifs.

 

 

Mélenchon à la Bastille: le révolutionnaire en peau de lapin

Jean-Luc Mélenchon, c’est Hugo Chavez, le président du Venezuela, sans le pétrole. La seule référence correcte qui me vient à l’esprit c’est Alphonse Allais: Jean-Luc Mélenchon nous promet l’eau chaude pour tous mais sans les récipients. Jean-Luc Mélenchon veut par exemple et tout simplement abolir la précarité. C’est Alphonse allais qui annonçait l’extinction du paupérisme à partir de 5 heures du soir.

Les Français adorent commémorer la Révolution de 1789. Abattons la Bastille, renversons l’ancien Régime ! Cette fois-ci les tyrans sont les marchés financiers : coupons leur la tête ! Les citoyens d’abord ! L’humain toujours d’abord ! Jean Luc Mélenchon, l’homme du discours incantatoire rencontre un succès facile.

Mais lisez, dans le détail, son programme. C’est bien simple: on est chez les comiques.

En dehors de toutes réalités, dans la déclamation. Rien n’est sérieux. Sauf le rêve. Le smic à 1.700 euros, la retraite à 60 ans à taux plein, des bourses pour tous les jeunes, le remboursement de la santé à 100%, le blocage des loyers et 800.000 embauches dans la fonction publique. Le rêve!

On finance comment? Fieffé réactionnaire qui pose la question! On prendra aux banques, et si elles ne veulent pas on les mettra sous contrôle social, les Soviets en 2012.

Jean-Luc Mélenchon veut créer des millions d’emplois, il en détruirait des millions.

Si son programme était appliqué, les couches populaires en souffriraient les premières bien plus que les banquiers qui auraient le temps de déguerpir.

Alors je sais bien, il ne s’agit pas d’un programme de gouvernement. Il s’agit de se faire  plaisir et de raconter des sornettes révolutionnaires. (…)

Slate.fr

Propagande UMPS dans un clip sur BFM-TV et BFM Business (vidéo)

Quoi de mieux en communication lorsque ce sont vos clients qui vous payent la campagne de propagande présidentielle ? Ci-dessous découvrez un plan de communication diffusé sur BFM-TV et BFM Business, deux chaînes appartenant au groupe coté en bourse NextRadioTV qui enregistre plus de 4 millions de téléspectateurs, des électeurs potentiels.

Intitulée « Des idées pour demain », la campagne publicitaire réalisée par KPMG en partenariat avec l’Institut Montaigne (créer par claude bébéar proche de l’UMP: voir notre article: La propagande des Think tanks de l’UMP/PS), vise à promouvoir tout bonnement les mesures de non sens du projet présidentiel des frères siamois qui se partagent le pouvoir depuis 30 ans.

Plusieurs thématiques sont abordées dans le but non dévoilé d’influencer l’opinion française tout en faisant croire que les solutions et « idées pour demain » sont celles à mettre en œuvre.

Leurs priorités se focalisent sur les points suivants :

– Lutter contre la récidive des personnes qui sortent de prison, leur trouver un emploi pendant et après leur détention… pendant que des Français honnêtes et sans histoires doivent lutter contre le chômage de masse. En utilisant l’excuse de la cohésion sociale et de la réinsertion, on perçoit un moyen détourné de jouer à la baisse sur les salaires à moindre coût en exploitant des dizaines de milliers de détenus en prison.

– On croyait l’euro sauvé et bien non, on apprend que ses jours sont comptés. Le message véhiculé consiste à faire prendre conscience que le niveau des dettes publiques à atteint un niveau dangereux pour la survie de la monnaie unique. On vous propose donc comme solution de vous vendre un espoir présidentiel. La possibilité d’exploiter vos économies, votre épargne en communauté vers une Europe fédérale qui ne dit pas son nom mais dont on devine l’idéologie. Vous vous porterez caution de la dette actuelle et surtout de celle à venir dans tous les Etats de la zone euro au travers d’un mécanisme aussi illogique que ses inventeurs, les Eurobonds.

– Ensuite vient le thème de la diversité, la discrimination, le fichage avec comme illusion celle de lutter in fine contre ceux qui n’imposeraient pas la discrimination anti-française en entreprise.

– Dans la dernière séquence, on découvre que l’imagination des idéologues mondialistes est optimale puisqu’on propose de devenir des acteurs et de vous jeter dans le vide ! On vous demande de souscrire à des bons d’épargne, des promesses qui seront rémunérées au même niveau que le Livret A à condition ultime que l’État choisisse de faire des économies ! Et on vous garantie une rémunération « nette d’impôt » pour vous faire avaler plus vite la couleuvre.

Demandez-vous toujours d’où l’on vous parle ….

source

France Info censure Bernard Lugan

Incorrigibles journalistes que ceux de France Info. Eux, si prompts à dénoncer la censure réelle ou supposée pratiquée de par le vaste monde, à commencer par la Russie, viennent en effet de se livrer à un acte de censure particulièrement grossier à l’encontre de Bernard Lugan, Historien, spécialiste de l’Afrique.

Exposé des faits : vendredi 23 mars à 10 heures 30, je reçois le mail suivant :

“Bonjour,

Je suis Catherine Duthu, journaliste au service “Monde” à France Info. Je souhaiterais faire une interview avec Bernard Lugan à propos de la situation au Mali. L’interview se passerait par téléphone et serait ensuite diffusée en longueur sur notre antenne dès 15h45 pour être ensuite rediffusée dans le courant de la journée. Pourriez-vous me contacter au plus vite pour me dire si cela est possible ? Je vous en remercie par avance.”

Un contact téléphonique est donc établi avec la journaliste Catherine Duthu, laquelle, ayant lu mon communiqué sur le Mali publié la veille sur mon blog, souhaitait un entretien pour diffusion le jour même à 15h 45 dans l’émission « Regards sur le monde ».

L’entretien téléphonique se déroula normalement entre 11 heures et 11 heures 15 et la journaliste me confirma qu’il serait diffusé en temps et heure convenus. Or, à 15 heures 45, ce fut un autre intervenant, plus « politiquement correct » aux yeux de sa rédaction qui répondit aux mêmes questions que celles qui m’avaient été posées par Madame Catherine Duthu.

Pourquoi cette censure ? Parce que j’expliquais dans cet entretien que le règlement de la question touareg ne passait pas par des élections, mais par Lire la suite

Comment l’UMP finance l’islamisme: l’exemple de Chantal Brunel et du Cheikh Al-Bouti (vidéo)

L’UMP cherche à faire oublier son bilan. C’est de bonne guerre. Mais on peut difficilement oublier que sarkozy fut le promoteur de l’immigration choisie dont la conséquence fut l’entrée massive de 203 000 immigrés légaux/an. Il fut aussi le promoteur de la discrimination positive qui n’a fait que renforcer le communautarisme. Il a été tout à la fois l’ardent défenseur de la république métissée, de la diversité et du multiculturalisme.

Mais il a surtout été le grand ordonnateur de la laïcité ouverte. Un concept qui aura permis à des élus de droite comme de gauche de contourner la loi de 1905. Dans son livre,  » Ces maires qui courtisent l’islamisme« , Joachim Véliocas a répertorié tout en les dénonçant les alliances qu’ont tissé les élus de la république avec des islamistes ces dernières années:

Alain Juppé dit avoir  » d’excellentes relations  » avec les  » principaux leaders  » de la communauté musulmane de Bordeaux. Tareq Oubrou, futur imâm de la Grande Mosquée de Bordeaux, est pourtant un laudateur des Frères musulmans, un mouvement qui milite pour la restauration du Califat et la réunion des musulmans d’Istanbul à Bordeaux, la frontière étant  » une méprisable hérésie « . A Marseille, Jean-Claude Gaudin ménage quant à lui toutes les composantes de l’islamisme local, sa mairie allant jusqu’à réaliser les dossiers de presse du mouvement Tabligh. A Paris, Bertrand Delanoé offre 20 millions d’euros pour un Institut musulman, dont le site officiel nous informe qu’il comprend des salles de culte, c’est-à-dire une mosquée. A Strasbourg, la nouvelle mosquée – financée par les collectivités locales – entretient des liens étroits avec l’islam radical. Certains élus UMP demandent une loi punissant l' » injure au fondement d’une religion « , soit le délit de blasphème prévu par la charia, à la suite de l’affaire des caricatures de Mahomet. Etc, etc, etc.

Chantal Brunet, député UMP de Seine-et-Marne est un parfait exemple de cette collusion entre politique et islamisme. Lire la suite

La venue de Marine Le Pen à Meaux perturbée par le Front de Gauche

Le Front de gauche de Mélenchon et le PS montrent leur vrai visage, de républicain en peau de lapin.

Deux journalistes et militants du Front de Gauche, Jean-Charles Girault de Médiapart et Nathanaël Uhl du Nouvel Observateur, avaient menacé de mort Louis Aliot via Twitter. Le Front National a déposé plainte.


 

Marine Le Pen a fait campagne sur le marché de Meaux (Seine-et-Marne), la ville du leader de l’UMP Jean-François Copé, où sa visite d’une heure a été perturbée par l’hostilité de militants du Front de gauche (FG) et du PS. « Résistance ! Résistance ! Résistance ! » : ce slogan exprimé à vive voix a accompagné les déambulations de la leader du Front national entre les étals et auprès des commerçants ou des passants, couvrant parfois la voix de la candidate.

 

Prison / Islam : l’aveu d’un aumônier musulman

En 2006, déjà, France 3 donnait ces informations :

Le « Washington Post » souligne la surreprésentation des musulmans dans les prisons françaises :

Prenant comme exemple la maison d’arrêt de Sédequin, à Lille, et se basant sur des chiffres compilés par des responsables de la communauté musulmane, des sociologues et des chercheurs, l’article estime que « 60 % à 70 % » des détenus en France sont musulmans alors qu’ils représentent « à peine 12 % de la population totale du pays ».

Le Monde.fr

JT de 20h – TF1 – 23/03/12

Dans la population carcérale, il y a beaucoup de musulmans, pour ne pas dire la majorité.

Message au candidat de gauche : Eloignez votre main des machiavels algériens, M. Hollande !

Il se lit dans la presse algérienne une de ces informations qui nous fait souhaiter que nos journaux ne racontent que des bobards et qui vous prête, à Dieu ne plaise, le projet d’une conférence commune avec le ministre d’État algérien, Abdelaziz Belkhadem, sur le thème « La Méditerranée, espace commun ». 

Nous osons croire qu’il ne s’agit là que d’une rumeur grandguignolesque et que vous n’avez pas l’intention d’outrager une si belle mer en en parlant aux côtés d’un si détestable apparatchik dont il vous suffit d’avoir été, une fois, l’hôte à Alger et dont il nous semble superflu de citer les nombreux et brillants états de service au service de l’autocratie et de l’islamisme ni de rappeler que, parmi ses innombrables singularités, figurent celle de militer pour le remplacement de constitution algérienne par la charia, celle d’avoir conspiré la chute de la République algérienne avec les mollah iraniens et, pour les amateurs du burlesque, celle d’avoir renversé la direction légale du FLN au moyen d’un putsch canin, une première mondiale dans la longue tradition des pronunciamientos, puisque notre matamore a confié la besogne rien moins qu’à quelques chiens doberman. Mais ça, c’est le propre de ce régime dont on se demande, M. Hollande,
si vous ignorez ou s’il vous importe peu qu’il incarne tout ce que vous êtes censés haïr et combattre : l’intégrisme islamiste, le mensonge, la duplicité politique, l’archaïsme, l’autocratie,
toutes ces lascivetés politiques, ces paillardises qui font la marque des régimes mafieux et contre lesquelles bataillent encore, ici et là, des Algériens au péril de leur santé, de leur travail et parfois de leur vie.
Alors oui, avoir été une fois l’hôte de ce régime suffit pour le restant de la vie. En bon candidat, vous avez joué à l’hôte obligeant et attentionné Lire la suite

Assurances-vie, collections : hausse de 30% pour le patrimoine de Sarkozy

Le « Président du pouvoir d’achat » a fait au moins un heureux : lui-même. Entre 2007 et 2012, le patrimoine de Nicolas Sarkozy a augmenté de plus de 600 000 euros, passant de 2,1 millions au début de son quinquennat à 2,7 millions à la fin.

C’est ce que révèle la déclaration de situation patrimoniale du chef de l’Etat, due par chaque Président au début et à la fin de son mandat, publiée ce samedi au Journal officiel et à consulter ci-dessous. (…)

Rue 89

« il faudra accepter de renoncer à la France, invention récente, et évidemment périssable, comme tout ce qu’emporte l’Histoire »

Christophe Prochasson est historien. Il est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il est très proche du PS. Christophe Prochasson tient une chronique sur France culture. En l’écoutant on touche du doigt l’ambition profonde que partagent communément l’UMP, le PS, et tous les modernistes: la construction d’une Europe Supra-nationale qui mettra fin à la nation.
Christophe Prochasson fait partie de ceux qui se posent en rebelles tout en étant en réalité proches du pouvoir. L’écrivain Philippe Muray appelait ces individus, les rebellocrates. Nous n’avons pas le talent de Philippe Muray, nous nous contenteront donc de désigner Christophe Prochasson par ce qui le représente le mieux, un triste guignol.

Il est à noter que sur France Culture (de gauche), on peut jouer au rebelle en faisant des amalgames stupides et révisionnistes comme le fait Christophe Prochasson. En revanche il est interdit de parler du génocide vendéen... la gauche a toujours une drôle de conception de la liberté d’expression.