Économie, Écologie...,  Fil Info

230 quartiers à rénover pour 20 mds€

En encore du fric pour les racailles et les enclaves musulmanes. Le PS achète la paix sociale avec vos impôts !. La politique de la ville c’est le tonneau des danaïdes…. de l’argent mis dans un puits sans fond. C’est une grande lessiveuse qui sert aux élus locaux à mener leur petit politicaillerie clientéliste, et à tenir sous perfusion une population qui se mettrait à foutre le feu aux quatre coins des rues si on la laissait se démerder….

– – – – – – – – – – –

(…) Des quartiers définis par l’État
Lors d’un « comité interministériel des Villes », le gouvernement a également entériné le lancement à partir de 2014 d’une nouvelle « génération » de chantiers dans les quartiers « présentant les plus forts dysfonctionnements urbains », c’est-à-dire les grands ensembles et les copropriétés dégradées. Contrairement au premier PNRU, qui avait été mené sur la base d’appels à projet, le second plan sera donc concentré sur des quartiers définis par l’Etat.

La Cour des comptes avait critiqué en juillet 2012 le PNRU, estimant qu’il n’avait pas rempli son objectif de renforcer la mixité sociale. Elle s’était également inquiétée de son financement, l’Etat n’ayant pas engagé tous les crédits promis. Mais les chantiers de rénovation urbaine sont plébiscités par les élus locaux et, selon un sondage de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru), par les habitants des quartiers eux-mêmes.

Source : Le Figaro

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE