24 heures après Roger Heurtebise, nous pleurons Brigitte Bré Bayle

Lire aussi : Mort de Brigitte Bayle, co-fondatrice de Riposte Laïque, mon amie

——————-

Après un numéro spécial consacré, ce dimanche à Roger Heurtebise, grâce à des articles émouvants de Charles Dalger, Jérôme Cortier, Philippe Legrand, Robert Albarèdes, Caroline Alamachère, Christine Tasin, Alain Mercier et notre poétesse Oréliane, nous pensions pouvoir consacrer ce lundi à reprendre une actualité normale, même si la vie de Riposte Laïque sans Roger Heurtebise ne sera plus jamais pareille.

C’était sans compter sur de cruelles lois des séries, où le destin prend parfois plaisir à accabler une équipe déjà dans la douleur. Ce dimanche matin, Pierre Cassen nous a 18juingauloisbbbappris une autre mauvaise nouvelle : Brigitte Bré Bayle, qui depuis peu se faisait simplement appeler Brigitte Bayle, est décédée ce dimanche matin, quelques heures après Roger.

Venus tous les deux de la gauche, Roger et Brigitte avaient compris, l’un et l’autre, que l’islamisation de notre pays changeait tous les repères et clivages traditionnels, et que seule comptait l’avenir d’une France qu’ils voulaient laïque, républicaine et féministe, les trois piliers de Riposte Laïque à sa création.

Ils ont donné toutes leurs dernières forces à notre journal, et à ce pays qu’ils ont appris à aimer encore davantage, quand ils ont compris qu’il pouvait disparaître, lui, sa population et sa civilisation.

L’un comme l’autre voulait éradiquer l’islam de notre pays, car ils avaient compris que c’était pour la France une question de vie ou de mort.

L’un et l’autre n’avaient pas encore 60 ans.

Nous pleurons des amis proches, et l’heure est au recueillement, avant Noël.

Bien évidemment, dès que nous aurons des informations quant à la date et le lieu de leurs obsèques, nous les communiquerons à nos lecteurs.

Nous saurons honorer au plus vite de nos plumes, de nos livres et de nos actions, la mémoire de ces deux amoureux de la France que nous aimions tant.