Politique

28% des Français vivent à découvert

Tout va très bien madame la marquise, tout va très bien, tout va très bien…..

– – – – – – – –

Près d’un tiers des Français sont dans le rouge au moins une fois par mois, d’après la dernière étude de Panorabanques.com révélée, ce lundi 15 juillet, par Le Parisien. Si les frais de découvert restent encore très élevés, ils devraient baisser grâce à la nouvelle loi bancaire qui devrait être votée, ce jeudi, à l’Assemblée.

991-CarteCredit-A

Pour payer leurs factures, près d’un tiers des Français utilisent de l’argent… qu’ils n’ont pas. D’après la dernière étude de Panorabanques.com, publiée ce lundi 15 juillet par Le Parisien, 28% d’entre eux se retrouvent ainsi au moins une fois par mois dans le rouge et dépassent même leur découvert autorisé. Sur une année, le chiffre grimpe à 65%.

Une pratique qui touche, sans surprise, les personnes les plus modestes. Un sondé sur 3 – affirmant gagner moins de 1.500 € nets par mois – se déclare ainsi en découvert. Le chiffre redescend à 1 client sur 8 chez ceux touchant plus de 3.000 €.

Entre 180 et 240 € de frais bancaires par an

Un découvert en appelle un autre, car ces pratiques coûtent cher aux usagers. S’ils dépassent chaque mois leur niveau autorisé, ils déboursent en moyenne entre 180 et 240 € de frais bancaires par an. Ces montants, qui varient d’une banque à une autre, couvrent les commissions d’intervention, la facturation des lettres informant le client de sa situation et les agios.

Mais ces frais exorbitants devraient bientôt diminuer. La loi bancaire, qui doit être votée ce jeudi 18 juillet, par l’Assemblée nationale prévoit notamment de mieux les encadrer en instaurant le principe d’un double plafonnement.

D’après Le Parisien, ces frais devraient être fixés à 8 € par acte dans la limite de 80 € par mois. Ce montant diminuerait pour les Français les plus modestes à 4 € par acte pour un montant maximum de 20 € mensuels. Jusqu’ici, les prélèvements étaient généralement compris entre 8 et 12 € et le plafonnement moyen mensuel s’élevait à 170 €.

La Tribune

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE