4 policiers tués à Paris : l’assaillant aurait crié « Allah Akbar ! » la nuit précédente, selon le témoignage d’un voisin, policier lui aussi

NFO LE FIGARO – Ce témoin, policier de 35 ans, a recueilli les propos d’un voisin de Mickaël Harpon, policier lui aussi, qui vit dans l’immeuble du tueur.

A Gonesse, dans le Val-d’Oise, un habitant qui vit dans la résidence de Mickaël Harpon, l’attaquant de la préfecture de police de Paris qui a tué 4 fonctionnaires de police et en a blessé un autre grièvement, assure que, dans la nuit qui a précédé l’équipée meurtrière, le tueur a crié « Allah Akbar !» à deux reprises vers 3-4h du matin. Ce policier de 35 ans a recueilli ce témoignage d’un voisin de Mickaël Harpon, policier lui aussi, qui vit dans l’immeuble du tueur.

La résidence comprend de nombreux locataires issus des rangs de la police, selon le voisinage. « Il m’a dit que jeudi matin, vers 3-4 heures, il a entendu crier « Allah Akbar ! » par deux fois, cela l’a réveillé. Cette voix provenait de l’appartement de Mickaël Harpon, m’a t-il assuré, et c’est après l’attaque de la préfecture, jeudi à la mi-journée, qu’il a fait le lien avec ce qui s’était produit dans la nuit».

(…) Le Figaro