Pétition, Vote parlementaire refusant le Brexit… la caste tente d’imposer sa dictature.

Depuis deux jours les journalistes de l’oligarchie battent des records de propagande. Nombreux sont les journaux qui insidieusement poussent à l’organisation d’un nouveau référendum. Le journal le Monde allant même jusqu’à prétendre que les britanniques regretteraient déjà leur vote pro-brexit. Allégations fausses si l’on s’en réfère à un sondage réalisé deux jours après le vote (voir tweet qui suit)

Les médias se gargarisent également de l’importance d’une pétition demandant l’annulation du vote et l’organisation d’un deuxième référendum. Signée par deux millions de personnes, cette pétition présente l’inconvénient de pouvoir être signée plusieurs fois par la même personne.

Pendant toute la journée d’hier, les journaux ont également prétendu que les marchés financiers avaient lourdement sanctionné l’Angleterre et la livre Sterling. Or il n’en est rien. Quand on regarde les chiffres il apparait que Londres a perdu seulement entre 2% et 3%. En revanche les pays de la zone euro ont perdu 10% et plus. Cela signifie que les marchés s’inquiètent plus de la stabilité de l’euro que de l’avenir financier et économique du Royaume uni.

Le but du mensonge diffusé par les médias est de démontrer aux autres pays désireux de sortir de l’UE que leur choix serait un désastre économique.

Aujourd’hui c’est un parlementaire britannique qui veut que le parlement anglais ignore le Brexit et vote contre le résultat de ce référendum. (voir ci-dessous)

C’est aussi ce que demande l’ancien directeur de la Goldman sachs

C’est cette solution qu’avait choisi nicolas sarkozy en 2005 pour bafouer le vote des français sur la constitution européenne. Ailleurs on a fait revoter les peuples jusqu’à ce qu’ils répondent correctement à la question qui leur était posé.

C’est donc maintenant une certitude: les partisans de l’Union Européenne, qu’ils soient journalistes ou politiques, se foutent de la démocratie et de la souveraineté des peuples; ils veulent juste nous faire vivre dans une dictature.
Il faudra s’en souvenir en 2017.


Article de la RTBF

David Lammy, un député britannique du Labour, plaide pour que son parlement vote contre le Brexit.

Le référendum du 23 juin, remporté par les partisans d’une sortie du Royaume-Uni de l’UE, est consultatif et non contraignant, souligne-t-il dans un billet posté sur Twitter. « Nous pouvons stopper cette folie et mettre un terme à ce cauchemar par un vote au Parlement« , lance-t-il. »Notre parlement souverain doit désormais voter si nous devons ou non sortir de l’UE« , estime l’élu de Tottenham.

« Le référendum était consultatif et non contraignant. La plateforme de la campagne du ‘Leave’ se disloque et certaines personnes regrettent d’avoir voté pour la sortie. Le Parlement doit désormais décider si nous allons de l’avant avec le Brexit, et il devrait y avoir un vote la semaine prochaine« , exhorte-t-il. « Ne détruisons pas notre économie sur base des mensonges et de l’orgueil de Boris Johnson (ancien maire de Londres et figure de la campagne du Leave, ndlr)« , conclut-il.

Lire la suite