Quand franceinfo utilise un homophobe fan de Tariq Ramadan pour faire sa propagande antiraciste

Le titre annonçait la couleur : « « J’ai dû lui expliquer qu’ici, c’était très compliqué » : des jeunes issus de l’immigration quittent la France, dégoûtés des discriminations ». Cet article, publié sur le site de franceinfo, ce samedi 8 septembre, promettait son lot habituel de propagande antiraciste avec force témoignages accablants et autres expériences vécues. Et nous n’avons pas été déçus, ni par les propos des personnes interrogées, ni par le traitement de l’information de la chaîne publique, financée par le contribuable.

Dès le chapeau, une (première) coquille signait le forfait : « Regards mal placés, sous-entendus racistes… Un ingénieur de 27 ans, d’origine maghrébine, explique comment l’expérience du racisme au quotidien les (sic) a convaincus de quitter la France. » Et pour cause, ces « jeunes », désespérément cités par le média d’Etat qui pour une fois n’oublie pas opportunément de souligner leur origine, se résument à une âme en peine. Une seule. Le second n’a pas survécu, entretemps tombé au champ du déshonneur des réseaux sociaux, où des internautes ont déterré une série d’anciens messages haineux
« Par ailleurs, quand on lit les tweets de l’un des deux protagonistes, on a surtout envie de lui dire : bon débarras ! Ça va @franceinfoplus ? Pas trop gênés d’offrir des tribunes à ce type de personnage ? », a ainsi dénoncé Amine El-Khatmi, président du Printemps républicain,

élu de gauche d’Avignon et lui aussi « issu de l’immigration ». Ses trouvailles : « Nique le #mariagepourtous », « Pour prouver que t’es pas homophobe, faudra bientôt que tu suces des types… », « La haine n’a plus besoin de « Mein Kampf », elle a Charlie Hebdo… », ou encore « Ce soir, je vais à la conférence de Tariq Ramadan à Roubaix ! 20h30 ! ».

Franceinfo rétropédale et supprime un témoignage
Déjà victime de « discriminations », Redouane (@RedTheOne), émigré en Espagne, n’a pas tardé à réagir. « Je regrette les bêtises que j’ai pu écrire étant plus jeune… », a-t-il écrit sur Twitter, évoquant « des tweets déplacés concernant l’homosexualité » (sic) et se disant « déçu de vous annoncer que les identitaires ont gagné ». Et d’ajouter, pas gêné : « Je trouve assez petit de se baser sur des tweets de 2013 pour critiquer mes écrits récents. » Cinq ans, quelle éternité ! Dans un autre message, il visait aussi François Hollande condamnant les attaques contre Israel : « Pourquoi notre président c’est un FDP [Fils de pute, NDLR] #HollandeDemission #Sionisme #GazaUnderAttack. »

lire la suite sur Valeurs Actuelles