93 : un Rom dans le coma après avoir été lynché (màj+vidéo)

Addendum :

Hollande condamne les actes mais ne dit mot sur ceux qui les ont perpétrés…. 

Rom agressé: François Hollande dénonce «des actes innommables et injustifiables»

La cité des poètes dont sont issus les barbares
La cité des poètes dont sont issus les barbares

——

Addendum 17 juin

[…] Seulement, un fait troublant serait survenu avant la découverte de la victime dans son chariot. Un proche du jeune Rom aurait reçu un ou plusieurs coups de téléphone passés depuis le portable de ce dernier. Au téléphone, un mystérieux interlocuteur lui aurait proposé de relâcher la victime en échange d’une forte somme d’argent.

L’enlèvement pourrait ainsi n’avoir qu’un simple motif économique : se faire de l’argent sur la communauté Rom. Cependant, un policier confie que le mode opératoire, un enlèvement spectaculaire, suivi de coups de téléphone pour négocier un retour avant de rendre la personne laissée pour morte est en général utilisé «pour faire passer un message. La population a plutôt pour réflexe de mettre le feu.» La cité des Poètes est connue pour être touchée par le trafic de stupéfiants, des trafiquants auraient pu souhaiter faire peur à la communauté Rom, susceptible d’attirer trop souvent le regard des autorités. […]

Le Figaro

——

 

Un adolescent rom se trouvait lundi entre la vie et la mort après avoir été roué de coups par une douzaine de personnes, qui le soupçonnaient de cambriolage à Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis.

Le jeune Rom, âgé de 16 ans et vivant dans un bidonville de la commune, a été retrouvé vendredi vers 23h30, inconscient, dans un chariot de supermarché abandonné sur la nationale 1, près de la Cité des Poètes, précise une source policière. […]

« Un groupe de plusieurs personnes est venu le chercher dans le campement et l’a emmené de force », raconte une seconde source policière. L’adolescent aurait alors été séquestré dans une cave, où ses agresseurs l’auraient violemment frappé. Selon une source proche de l’affaire, « une douzaine de personnes » auraient participé à ce lynchage. […]

BFMTV