A Beaucaire, aussi, la mairie FN s’en prend au club de football

Il faut croire qu’il ne fait pas bon être un club de football amateur dans l’une des onze municipalités remportées par le Front national. Après celui de Mantes-la-Ville (Yvelines), c’est au tour du club de Beaucaire, dans le Gard, de voir ses subventions drastiquement diminuées.

Le Stade beaucairois, modeste pensionnaire de division d’honneur régionale (7e division nationale), perdra ainsi à partir de la saison prochaine la moitié de ses subventions, comme l’a annoncé au Monde Laurent Quinto, secrétaire général du club. L’enveloppe financière passera de « 80 500 euros à 40 000 euros », déplore M. Quinto, navré de cette décision prise lors du conseil municipal de vendredi 10 avril. De quoi faire fondre un budget, que la direction du Stade beaucairois estime cette année à 130 000 euros.

(…) Le Monde