À l’Assemblée Nationale, Marine Le Pen dénonce « les terroristes en herbe » des manifestations d’extrême-gauche.