Abdel Malik : « Il y a des Frances dans la France »

Les questions de journalistes dans la deuxième partie de l’entretien sont assez ahurissantes.


L’artiste, qui vient de publier le libre « Méchantes blessures », s’est désolé de voir « une France morcelée ». Abd al Malik était l’invité de franceinfo, samedi.
(…)

Une « Europe des barbelés »

Selon lui, ce changement de paradigme vient d’une déception historique. « En Europe, il y avait une promesse d’ouverture et d’accueil, d’être dans une démarche totalement humaine après ce qu’on a vécu lors de la dernière guerre mondiale. Cependant, on est dans une époque où on se retrouve avec l’Europe des barbelés, avec cette problématique migratoire et celle du climat », estime Abd al Malik qui assure ne pas s’arrêter à ce constat.

(…)

L’écrivain réclame « des actes concrets », et se désole de ne pas en voir. « C’est le rôle du politique de faire en sorte de régler les choses, de mettre du lien, de dire qu’on est un peuple uni et qu’on peut aider les gens qui sont en difficulté. Force est de constater que ce n’est pas ce que l’on voit dans le réel. C’est pour cela qu’il y a cette colère sociale. » Selon lui, cette colère génère des fractures. « On voit une France morcelée. Il y a des France dans la France », conclut-il.

(…)

(A partir de 19mn)

On est le fruit de l’esclavagisme, ce qui est lié au colonialisme… une sorte d’assignation à identité fixe… mon travail c’est de dire focalisons nous sur le fait que nous sommes des êtres humains.