Algérie : Montebourg, l’« Arabo-Morvandiau » veut « faire le lien » avec le Maghreb

Montebourg et l’ethnicisation du vote… la gauche n’a pas fini de communautariser notre pays. Elle représente le plus grand danger pour notre survie.
À l’heure actuelle la seule solution  c’est le vote FN. Il constitue la seule contre offensive à la politique menée ces 40 dernières années.

Or trop de gens n’ont pas de « courage ». Beaucoup trop sont incapables de sortir de leur confort intellectuel. Beaucoup se voilent la face, se contentent d’ânonner des discours vermoulus sur la gentille gauche, la méchante droite, le vilain fn. C’est pour mieux cacher leur lâcheté. Ils admirent et fantasme la bravoure juvénile de leur grand père face à l’Allemagne nazi mais sont incapables de glisser un bulletin de vote dans une urne. Ce qui punit la France, c’est la « pusillanimité » d’une grande partie des citoyens qui l’a compose.


L’ancien ministre de l’économie se rend en Algérie du 10 au 12 décembre, sur les traces de sa famille mais aussi pour adresser un message aux Français d’origine maghrébine. (…)

C’est une visite personnelle mais aussi politique. En pleine campagne pour la primaire de la gauche, dont le scrutin est prévu les 22 et 29 janvier, Arnaud Montebourg sera du 10 au 12 décembre en Algérie, pays natal d’un de son grand-père maternel, Khermiche Ould Cadi, et de sa mère, Leïla Montebourg. Objectif : « faire le lien entre les deux rives de la Méditerranée, explique l’entourage de l’ancien ministre. Arnaud Montebourg, par son histoire personnelle, porte une voix différente, il représente une sorte de syncrétisme qui parle à de nombreux Français d’origine algérienne. » (…)

Sur le plan politique, ce déplacement est aussi un moyen pour le candidat à la primaire de la gauche de s’adresser aux populations, parfois musulmanes, qui ont immigré. « Ce sont souvent des gens qui ont voté François Hollande en 2011 et 2012 mais qui ont été déçus par le quinquennat et qui risquent de s’abstenir en 2017, explique-t-on dans l’entourage de l’ex-avocat. Or ces populations sont importantes dans certains quartiers, il faut leur parler, et Arnaud Montebourg est l’un des seuls à pouvoir le faire. »

Le Monde