AMIENS: Des élus claquent la porte suite aux propos du FN

Source: Courrier Picard

Yves Dupille, conseiller d’opposition du groupe Rassemblement bleu Marine, a choqué une bonne partie de l’assemblée jeudi soir en commentant une délibération du conseil municipal qui concernait les centres sociaux ALCO et Les Francas. Deux organismes, récemment agréés Centre social, que la municipalité soutient (la délibération a été approuvée) dans leurs missions en leur octroyant une subvention de 40 000 € chacun.

« L’association ALCO dont le but initial était d’apprendre leur langue maternelle aux immigrés, propose aujourd’hui une action basée sur les différences de chacun, sur le multiculturalisme. Alors que nous souhaiterions que ceux qui la fréquentent intègrent nos mœurs et nos cultures. Je demande que les aides apportées soient les mêmes que celles proposées aux petits Français… », a ainsi lancé Yves Dupille.

Ces phrases ont très vite fait réagir l’assemblée. Une partie : les élus Verts, PS et communistes, a même décidé de quitter la salle avant que le conseiller FN ait terminé son intervention. « Je suis scandalisé, a ainsi protesté Philippe Théveniaud,

conseiller municipal délégué auprès de l’adjointe aux affaires sociales Annie Verrier. Et vos propos montrent que vous connaissez très mal ce dossier ». Même constat du côté de Brigitte Fouré, maire, qui a rappelé « les vertus éducatives de cette association et son travail sur le quartier Amiens-Nord depuis 30 ans ».

Le directeur d’ALCO, M’hamed El Hiba, n’était pas présent lors de ce conseil municipal. « C’est pourquoi je préfère ne pas réagir pour le moment. Je préfère attendre de pouvoir visionner la vidéo de ce conseil afin de prendre la mesure des propos tenus. »