Andréa Kotarac : « Il y a une forme de judiciarisation du combat politique. De Fillon jusqu’à l’acharnement des juges contre Salvini en Italie.