Après le bannissement de Donald Trump, Twitter chute de 6% en bourse