Aquarius : le Premier ministre italien refuse de recevoir les « leçons hypocrites » de Macron en matière d’immigration

Le gouvernement italien n’a pas apprécié les critiques d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe mardi au sujet du refus de Rome d’accueillir l’Aquarius et les 629 migrants qui étaient à son bord.

Mardi en début de soirée, le nouveau président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a fustigé la position de la France dans le dossier de l’Aquarius, le navire de SOS Méditerranée avec 629 migrants à bord bloqués pendant deux jours dans les eauxinternationales. « Les déclarations sur l’affaire Aquarius qui viennent de France sont surprenantes et dénoncent un sérieux manque d’information sur ce qui se passe réellement », indique d’abord un communiqué des services de Giuseppe Conte qui lance ensuite : « L’Italie ne peut pas accepter des leçons hypocrites de pays qui ont toujours préféré tourner la tête de l’autre côté sur l’immigration. »

Et le chef du gouvernement italien de justifier l’attitude de son pays, assurant que son pays n’a « jamais délaissé les personnes à bord de l’Aquarius ». « Le navire a été immédiatement rejoint par deux patrouilleurs qui ont offert tout le soutien nécessaire, a encore précisé Giuseppe Conte. L’Italie a également offert la possibilité d’amener les femmes enceintes, les enfants et toute personne nécessitant un traitement hors du navire, mais un refus est arrivé de l’Aquarius confirmant le fait qu’il n’y avait pas d’urgence à bord. » Et de pointer le fait que la France, à l’inverse de l’Espagne, ne s’est pas beaucoup engagée dans ce dossier.

JDD