Argenteuil : la famille séquestrée, la mère violée

Selon le sociologue de gauche et commis d’État, Laurent Mucchielli, tout ceci ne peut-être qu’une invention des fascistes de la réacosphère.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

C’est un fait divers particulièrement sordide qui s’est déroulé dans la nuit de vendredi à samedi à Argenteuil (Val d’Oise). Des cambrioleurs ont pénétré dans un pavillon habité par un couple et leur fils. La famille a été séquestrée et la mère violée.

Cet épisode, digne du roman d’Anthony Burgess « Orange mécanique », a été dévoilé par le site du Parisien, avant d’être précisé mardi matin par des sources policières. Les fait ont eu lieu vers 03H00 du matin dans le quartier pavillonaire des Champioux à Argenteuil.

« Les trois malfaiteurs se sont introduits dans la pavillon familial alors que tout le monde dormait. Ils sont allés réveiller le fils, âgé de 13 ans, et les parents, pour se faire remettre notamment la carte bancaire. Ils étaient armés de bâtons et portaient des cagoules » a confié cette source policière. Cette version diffère de celle du Parisien selon laquelle les agresseurs auraient été quatre.

Le père et le fils auraient été ligotés tandis que la mère, emmenée dans une chambre voisine, aurait été violée. Ce n’est qu’au bout d’une heure que les malfaiteurs auraient pris la fuite emportant de l’argent liquide, outre leurs cartes bancaires.

Direct Matin

One comment on “Argenteuil : la famille séquestrée, la mère violée

  1. Aliénor on said:

    le « quand on arrive en ville » version 2013! … la décadence…