Arnaud Beltrame, l’héroïque gendarme de l’attaque de Trèbes

Ils nous ont imposé l’immigration sans contrôle. Nous en payons tous le prix aujourd’hui dans le sang.

EXCLUSIF L’héroïque gendarme grièvement blessé lors de la prise d’otages à Trèbes (Aude) ce vendredi 23 mars 2018 est le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, ancien commandant de la compagnie de gendarmerie d’Avranches (Manche) de 2010 à 2014.

Lieutenant-colonel du groupement de gendarmerie de l’Aude, Arnaud Beltrame, 45 ans, a été grièvement blessé dans la prise d’otages du Super U de Trèbes (Aude) près de Carcassonne vendredi 23 mars 2018. Arnaud Beltrame a été le patron des gendarmes du sud-Manche, commandant de la compagnie d’Avranches (Manche) de 2010 à 2014. Originaire du Morbihan, il avait quitté Avranches pour intégrer le ministère de l’Ecologie. Il avait passé le concours de l’école de guerre. Il avait été fait chevalier de la Légion d’Honneur en mai 2012.

« Acte d’héroïsme »

A Trèbes, le lieutenant-colonel de gendarmerie s’était proposé comme otage en échange de la libération d’une femme. L’officier est ensuite resté à l’intérieur du magasin jusqu’à l’assaut du GIGN, vers 14 h 30. « Il avait laissé son téléphone ouvert, et c’est lorsque nous avons entendu les coups de feu que le GIGN est intervenu » pour neutraliser le terroriste, a déclaré Gérard Collomb, Ministre de l’Intérieur, saluant au passage « le courage du lieutenant-colonel pour cet acte d’héroïsme ».

Prémonitoire ?

Fait prémonitoire ou pas, en décembre 2017, selon nos confrères de la Dépêche du Midi, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame avait organisé avec la Préfecture de l’Aude et les pompiers locaux un exercice simulant un attentat à Carcassonne. Le scénario était une tuerie de masse dans un supermarché.

source