Archives de catégorie : Culture, idées, Média…

Le violoniste de jazz Didier Lockwood décède à 62 ans

Encore une triste nouvelle pour les mélomanes… Didier Lockwood  était le digne héritier de Grappelli.

 


Le célèbre violoniste français de jazz Didier Lockwood est décédé d’une crise cardiaque dimanche à Paris à l’âge de 62 ans, a annoncé son agent à l’AFP. «Son épouse, ses trois filles, sa famille, son agent, ses collaborateurs et sa maison de disques ont la douleur de faire part de la disparition brutale de Didier Lockwood dans sa 63e année», indique le communiqué transmis par son agent. Il avait participé à un concert samedi soir au bal Blomet, une salle de jazz parisienne.

Considéré comme son fils spirituel par l’ancien accompagnateur de Django Reinhardt, Stéphane Grappelli, Didier Lockwood avait partagé une dernière scène début février avec le grand batteur André Ceccarelli. Il était un grand représentant du jazz français à l’international, à travers une carrière rythmée par près de 4.500 concerts et plus de 35 enregistrements.

Né à Calais le 11 février 1956 dans une famille franco-écossaise, fils d’un professeur de musique, il avait débuté l’apprentissage du violon Continuer la lecture de Le violoniste de jazz Didier Lockwood décède à 62 ans

Tensions raciales : l’Afrique du Sud au bord du chaos (Enquête exclusive)

Ce documentaire aurait dû être accompagné d’une analyse historique et ethnique de Bernard Lugan…. les spectateurs auraient alors compris que les boers se sont installés sur des terres vierges inoccupées et que ce sont les vrais « autochtones »;  que les tensions communautaires en Afrique du Sud n’opposent pas seulement les Noirs aux Blancs, mais aussi entre les différentes tribus et que le rejet des immigrés zimbabwéens par les noirs d’Afrique du sud est démentiel. Ils auraient aussi compris que Mandela était un terroriste communiste totalement déjanté et que l’idéologie des anti-apartheid »  n’était rien d’autre qu’une chasse aux blancs.

Donc documentaire passablement ben, mais peut largement mieux faire.

Voir le film sur M6 replay

Présentation d’Enquête exclusive par  M6 le 04/02/18

Réputée pour ses paysages grandioses, ses plages magnifiques et ses réserves animalières, l’Afrique du Sud a une face plus sombre. Derrière la carte postale, deux communautés (blanche et noire) ne cessent de se déchirer.

Malgré l’abolition de l’apartheid, en 1991, et l’espoir d’une réconciliation, les tensions raciales se sont envenimées ces dernières années. Et aujourd’hui, les rapports de forces semblent s’inverser. En imposant des quotas de noirs dans les entreprises, l’État a créé la génération des « black diamonds », des noirs fiers de leur réussite, et a privé de travail des milliers de blancs. De Continuer la lecture de Tensions raciales : l’Afrique du Sud au bord du chaos (Enquête exclusive)

Cinéma : « Une saison en France », le douloureux quotidien d’un prof de français migrant

Le réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun plonge dans le quotidien d’un père et de ses deux enfants demandeurs d’asile, tendrement accompagnés par Carole (Sandrine Bonnaire) dans un film sans concession.

 Abbas, professeur de français, a fui la guerre en Centrafrique pour bâtir une nouvelle vie en France. En attendant d’obtenir le statut de réfugié, le quotidien d’Abbas s’organise: ses enfants sont scolarisés et il travaille sur un marché où il a rencontré Carole, sensible au courage de cet homme encore hanté par les fantômes du passé. Mais si le droit d’asile lui était refusé, qu’adviendrait-il d’Abbas et de sa famille déracinée? Et de Carole, privée du foyer qu’elle a cru reconstruire?

ÉRIC ZEMMOUR : « MON CONSTAT ET MON DIAGNOSTIC SONT DÉSORMAIS LA NORME »

Ce que nous disions il y a 15 ans sous les insultes des bienpensant est avoué et amplifié par ….les bienpensants eux-mêmes. Il y a juste une chose qu’ils continuent à ignorer: c’est que nous avons toujours 15 ans d’avance sur eux et que la situation qu’ils tentent de décrire aujourd’hui est encore pire que ce qu’il pensent. En bref: ils sont autant aveugles qu’avant.

Ce que nous affirmons aujourd’hui et qui nous vaut les pires insultes sera affirmé demain par ceux qui nous méprise et nous méprise.


Le procès politique n’est-il pas la dernière arme d’idéologues aux abois, refusant le réel ?

Éric Zemmour : Non, ce n’est pas la dernière de leurs armes : c’est l’arme principale utilisée dans le cadre d’un combat visant à faire taire les opposants. C’est la terreur du pauvre. On emploie la justice pour imposer le silence. Le réel n’intéresse pas Yann Moix ou ceux qui me font des procès. Pour ces gens, le réel n’existe pas, il n’est qu’une création du verbe. Ils pensent d’ailleurs que je n’exprime pas ce qui existe réellement, mais que j’essaye d’endoctriner les Français, qu’il suffirait de me faire taire pour que la réalité n’existe pas. Mais je ne suis qu’un messager.

 

Mais la parole s’est libérée, sans doute grâce à vous : regardez Souâd Ayada, la nouvelle présidente du Conseil supérieur des programmes qui n’a pas hésité à dénoncer le manque d’objectivité des manuels d’histoire-géographie sur la question islamique.

Mon constat et mon diagnostic sont désormais la norme ! Ce que je disais il y a quelques années est devenu banal. Tout le monde le pense. Regardez Ariane Chemin qui a sorti un livre sur les quartiers, s’étonnant que la ville de Trappes soit entièrement islamisée. Même elle voit le problème. Mais c’est Martine en banlieue ! J’ai peut-être contribué à une libération de la parole mais je ne suis pas optimiste.

Car, si tout le monde sait, aucune mesure n’est prise. Rien n’est fait. Continuer la lecture de ÉRIC ZEMMOUR : « MON CONSTAT ET MON DIAGNOSTIC SONT DÉSORMAIS LA NORME »

Paris : Une séance du film « Black Panther » sera réservée aux Noirs

Lu sur Fdesouche

Le collectif Mwasi, organisateur du Festival interdit aux Blancs récidive.

On vous invite à voir Black Panther en mode #Nwar flamboyance sapé-e-s comme jamais.

Cette projection est placée sous le signe de la flamboyance Afro, donc venez sapé-e-s comme ja-ja avec vos plus beaux kente, bazin, Faso dan Fani, Bogolans, madras, contours soignés, hydratés et crémés.

Nous réservons la moitié des sièges pour un groupe d’adolescent-e-s de la banlieue parisienne qui y assisteront gratuitement.
Pour se faire pour chaque place réservée vous pouvez, si vous le souhaiter payer l’entrée d’un-e ou plusieurs ados.

Il s’agira d’une projection en anglais sous-titré français.
Le film est à partir de 13 ans.

La projection sera suivie d’un débat avec Many Chroniques, professeur d’histoire, blogueuse et militante panafricaine
et Pierre Cras, chercheur en histoire et civilisation afro-américaine. Avec rafraîchissements et snacks.

*** Cette projection est en non mixité pour les personnes noires quel que soit le genre. ***

Facebook

Charles Aznavour : «Si un jour Marine Le Pen était élue, elle serait ma présidente»

Fais gaffe Charles… tu pousses le bouchon un peu trop loin… certes t’as plus rien à prouver ni à perdre… mais tu vas finir coulé dans un bloc de ciment si tu continue.


Des propos qu’il assume, évoquant qu’il ferait de même pour la candidate du Front National si jamais elle accédait au pouvoir : « J’irai plus loin, je crois que si un jour Marine Le Pen était élue, elle serait aussi ma présidente ».

Pour autant, Charles Aznavour, qui a provoqué un tollé en proposant de trier les migrants sur le plateau de Laurent Delahousse, se prétend « ni de droite ni de gauche » et se défend d’appartenir à un parti : « Je fais ce que je veux, je suis qui je suis. Je suis un homme libre ».

Closer

I-Média#184 : Macron à Calais, la comédie de la fermeté

Une émission présentée par Jean Yves Le Gallou et Hervé Grandchamp

01:56 Macron à Calais, la comédie de la fermeté 
Mardi 16 janvier Emmanuel Macron était au « chevet des migrants ». Pour la presse, à Calais le président à réussi à lier « émotion et raison ». Mais cette comédie n’est pas suffisante pour les journalistes, la France doit être une terre d’asile et accueillir « les migrants ».

14:54 Le Zapping d’I-média 
Sur les ondes de France culture (service public) Michelle Perrot affirme que la galanterie serait non pas l’expression de la civilisation et de la culture Française, mais l’expression de la domination des hommes sur les femmes. Michelle Perrot est présentée par la radio comme « Historienne » ce qui est exact. Mais France culture trompe l’auditeur en omettant de préciser qu’elle est militante féministe. L’information est pourtant connue, elle apparait dans les premières lignes de la notice wikipedia sur Michelle Perrot. Continuer la lecture de I-Média#184 : Macron à Calais, la comédie de la fermeté

Education: Blanquer brandit la science contre l’idéologie

Il y a longtemps que les neurosciences auraient dû participer à l’élaboration d’une nouvelle pédagogie. Nous en savons assez sur le cerveau pour parvenir à des méthodes de travail plus efficaces et efficientes. Je vous conseille à ce propos la lecture des livres très instructifs de Stanislas Dehaene.
Bravo encore une fois à Blanquer.


La désignation par Jean-Michel Blanquer de Stanislas Dehaene, chercheur en sciences cognitives, à la tête du Conseil scientifique consultatif fait partie, on peut le supposer, d’un vaste plan de rétablissement de l’Éducation nationale à partir de l’enseignement primaire. La méthode ? On en appelle à des experts ayant pignon sur rue, comme Cédric Villani pour les mathématiques ou Boris Cyrulnik pour les écoles maternelles.

Que signifie donc cet appel aux notoriétés scientifiques ? Probablement rien sauf ceci, qui est essentiel : sortir l’école de la nasse idéologique pédagogiste où elle est engluée depuis une quarantaine d’années. Et en effet, comment casser l’emprise des idéologies sinon en donnant la parole à un discours qu’on ne peut pas réfuter : celui de la science. Voici donc l’appel à la psychiatrie Continuer la lecture de Education: Blanquer brandit la science contre l’idéologie

Dolores O’Riordan, la chanteuse des Cranberries, est morte

En 2012 nous avons consacré un article au profil atypique de cette chanteuse patriote, catho, pro-peine de mort, anti-avortement et souveraniste.

Lire aussi : The Cranberries : Dolores O’Riordan, un personnage controversé


La chanteuse du groupe irlandais de pop-rock Dolores O’Riordan est décédée « soudainement » lundi à Londres à l’âge de 46 ans, a annoncé son agent.

« La chanteuse du groupe irlandais The Cranberries était à Londres pour une courte session d’enregistrement », a précisé son agent, Lindsey Holmes Publicity, dans un communiqué.

Elisabeth Lévy: «Toutes victimes, tous coupables: tel est le credo du néo-féminisme»

FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN – La directrice de Causeur revient sur l’affaire Weinstein et le hashtag #BalanceTonPorc, qu’elle juge «infect». Elle s’inquiète, qu’au nom de la lutte légitime contre la contrainte sexuelle, on passe à une criminalisation du désir. [Cet entretien a été publié le 11 novembre 2017.]


La une du nouveau Causeur s’intitule «Harcèlement féministe: arrêtez la chasse à l’homme». Les néo-féministes vous diraient que c’est l’homme «le prédateur» et qu’il est heureux que «la peur change de camp»…

Elisabeth LEVY.- Merci de parler de «néo-féminisme» car une partie du féminisme contemporain, dont

Une partie du féminisme contemporain a trahi son héritage libéral et libertaire pour s’adonner à deux passions – victimaire et punitive

l’influence et le poids médiatique sont d’ailleurs inversement proportionnels à la force numérique, a trahi son héritage libéral et libertaire pour s’adonner à deux passions – victimaire et punitive. Toutes victimes, tous coupables, tel est son crédo presque explicite. En effet, nos dames-patronnesses modernes ne se cachent pas, au contraire elles exposent avec fierté, comme un brevet de vertu, leurs pulsions policières et leur haine du désir masculin. Et comme vous l’observez, elles ne se contentent pas de vouloir punir les agissements criminels ou répréhensibles, ce que nous voulons tous et que la loi prévoit, elles veulent que «la peur change de camp». Quel aveu! Et quel idéal! Un siècle de féminisme pour en arriver à ce que les hommes aient peur. En somme, il faudrait remplacer la domination masculine (qui à mon avis a cessé depuis longtemps) par la domination féminine. Si c’est cela la justice, très peu pour moi!

Vous préférez que ce soient les femmes qui aient peur? Continuer la lecture de Elisabeth Lévy: «Toutes victimes, tous coupables: tel est le credo du néo-féminisme»

Considéré comme trop caucasien et misogyne, le prochain James Bond sera-t-il une femme noire ?

Putain mais sortez-moi de ce cauchemar.


La productrice Barbara Broccoli a déclaré être ouverte à l’idée que l’agent 007 ne soit plus incarné par un homme blanc.

Si Daniel Craig, engagé pour cinq films, enfilera le mythique costard de 007 pour une dernière mission dans James Bond 25, beaucoup envisagent déjà la suite de l’une des sagas les plus longues de l’histoire du cinéma. Et si les suppositions vont bon train quant à son successeur présumé (Idris Elba, Tom Hiddleston, Michael Fassbender…), ces dernières pourraient bien devenir complètement caduques.

En effet, interrogée par le Daily Mail quant à la possibilité de voir une nouvelle version de l’espion – qu’elle soit féminine, de couleur, ou les deux – la coproductrice des derniers James Bond, Barbara Broccoli, s’est montrée confiante à ce sujet :

« Ces films ont tendance à refléter leur époque. Nous essayons donc toujours de repousser les limites un peu plus loin. Tout est possible. Aujourd’hui, c’est Daniel Craig, et j’en suis très heureuse, mais qui sait ce que le futur nous réserve ? »

Une position déjà adoptée par Daniel Craig antérieurement, pour qui cela a peu d’importance :

« On peut faire tout ce que l’on veut, tant que c’est crédible et que ça fonctionne. »

La fin de l’ère de l’homme caucasien à tendance misogyne ? Continuer la lecture de Considéré comme trop caucasien et misogyne, le prochain James Bond sera-t-il une femme noire ?

Yassine Belattar, faux clown et vrai danger

Avant le lever de rideau sur la scène du Théâtre de l’Atelier, un fan confiait à son voisin : « Kouchner ! Pujadas ! Bruckner ! », « Il y va fort, tant mieux ! Moi, j’ étais un dieudonniste acharné ! » Yassine Belattar surgit, rugit : des figures contre lesquelles il a fait le buzz à la télé, et tout de suite la salle est à lui. Sont-ils venus pour le comique de métier – petit talent – ou pour beaucoup plus grave : les mots que ce représentant autoproclamé de « la banlieue », invité de France 2 et de LCI, a lâchés sur le terrorisme rétréci à « des actes isolés » ? Acclament-ils cette logorrhée confuse et tonitruante dans laquelle un type pas très connu, piaffant d’être enfin dans la lumière médiatique, emballe le déni de réalité (« Il n’y a pas d’islam politique en France ! ») ?

« Les femmes sont petites car les hommes les ont privées de nourriture » : fake news !

« Les femmes sont plus petites que les hommes car elles ont été privées de viande depuis la nuit des temps », titrait L’Obs il y a quelques jours. Une part croissante des médias français se fait l’écho d’une théorie excitante élaborée par une anthropologue sans formation en biologie, Priscille Touraille, selon laquelle la différence de taille et de volume musculaire entre hommes et femmes viendrait d’une privation alimentaire orchestrée par les hommes depuis la nuit des temps sur l’ensemble du globe terrestre. En douze ans d’existence, cette théorie n’a été appuyée par aucun spécialiste en biologie évolutive. Si cette fake news prospère, c’est grâce à l’inculture du grand public -journalistes inclus- en matière de biologie évolutive et parce qu’elle flatte nos pulsions complotistes. Serions-nous, femmes, si fragiles, si irrationnelles, qu’il faille nous épargner les rigueurs d’un discours authentiquement scientifique en nous offrant à la place le doux cocon d’une science de niveau infantile ? Et si nous assistions à l’avènement d’un féminisme obscurantiste ?

Mystification scientifique, unanimité médiatique

Continuer la lecture de « Les femmes sont petites car les hommes les ont privées de nourriture » : fake news !

I-Média180 : Guerre des sexes, les médias attaquent

Guerre des sexes, les médias attaquent
« Les femmes sont plus petites car privées de nourriture par les hommes ». C’est la dernière trouvaille féministe publiée par France Info et l’Obs. Depuis l’affaire Weinstein les féministes déconstruisent les rapports hommes femmes : courtoisie, langue, conte, tout y passe. Il est temps de dire stop, calmos.

Le zapping d’I-Média
Opération de communication pour Sea Legacy qui diffuse la vidéo d’un ours blanc affamé. C’est le retour du symbole du réchauffement climatique. Pour les médias cet ours meurt de faim car son habitat et même sa vie est détruite par le réchauffement climatique. Pourtant rien n’indique les raisons de la mort de cet ours. Sa mort pourrait être le résultat d’une combinaison de facteurs, la vieillesse, la maladie. Un message d’autant plus absurde que cette année les ours polaires vont très bien, la glace s’est formée.

Français dessouche, le mot qu’ils veulent interdire. Continuer la lecture de I-Média180 : Guerre des sexes, les médias attaquent