Archives de catégorie : Économie, Écologie…

Marine Le Pen : « Ce retour à la souveraineté monétaire inquiète les Français, ça va être un débat »

Emission intégrale:

Marine Le Pen n’a pas exclu lundi un départ de Florian Philippot du Front national, estimant que son bras droit « irait au bout de ses convictions » et quitterait la formation d’extrême droite si elle ne défendait plus pour la sortie de l’euro.

Alors que la position de M. Philippot sur la sortie de l’euro a suscité des remous en interne, le numéro trois du parti, Nicolas Bay, dénonçant même un « chantage », la présidente du FN a dit sur franceinfo: « Je ne prends pas les propos pour du chantage ».

« Il exprime une conviction qui est une conviction forte et après tout, il ira au bout de ses convictions ! » a-t-elle poursuivi à propos des déclarations de M. Philippot. « Si, demain, les adhérents du FN décidaient qu’on doit Continuer la lecture de Marine Le Pen : « Ce retour à la souveraineté monétaire inquiète les Français, ça va être un débat »

BNP Paribas veut délocaliser une partie de ses services informatiques au Maroc

Les activités informatiques dédiées à la banque de détail de la BNP en Afrique devraient être déplacées au Maroc. Actuellement, le service emploie 150 salariés en Île-de-France, mais le géant bancaire assure qu’il n’y aura pas de licenciements. […]

Ce projet de transfert, présenté comme un moyen entre autres de rapprocher ces services de leurs utilisateurs, a été récemment dévoilé en interne lors d’un comité d’établissement, a indiqué une source syndicale, confirmant des informations publiées par le quotidien Le Monde.

Courrier Picard

Hollande aura son nouveau bureau rue de Rivoli, 14 000 euros/mois

François Hollande a déjà son nouveau bureau dans lequel il s’installera après son quinquennat. Et le président sortant ne fait pas dans la demie-mesure : situé à deux pas de la place de la Concorde, les bureaux du Chef de l’État se trouvent au 4e étage d’un immeuble de bureaux au 242, rue de Rivoli. Dans son 314 mètres carré avec vue imprenable sur le mythique jardin des Tuileries, François Hollande pourra mettre en oeuvre ses fonctions d’ancien chef de l’État.


Le prix exorbitant du futur bureau de François… par 6MEDIAS

Selon BFMTV, il louerait les lieux pour environ 14 000 euros par mois, mais personne ne sait à quoi correspond le bail actuel, car les loueurs sont tenus à la confidentialité.

La question qui se pose encore est : à quoi travaillera François Hollande dans ces luxueux bureaux ? Bien que l’homme politique reste très évasif sur sa vie d’après quinquennat, il a toutefois annoncé qu’il prendrait la tête de la fondation « la France s’engage » dès septembre prochain.

actu.orange

Union Européenne. Macron veut créer un « gouvernement de la zone Euro »

Cela signifie quoi exactement? cela signifie que l’État n’aurait définitivement plus de pouvoir économique et industriel. Avec Macron c’est la disparition de la France.


Article de Ouest-France 2015

Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a indiqué à la presse allemande ce lundi, qu’il était pour la création d’un « gouvernement de la zone euro » dirigé par un commissaire.

Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron approfondit, dans un entretien à la presse allemande publié ce lundi, sa plaidoirie pour la création d’un « gouvernement de la zone euro » qui serait « conduit par un commissaire aux compétences étendues ».

« La zone euro a besoin de nouvelles institutions auxquelles les gouvernements nationaux transfèrent plus de souveraineté : un gouvernement économique européen fort, doté de son propre budget », explique le ministre au quotidien Süddeutsche Zeitung, détaillant des propositions qu’il avait faites début juin avec son homologue allemand Sigmar Gabriel sur cette question.« Éviter les divergences entre nos économies »Soucieux du « seul intérêt de l’ensemble de la zone euro », ce gouvernement pourrait« veiller aux transferts financiers nécessaires lorsqu’un pays est affecté par une crise »mais aussi « promouvoir les réformes souhaitables pour éviter les divergences entre nos économies ».

Pour cela, défend M. Macron, « le gouvernement de l’euro serait conduit par un commissaire aux compétences étendues », qui pourrait « attribuer des moyens d’investissement ou parler de politique du marché du travail ». Plusieurs voix se sont déjà élevées pour que l’Europe tire les leçons de la crise grecque en ajoutant une Continuer la lecture de Union Européenne. Macron veut créer un « gouvernement de la zone Euro »

Vers un flop des fonds de pension Macron ?

Les fonds de pension à la française, présentés par Emmanuel Macron fin 2015, vont-ils faire flop ? Le risque existe, alors que certains groupes a priori très concernés, renoncent à jouer le jeu, comme AG2R La Mondiale, dont le directeur général, André Renaudin, a fait part de ses hésitations en marge d’une conférence de presse consacrée aux résultats du groupe.

Alors ministre de l’Économie, le candidat à la présidence de la République avait très bien vendu le projet, sensé contribuer largement au financement de l’économie. Techniquement, il Continuer la lecture de Vers un flop des fonds de pension Macron ?

Que contient l’accord passé entre Le Pen et Dupont-Aignan ?

Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan ont choisi d’unir leurs forces en vue du second tour de l’élection présidentielle, mais plusieurs points discordent entre leurs deux programmes. Économie, immigration… Les deux responsables politiques ont dû trouver un terrain d’entente, et donc passer un accord, qui contient plusieurs ajustements aux deux projets.

Le Frexit “n’est pas un préalable à toute politique économique”

Sur le thème de la sortie de l’euro, élément crucial du projet bleu Marine, “la transition de la monnaie unique à la monnaie commune européenne n’est pas un préalable à toute politique économique”, précise le projet d’accord, faisant donc évoluer la position frontiste sur le sujet, alors même que le président de Debout la France déclarait, le 16 mars dernier sur LCP et France Bleu, vouloir “garder le bon côté de l’euro, c’est-à-dire une coordination monétaire, pour éviter les dévaluations” et préférer “un euro flexible” au Frexit.

Autre évolution induite par l’association des deux forces politiques : l’abolition de la scolarisation gratuite pour les enfants étrangers, inscrite dans le programme de Marine Le Pen, ne figure pas dans l’accord. Reste, en revanche, la volonté d’expulser de France les familles qui y seraient entrées clandestinement.

Les entrepreneurs plutôt que les multinationales

Continuer la lecture de Que contient l’accord passé entre Le Pen et Dupont-Aignan ?

Bruno Gollnish donne une leçon de protectionisme aux petits puceaux de LCI

Voilà le résultat de l’éducation nationale… des crétins outranciers et veules. Face au CV universitaire de Gollnish ils apparaissent comme des avortons incultes…

Voir: EMMANUEL TODD: LE PROTECTIONNISME EST UNE BRANCHE DE LA PENSÉE LIBÉRALE.

Mélenchon-Tsipras assure qu’il ne veut sortir ni de l’Europe ni de l’euro

Ah,ah,ah,ah…. Quel bouffon! Mélenchon est pire que Tsipras, il trahit ses électeurs avant même d’être élu. Trop fort. Ils sont tous comme ça les socialos, aucun courage. Il faut que les gens comprennent que sans sortie de l’UE et de l’euro 90% du programme de Mélenchon est impossible à mettre en oeuvre. Jusqu’ici Mélenchon avait fait planer le doute,il restait évasif; mais pour séduire les socialistes qui tiennent à l’UE, il se fait hara-kiri. Et c’est sans compter sur sa constituante qui irait dans le sens de la destruction de l’Etat français voulu par l’UE. La 6ème république affaiblirait en effet l’exécutif à un moment où la France a besoin de retrouver les fondations de la 5ème république faite pour des périodes de tension comme celle que nous connaissons aujourd’hui

La France insoumise de Mélenchon c’est une France soumise à l’idéologie européenne, à l’idéologie néo-communiste des dictatures d’Amérique latine, et à l’invasion migratoire.

Mélenchon c’est l’hologramme de Tsipras dans les habits de Chavez… autant voter Hamon.


Le candidat à la présidentielle française Jean-Luc Mélenchon a assuré mardi qu’il ne souhaitait sortir ni de l’Europe ni de l’euro, enjoignant ses détracteurs à « un peu de sérieux » sur cette question, lors d’un meeting à Dijon. « Ne croyez pas ce qu’ils vous disent : ‘il veut sortir de l’Europe, de l’euro’ (…), allons, un peu de sérieux », a déclaré le candidat de La France insoumise dont le discours est retransmis par hologramme dans six autres villes françaises.

« Sûr » de parvenir à renégocier. Il a évoqué des « enjeux immenses de savoir si nous allons nous opposer les uns aux autres en Europe ou si nous allons faire baisser les tensions qui existent entre les peuples ». Attaqué par ses concurrents sur sa volonté d’appliquer Continuer la lecture de Mélenchon-Tsipras assure qu’il ne veut sortir ni de l’Europe ni de l’euro