Archives de catégorie : Histoire

Bernard Lugan s’en prend à « l’insupportable escroquerie historique » qu’est la série d’Arte « Décolonisations»

14/01/2020

La chaîne Arte vient de se surpasser dans le commerce de l’insupportable escroquerie historique qu’est la « légende noire » de la colonisation. Or, le bilan colonial ne pourra jamais être fait avec des invectives, des raccourcis, des manipulations et des mensonges.

Regardons la réalité bien en face : la colonisation ne fut qu’une brève parenthèse dans la longue histoire de l’Afrique. Jusque dans les années 1880, et cela à l’exception de l’Algérie, du Cap de Bonne Espérance et de quelques comptoirs littoraux, les Européens s’étaient en effet tenus à l’écart du continent africain. Le mouvement des indépendances ayant débuté durant la décennie 1950, le XXe siècle a donc connu à la fois la colonisation et la décolonisation.
Quel bilan honnête est-il possible de faire de cette brève période qui ne fut qu’un éclair dans la longue histoire de l’Afrique ? Mes arguments sont connus car je les expose depuis plusieurs décennies dans mes livres, notamment dans Osons dire la vérité à l’Afrique. J’en résume une partie dans ce communiqué.

1) Les aspects positifs de la colonisation pour les Africains

La colonisation apporta la paix Continuer la lecture de Bernard Lugan s’en prend à « l’insupportable escroquerie historique » qu’est la série d’Arte « Décolonisations»

L’Historien payé par l’Etat Gérard Noiriel avoue faire de la propagande en faveur de l’immigration dans les écoles

Propagande évidement financée par vos impôts, puisque l’association grâce à laquelle il intervient dans les écoles doit très certainement toucher des subventions publiques. On note que Noiriel est outré qu’un média puisse donner la parole à Zemmour en revanche il ne trouve rien d’anormal d’intervenir dans les écoles pour endoctriner les enfants et leur faire accepter l’immigration.
Rappelons que Noiriel est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), autant dire que c’est un agent de la propagande d’Etat. Il fut très longtemps communiste, une obligation dans les années 70  quand on voulait devenir professeur à l’université. A voir sa fiche wikipédia nous avons donc affaire ici à un Lyssenko des sciences sociales. (https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rard_Noiriel)


Marie-Antoinette, ils ont jugé la reine | ARTE

Excellent documentaire où l’on voit se mettre en place la haine robespierriste et la terreur, celle qui fait encore fantasmer la gauche mélenchoniste.
Sur cette période et sur le sort que l’on a réservé à MArie -Antoinette trois romans bien supérieur aux livres d’Histoire écris par des historiens de gauche:

-Les Dieux ont soif d’Anatole France
-Le chevalier de maison rouge
-Quatre-vingt treize de Victor Hugo.

« Éric Zemmour légitime une forme de délinquance de la pensée », selon l’historien Gérard Noiriel

Gérard Noiriel fut communiste et puis socialiste. Il avait la carte; ça aide quand on veut mener une carrière de patachon au sein de l’université ou au sein des institutions de propagande para-étatique gavées de subventions.
Il a très vite vu l’importance idéologique qu’allait prendre la question des migrations. Il a donc engagé un travail sur le sujet. Mais comme un militant pas comme un scientifique. On a l’habitude. On est en France.
Aujourd’hui Noiriel invente le concept de « délinquant de la pensée ». Et afin de mater cette délinquance par lui-même désignée le socialo-communiste Noiriel rêve de Guépéou et de police de la pensée. Noiriel a une obsession : terrasser la vérité. Noiriel ne débat pas. Il émet des sentences, créait des pelotons d’exécution, érige des guillotines. Noiriel est le kapo du camp des bien pensant. Si on lui en donnait les moyens il se chargerait lui même de l’exécution de zemmour. Pan! Au petit matin une balle dans la nuque. Noiriel, un historien? Non, une socialope que l’on nous a vendu pendant des années comme un expert.
La gauche est folle et dangereuse.

Gérard Noiriel, historien de l’immigration s’attache dans son dernier livre, « Le venin dans la plume. Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République » (La Découverte), à montrer comment la rhétorique identitaire du polémiste est comparable aux imprécations antisémites d’Édouard Drumont. […]

Jean-Jacques Jordi: Les disparus civils européens de la guerre d’Algérie. (vidéo)(rediff)

Pour la première fois un média français a évoqué dans un documentaire les massacres d’Oran de Septembre 1962 : Oran le massacre oublié.

Il y a 7 ans nous vous diffusions l’interview de l’historien Jean-Jacques Jordi qui a longuement travailler sur les horreurs dont se sont rendus coupables les algériens.

A la veille de la date d’anniversaire de ce massacre volontairement écarté de la mémoire nationale, nous avons a choisi de rediffuser cette interview.

Voir aussi:
JEAN-JACQUES JORDI: EN ALGÉRIE, LES EUROPÉENS ONT ÉTÉ VICTIMES D’UNE ÉPURATION ETHNIQUE.
Première diffusion : le 7 juin 2012


Jean-Jacques JORDI est docteur en histoire, et spécialiste de l’histoire des migrations en Méditerranée aux XIXe et XXe siècles, de l’Algérie, des colonisations et des décolonisations et de Marseille.
Il vient de publier   » Silence d’État: les disparus européens de la guerre d’Algérie. » Un ouvrage dans lequel il révèle qu’il y a eu beaucoup plus d’Européens enlevés et disparus , après les Accords d’Evian et après l’indépendance de l’Algérie qu’en   » pleine guerre   » !

Ce constat stupéfiant est la conséquence tragique d’une politique de terreur menée par le FLN avec parfois la complicité du pouvoir français. Jean-Jacques Jordi va même jusqu’à parler d’épuration ethnique quand il évoque les victimes européennes et s’étonne de l’acharnement post-mortem dont leur corps ont fait l’objet. (voir vidéo de la conférence de Jean-Jacques Jordi)

Le travail de Jean-Jacques Jordi est sans manichéisme ni de parti pris. Son livre fait appel à des archives qui jusqu’ici n’avaient pu être consultées. Il nous permet d’appréhender scientifiquement une période trouble et oubliée de l’Histoire…militante.

Première partie

Continuer la lecture de Jean-Jacques Jordi: Les disparus civils européens de la guerre d’Algérie. (vidéo)(rediff)

HISTOIRES D’UNE NATION OU FRANCE 2 AU PAYS DES SOVIETS. PREMIÈRE PARTIE

Première diffusion le 11/10/2018 – L’Observatoire du journalisme (Ojim) se met au régime de Noël jusqu’au 5 janvier 2019. Pendant cette période nous avons sélectionné pour les 26 articles de la rentrée qui nous ont semblé les plus pertinents. Bonne lecture, n’oubliez pas le petit cochon de l’Ojim pour nous soutenir et bonnes fêtes à tous. Claude Chollet, Président

« HISTOIRES (AVEC UN « S ») D’UNE NATION » EST UNE SÉRIE DOCUMENTAIRE EN QUATRE ÉPISODES LANCÉE AVEC GRAND BRUIT SUR NOS ÉCRANS PAR FRANCE 2. LA CHAÎNE PUBLIQUE L’INDIQUE : « LES HISTOIRES D’UNE NATION SONT CELLES DE TOUTES CES GÉNÉRATIONS VENUES FAIRE LEUR VIE DANS UN NOUVEAU PAYS, LA FRANCE ». QUATRE ÉPISODES ET UN DÉCRYPTAGE EN CINQ PARTIES. PARTIE 1 : HISTOIRES D’UNE NATION, DE QUOI S’AGIT-IL ?

France 2 a diffusé, à raison de deux épisodes par semaine (25 septembre 2018 puis 2 octobre 2018), la série documentaire Histoires d’une nation, composée de quatre épisodes en tout. France 2 insiste aussi sur la mise en place du replay, promouvant ce dernier de la même manière que le documentaire en direct et avec l’aide de toutes les chaînes publiques, à commencer par FranceinfoTV et radio qui diffuse automatiquement et massivement les replays. Une série annoncée comme un « événement » par le communiqué de presse de la chaîne promu sur francetvpro. Que racontent ces « histoires d’une nation » ? D’après France 2« 150 ans de l’histoire de notre pays ». Autrement dit, l’histoire de ces « générations venues faire leur vie dans un nouveau pays » depuis 150 ans. La France est une nation, dixit France 2, depuis 150 ans, c’est-à-dire depuis la IIIe République et le développement d’une immigration d’abord européenne (belges, italiens, polonais). Continuer la lecture de HISTOIRES D’UNE NATION OU FRANCE 2 AU PAYS DES SOVIETS. PREMIÈRE PARTIE

Passé Présent n°213 – Mythes et réalités d’Al-Andalus

00:38 – L’arrivée au pouvoir de Vargas au Brésil.
20:48 – Histoire de la marque de liqueurs “Marie Brizard”.
32:11 – L’invité Arnaud Imatz revient sur les mythes et réalités d’Al-Andalus.

«L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées» (La Vie)

Editorial de Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire catholique La Vie.

L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées. Décalages, frictions et polémiques vont donc se multiplier. Déjà des affaires surgissent régulièrement, et elles concernent à tour de rôle toutes les religions.

Le comité des Droits de l’homme de l’Onu vient de condamner la France. Notre pays aurait eu tort de verbaliser deux femmes portant le voile intégral, ou niqab, un vêtement qui masque l’intégralité du visage, ne laissant apparaître que les yeux. La loi votée sous Nicolas -Sarkozy est jugée liberticide. Elle porterait atteinte« de manière disproportionnée » au droit de « librement manifester sa religion ».Cet avis concocté par des experts originaires de différents pays ne tient pas compte du contexte national. Cela n’a pas grande importance, dira-t-on, puisque le texte n’a pas de portée juridique contraignante.

Politiquement, par contre, il offre un formidable cadeau aux islamistes qui se répandent dans certains quartiers et sur les réseaux sociaux. Ils y verront de quoi alimenter leur logique à la Continuer la lecture de «L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées» (La Vie)

Roger Vétillard : derrière le socialisme du FLN, il y avait l’islam (vidéos)

Roger Vétillard vient de publier une étude consacrée à la dimension religieuse de la Guerre d’Algérie. Il apporte ici les preuves que derrière le socialisme du FLN, il y avait l’islam.

L’islamisation et l’exclusion des non musulmans dés la naissance du FLN

Dans cette interview exclusive, l’historien Roger Vétillard explique pourquoi les porteurs de valises et les leaders du FLN ont caché la guerre sainte que menaient les indépendantistes du FLN. Il explique que dès 1954, il n’y avait aucune ambiguïté dans les textes originaux. Il démontre que derrière l’arabisation de l’Algérie, et l’abandon du Français, on réislamise, de force, les Algériens.

Attention problème de son: ne pas hésiter à augmenter le volume.

On a longtemps fait croire aux français que la guerre d’Algérie était une révolution socialiste et laïque. Or il n’en a rien été. Ce fut un djihad aux prétentions marxistes. La preuve que la gauche et l’islam ont toujours fait bon ménage :
Ben Bella avoue que derrière le socialisme, il y avait l’islam, et il ose même affirmer que ce dogme préparait au socialisme.

Et cet ancien combattant du FLN reconnaît que les indépendantistes ont cravaché en public des Algériens, même plus âgés, pour les obliger à prier de nouveau.