Archives de catégorie : Histoire

Passé Présent n°157 – Sylvain Gouguenheim présente son ouvrage “La gloire des Grecs”

Au sommaire :
– Rediffusion – Le Putsch des généraux en 1961.
– Les héros de la première croisade.
– Sylvain Gouguenheim présente son ouvrage “La gloire des Grecs” sur le rôle de l’empire byzantin dans l’essor culturel de l’Europe latine.

Jean-Jacques Jordi: En Algérie, les européens ont été victimes d’une épuration ethnique. (vidéo)(Rediff)

Première diff : 07 juin 2012

Conférence de l’historien Jean-Jacques Jordi, auteur du livre  » Silence d’État- les disparus civils d’européens de la guerre d’Algérie. (voir l’interview vidéo.) ( Voir la conférence: Partie 1, Partie2, Partie3)

Première partie: je n’hésite plus à parler d’épuration ethnique

Ce qu’ont vécu les pieds noirs ça relève de l’épuration ethnique.(…) dans le cadre d’une guerre de libération nationale, on fait en sorte que tous ceux qui ne relèvent pas de cette nation là, soient obligés de partir. Soit on les expulse, manu militari, soit on crée un climat de terreur tel qu’ils s’en vont.(…) je n’hésite plus à parler en ce qui concerne la guerre d’Algérie d’une épuration ethnique. à partir de 5mn

Deuxième partie: Le massacre du 5 juillet 1962 n’est pas un orage qui arrive dans un ciel serein

Dernière partie: l’acharnement sur le corps des européens post-mortem Continuer la lecture de Jean-Jacques Jordi: En Algérie, les européens ont été victimes d’une épuration ethnique. (vidéo)(Rediff)

Jean-Jacques Jordi: Les disparus civils européens de la guerre d’Algérie. (vidéo)(rediff)

Voir aussi:
JEAN-JACQUES JORDI: EN ALGÉRIE, LES EUROPÉENS ONT ÉTÉ VICTIMES D’UNE ÉPURATION ETHNIQUE.
Première diffusion : le 7 juin 2012

Jean-Jacques JORDI est docteur en histoire, et spécialiste de l’histoire des migrations en Méditerranée aux XIXe et XXe siècles, de l’Algérie, des colonisations et des décolonisations et de Marseille.
Il vient de publier   » Silence d’État: les disparus européens de la guerre d’Algérie. » Un ouvrage dans lequel il révèle qu’il y a eu beaucoup plus d’Européens enlevés et disparus , après les Accords d’Evian et après l’indépendance de l’Algérie qu’en   » pleine guerre   » !

Ce constat stupéfiant est la conséquence tragique d’une politique de terreur menée par le FLN avec parfois la complicité du pouvoir français. Jean-Jacques Jordi va même jusqu’à parler d’épuration ethnique quand il évoque les victimes européennes et s’étonne de l’acharnement post-mortem dont leur corps ont fait l’objet. (voir vidéo de la conférence de Jean-Jacques Jordi)

Le travail de Jean-Jacques Jordi est sans manichéisme ni de parti pris. Son livre fait appel à des archives qui jusqu’ici n’avaient pu être consultées. Il nous permet d’appréhender scientifiquement une période trouble et oubliée de l’Histoire…militante.

Première partie

Un tabou – Le nombre de disparus – Le FLN ne respecte pas les accords d’Évian – l’OAS un prétexte pour le FLN et le pouvoir Français – les camps d’internements et la torture – Des charniers – l’acharnement sur le corps des cadavres.

Jérôme Cortier : Vous déterminez trois phases d’enlèvements. Quelles sont-elles ?

Jena-Jacques Jordi : De 1955 jusqu’aux accords d’Évian (18 mars 1962) , il y a à peu près 330 disparus civils. On pouvait s’attendre qu’après les accords d’Évian ce chiffre baisserait. Or, j’ai découvert qu’entre les accords d’Évian et la date d’indépendance (5 juillet 1962), c’est à dire en quelques semaines, il y en a près de 600. Donc deux fois plus qu’en 6 ans de guerre.
Et je m’attendais à un recul de ce chiffre lors de l’indépendance. Or là encore les archives nous montrent que le phénomène prend de l’ampleur avec un nombre de disparus qui ne fait qu’augmenter.

Seconde partie:

Continuer la lecture de Jean-Jacques Jordi: Les disparus civils européens de la guerre d’Algérie. (vidéo)(rediff)

La Petite Histoire : Les Américains nous ont-ils sauvé en 1917 ?

Les Américains nous ont-ils “sauvé la mise” en 1917 ? Ont-ils, déjà, libéré l’Europe face à la menace allemande ? C’est en tout cas ce que l’on entend souvent. Dans cet épisode de La petite Histoire, Christopher Lannes tente d’analyser le rôle joué, concrètement, par les “Sammies” sur le terrain. Au-delà de la bravoure des Marines, qui ont réalisé quelques exploits, quel est le bilan de cette intervention au regard de la guerre dans son ensemble ?

40 ans du Puy du Fou : le triomphe de Philippe de Villiers

INTERVIEW – Pour célébrer l’anniversaire du spectacle créé en 1977, Le Figaro et Le Figaro magazine ont rencontré son fondateur, qui revient sur cet incroyable projet, récompensé pour la deuxième année d’un «Oscar» de la meilleure création mondiale à Los Angeles.

Le Figaro Magazine – Comment est né le Puy du Fou?

Philippe de Villiers – Depuis longtemps, je voulais rendre hommage à cette terre de Vendée à qui je dois tant. Je rêvais d’écrire un grand récit allégorique avec des acteurs, de la musique, de la lumière. Un grand film de plein air. Je songeais alors à Amarcord de Fellini ou L’arbre aux sabotsd’Olmi. Je cherchais un lieu puissant, un lieu qui parle. Le 13 juin 1977, un peu hasard, j’ai garé ma vieille 4 L devant le porche et je suis entré dans la cour du Puy du fou et j’ai découvert la ruine. J’ai appris très vite que ce château Renaissance dessiné par Le Primatice avait été brûlé par les colonnes infernales de Turreau en 1794. J’avais trouvé ce que je cherchais.

Comment expliquez-vous cette incroyable réussite? Continuer la lecture de 40 ans du Puy du Fou : le triomphe de Philippe de Villiers

La petite histoire : La vérité sur les croisades

Les croisades étaient-elles des guerres de conquête, voire de colonisation ? C’est en tous cas ce que l’on tente bien souvent de nous faire croire, en nous présentant ces événements comme l’un des crimes odieux de la chrétienté, à mettre sur le même plan que les conquêtes arabes. Il n’en est évidemment rien, et c’est ce à quoi ce nouvel épisode de La petite Histoire est consacré.

Source

Selon des chercheurs, le premier homme est apparu en Europe et non pas en Afrique

Deux études parues ce lundi dans la revue scientifique PLOS One, et repérées par le Huffington Post, relancent le débat. Ces travaux assurent que cette divergence d’espèces serait survenue plus tôt que ce qui avait été dit précédemment. Et à cette nouvelle datation correspond également une nouvelle localisation: le premier ancêtre de l’Homme serait natif du continent européen et non d’Afrique.

Une affaire de prémolaire

A la base de ces conclusions, l’examen au moyen d’une technique d’imagerie nouvelle de fossiles situés dans l’est du bassin méditerranéen et connus depuis des dizaines d’années: l’un est la partie inférieure d’une mâchoire en Grèce, l’autre une prémolaire supérieure découverte en Bulgarie. Ces deux reliquats, tous deux vieux de 7,2 millions d’années, ont révélé des racines de prémolaire en partie fusionnées. Continuer la lecture de Selon des chercheurs, le premier homme est apparu en Europe et non pas en Afrique

La petite histoire – Lépante : l’Europe face à la menace ottomane

Bataille de Lépante : en 1570, l’empire ottoman poursuit son expansion en Méditerranée orientale en se lançant à la conquête de Chypre, une des bases avancées de la République de Venise dans la région.

C’est le point de départ de la formation de la Sainte Ligue, lancée par le pape Pie V et réunissant la plupart des puissances européennes. Le but : porter un coup d’arrêt décisif à l’expansion musulmane. Une flotte est réunie. Elle rencontrera la flotte turque le 7 octobre 1571, au large de Lépante, où va se dérouler une immense bataille navale qui mènera la chrétienté à la victoire.

Traite Arabo-musulmane: Le génocide voilé. Entretien radio avec Tidiane N’Diaye (rediff)

Ecouter l’entretien avec Tidiane N’Diay réalisé en 2008 :

Le génocide voilé :
durée : 21 mnPremière diff le 15 juin 2011

La bien-pensance lénifiante et culpabilisatrice qui tente de justifier la dette de l’Europe envers l’Afrique par le péché de l’esclavage dit triangulaire, légitimant ainsi l’immigration actuelle, a occulté, et continue Continuer la lecture de Traite Arabo-musulmane: Le génocide voilé. Entretien radio avec Tidiane N’Diaye (rediff)

« Le voile qui entoure la traite arabo-musulmane est due à une sorte de solidarité religieuse »

Éric Zemmour : « Trop d’Histoire tue l’Histoire »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

À suivre la campagne présidentielle ces derniers jours, on se croirait dans une bande d’actualités de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ne manquent que les images en noir et blanc », constate Éric Zemmour, qui note que « la classe politique française toute entière joue à plus gaulliste que moi tu meurs ! ». Il constate qu’Emmanuel Macron « use et abuse des références à la guerre et au nazisme, comme s’il voulait rejouer contre son adversaire du second tour un imaginaire historique qui avait si bien fonctionné pour marginaliser son père »

Pour le journaliste, « Marine Le Pen en est elle même effrayée puisqu’elle se sent obligée d’aller elle aussi se recueillir devant le mémorial de l’extermination des juifs ». Avant d’insister : « Pourtant, l’instrumentalisation du malheur juif ne marche pas. Elle scandalise davantage qu’elle ne mobilise. Elle apparait pour ce qu’elle est : un truc de campagne électorale ». Aux yeux d’Éric Zemmour, « trop d’Histoire tue l’Histoire ».

Marine Le Pen rend un hommage aux victimes de la déportation

Marine Le Pen, candidate FN au second tour de la présidentielle, a déposé sans convier la presse, une gerbe devant une stèle à Marseille pour la journée nationale du souvenir des victimes de la déportation, selon le tweet d’un de ses proches.

Interrogé par l’AFP, le Front national a indiqué que Marine Le Pen et le Continuer la lecture de Marine Le Pen rend un hommage aux victimes de la déportation

Pourquoi le patriotisme est diabolisé, par Yvan Blot

Depuis 1945, mais surtout depuis la révolution culturelle des années 1960, le patriotisme est diabolisé : il est assimilé au nationalisme borné, au racisme et au fascisme totalitaire. Pourtant les résistants au nazisme furent en général de grands patriotes.

La raison pour laquelle le nationalisme a pris des formes totalitaires au XXe siècle en Europe est qu’il a été instrumentalisé par l’esprit révolutionnaire.

Les révolutionnaires, meurtriers par définition (voir Lénine : « une révolution sans violence n’est pas une révolution »), ont utilisé le patriotisme dès lors qu’ils ont dû faire la guerre : ce fut le cas de la Révolution française à partir de 1792 ; ce fut le cas de la Révolution national-socialiste d’Adolf Hitler ; ce fut le cas de la Révolution bolchevique. L’esprit révolutionnaire, lorsqu’il fait appel au patriotisme contre ses ennemis, transforme le patriotisme en un nationalisme agressif et meurtrier. Après 1945, l’intérêt des Américains comme de l’Union soviétique était de faire disparaitre tout patriotisme en Europe afin de mieux coloniser celle-ci.

Il a donc été facile d’amalgamer patriotisme, fascisme, nationalisme et racisme. De Gaulle lui-même fut nombre de fois traité de fasciste par ses adversaires.

Aujourd’hui, le régime oligarchique en place qui correspond à la philosophie du Gestell (l’arraisonnement par l’utilitarisme, selon le philosophe Heidegger) a intérêt à détruire les sentiments patriotiques. Pour l’oligarchie, les racines sont condamnables. Il Continuer la lecture de Pourquoi le patriotisme est diabolisé, par Yvan Blot

Quand Jean-François Revel dézingue les arguments des négationnistes comme Mélenchon

J’ai lu Jean-François Revel. Il fut l’un des seuls avec Aron mais aussi les anarchistes de socialisme et barbarie ou encore georges Orwell à comprendre l’impasse idéologique et les dangers de la gauche que l’on voit ressurgir aujourd’hui.

Une certaine gauche, plus nombreuse qu’on ne le croit, a besoin de penser que quiconque n’est pas socialiste est nazi.

Jean-François Revel

Soljenitsyne, l’auteur de l’archipel du goulag qui dut fuir la Russie communiste, a été la victime de cette gauche. D’abord en Russie où il fut envoyé dans un goulag. Puis en Europe et particulièrement en France. Son crime?: être de droite et avoir révélé les horreurs du communisme. (1)

Mélenchon qui nie les 100 millions de morts du totalitarisme soviétique a fait partie de cette gauche là. Et encore aujourd’hui il ne peut pas s’empêcher de vomir sur l’écrivain en le faisant passer pour un dégueulasse. Il a plus de haine pour un écrivain qui a échappé aux horreurs du goulag que pour les communistes responsables de ces horreurs… ça en dit long sur le personnage.

(1) Tous les étudiants devraient lire Jean-François Revel. Or ce n’est pas le cas. C’est la raison pour laquelle le romantisme mortifère de la gauche totalitaire continue de prospérer et à avoir bonne presse.
Un extrait du livre « l’essentielle identité du fascisme rouge et du fascisme noir » de jean François revel: