Archives de catégorie : Média-mensonge et propagande

CNC : les subventions versé au fond « Image de la diversité » a augmenté de 63%

Le cinéma français est un cinéma d’Etat qui sert de propagande.
Notons que dans le même temps : (…) Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) (NDR : financé par le Ministère de la Culture) se voit contraint, pour des raisons budgétaires, de réduire drastiquement les aides qu’il accordait, depuis 2012, à la numérisation des films de « patrimoine »

Le Monde


Le Fonds Images de la diversité a pour objectif de soutenir la création et la diffusion des œuvres cinématographiques, audiovisuelles, multimédia ou de jeux vidéo contribuant à donner une représentation plus fidèle de la réalité française et de ses composantes et à écrire une histoire commune de l’ensemble de la population française autour des valeurs de la République, et favorisant l’émergence de nouvelles formes d’écritures et de nouveaux talents, issus notamment des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Pour répondre à ces objectifs, la commission images de la diversité soutient la création, la production et la diffusion d’œuvres cinématographiques, audiovisuelles, multimédias et de jeux vidéo dont l’action se situe principalement en France et qui : Continuer la lecture de CNC : les subventions versé au fond « Image de la diversité » a augmenté de 63%

Philippe Muray : « Le débat »

Texte de Philippe Muray qui conserve toute sa pertinence en ces temps de Grand Débat National. Tout être un peu censé devrait fuir les débats, et les kermesses à blabla comme celles qui se déroulent quotidiennement sur les plateaux télé.


Il faudrait ne jamais débattre. Le débat, comme le reste, dans notre univers d’intransitivité galopante, a perdu son complément d’objet. On débat avant de se demander de quoi : l’important est de se rassembler. Le débat est devenu une manie solitaire qu’on pratique à dix, à cinquante, à cent, un stéréotype célibataire en même temps que grégaire, une façon d’être ensemble, un magma d’entregloses qui permet de se consoler sans cesse de jamais atteindre, seul, à rien de magistral.

Il faudrait ne jamais débattre ; ou, si l’on y tient vraiment, ne débattre que de la nécessité de faire des débats. Se demander à l’infini, jusqu’à épuisement, quelle est l’idéologie du débat en soi et de sa nécessité jamais remise en cause ; et comment il se fait que le réel multiple dont le débat prétend débattre s’efface au rythme même où il est débattu.

Mais aucun débat ne peut s’élaborer sur une telle question, car c’est précisément cette évaporation du réel qui est le véritable but impensé de tout débat.

On convoque les grands problèmes et on les dissout au fur et à mesure qu’on les mouline dans la machines de la communication. Et plus il y a de débat, moins il y a de réel. Il ne reste, à la fin, que le mirage d’un champ de bataille où s’étale l’illusion bavarde et perpétuelle que l’on pourrait déchiffrer le monde en le débattant ; ou, du moins, qu’on le pourra peut-être au prochain débat. C’est de cette illusion-là dont se nourrit le débatteur.

Pourquoi faut-il débattre ? Tout argument dont on débat est Continuer la lecture de Philippe Muray : « Le débat »

Comment accueillir un migrant chez soi ?

L’association Welcome dispose d’une antenne locale à Villeneuve-Tolosane. Welcome est un réseau d’hospitalité pour des demandeurs d’asile. À l’origine, cette antenne était paroissiale et s’est ouverte à des familles laïques. Rencontre avec Odile et Catherine, membre de l’association.

Quelle est votre démarche ?

Nous souhaitons élargir le réseau de famille locale afin d’accueillir des migrants. Actuellement, il y a 8 familles, et pour accueillir un migrant il faut 7 familles. L’intégration d’un migrant dans la vie active et la découverte de la culture française est importante. Il apprend les valeurs de notre pays. C’est un membre à part entière de la famille. Des liens parentaux sont créés. Les migrants que nous avons déjà accueillis, aiment rendre service en retour de ce que nous leur offrons.

Quelles sont les conditions pour accueillir un migrant ? Continuer la lecture de Comment accueillir un migrant chez soi ?

HISTOIRES D’UNE NATION OU FRANCE 2 AU PAYS DES SOVIETS. PREMIÈRE PARTIE

Première diffusion le 11/10/2018 – L’Observatoire du journalisme (Ojim) se met au régime de Noël jusqu’au 5 janvier 2019. Pendant cette période nous avons sélectionné pour les 26 articles de la rentrée qui nous ont semblé les plus pertinents. Bonne lecture, n’oubliez pas le petit cochon de l’Ojim pour nous soutenir et bonnes fêtes à tous. Claude Chollet, Président

« HISTOIRES (AVEC UN « S ») D’UNE NATION » EST UNE SÉRIE DOCUMENTAIRE EN QUATRE ÉPISODES LANCÉE AVEC GRAND BRUIT SUR NOS ÉCRANS PAR FRANCE 2. LA CHAÎNE PUBLIQUE L’INDIQUE : « LES HISTOIRES D’UNE NATION SONT CELLES DE TOUTES CES GÉNÉRATIONS VENUES FAIRE LEUR VIE DANS UN NOUVEAU PAYS, LA FRANCE ». QUATRE ÉPISODES ET UN DÉCRYPTAGE EN CINQ PARTIES. PARTIE 1 : HISTOIRES D’UNE NATION, DE QUOI S’AGIT-IL ?

France 2 a diffusé, à raison de deux épisodes par semaine (25 septembre 2018 puis 2 octobre 2018), la série documentaire Histoires d’une nation, composée de quatre épisodes en tout. France 2 insiste aussi sur la mise en place du replay, promouvant ce dernier de la même manière que le documentaire en direct et avec l’aide de toutes les chaînes publiques, à commencer par FranceinfoTV et radio qui diffuse automatiquement et massivement les replays. Une série annoncée comme un « événement » par le communiqué de presse de la chaîne promu sur francetvpro. Que racontent ces « histoires d’une nation » ? D’après France 2« 150 ans de l’histoire de notre pays ». Autrement dit, l’histoire de ces « générations venues faire leur vie dans un nouveau pays » depuis 150 ans. La France est une nation, dixit France 2, depuis 150 ans, c’est-à-dire depuis la IIIe République et le développement d’une immigration d’abord européenne (belges, italiens, polonais). Continuer la lecture de HISTOIRES D’UNE NATION OU FRANCE 2 AU PAYS DES SOVIETS. PREMIÈRE PARTIE

Le cadeau fiscal fait aux grandes chaines de télévision et stations de radio

Le Sénat vient de supprimer trois taxes pesant sur les stations de radio et les chaînes de télévision. « Une logique de simplification » selon le ministère de la Culture…

(…)

Le Parisien rapporte que la première taxe supprimée prélevait 20,60 euros sur tout spot diffusé à la télévision dont le prix était compris entre 1.520 et 9.150 euros. La deuxième exigeait le paiement de 54.435 euros aux radios ayant un chiffre d’affaires publicitaire de 10 millions d’euros par trimestre. C’est notamment le cas de grandes radios telles que RTL, NRJ ou Europe 1.

Le fisc ponctionnait également 894.500 euros aux chaînes de télévision ayant des recettes publicitaires de 100 millions d’euros Continuer la lecture de Le cadeau fiscal fait aux grandes chaines de télévision et stations de radio

« Réduire en France les émissions de CO2 de 20% évitera à la planète de se réchauffer de moins de 1/1000 ème de degré ! »

Pour François Gervais, l’angoisse générale au sujet du réchauffement climatique est infondée. « Tout d’abord on a complètement occulté la variabilité naturelle du climat. Ensuite, l’appréhension des émissions de CO2 est exagérée. Il faut savoir qu’en un siècle la concentration dans l’air de CO2 est passée 0,03 à 0,04%. Elle n’est pas près de doubler », a-t-il déclaré à André Bercoff.

« Quand on regarde les politiques françaises, elles visent toutes à réduire les émissions de CO2. Or, réduire les émissions de 20% permettra d’éviter à la planète de se réchauffer de moins d’un millième de degré ! Si on dit ça aux ‘gilets jaunes’, ils vont être contents ! »

, a poursuivi François Gervais.

Les éoliennes et les panneaux photovoltaïques ne diminuent pas le coût de l’électricité

Continuer la lecture de « Réduire en France les émissions de CO2 de 20% évitera à la planète de se réchauffer de moins de 1/1000 ème de degré ! »

Rien à voir : Les NEWS sont toujours plus FAKE chez le voisin

Loi contre les « Fake news » – Depuis quelques mois, les médias et gouvernements au pouvoir n’ont plus que les mots « fake news » à la bouche. En France, Emmanuel Macron a décidé d’agir et veut faire adopter par l’Assemblée nationale et le Sénat une loi relative à la lutte contre la manipulation de l’information (dîtes loi anti-Fake News).

La chasse aux fausses informations serait donc ouverte. Mais en réalité, cette chasse aux « fake news » met de côté le vrai problème des médias. Lequel ? La majorité des médias français passe son temps à divulguer une information conforme à l’idéologie dominante.

« Désintox » : BFMTV a montré une zone des Champs-Elysées en travaux, affirmant à tort que les Gilets Jaunes avaient enlevé les pavés.

Lors d’un duplex au lendemain de la manifestation à Paris, un journaliste montre une large zone dépavée. Il a ensuite reconnu son erreur : il s’agissait d’une zone de travaux.

(…) Après avoir montré les camions de nettoyage à l’œuvre et des restes de barricade, le journaliste dit : «Pour vous montrer aussi un peu la violence et ces traces qui restent encore ce matin, ce sont ces zones totalement dépavées sur les Champs-Elysées, ça c’est sur une centaine de mètres, plus aucun pavé que les manifestants ont jeté sur les forces de l’ordre. Des pavés qu’ils ont jetés également sur les vitrines de certains magasins.»

Vidéo à l’appui, dans un tweet très partagé, un internaute reproche à BFM de verser dans la «fake news» assurant que les pavés ont été Continuer la lecture de « Désintox » : BFMTV a montré une zone des Champs-Elysées en travaux, affirmant à tort que les Gilets Jaunes avaient enlevé les pavés.

«L’Italie à l’heure populiste. Un danger pour l’Europe ?» (Arte)

Après France Inter et France Culture, Arte pointe en point parmi les média de propagande… c’est un affront à l’intelligence cette chaine.


Formée par la Ligue et le Mouvement 5 étoiles, l’alliance populiste qui gouverne l’Italie depuis juin 2018 peut-elle faire imploser l’Union européenne ? Décryptage d’une crise latente dans un reportage intitulé «L’Italie à l’heure populiste. Un danger pour l’Europe ?».

C’est l’alliance de la carpe et du lapin, celle de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles (M5S), lesquels gouvernent aujourd’hui l’Italie, troisième économie de l’UE, sans guère de point commun si ce n’est leur rejet de l’Europe. Implantée dans le nord prospère et industrialisé, la Ligue, parti de l’extrême droite identitaire, veut en finir avec l’État-providence. Ancré dans la moitié sud agricole et pauvre, le Mouvement 5 étoiles, populaire et « antisystème », mise sur la démocratie directe et promet d’éradiquer la corruption comme de redistribuer les richesses.


arte.tv

Propagande anti-blanc/ Livret contre les violences sexuelles faites aux enfants : tous les méchants sont Blancs

À l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’enfant le 20 novembre, Bayard Jeunesse a réalisé un livret de prévention : « Stop aux violences sexuelles faites aux enfants », destiné aux 7-13 ans. Peut-être avez-vous déjà reçu ce livret posé sur les magazines Astrapi, J’aime lire, Images Doc et J’aime lire Max de novembre. Ce livret sera également diffusé par nos associations partenaires via leurs réseaux. »

Extraits :

Le livret dans son intégralité :

lire la suite

Propagande racialiste : Quand l’Etat stigmatise le blanc et fait la promotion du métissage. (Maj: les autres clips sont du même tonneau)

06 Octobre 2018

Comme il fallait s’y attendre aucun film de la campagne contre les violences sexistes n’échappe à la propagande racialiste.

Pour le régime Big Other la société multi-raciale et multi-cuturelle n’existe que si on peut donner le beau rôle aux divers . Dans le cas contraire on tait les violences dont il se rendent régulièrement coupables ou on les fait purement et simplement disparaître du scénario comme c’est le cas dans le clip sur les violences au sein de la famille. Une famille hétérosexuelle, blanche et de civilisation occidentale, évidemment :


02 Octobre 2018

Dans les films français le couple que forment un noir et une blanche est toujours sympa. Le métissage c’est l’osmose, l’épanouissement du divers, la transfiguration des races… en un mot: c’est cool.

Si le film en question vise à traiter des violences faites aux femmes, le noir n’y jouera jamais le rôle du violeur. L’armée d’occupation mentale l’interdit. Et n’essayer même pas de l’imaginer, vous risqueriez de finir devant la 10ème chambre pour racisme.

En revanche il est vivement recommandé « aux réalisateurs »   propagandistes de Big Other de choisir l’homme blanc pour interpréter le rôle du salaud. Car c’est bien connu : le mâle blanc est un gros con, un pervers, un barbare et un abruti. Quand il s’assoit dans le métro face à une jeune fille, le mâle blanc se frotte les couilles et attend le moment propice pour sauter sur sa proie et la violer. Les commissariats français regorgent de ce genre de spécimen.

Heureusement il existe des couples métissés pour sauver ce pays des phallocrates consanguins blancs, …. beaucoup trop blancs….

Après la fiction de u régime immigrationiste et anti-blanc, voilà la réalité des violences en France:

dans les clips actuellement diffusés à la télévision :

Ce témoignage, d’une femme, à Nantes : Continuer la lecture de Propagande racialiste : Quand l’Etat stigmatise le blanc et fait la promotion du métissage. (Maj: les autres clips sont du même tonneau)

Bourdin (RMC) : « Zemmour et ceux qui lui donnent la parole devraient subir une expertise psychiatrique »

Bourdin a un complexe d’infériorité quand il est devant zemmour. La seule façon qu’il a trouvé pour contourner ce problème : l’interdire et faire passer ce qui lui donne la parole pour des dingues.


Ce matin, Jean-Jacques Bourdin s’est emporté sur RMC contre ceux qui invitent Eric Zemmour sur leur plateau. Le matinalier faisait référence à la polémique qui est née dimanche dernier dans « Les Terriens du dimanche » sur C8 lors d’un échange très tendu entre l’éditorialiste et la chroniqueuse Hapsatou Sy. Hier soir, la chef d’entreprise a d’ailleurs appelé les médias à boycotter le polémiste. Une déclaration qui n’a pas empêché « Les Grandes Gueules » de recevoir Eric Zemmour sur RMC… quelques heures après le coup de gueule de Jean-Jacques Bourdin.

« Ceux qui lui donnent la parole devraient subir une expertise psychiatrique » Continuer la lecture de Bourdin (RMC) : « Zemmour et ceux qui lui donnent la parole devraient subir une expertise psychiatrique »

Mbappé marque, la France gagne… Vous reprendrez bien un peu de “black, blanc, beur” ?

Plantu n’a jamais fait un dessin représentant les attentats du bataclan en ajoutant en légende : « 100% des terroristes du bataclan sont d’origine migratoire. » Ou encore  » 80% de prisonniers en France d’origine migratoire ».

Plantu agit comme un dessinateur de propagande : il donne à l’illusion sportive un semblant de réel qu’elle n’aura jamais.  Plantu se met ici au service de la grande industrie de l’hébétude, pour qui le foot est un moyen de nous imposer l’idéologie immigrationiste et le discours unanimiste crétin qui va avec.

Le Foot en Europe est l’excroissance du délire mondialiste. Fait de spéculation, de vente et revente indécente, le joueur est choisit par opportunisme dans quelle boutique il peut se faire le plus de beurre et choisit sa nationalité en conséquence. Plantu devrait s’intéresser aux petits africains que l’on va chercher pour alimenter les écoles de foot des clubs français. On les enlève à leur famille et à leur  pays en leur promettant monts et merveilles et quand ils ne font pas l’affaire on les laisse au  bord de la route.
Toute les dictatures se sont servis du sport pour imposer à leur peuple hébété l’autorité d’une idéologie. Rien de nouveau sous le soleil donc.


Vingt ans, presque jour pour jour, après la victoire de l’équipe de France en finale de la Coupe du monde, le 12 juillet 1998, Plantu remet le couvert. Le dessinateur nous croque cette semaine dans l’Express des footballeurs, souvent noirs, maillots tricolores sur le dos, navigant sur des barques qui fendent les vagues vertes du terrain de football. Le surtitre éclaire ceux qui n’auraient pas compris : « 78% des footballeurs de l’équipe de France… sont d’origine migratoire ».

La formule, étrangère à la langue française, diffuse cependant un message qui n’échappe à personne. Fermez vos portes aux migrants, refusez leurs bateaux, et vous rejetterez à la mer les Mbappé, Pogba et Kanté de demain. Malgré eux, les joueurs de Didier Deschamps, qui ont ébloui la France et le monde la semaine dernière en étrillant sans pitié l’Argentine, sont devenus de formidables outils de propagande. Il faut dire qu’ils tombent à pic : le contexte est morose pour les partisans de la diversité… Les européens n’en peuvent plus d’assumer une pression migratoire aux conséquences économique, sécuritaire et culturelles lourdes. Leur réaction est d’ailleurs sans appel : en Hongrie, en Autriche ou en Italie, les peuples du vieux continent sanctionnent les gouvernements qui n’ont rien fait pour les protéger de la crise migratoire. Et la performance magistrale de Mbappé n’y changera rien.

C’est toujours la même histoire. En 1998, on avait vanté, le soir du sacre de Thuram, Deschamps, et Zidane, le triomphe de la France “black, blanc, beur”… Les Bleus, sur le toit du monde, devaient alors leur parcours exceptionnel à la diversité raciale de leur groupe. Ils entraineront le pays derrière eux, c’est certain, fermant ainsi le clapet des rabats-joie qui ne communient pas à la nouvelle religion du multiculturalisme.

Victoire du vivre-ensemble ? Continuer la lecture de Mbappé marque, la France gagne… Vous reprendrez bien un peu de “black, blanc, beur” ?

Manipulation médiatique: Depuis plus de 20 ans il ya toujours et seulement 5 millions de musulmans en France.

Quand les médias vous parlent d’immigration et plus particulièrement de l’islamisation ne les croyaient pas.
Un rappel sur ce que que disait l’ancien ministre de Chirac, Azouz Begag

Continuer la lecture de Manipulation médiatique: Depuis plus de 20 ans il ya toujours et seulement 5 millions de musulmans en France.

Manipulation médiatique : Aux États-Unis, l’icône des enfants séparés n’en était pas une

La photo de Yanela Varela, Hondurienne 2 ans, faisait figure le symbole de la douleur provoquée par la «tolérance zéro» envers les immigrants clandestins, au point de se retrouver en couverture de Time.

La photo de Yanela Varela s'est retrouvée en couverture du «Time».

«Bienvenue en Amérique.» En pleurs, Yanela Varela, 2 ans, fait la couverture de Time de cette semaine. Dans un photomontage sur fonds rouge, un président des États-Unis mesurant trois fois sa taille toise la jeune hondurienne apeurée. La photo de la fillette a été prise le 12 juin dans la ville de McAllen, au Texas, par John Moore, un photographe qui a obtenu le prix Pulitzer et travaille pour l’agence Getty Images. Elle est vite devenue sur les réseaux sociaux une icône, symbole de la douleur provoquée par la séparation des familles. L’image a même contribué à déclencher des donations d’un total de plus de 18 millions de dollars à une association texane d’aide aux migrants appelée RAICES.

Sauf que la jeune Yanela Varela n’a jamais été séparée de sa mère, contrairement à ce qu’affirmaient plusieurs articles. Au Honduras, la Continuer la lecture de Manipulation médiatique : Aux États-Unis, l’icône des enfants séparés n’en était pas une