Archives de catégorie : Média-mensonge et propagande

Le CSA saisit le parquet de Paris (art 40) après la diffusion du discours de Zemmour par LCI.

Dans l’émission « LCI tout info » consacrée à la réunion publique « La convention de la droite », la chaîne LCI (Groupe TF1) a diffusé le samedi 28 septembre 2019, en direct et en intégralité, le discours prononcé par M. Eric Zemmour, précédé et suivi d’un débat en plateau.

Après analyse de l’ensemble de cette séquence et après avoir entendu les représentants du Groupe TF1, le CSA, réuni en assemblée plénière, a statué le mercredi 23 octobre 2019.

1. La responsabilité de l’auteur des propos pouvant être engagée au titre de la loi de 1881 sur la liberté de la presse, le CSA a décidé, en raison de la gravité de ces propos et au vu de l’arrêt de la Cour de cassation du 17 septembre dernier, de transmettre au procureur de la République de Paris, sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale, les éléments en sa possession, en particulier les saisines pouvant être utiles à l’enquête ouverte pour « injures publiques » et « provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence ». Continuer la lecture de Le CSA saisit le parquet de Paris (art 40) après la diffusion du discours de Zemmour par LCI.

La CGT promet de ne plus accepter d’invitation de Cnews et demande à la chaîne de virer Zemmour

Qu’une entreprise privée soit libre de faire le choix d’une ligne éditoriale indépendante semble gêner les staliniens de la CGT. Que le service public audiovisuel soit exclusivement entre les mains de la gauche ne les dérange en revanche pas du tout.
Le lois qui visent à condamner la liberté d’expression permettent aux vielles carnes staliniennes d’exercer leur censure tout en se faisant passer pour des parangons de tolérance. On ne pourra bientôt plus rien dire sur l’immigration ou l’islam sans être condamner et donc interdit d’expression publique. C’est pour cela que nous devons en finir avec ses lois scélérates qui jugent ce qu’il est bien de dire ou pas. Elles font le jeu de la dictature du BIEN.

Emballement médiatique et fabrique d’une fake news : L’homme intercepté n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès. (Maj : l’avocat des victimes dénonce les média)

Personne n’était en mesure de savoir qui était l’homme intercepté. Un vrai journaliste attend d’avoir la confirmation de l’information qu’il donne. Or les médias dominants ont passé deux jours à raconter n’importe quoi. Un désastre de l’information en meute. Je le dis et le répète : les journalistes ne travaillent pas, ils se contentent de commenter le vide.
Les grands pourvoyeurs de Fakes News sont les médias dominants, et pas les réseaux sociaux
Les medias accusent aujourd’hui la police et la justice. Sauf que très tôt le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a appelé à la « prudence »… mais les médias n’ont rien voulu entendre

Le syndicat des commissaires de la police nationale s’est lui aussi ému de la précipitation des journalistes Continuer la lecture de Emballement médiatique et fabrique d’une fake news : L’homme intercepté n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès. (Maj : l’avocat des victimes dénonce les média)

Série Télé. Rebecca Zlotowski : « Avec ‘Les sauvages’, je m’empare d’une peur collective, la peur de l’étranger »

La télé et le cinéma français se caractérisent par leur absence de créativité et par la propagande dont il se font les vecteurs. Effrayant.


 

La nouvelle série, “Les sauvages”, bientôt diffusée sur Canal+ met en scène un élu président de la République française d’origine Magrhébine. Tirée d’une série de romans de Sabri Louatah, la série en six épisodes de 52 minutes met en scène les gens issus de l’immigration. Ceux qui émergent et ceux qui sombrent. Un mois après la sortie de son film « Une fille facile » [avec Zahia], Rebecca Zlotowski « frappe fort » avec « Les sauvages » selon Paris-Match.

Mes deux parents sont immigrés, je suis la première génération de ma famille à naître en France. ( juin 2017 )

C’est la peur de la désintégration qui est à l’origine des “Sauvages” ? Continuer la lecture de Série Télé. Rebecca Zlotowski : « Avec ‘Les sauvages’, je m’empare d’une peur collective, la peur de l’étranger »

Facebook censure Valeurs actuelles et compare les identitaires à des “individus dangereux”

La politique réglementaire de Facebook vient de faire une nouvelle victime : Valeurs actuelles. Ce vendredi, le réseau social a censuré sur notre page l’article titré « Alex Hugo contre les “identitaires” : quand la télévision publique fait sa propagande pour les migrants » et partagé plus tôt dans la matinée. Motif de la suppression ? « Votre publication ne respecte pas nos Standards de la communauté sur les individus et organismes dangereux. »

L’article en question, publié sur notre site jeudi soir, critiquait l’épisode de la série « Alex Hugo », diffusé sur la chaîne publique France 2 la veille et qui caricaturait le combat des militants identitaires contre les migrants à la frontière italienne dans une allusion évidente à l’opération « Mission Alpes », organisée par le mouvement Defend Europe en 2018, quand une centaine d’activistes avaient bloqué le col de l’échelle pendant quelques heures.

« Violence et comportement criminel » Continuer la lecture de Facebook censure Valeurs actuelles et compare les identitaires à des “individus dangereux”

La dernière campagne publicitaire de Dior avec Johnny Depp accusée de racisme

(…) Plusieurs versions du spot ont été diffusées. L’une d’elle dure un peu plus d’une minute : on y voit Johnny Deep jouer de la guitare dans un paysage désertique de l’Utah (Etats-Unis) alors qu’un Amérindien danse en tenue traditionnelle. « Nous sommes la terre » dit l’acteur en voix off. S’affiche ensuite le nom de la fragrance : « The New Sauvage », soit « Le nouveau sauvage ».

Une campagne très « coloniale »

Si certains internautes se sont enthousiasmés pour cette campagne, de nombreux autres ont fait part de leur indignation, critiquant une forme d’appropriation culturelle. Une campagne très « coloniale' » dit l’un, « Dior collabore avec Johnny Depp pour faire un parfum et l’appelle « sauvage » pour honorer qui ? Les peuples indigènes ?? » interroge un autre.

Lire l’article sur France Info

CNC : les subventions versé au fond « Image de la diversité » a augmenté de 63%

Le cinéma français est un cinéma d’Etat qui sert de propagande.
Notons que dans le même temps : (…) Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) (NDR : financé par le Ministère de la Culture) se voit contraint, pour des raisons budgétaires, de réduire drastiquement les aides qu’il accordait, depuis 2012, à la numérisation des films de « patrimoine »

Le Monde


Le Fonds Images de la diversité a pour objectif de soutenir la création et la diffusion des œuvres cinématographiques, audiovisuelles, multimédia ou de jeux vidéo contribuant à donner une représentation plus fidèle de la réalité française et de ses composantes et à écrire une histoire commune de l’ensemble de la population française autour des valeurs de la République, et favorisant l’émergence de nouvelles formes d’écritures et de nouveaux talents, issus notamment des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Pour répondre à ces objectifs, la commission images de la diversité soutient la création, la production et la diffusion d’œuvres cinématographiques, audiovisuelles, multimédias et de jeux vidéo dont l’action se situe principalement en France et qui : Continuer la lecture de CNC : les subventions versé au fond « Image de la diversité » a augmenté de 63%

Philippe Muray : « Le débat »

Texte de Philippe Muray qui conserve toute sa pertinence en ces temps de Grand Débat National. Tout être un peu censé devrait fuir les débats, et les kermesses à blabla comme celles qui se déroulent quotidiennement sur les plateaux télé.


Il faudrait ne jamais débattre. Le débat, comme le reste, dans notre univers d’intransitivité galopante, a perdu son complément d’objet. On débat avant de se demander de quoi : l’important est de se rassembler. Le débat est devenu une manie solitaire qu’on pratique à dix, à cinquante, à cent, un stéréotype célibataire en même temps que grégaire, une façon d’être ensemble, un magma d’entregloses qui permet de se consoler sans cesse de jamais atteindre, seul, à rien de magistral.

Il faudrait ne jamais débattre ; ou, si l’on y tient vraiment, ne débattre que de la nécessité de faire des débats. Se demander à l’infini, jusqu’à épuisement, quelle est l’idéologie du débat en soi et de sa nécessité jamais remise en cause ; et comment il se fait que le réel multiple dont le débat prétend débattre s’efface au rythme même où il est débattu.

Mais aucun débat ne peut s’élaborer sur une telle question, car c’est précisément cette évaporation du réel qui est le véritable but impensé de tout débat.

On convoque les grands problèmes et on les dissout au fur et à mesure qu’on les mouline dans la machines de la communication. Et plus il y a de débat, moins il y a de réel. Il ne reste, à la fin, que le mirage d’un champ de bataille où s’étale l’illusion bavarde et perpétuelle que l’on pourrait déchiffrer le monde en le débattant ; ou, du moins, qu’on le pourra peut-être au prochain débat. C’est de cette illusion-là dont se nourrit le débatteur.

Pourquoi faut-il débattre ? Tout argument dont on débat est Continuer la lecture de Philippe Muray : « Le débat »

Comment accueillir un migrant chez soi ?

L’association Welcome dispose d’une antenne locale à Villeneuve-Tolosane. Welcome est un réseau d’hospitalité pour des demandeurs d’asile. À l’origine, cette antenne était paroissiale et s’est ouverte à des familles laïques. Rencontre avec Odile et Catherine, membre de l’association.

Quelle est votre démarche ?

Nous souhaitons élargir le réseau de famille locale afin d’accueillir des migrants. Actuellement, il y a 8 familles, et pour accueillir un migrant il faut 7 familles. L’intégration d’un migrant dans la vie active et la découverte de la culture française est importante. Il apprend les valeurs de notre pays. C’est un membre à part entière de la famille. Des liens parentaux sont créés. Les migrants que nous avons déjà accueillis, aiment rendre service en retour de ce que nous leur offrons.

Quelles sont les conditions pour accueillir un migrant ? Continuer la lecture de Comment accueillir un migrant chez soi ?

HISTOIRES D’UNE NATION OU FRANCE 2 AU PAYS DES SOVIETS. PREMIÈRE PARTIE

Première diffusion le 11/10/2018 – L’Observatoire du journalisme (Ojim) se met au régime de Noël jusqu’au 5 janvier 2019. Pendant cette période nous avons sélectionné pour les 26 articles de la rentrée qui nous ont semblé les plus pertinents. Bonne lecture, n’oubliez pas le petit cochon de l’Ojim pour nous soutenir et bonnes fêtes à tous. Claude Chollet, Président

« HISTOIRES (AVEC UN « S ») D’UNE NATION » EST UNE SÉRIE DOCUMENTAIRE EN QUATRE ÉPISODES LANCÉE AVEC GRAND BRUIT SUR NOS ÉCRANS PAR FRANCE 2. LA CHAÎNE PUBLIQUE L’INDIQUE : « LES HISTOIRES D’UNE NATION SONT CELLES DE TOUTES CES GÉNÉRATIONS VENUES FAIRE LEUR VIE DANS UN NOUVEAU PAYS, LA FRANCE ». QUATRE ÉPISODES ET UN DÉCRYPTAGE EN CINQ PARTIES. PARTIE 1 : HISTOIRES D’UNE NATION, DE QUOI S’AGIT-IL ?

France 2 a diffusé, à raison de deux épisodes par semaine (25 septembre 2018 puis 2 octobre 2018), la série documentaire Histoires d’une nation, composée de quatre épisodes en tout. France 2 insiste aussi sur la mise en place du replay, promouvant ce dernier de la même manière que le documentaire en direct et avec l’aide de toutes les chaînes publiques, à commencer par FranceinfoTV et radio qui diffuse automatiquement et massivement les replays. Une série annoncée comme un « événement » par le communiqué de presse de la chaîne promu sur francetvpro. Que racontent ces « histoires d’une nation » ? D’après France 2« 150 ans de l’histoire de notre pays ». Autrement dit, l’histoire de ces « générations venues faire leur vie dans un nouveau pays » depuis 150 ans. La France est une nation, dixit France 2, depuis 150 ans, c’est-à-dire depuis la IIIe République et le développement d’une immigration d’abord européenne (belges, italiens, polonais). Continuer la lecture de HISTOIRES D’UNE NATION OU FRANCE 2 AU PAYS DES SOVIETS. PREMIÈRE PARTIE

Le cadeau fiscal fait aux grandes chaines de télévision et stations de radio

Le Sénat vient de supprimer trois taxes pesant sur les stations de radio et les chaînes de télévision. « Une logique de simplification » selon le ministère de la Culture…

(…)

Le Parisien rapporte que la première taxe supprimée prélevait 20,60 euros sur tout spot diffusé à la télévision dont le prix était compris entre 1.520 et 9.150 euros. La deuxième exigeait le paiement de 54.435 euros aux radios ayant un chiffre d’affaires publicitaire de 10 millions d’euros par trimestre. C’est notamment le cas de grandes radios telles que RTL, NRJ ou Europe 1.

Le fisc ponctionnait également 894.500 euros aux chaînes de télévision ayant des recettes publicitaires de 100 millions d’euros Continuer la lecture de Le cadeau fiscal fait aux grandes chaines de télévision et stations de radio

« Réduire en France les émissions de CO2 de 20% évitera à la planète de se réchauffer de moins de 1/1000 ème de degré ! »

Pour François Gervais, l’angoisse générale au sujet du réchauffement climatique est infondée. « Tout d’abord on a complètement occulté la variabilité naturelle du climat. Ensuite, l’appréhension des émissions de CO2 est exagérée. Il faut savoir qu’en un siècle la concentration dans l’air de CO2 est passée 0,03 à 0,04%. Elle n’est pas près de doubler », a-t-il déclaré à André Bercoff.

« Quand on regarde les politiques françaises, elles visent toutes à réduire les émissions de CO2. Or, réduire les émissions de 20% permettra d’éviter à la planète de se réchauffer de moins d’un millième de degré ! Si on dit ça aux ‘gilets jaunes’, ils vont être contents ! »

, a poursuivi François Gervais.

Les éoliennes et les panneaux photovoltaïques ne diminuent pas le coût de l’électricité

Continuer la lecture de « Réduire en France les émissions de CO2 de 20% évitera à la planète de se réchauffer de moins de 1/1000 ème de degré ! »

Rien à voir : Les NEWS sont toujours plus FAKE chez le voisin

Loi contre les « Fake news » – Depuis quelques mois, les médias et gouvernements au pouvoir n’ont plus que les mots « fake news » à la bouche. En France, Emmanuel Macron a décidé d’agir et veut faire adopter par l’Assemblée nationale et le Sénat une loi relative à la lutte contre la manipulation de l’information (dîtes loi anti-Fake News).

La chasse aux fausses informations serait donc ouverte. Mais en réalité, cette chasse aux « fake news » met de côté le vrai problème des médias. Lequel ? La majorité des médias français passe son temps à divulguer une information conforme à l’idéologie dominante.