Archives de catégorie : Média-mensonge et propagande

Le Front de Gauche de Mélenchon relaie l’appel d’un antisémite Grec, Mikis Theodorakis

Après avoir manifesté avec des représentants du Hezbollah et du Hamas dans le cadre d’un manifestation anti-israélienne, après que Clémentine Autain ait signé l’appel des Indigènes de la république, le petit père sans peuple du Front de Gauche soutient l’appel du compositeur antisémite Mikis Theodorakis dont le texte figure en bonne place sur le site du parti de Gauche.

Mikis Theodorakis est  un antisémite convaincu et assumé. Et il est impossible de l’ignorer. Car le coming out du célèbre compositeur a fait l’objet d’une vive polémique, comme nous l’apprend sa fiche Wikipédia. En effet, le 4 novembre 2003, lors d’une conférence de presse pour promouvoir l’un de ses livres, Míkis Theodorakis a accusé les Juifs d’être « à la racine du Mal ».

Le 3 février 2011, dans un entretien donné à la chaine de télévision grecque HIGH, Míkis Theodorakis a déclaré : « Oui, je suis antisémite et antisioniste. J’aime le peuple juif et j’ai vécu avec lui, mais les Américains juifs se cachent derrière tout, les attentats en Irak, les attaques économiques en Europe, en Amérique, en Asie, les Juifs américains sont derrière Bush, Clinton et derrière les banques. (…) les Juifs américains sont derrière la crise économique mondiale qui a aussi touché la Grèce

Dans un texte intitulé Antisémitisme et Sionisme publié sur son site, Míkis Theodorakis écrit qu’il considère ceux qui l’accusent d’antisémite comme de « répugnants vers de terre » avant de regretter « le rôle du lobby juif américain dans l’élaboration de la politique impérialiste des États-Unis ». « Mes adversaires se livrent à des actions qui me salissent en tant que personne et en tant que compositeur. Surtout en tant que compositeur puisque les Sionistes contrôlent 99 % de la vie musicale mondiale (…) le lobby juif américain, tant pour son rôle leader dans les crimes de la machine de guerre américaine en Irak que pour ses plans visant à éliminer les États-nations, avec le but ultime d’établir la prédominance mondiale des colosses de la Banque financière entièrement contrôlés par lui. »

La polémique conduira le Parlement autrichien à retirer la Trilogie de Mauthausen du programme de la Journée de Commémoration de l’Holocauste à Vienne du 5 mai 2011.

Míkis Theodorakis a également mis en doute la responsabilité d’Oussama Ben Laden dans les attentats du 11 septembre 2001, il estime ainsi que Ben Laden « a très bien pu travailler pour les services secrets américains » (lorsque les attaques ont eu lieu). « Je ne pense pas que ce sont ces nus-pieds d’Afghanistan [qui ont fait le 11-septembre]. C’est une blague. Même la technologie japonaise ne peut pas faire ça. Pas même la technologie allemande. (…) Le Mossad a la technologie. Mais même, ils ne sont pas une superpuissance. Les Américains contrôlent tout ».

Mélenchon qui reprochait à Jean Marie Le Pen de citer Brasillach devrait tourner 7 fois sa langue dans sa bouche édentée. On aimerait aussi que nos média si friands de vérité demandent des explications à Mélenchon, comme ils se seraient empressés de le faire si cet appel avait figuré sur le site de Marine Le Pen.  Rappelons aussi à nos baltringues de l’information que le plus grand représentant du négationnisme dans le monde est un communiste français: Roger Garaudy.

Alors oseront-ils poser la question suivante: Mélenchon est-il Antisémite ou pas ?

Voir aussi cet article de la presse Israélienne.

Livre: Circus Politicus dévoile la fuite en avant anti-démocratique européenne(Vidéo)

On vous le dit sur ce blog: la politique française n’est qu’un théâtre d’ombre. Hollande et sarkozy sont des pantins. Leurs promesses ne les engagent à rien, aucune ne pourra être tenue. Car l’essentiel du pouvoir se trouve aujourd’hui à Bruxelles.
C’est cette situation que dénoncent Christophe Deloire et Christophe Dubois dans leur livre « Circus Politicus « .
S’appuyant sur des documents secrets et des archives inédites, les auteurs dévoilent les coulisses à la fois édifiantes et surprenantes de notre Circus politicus, sur fond de crises gouvernementales et de chaos européen.
Une enquête percutante qui démontre que les décideurs européens sont en train de construire une « démocratie éloignée des contraintes électorales »… en gros un pouvoir technocratique et autoritaire.
On découvre entre autre que Sarkozy est d’une servilité confondante et que Dominique Strauss-Kahn militait pour une autorité budgétaire indépendante.

L’interview commence à partir de 2mn30 et elle est à voir absolument !

Mesure-t-on véritablement les conséquences du putsch qui a été commis, à notre insu, contre la démocratie?

Pasolini: Télévision, fascisme et société de consommation (vidéo)

Entre le Frioul, où il naît, et Ostie, où il meurt, Pier Paolo Pasolini aura passé sa vie à taper du pied dans tous les centres idéologiques. Poète, cinéaste, romancier, dramaturge et essayiste, Pasolini vocifère. Brûle. Hurle. Amplifie. Irrite. Viole. Il faut le comprendre, c’est pas sa faute, à lui qui collectionne les scandales ; c’est pas sa faute s’il est quasi seul, en Italie, à se battre contre une violence neuve, et encore souterraine dans les années 70, la violence du « vrai fascisme ». La violence du conformisme. La violence de l’homogénéisation sociale, et de sa conséquence, l’acculturation.

Lire et re-lire les écrits corsaires de Pasolini…

Marine Le Pen et les journalistes.

Dans les média, l’anti-sarkozysme semble céder sa place à l’anti-marinisme. Le rouleau compresseur est en marche, et généralement, rien ne l’arrête. C’est ainsi que nous avons eu droit à l’occasion de l’émission « Des paroles et des actes » à une réplique des procès de Moscou. Ce fut la démonstration que cette émission n’a pour seul objectif que de flatter l’égo du journaliste qui y participe et de lui donner, sans trop de risque, le rôle du vaillant résistant opposé à la bête immonde.

Certains diront qu’une bonne dose d’agressivité de la part d’un journaliste, ça ne peut pas faire de mal. Oui, mais à condition que cette agressivité soit aussi destinée à l’ensemble des autres candidats. Or, il faudrait être aveugle pour ne pas voir que le traitement médiatique est aujourd’hui totalement déséquilibré. Et notamment au détriment de Marine Le Pen.

Car enfin, de deux choses l’une : soit on considère que le FN, notamment de par les idées qu’il véhicule, constitue un danger pour la démocratie et doit donc être interdit ; soit on estime qu’il s’agit d’un parti politique comme les autres et on en tire toutes les conséquences.
Dans ce dernier cas, les journalistes devraient mettre un point d’honneur déontologique à se montrer d’une parfaite neutralité.

C’est semble-t-il ce comportement qu’ont choisi d’adopter François Bachy de LCI et Roland Sicard de France 2. Leurs interviews offrent l’avantage pour le citoyen de se faire une idée sur le programme d’un candidat, à la différence de ces faux débats et de ces joutes de bateleurs qui imposent aux téléspectateurs un spectacle toujours néfaste à la démocratie.

François Bachy sur LCI dans l’émission « Les mots politiques »

Lien: Marine Le Pen - Les mots politiques

Marine Le Pen invitée des « 4 vérités » sur France 2

Les secrets de fabrication des sondages

Un gouffre électoral sépare les instituts Ipsos, LH2 et BVA de leurs homologues Ifop et CSA. Les premiers voient François Hollande loin devant Nicolas Sarkozy. Cinq, six à sept points d’avance. Des millions de voix. Les deux autres mettent un point seulement entre les deux candidats, le socialiste voyant sa cote reculer. Un point, l’épaisseur du trait. Et pas la même histoire, du moins au premier tour. Plusieurs questions se posent. (…)

Qu’est-ce que le « redressement »?

Voilà l’explication majeure. Les sondeurs corrigent tous les réponses de leurs échantillons. Ce lifting est indispensable. Un rapport des sénateurs Hugues Portelli (UMP) et Jean-Pierre Sueur (PS) datant de 2010 en livrait les clés.

Phénomène connu : les sondés d’extrême droite cachent leurs préférences. « À l’inverse, on peut observer que les partis de la gauche modérée sont généralement surreprésentés, phénomène dénommé ‘sinistrisme’ que les spécialistes de science politique peinent à s’expliquer », indiquaient les sénateurs.

Du coup, les instituts relèvent ou abaissent les intentions de vote en fonction de leur propre cuisine. C’est leur secret de fabrication. Le plus souvent, ils se réfèrent aux choix passés de l’électeur. S’ils sont peu nombreux à avoir voté Le Pen par rapport aux résultats réels des scrutins, alors le score est relevé. Il y a d’autres moyens : la popularité du candidat, la prise en compte de phénomènes d’image… « Dans cette procédure finale, il y a une part humaine, par définition faillible et subjective », rappelle un membre de la profession.

(…) Les instituts sont-ils politisés?

La palette des redressements offre une latitude d’appréciation aux instituts. Peuvent-ils échapper aux pressions, à leurs propres opinions, voire au désir de plaire aux partis politiques qui leur achètent des études? « Certains sont réputés proches du pouvoir, d’autres sont perçus comme plus indépendants« , glisse un ancien du métier. « Je ne crois pas à l’influence manipulatrice des sondages, réfute Denis Pingaud, conseil en stratégie d’opinion et auteur de Secrets de sondages (le Seuil). L’opinion est acculturée. Continuer la lecture de Les secrets de fabrication des sondages

A Beauvais, une intervention policière dégénère

Ce n’est un secret pour personne: il devient impossible pour la police d’intervenir dans nos banlieues riches de la diversité que nous offre notre immigration de masse.

EXEMPLE:

À Beauvais, La police municipale qui procédait à l’enlèvement d’une voiture-ventouse dans le quartier Saint-Jean a été empêchée de faire respecter la loi par des habitants. Pour des raisons qui restent encore à déterminer, cette simple opération a dégénéré, au point d’aboutir à une scène d’une rare violence mettant en cause deux policiers municipaux et le propriétaire de la voiture. comme nous le précise le journal Le Parisien… en oubliant de s’appesantir sur les blessures de la policière municipale, sauvagement tabassée.

Il ne faudra pas s’étonner des bavures à venir. Elles feront même parties du risque à courir pour rétablir l’ordre républicain dans un certain nombre de zones de non-droit.


A Beauvais, une intervention policière dégénère par BFMTV

Economie : Nicolas Sarkozy promet aux Français l’illusion de l’impossible (vidéo)

Avec sa proposition de supprimer les cotisations salariales des feuilles de paie, sarkozy touche le fond. Il ne nous épargnera rien. Est-il stupide ?. Ou nous considère-t-il comme des crétins ?. Les deux sans doute. Face à cette tartuferie qui vire à la satyre, l’absence totale de réaction de la caste médiatique et la déférence des journalistes à l’encontre des candidats de l’UMP et du PS devient de plus en plus pathétique… et nous fait entrer de plain-pied dans l’ère post-démocratique.

Heureusement, il y a en encore, à la marge, quelques esprits lucides qui ne se laissent pas bercer d’illusion par les deux pantins du CAC 40.

C’est le cas d’Emmanuel Lechypre. Dans l’émission le « 12-15 » diffusée sur BFM Business, l’économiste et rédacteur en chef du service Economie générale de L’Expansion, est revenu sur les promesses explicitées par le président sortant. Interrogé par Edwidge Chevrillon, il expose dans le détail l’application et le coût de telles mesures avec leurs conséquences.

Pour François Lenglet, si soumis quand il se trouve devant le président mais éfficace menteur quand il adopte la posture de l’opposant à Marine Le Pen, la ficelle est un peu trop grosse. Il s’est donc contenté de faire une petite une mise au point grâce à laquelle on apprend que 40 % des salariés français sont désormais au SMIC et au sujet du RSA, la vidéo parle d’elle-même !

Les propositions de Sarko sont des trappes à bas salaire… il va tous nous foutre sur la paille… comme Hollande…mais ce sont eux les sachants… alors CHUT !!!!!dormez tranquille ! ils s’occupent de tout.

MES ratifié – les élus UMPS n’assument pas leurs actes.

Si vous êtes attachés à la Nation et à la démocratie… vous devez comprendre qu’il devient fou et irresponsable de voter pour l’UMP et le PS. Les députés de ces deux formations viennent de choisir le fédéralisme européen sans même vous interroger, sans même vous demander votre avis. Comme si la trahison du Non Français à la constitution européenne ne suffisait pas, ceux qui prétendent être les représentants du peuple ont fait le choix de céder leur pouvoir à des institutions non élues qui demain jugeront et déciderons de toute la politique en France.

Si certain n’ont toujours pas compris le double jeu et les mensonges des candidats UMP/PS…. je les invite à regarder le député UMP Hervé Mariton dans l’émission « Good Morning Business » ce 22 février 2012 sur la chaîne BFM Business, avoué que l’on a volontairement caché aux Français les enjeux de la ratification du MES pour comprendre jusqu’où ces gens sont capables d’aller !


Stéphane Soumier, présentateur de l’émission
« Est-ce que ce que vous avez voté hier, ce que vous avez ratifié hier, vous amène en fait, en cas de graves difficultés qui toucheraient la France, à laisser de côté justement votre souveraineté et à remettre cette souveraineté entre les mains d’un mécanisme européen de stabilité, d’une banque centrale européenne et d’une commission qui seront juge en dernier ressort du déclenchement en cas de problèmes graves ? »

Hervé Mariton : « Oui ! Nous sommes sur ces questions dans une logique fédérale, (…) L’Exécutif ne veut pas l’assumer (…) on entre dans une logique fédérale, vous avez très bien lu. »

Et d’appuyer ses propos : « Aujourd’hui, l’Exécutif n’assume pas le pas fédéral ! »

En démocratie, on débat avec le peuple, on écoute le peuple et ensuite on vote en respectant la voix du peuple. En Sakhollandie, les députés ne sont pas représentatifs de la voix du peuple, alors on préfère la dictature du silence au bon sens démocratique.

Sidney Lumet – Main basse sur la télévision

Network (Main basse sur la télévision) est un film américain réalisé en 1976 par Sidney Lumet. Un film avec une dimension prophétique….

Howard Beale (Peter Finch), présentateur d’une chaîne de télévision, UBS News, dont l’audience est en chute libre, lâche publiquement ce qu’il pense de la société américaine, des mensonges sur lesquels elle repose… Son premier coup d’éclat à la télévision sera dû à sa déclaration lors du 20h, en annonçant qu’il va bientôt se tirer une balle dans la tête en direct, ce qui ferait sensiblement remonter l’audimat. Howard Beale va rapidement devenir une sorte de prophète des temps modernes des Américains pour qui la télévision est bien plus réelle que leur propre vie, télévision qui a une emprise énorme sur ses spectateurs…

Allez à la fenêtre et gueulez: je suis fou de rage, je commence à en avoir ras le bol !

Vous êtes un dinosaure qui pense en terme de Nation et de peuple. Il n’y a pas de Nation, il n’y a pas de peuple, il n’y a pas de russes, il n’y a pas d’arabes, il n’y a pas de tiers monde, il n’y a pas d’occident, il n’y a qu’un seul et unique sacro-saint système de système. Une vaste et immanente série d’interactions et d’entrelacs, à multivariation multinationale… la domination par le Dollars !

Voici une sélection de 3 extraits du film :


NETWORK le pouvoir des médias par G-2-L-O-Q

Eric Zemmour : « Vanneste, les homos, la déportation…

La police de la pensée sévit. Elle dicte ce qu’il est bon de dire ou de ne pas dire. A l’affut, elle traque les déviants. Une fois le gibier désigné, elle attaque en meute et saute sur sa proie. L’objectif est simple: terroriser afin d’imposer un discours conforme à la doxa du moment. Même si l’on ne partage pas grand chose avec le minuscule Vanneste, il ne faut pas cesser de s’opposer à la censure orchestrée par les cerbères vigilants de la bienpensance.
Mais aussi, ne jamais céder un brin de notre liberté à ceux qui organisent de véritables détournements de l’Histoire au profit d’intérêts communautaires.
Cette dérive constatée depuis de nombreuses années en France, ne peut-être que néfaste à la vérité et à la révision éventuelle de ce que l’on croyait être la vérité. Sans cet affranchissement des dogmes, il n’y a plus de science et de recherche.


Eric Zemmour : "Vanneste, les homos, la… par rtl-fr

A Toulouse, la figure de Pierre Seel a été récupérée par des associations homosexuelles. Il faut dire qu’il fut le seul témoin en France a avoir parlé de sa déportation pour uniquement des raisons homosexuelles. Est-ce que cela suffit à en faire une généralité ?. Pour un historien surement pas. Pour un militant de la cause homosexuelle, sans doute. Nous savons que la majorité des homosexuels ont été condamnées en Alsace-Moselle, territoire alors annexé par l’Allemagne et tombant sous le coup du paragraphe 175 du Code bavarois de 1871 faisant de l’homosexualité ou des pratiques apparentées un crime. Trente-cinq autres l’ont été au sein même du IIIe Reich.

Pour le reste, les homosexuels ont bien souvent été déportés pour des raisons multiples, leur homosexualité étant invoquée au même titre que leurs opinions politiques ou leur judaïté.


Inauguration rue Pierre SEEL (Déporté pour… par Romanou31

La Grèce est notre avenir.(vidéo)

La situation en Grèce est désespérée. La troïka UE/BCE/FMI, avec la complicité de SarKozy et Merkel, a décidé de sacrifier le peuple grec sur l’autel de l’euro avant de l’achever, en lui imposant une effroyable régression sociale. Elle précipite ce pays dans les violences au nom de l’euro. À Athène, des milliers de manifestant se sont opposés violemment aux forces de l’ordre. Ils ont brûlé des bâtiments, et le drapeau Allemand.

Cette Europe de banquier que l’UMP, Le PS, Mélenchon, Bayrou et les verts, nous vendent comme l’Europe de la Paix depuis plus de 25 ans à grand coup de terrorisme intellectuel, se transforme en champs de ruine et demain peut-être en terrain de bataille. Car la guerre si par malheur elle a lieu, sera la conséquence de leur Europe.

Et pourtant, que n’entendions-nous pas lorsque nous nous opposions à la monnaie unique, à l’ouverture des Frontières, à la financiarisation de l’économie ( dont la gauche au pouvoir fut la reine), à l’immigration incontrôlées et incontrôlable, au traité de Maastricht, à celui de Barcelone, ou encore celui de Lisbonne. Nous étions au mieux des Cassandre, au pire des Fascistes. Ne pas adhérer à leur rêve d’une Europe fédérale, c’était la certitude de voir le soleil s’éteindre, la mer reculer, et les oiseaux voler sur le dos. Mais surtout, l’archaïsme des Etats-nations soucieux de protéger leur peuple ( l’isolationnisme pour reprendre leur formule de propagande) devait céder sa place à l’avenir radieux et moderne d’une mondialisation heureuse qui ne manquerait pas d’aboutir à la fin de l’Histoire. Il fallait donc en finir avec les Nations souveraines. La fin des égoïsme nationaux ( là aussi une terminologie tirée de leur novlangue de propagande) serait la garantie d’une Europe de la Paix et la construction d’une nouvelle identité au détriment de celles ancestrales des peuples constitutifs de l’âme européenne. La vrai pas celle de Cohn Bendit ou de Sarko, ou d’Attali, ou de Strauss Khan, ou de Bayrou, ou de Holande etc….

Or c’est aujourd’hui cette Europe, la leur, qui sent la poudre à canon. Et c’est leur Europe qui détruit la démocratie en Grèce et partout sur le continent.

Le Fn face à la dictature des média (vidéo)

Le petit montage vidéo qui suit est partisan, mais il n’en demeure pas moins pertinent. Là où le réalisateur se trompe, c’est que ce n’est pas Marine Le Pen ou même le FN qui sont le vrais sujets des manipulations médiatiques, mais les idées que les républicains, patriotes ou souverainistes portent dans le débat public. N’importe qui à la place de Marine Le Pen serait traité de la même manière. L’objectif des rebelles de confort de canal+ comme de l’ensemble de la caste politco-médiatique, c’est de tuer les idées contraires au modernisme cool et branché des immigrationnistes, europeistes, atlantiste et multiculturalistes.

J’en veux pour preuve la façon dont le système s’en est pris à Jean-Pierre Chevenement à l’occasion de la présidentielle de 2002.  Donné à 15% dans les sondages à deux mois du premier tour,  le candidat du MRC s’est fait dézinguer par les bien-pensants à l’occasion d’une campagne de diffamation et de propagande dantesque. Tous les jours, et sur toutes les antennes, et dans tous les journaux, une meute de journalistes et d’éditocrates amenés par BHL et Cohn Bendit,  s’en allaient à l’assaut du candidat républicain. Ce dernier était devenu l’héritier de l’antisémite Drumont et la réincarnation du Monarchiste antisémite charles Maurras.

Voilà ce que pouvait écrire de lui BHL:

«L’extraordinaire aisance avec laquelle il retrouve la manière d’un Drumont qui eût pu chanter, lui aussi, dans son Vers un capitalisme national, l’insigne chance que nous avons de servir « non plus seulement l’esprit maison, mais l’esprit de la Maison France»

« Chevènement, l’attracteur du pire par excellence, l’anti-de Gaulle, l’homme dont le succès ne s’explique que par cette façon d’aller, dans chaque famille, chercher et fédérer ce qu’il y a de plus rance, de plus navrant » (Le Point, 4 janvier 2002)

ou encore: « Chevènement est, fondamentalement, un idéologue maurrassien. Il a les réflexes d’un maurrassien, il a l’idéologie d’un maurrassien. »

Et cela fait plus de trente ans que ça dure. Alors il est toujours bien de démonter la mécanique propagandiste des média détenus par des grands groupes d’influences, et pour lesquels des  journalistes dociles, une poignée d’animateurs serviles et un paquet de chroniqueurs corvéables, répandent la vase fielleuse de leurs petits émois bourgeois.

L’Analyse et le décryptage du Dailymouloud sur Julien Rochedy ( porte-parole du FNJ ) diffusé sur Canal + le 23 Novembre 2011 est à ce titre efficace.
Il montre assez bien comment en 1 minute 40, un idiot utile et faux rebelle au physique disgracieux  va réussir à dire une bêtise à chaque fois qu’il ouvrira la bouche, et accumuler pas moins de 20 tentatives de manipulation pour nous inviter l’air de rien à voter « comme il faut ».

Grèce: le laboratoire de l’Europe et l’avenir de la France (vidéo)

L’agonie de la Grèce n’en finit plus. Ses bourreaux s’acharnent. Souvenez-vous, il y a quelques mois Sarkozy et Merkel ont tout fait pour que le référendum sur la sortie de l’euro proposé par le premier ministre Papandréou n’ait pas lieu. Ils sont parvenus à leur fin. Et l’Europe, sans consulter le peuple grec, a aussitôt placer à la tête du pays des oligarques de la banque Goldman Sachs.
Aujourd’hui les grecs s’enfoncent dans la misère. Avec 6% de récession, un salaire minimum descendu à 400 euros et un chômage insurmontable, les successifs plans de rigueurs se sont avérés inefficaces et ont ramené l’économie du pays aux années 50. Aujourd’hui beaucoup s’accordent enfin à dire ( ce ne nous disions depuis le début) qu’il faut sortir la Grèce de la zone euro, et que le berceau de la démocratie retrouve sa souveraineté monétaire. Mais cette seule et unique solution signerait l’échec de nos Européistes et pourrait donner des idées aux autres pays qui dansent au bord du gouffre. Ce serait donc la mort de l’Euro.

Malgré la gravité des enjeux, cette crise apparait comme un fantôme dans la campagne présidentielle en France. Ce n’est bien évidement pas un hasard. Les trois candidats (UMP, PS, Modem) savent qu’ils sont responsables des choix qui ont été pris sur la monnaie unique ainsi que sur l’ensemble des traités européens qu’ils ont soutenu et signé. Il savent qu’ils partagent les mêmes solutions: plan de rigueurs, et abandon total de notre souveraineté. Et c’est le nœud gordien de l’élection qui se profile: parler de la crise, c’est prendre le risque de transformer la présidentielle en référendum pour ou contre une Europe fédérale. Le peuple ne voulant pas entendre parler d’une éventuelle soumission aux directives d’une Europe Allemande, le système a beaucoup à perdre. Alors ils préfèrent se taire et amuser la galerie avec des postures pseudo-patriotiques dictées par leurs communicants. Leur objectif: nous mettre au pied du mur, après l’élection. L’économiste Marc Fiorentino envisage même, dans la Tribune, que dès le 7 Mai, au lendemain de l’élection de François Hollande, la France sera attaquée par les marchés.

Le 7 Mai la France sera attaquée. Et mise à genoux. Dans la City et dans les plus grands hedge funds américains, c’est la veillée d’armes. On se prépare. Dans le calme mais avec une détermination froide et inquiétante.

Il faut être conscient qu’en Grèce se joue l’avenir de la France, de la zone euro, et de la construction de l’Europe. Nous sommes à un carrefour de notre histoire. Ne pas voir que la Grèce est devenue le laboratoire des plans d’austérités à venir en Europe, c’est faire preuve du pire cynisme. Pour l’instant la résistance est contenue par la police, sauf que depuis hier cette dernière a fait savoir qu’elle ne jouerait pas le jeu du pouvoir bien longtemps…le principal syndicat de la police a même menacé de réclamer des mandats d’arrêt contre les émissaires de l’Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) imposant la mise en œuvre de mesures d’austérité fortement impopulaires.

L’avenir va se tendre !!!!!


Grèce labo de l'Europe – Plans d'austérités par khalem2012

Les visas de conjoints étrangers en hausse de 61% en 5 ans

Sarkozy bavarde. Sarkozy enfume. Sarkozy ment. Et les chiffres nous montrent qu’il est incompétent. Depuis qu’il est au pouvoir l’immigration et le nombre de visa n’a cessé d’augmenter…. et c’est le Figaro, le journal de monsieur Dassault, qui le dit.

En effet le nombre de conjoints étrangers de Français obtenant un visa n’a cessé d’augmenter durant le quinquennat et a atteint 36.669 en 2010, soit une hausse de 61% depuis 2006 due à l’augmentation des mariages mixtes, selon le dernier rapport au parlement sur l’immigration.

Cette hausse s’explique par l’augmentation du nombre de mariages entre Français et étrangers.

(…) En 2006, le nombre de visas délivrés à des conjoints étrangers était de 22.785, en baisse de 12% par rapport à l’année précédente. Ce chiffre a progressé de 30% en 2007 à 29.635, puis de 17,5% en 2008 à 34.819. Cette hausse s’est ralentie en 2009 (+ 2,3%, à 35.611), puis en 2010, avec 36.669 visas délivrés à des conjoints étrangers (+ 3%), selon les chiffres du rapport au Parlement sur « les orientations de la politique de l’immigration et de l’intégration » édité en décembre 2011. Cette hausse s’explique par l’augmentation du nombre de mariages entre français et étrangers. (…)

Selon l’OFII, en 2009, les conjoints ayant bénéficié d’un visa étaient Algériens (28%), Marocains (18,4%), Tunisiens (9%), Turcs (5,3%), Malgaches (2,7%). 58,3% étaient des femmes, 41,7% des hommes. En 2011, selon l’Intérieur, 22.000 personnes ont obtenu leur naturalisation par mariage.