Archives de catégorie : Politique

Romans-sur-Isère : « Il lui demande s’il est maghrébin. L’homme répond qu’il est français, Abdallah Ahmed-Osman se retourne et le poignarde dans le dos »

Le trentenaire a ensuite repris sa déambulation macabre dans la rue. A un passant qu’il croise, il demande s’il est maghrébin. L’homme répond qu’il est français et continue sa route. Après l’avoir dépassé, Abdallah Ahmed-Osman se retourne et le poignarde dans le dos avant de poursuivre son errance dans les rues de Romans-sur-Isère. Il aperçoit un homme sorti ouvrir ses volets et fond sur lui en lui assénant ­plusieurs coups de couteau. L’homme meurt sous les yeux de son fils de 12 ans.

(…) Le Monde

Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945, estime Bruno Le Maire

[…]

La France en récession. La France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945, estime le ministre de l’Economie Bruno Le Maire lors d’une audition par la commission des Affaires économiques du Sénat.

« Le chiffre de croissance le plus mauvais qui ait été fait par la France depuis 1945, c’est en 2009 après la grande crise financière de 2008 : -2,2%. Nous serons vraisemblablement très au-delà des -2,2% » cette année, a affirmé le ministre.

[…]

Le Parisien

Coronavirus : comment le marché européen des équipements médicaux est devenu un “far west”

[…]

La règle en temps de crise, c’est qu’il n’y a plus de règles. Celles qui encadraient les procédures de marchés publics en Europe ont volé en éclat avec l’épidémie de Covid-19. Pour permettre aux états membres de l’Union de faire face à la pénurie en équipements essentiels pour les soignantes et les patients, les pays européens ont assoupli considérablement la réglementation pour les achats vitaux, le matériel médical ou les médicaments.

Les commandes publiques se font sans appels d’offres préalable, via des procédures de gré à gré. Le risque de favoritisme, de corruption, de surfacturation et d’escroqueries est élevé. Depuis que les états membre “ont pris conscience de la nécessité d’acheter en urgence”, c’est devenu “la jungle sur les marchés, la loi du plus fort, du plus riche, et souvent du plus malicieux, voir du plus criminel”, raconte un responsable en poste à la Commission européenne.

[…]

“Des propositions étranges, qui viennent de partout”

Continuer la lecture de Coronavirus : comment le marché européen des équipements médicaux est devenu un “far west”

En mars 2020 la journaliste de BFM et RMC Apolline De Malherbe nous expliquait qu’il n’y aurait pas de confinement et que jamais la France serait à l’arrêt.

Suppression de 598 postes et 174 lits au CHRU de Nancy ? Véran tente de calmer le jeu En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/73660-suppression-598-postes-174-lits-chru-nancy-veran-tente-calmer-jeu

En pleine pandémie de Covid-19, le directeur de l’ARS Grand Est a confirmé le projet visant à supprimer des postes et des lits d’ici à 2025 au CHRU à Nancy. Des personnalités locales sont montées au créneau, poussant le ministre de la Santé à réagir.
A l’heure où le personnel médical est en première ligne dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, les propos tenus par le directeur de l’Agence régionale de Santé (ARS) Grand Est, Christophe Lannelongue, dans un entretien avec le quotidien régional L’Est Républicain en date du 4 avril, ont suscité l’ire du maire de Nancy, Laurent Hénart, et du président de la commission médicale du CHRU (centre hospitalier régional universitaire) de Nancy, Christian Rabaud.

Continuer la lecture de Suppression de 598 postes et 174 lits au CHRU de Nancy ? Véran tente de calmer le jeu En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/73660-suppression-598-postes-174-lits-chru-nancy-veran-tente-calmer-jeu

Bordeaux : Affrontements avec la police dans le quartier des Aubiers

Ce quartier du nord de Bordeaux, où réside une forte population étrangère, est de nouveau au centre de l’actualité.

Les faits se sont déroulés hier soir, quand des riverains ont appelé la police parce que des personnes d’origine immigrée pratiquaient des « rodéos urbains » et jouaient un match de football en plein confinement.

Selon France Bleu Gironde, « une cinquantaine de jeunes lance des pierres et des pavés en direction des forces de l’ordre. D’autres jeunes leur envoient également toutes sortes de projectiles depuis les balcons des immeubles et les passerelles aériennes. Un frigo s’écrase même au pied des policiers » !

Selon Bruno Vincendon, secrétaire régional adjoint d’Alternative Police CFDT, les policiers sur place ont rapidement été pris à partie par les joueurs de foot et d’autres « jeunes habitants du quartier ».

Coronavirus : la République tchèque annonce accueillir prochainement six patients français

[…]

« La France nous a demandé de l’aide, nous avons répondu à l’appel. Dans les jours à venir, l’hôpital universitaire de Brno devrait accepter six patients de France », a annoncé ce dimanche Andrej Babis, le premier ministre tchèque, à la télévision publique.

Nous avons offert à la France 14 lits parce que nous avons une capacité suffisante. Si nos collègues en France ont des problèmes considérables, nous devons les aider »

[…]

France Bleu

Témoignage de Juliette, interne : « Faute de charlottes, on met des slips jetables sur nos têtes… »

Juliette, 25 ans, interne en gériatrie dans un hôpital de la banlieue parisienne, est en première ligne dans la bataille contre le Covid-19.

(…) Juliette travaille dans des conditions plus que précaires : elle change de masque – uniquement des chirurgicaux, « les FFP2 sont réservés à la réa et aux urgences » – seulement une fois par jour, alors que dans son service se pratiquent désormais des prélèvements. « Quand j’en demande, j’en ai, mais on nous les délivre au compte-gouttes. » Et pour cause, en plus de la pénurie nationale, au début de l’épidémie, il y a eu de nombreux vols dans son service. Des vols de masques, de lingettes désinfectantes et même de lunettes (pour soigner les patients sous aérosol) ont été commis dans les bureaux des cadres hospitaliers, pourtant fermés à clef. Continuer la lecture de Témoignage de Juliette, interne : « Faute de charlottes, on met des slips jetables sur nos têtes… »

Coronavirus : la communication d’Emmanuel Macron inquiète son propre camp

[…]

C’est une grogne qui monte dans le cœur même de la macronie : le président est-il à sa juste place dans la lutte contre le Covid-19 ? Certains de ses fidèles s’interrogent. Sa stratégie de communication, à la fois chef de guerre au-dessus de la mêlée, façon Clemenceau, et au plus près du terrain avec des déclarations parfois techniques, étonne une partie de ses proches. Quand elle ne suscite pas une vraie colère dans les rangs, où on le juge « peu audible »

[…]

Le Parisien

Pontoise (95) : « Une vague de jeunes arrive en réanimation, 1/3 a moins de 35 ans, il faut faire le tri parmi les patients »

De la médecine de guerre, en catastrophe, des soignants malades et traumatisés, à bout de nerfs et à bout de force.

Tel est le quotidien des équipes du service de réanimation de l’hôpital René-Dubos de Pontoise, dans le Val-d’Oise. Les termes employés par les interlocuteurs que nous avons pu joindre en disent long sur l’ambiance qui règne dans cette unité qui figure pourtant parmi les meilleures d’Île-de-France.

Soumis à un droit de réserve, la plupart de ces héros de tous les jours n’ont pas l’autorisation de communiquer dans la presse. Une soignante expérimentée du service de réanimation a cependant accepté de raconter anonymement la manière dont la vague de patients Covid-19 souffrant de symptômes aggravés est gérée. Continuer la lecture de Pontoise (95) : « Une vague de jeunes arrive en réanimation, 1/3 a moins de 35 ans, il faut faire le tri parmi les patients »

Saint-Paul-lès-Dax (40) : un homme attaque des policiers au couteau et à la machette

Après une bagarre entre deux hommes à Saint-Paul-lès-Dax, samedi, en fin d’après-midi, l’un des deux protagonistes a tenté d’agresser les policiers avec un couteau. Lui et sa compagne, également violente, ont été placés en garde à vue.

(…) Au moment d’ouvrir, celui-ci a déboulé en furie sur les quatre policiers, armé d’une machette et d’un couteau. Il a finalement été neutralisé à l’aide du Taser.

(…) Sud Ouest