Archives de catégorie : Politique

Quand le pape François célèbre la “culture précieuse” des migrants

Croire au bon dieu est déjà une marque d’aliénation mais continuer à délirer sur l’opportunité que représente les migrants pour l’occident, là ça relève clairement de la démence.

C’est pour moi la confirmation que Benoit XVI a été remplacé par ce jobastre parce qu’il n’avait pas le bon discours du bon mondialiste.


Encore une fois, le pape François prône une position plus que controversée sur les migrants. Le souverain pontife célébrait dimanche 15 janvier le jubilé de la Miséricorde et avait accueilli pour l’occasion plusieurs milliers de migrants sur la place Saint-Pierre.

Il a salué leur démarche d’“espérance” et a affirmé que chaque migrant apportait en Occident “une culture précieuse” et “des expériences d’oppression”. Rien que ça. Il est même allé jusqu’à dire Continuer la lecture de Quand le pape François célèbre la “culture précieuse” des migrants

Dupont-Aignan : “Immigration : vers le grand remplacement ?”

Le candidat souverainiste à l’élection présidentielle Nicolas Dupont-Aignan, s’explique sur le Grand Remplacement.

Il est de bon ton parmi les “experts” de l’immigration, ceux qui assurent que celle-ci est un bénéfice net pour la communauté nationale quelles que soient son ampleur et les conditions de son intégration – ne leur parlez jamais « d’assimilation » (Hou, le vilain mot !) -, de s’indigner du « grand remplacement ». Et de vouer aux gémonies ceux qui osent en pointer le risque. L’existence d’une immigration de peuplement massif, susceptible de remplacer peu à peu la population de nos quartiers et de nos villes ? « Pouah, un fantasme d’extrême-droite, agité par des ignorants et des démagogues ennemis des valeurs de la République ! »

Et pourtant…

Et pourtant les chiffres sont là, qui démontrent au fil de leur publication régulière que cette crainte renvoie à une réalité. Non pas qu’un tsunami migratoire risque de tout emporter du jour au lendemain, laissons ce genre de caricature aux extrêmes, mais bel et bien que l’immigration non maîtrisée (ni sérieusement régulée à l’entrée ni correctement gérée pour ce qui concerne les éloignements du territoire) représente un mouvement de population continu et d’ampleur qui prend une place importante et croissante dans le peuplement de la France. Et qui rend de plus en plus difficile l’assimilation qui demeure la condition du fonctionnement de notre Pacte républicain. L’égalité des droits, quelle que soient l’origine ou la religion, ne peut être opérationnelle si on laisse se multiplier dans tout le pays des ghettos et des « territoires perdus de la République ». C’est parce que je suis un gaulliste, patriote et humaniste, que je tire aujourd’hui la sonnette d’alarme.

Les derniers chiffres disponibles en attestent une fois de plus. En 2016 nous dit le ministère de l’Intérieur, l’immigration légale se traduit par l’entrée de 227 550 personnes sur notre sol, une hausse de 4,6% par rapport à l’année précédente. C’est presque autant que la population de Bordeaux en une seule année ! On apprend aussi que l’immigration déclarée au titre du travail représente 10% de l’effectif, environ 38% étant dus à l’immigration familiale (regroupement familial et mariage avec un conjoint étranger) soit plus de 88 000 personnes, tandis que les étudiants (dont une minorité quitte le pays à la fin de leurs études) pèsent 77 000 entrées. Enfin, les entrées pour motif humanitaire (qui se Continuer la lecture de Dupont-Aignan : “Immigration : vers le grand remplacement ?”

Nicolas Dupont-Aignan reprend à son compte le «grand remplacement»

Ce qui est drôle c’est qu’il continue à dénigrer et mépriser Marine Le Pen alors qu’il tient des propos plus extrémiste qu’elle… ça devient vraiment n’importe quoi la politique dans ce pays.


Le fondateur de Debout la France estime que le nombre d’immigrés illégaux a explosé et accuse le pouvoir socialiste de combler le déficit des naissances en favorisant le remplacement de la population française.

Ni système ni extrême, c’est le credo défendu par Nicolas Dupont-Aignan et son mouvement Debout La France (DLF) de longue date. Une manière pour l’ancien élu UMP de se positionner dans un créneau situé entre la droite modérée et le Front national sur l’échiquier politique. En difficulté dans les sondages, le maire de Yerres, dans l’Essonne, a décidé de marquer les esprits en adoptant un positionnement sur l’immigration qui dépasse les positions officielles du FN, en reprenant à son compte la théorie du «grand remplacement». «En 2016, les socialistes compensent la baisse de natalité par l’invasion migratoire. Le changement de population, c’est maintenant!», a lancé le candidat ce mardi sur Twitter.

«Faire ce constat, ce n’est pas être extrême sur les questions migratoires, qui prennent une ampleur démentielle. Moi contrairement à l’extrême droite, je ne juge pas les hommes, mais le phénomène», se défend Nicolas Dupont-Aignan, auprès du Figaro. «Si nous voulons un État en capacité d’assimiler les nouveaux venus, il faut d’urgence réguler l’afflux de nouveaux migrants», avant de dérouler une démonstration chiffrée que ne renierait pas l’inventeur du concept de «grand remplacement», le théoricien d’extrême droite Renaud Camus.

«En 5 ans, la France a accueilli près d’un million d’immigrés légaux (…) le nombre de titres de séjour accordés a encore augmenté en 2016 pour atteindre 227.550. Le nombre d’immigrés légaux annuels a ainsi explosé de 32,3% par rapport à il y a 10 ans! À cette immigration légale s’ajoute l’ensemble des clandestins qui vivent sur notre territoire en bénéficiant de l’appel d’air social, tout en

Continuer la lecture de Nicolas Dupont-Aignan reprend à son compte le «grand remplacement»

L’« amnésie » d’Emmanuel Macron sur les sables de Lannion

A Quimper, le 16 janvier, le candidat à la présidentielle a nié avoir autorisé aucune extraction, disant n’avoir donné « que des permis de recherche », ce qui est faux.

En meeting à Quimper (Finistère) lundi 16 janvier, Emmanuel Macron a réfutésur l’antenne de France 3 Bretagne avoir autorisé l’extraction de sable marin dans la baie de Lannion. C’est pourtant bel et bien le cas. Pour mieux comprendre ce dossier, un bref rappel des faits s’impose.

Terrorisme. Un exercice d’attentat dans un cinéma, près de Toulouse

« Un attentat générant un grand nombre de victimes » dans un lieu bondé, à Toulouse. Le scénario catastrophe d’un exercice mené au cinéma Gaumont de Labège, mardi 17 janvier 2017.

Un exercice coordonné entre les services de police, de gendarmerie et de secours, a eu lieu mardi 17 janvier 2017, à Labège (Haute-Garonne), aux portes de Toulouse, mardi 17 janvier 2017 en matinée. Différentes unités d’intervention ont investi le cinéma Gaumont, pour une simulation d’attaque terroriste. Et ce durant plus de trois heures, de 8h30 à 11h45. Un créneau habituellement peu fréquenté dans cet établissement. Continuer la lecture de Terrorisme. Un exercice d’attentat dans un cinéma, près de Toulouse

Un homme déséquilibré blesse quatre personnes à l’arme blanche à Tignieu-Jameyzieu

Ce mot déséquilibré est très pratique. Il permet de maquiller la motivation et le nom des agresseurs.


Mardi soir, vers 19 heures, quatre personnes ont été blessées à l’arme blanche, par un homme de 20 ans, sur la commune de Tignieu-Jameyzieu (Isère). A ce stade de l’enquête, le parquet de Bourgoin-Jallieu évoque l’acte d’un déséquilibré et écarte la piste terroriste.

Il était aux environs de 19 heures, mardi 17 janvier, quand un homme de 20 ans a blessé quatre personnes sur la commune de Tignieu-Jameyzieu (Isère). L’homme s’en est d’abord pris à une femme qui venait de rentrer dans un hôtel-restaurant, tout près du centre-commercial « Place du Dauphiné ». Il lui a donné un coup de couteau puis a pris la fuite.

Le personnel l’a pris en chasse, mais l’homme avait eu le temps de rentrer dans le fast-food Mac Donald’s. Là, il blesse trois autres personnes toujours avec son arme blanche. « Le pronostic Continuer la lecture de Un homme déséquilibré blesse quatre personnes à l’arme blanche à Tignieu-Jameyzieu

Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron consulte-t-il Dominique Strauss-Kahn ?

Tous les réseaux financiers et médiatiques de DSK sont derrière la candidature de macron; c’est un secret de polichinelle.


Emmanuel Macron sème le trouble dans la campagne de la primaire de la gauche. Certains membres du Parti socialiste ne cacheraient même plus la tentation de rejoindre l’ancien ministre de l’Économie pour l’élection présidentielle. Selon Paris Match, le fondateur du mouvement politique « En Marche ! » se rapprocherait dans le même temps de Dominique Strauss-Kahn. « Les deux hommes se voient régulièrement », affirme le magazine qui raconte que Ismaël Emelin, le conseiller d’Emmanuel Macron a mis en relation les deux hommes.

Emmanuel Macron est au centre de toutes les attentions. Selon un sondage Odoxa, le candidat à l’élection présidentielle est la personnalité politique préférée des Français. Il récolte 40%, devant Alain Juppé (34%) et François Fillon (32%). À noter aussi la percée de Jean-Luc Mélenchon, troisième ex aequo avec le candidat de la droite et du centre, tout comme Arnaud Montebourg (28%).

Législatives 2017 : Fillon préfère NKM, Dati furieuse veut lui faire payer

Fillon préfère les juppéistes aux Sarkozystes, ça promet…


Article de RTL

Rachida Dati convoitait la circonscription de François Fillon à Paris, mais le candidat à la présidentielle a préféré investir l’ancienne édile de Longjumeau.

Depuis 2012, Rachida Dati convoitait une circonscription parisienne bien particulière en vue des élections lég
islatives de 2017. La deuxième, plus précisément, celle qui couvre le Ve arrondissement, ainsi qu’une partie des VIe et VIIe arrondissement. Mais François Fillon a préféré offrir cette investiture en or pour la droite à Continuer la lecture de Législatives 2017 : Fillon préfère NKM, Dati furieuse veut lui faire payer

Terrorisme : ces «revenants» qui menacent la France

Plus de 700 Français, dont «250 combattants», sont répertoriés en Syrie et en Irak. Leur retour inquiète les autorités et les services de renseignements.

Avec plus de 700 individus, djihadistes accompagnés de leurs familles, répertoriés dans les zones de combat en Syrie et en Irak, la France compte le plus gros contingent européen. Bourreaux, fossoyeurs, geôliers ou envoyés en première ligne, 250 d’entre eux sont des «combattants» qui ont appris à tirer à la kalachnikov, à poser des bombes, à tuer ou à exécuter des prisonniers. Beaucoup veulent à présent fuir le chaos du Levant.

Continuer la lecture de Terrorisme : ces «revenants» qui menacent la France

Zemmour: “Entre la France et l’islam, les musulmans doivent choisir”

eric-zemmour-islam-immigrationCauseur. Dans Un quinquennat pour rien, vous écrivez : « La gauche comme la droite croyaient et croient toujours au mythe du musulman arraché à son déterminisme ethnique et religieux, individu désincarné, déraciné, dé-historisé dans une société libre. » C’est pourtant depuis deux siècles l’exacte définition du logiciel français !

Éric Zemmour. Vous voulez dire le logiciel républicain. Mais, contrairement à ce que croit Jean-Luc Mélenchon, l’histoire de France n’a pas commencé avec la Révolution française. La France a connu une histoire millénaire façonnée par des siècles de catholicisme, qui intégrait lui-même les influences grecques, romaines et juives. La France, c’est un peuple et une terre. Ce n’est pas une terre vierge où n’importe qui peut s’installer en faisant n’importe quoi. On peut venir d’ailleurs, mais on doit respecter les us et coutumes de son peuple, faire siens son histoire, son mode de vie, sa culture.

Donc, vous ne croyez plus à la République ? Si l’assimilation des Italiens, des Juifs et des Polonais a marché, pourquoi en irait-il différemment des immigrés musulmans ? Continuer la lecture de Zemmour: “Entre la France et l’islam, les musulmans doivent choisir”

Le Medef ouvre ses portes à Marine Le Pen

Le patron du syndicat patronal, Pierre Gattaz, a choisi d’inviter la candidate frontiste à présenter son projet, rompant avec une tradition anti-FN.

Entre le FN et le grand patronat, les relations n’ont jamais été simples. En décembre 2015 notamment, le patron du Medef Pierre Gattaz ne cachait pas son inquiétude face à la perspective de voir le parti fondé par Jean-Marie Le Pen emporter une ou plusieurs régions. Le représentant du syndicat patronal estimait que le projet économique porté par Marine Le Pen n’était «pas économiquement responsable», et ressemblait à ses yeux «à celui de l’extrême gauche». Pierre Gattaz veut toutefois se distinguer de celle qui l’a précédé, Laurence Parisot, par sa volonté de traiter le FN comme les autres partis à l’occasion de la présidentielle. Ce lundi, le patron du Medef a d’ailleurs suscité l’émotion parmi les adhérents de son syndicat en invitant la candidate du FN à s’exprimer devant les principales fédérations, rapporte L’Opinion.

S’il est de tradition que le Medef communique aux divers candidats ses propositions et statue sur le programme de chacun, l’extrême gauche et l’extrême droite sont traditionnellement laissés de côté. Une ligne qui a bougé au niveau local lors des dernière élections régionales. Le Medef francilien, par exemple, a reçu Wallerand de Saint-Just, au même titre que Claude Bartolone et Valérie Pécresse.

«Il semble que les faits s’imposent au Medef avec le Brexit, la mise en œuvre de la politique de relocalisation industrielle de Donald Trump aux États-Unis ou encore avec le gouffre économique qui se creuse entre la France et l’Allemagne», claironne le trésorier du FN. «Ils disent des méchancetés sur nous lorsqu’ils sont seuls à la télévision, mais ce sont des gens bien élevés par ailleurs», assure-t-il au sujet de l’hostilité historique du syndicat envers le parti de Marine Le Pen.

«La position de Gattaz est pour une fois intelligente» Continuer la lecture de Le Medef ouvre ses portes à Marine Le Pen