Archives de catégorie : Politique

Fillon commence à reculer pour élargir la base des gogos qui iront voter pour lui. Bien joué, c ça la politique.

Rappel: Henri de Castrie, PDG des assurances AXA, fait partie de l’équipe de campagne et de peut-être du gouvernement de fillon.

François Fillon arrondit les angles

xvmabc4ce28-b5a0-11e6-bf76-e1dbf4b7eab3

Le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle a pris, lundi soir, «l’engagement» que les plus modestes «ne seront pas moins remboursés demain qu’aujourd’hui».

François Fillon démine les attaques de la gauche. Invité lundi soir du journal télévisé de France 2, le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle a tenu à arrondir les angles sur la manière dont il envisageait de réformer la sécurité sociale. «Je le dis ce soir, je prends l’engagement de faire en sorte que toutes les personnes qui doivent être protégées, Continuer la lecture de Fillon commence à reculer pour élargir la base des gogos qui iront voter pour lui. Bien joué, c ça la politique.

Pierre Gattaz, président du MEDEF, trouve le programme de Fillon enthousiasmant

Pierre Gattaz, qui a dit ne pas faire de politique et ne soutenir aucun candidat, salue toutefois le programme « accès sur l’économie »du visage de la droite et du centre, François Fillon. « C’est un programme pragmatique. La France a besoin de se redresser et l’objectif c’est d’aller au plein-emploi. Il met l’entreprise au coeur de son programme, ça nous va bien. Tout ça nous souhaitons l’entendre de tous les candidats », a-t-il déclaré sur le plateau d’Yves Calvi, ce lundi 28 novembre.

Le patron du Medef a trouvé le programme de François Fillon « enthousiasmant ». « Il nous donne une vision, que la France redevienne une première puissance économique en Europe (…) Nous avons un problème de fiscalité, de simplification du marché du travail, de la simplification de la législation et de formation… Il parle de ces choses-là ». Pierre Gattaz attend désormais des programmes détaillés venant de la gauche et de l’ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron. Mais on objectif, il le répète, c’est « le plein-emploi ».
Source

Fillon et l’Europe, pas si souverainiste que ça

François Fillon a voté non à Maastricht en 1992. Dans son programme sur l’Europe, il fait plusieurs fois référence à Charles de Gaulle et plaide pour une Europe des Nations. Mais sur le plan économique, son logiciel reste le même, hormis un plus grand contrôle de la BCE, actuellement irréaliste.

François Fillon a beaucoup évolué depuis le référendum sur le traité de Maatricht auquel il a voté non, au côté de Philippe Seguin. Dans une tribune publiée par le Monde en mars 2012, on est en pleine campagne électorale, il affirme: « Aujourd’hui je défends l’idéal européen de toutes mes forces« . Et il explique que c’est la crise financière, le chaos à portée de main, la prise de conscience que l’édifice européen est fragile qui a forgé sa conviction.

Pendant la campagne des primaires, l’Europe n’a pas été un sujet central, mais il y consacre une rubrique sur son siteFrançoisFillon2017. Sa vision de l’Europe explique t-il, c’est « une EUROPE DES NATIONS, garante de notre souveraineté« . C’est un peu contre intuitif comme ça, si on est dans l’Europe et qu’on respecte des règles communes, on perd en souveraineté, mais NON, selon François Fillon qui cite plusieurs fois le général de Gaulle dans ses propositions détaillées sur l’Europe, il est possible de faire autrement.

Je suis ainsi pour une Europe des nations, une Europe qui, dans la lignée de celle voulue par le Général de Gaulle, soit garante de notre souveraineté. Mais je défends aussi l’urgence d’une France souveraine au sein d’une Europe qui partage des valeurs communes et un objectif commun : celui de notre souveraineté vis-à-vis de nos autres partenaires. Pour cela, l’Europe devra concentrer son action sur quelques domaines bien définis et laisser la liberté aux Etats nations de se gouverner comme ils l’entendent sur une majorité de sujets, en respect du principe de subsidiarité.

Bien… sauf que sur les sujets économiques, il n’y a pas de remise en cause du logiciel existant, pour utiliser un mot que j’ai beaucoup entendu lors de la soirée des primaires.

Non à Maastricht, Oui à l’Euro

Continuer la lecture de Fillon et l’Europe, pas si souverainiste que ça

Quand François Fillon était favorable aux minarets en France

capture-decran-2016-11-28-a-18-36-00

Un temps annoncé pour clore le colloque organisé par l’Institut Montaigne à Paris sur l’Identité nationale, Nicolas Sarkozy s’est finalement désisté au profit de son Premier ministre François Fillon.

Le gouvernement français n’est pas hostile à la construction de minarets à condition qu’ils s’inscrivent de « façon raisonnable et harmonieuse » dans l’environnement des villes, a affirmé aujourd’hui à Paris le premier ministre François Fillon.

« Quant aux minarets, qui sont d’ailleurs assez peu nombreux en France, je dis simplement qu’ils doivent s’inscrire de façon raisonnable et harmonieuse dans notre environnement urbain et social. Et la meilleure façon qu’ils le soient, c’est de faire confiance pour cela aux maires de nos villes », a déclaré François Fillon.
(…)

« Ce qui doit être combattu, c’est l’intégrisme, mais surtout pas les musulmans. Il ne faut pas tout confondre », a insisté François Fillon, qui s’exprimait lors d’un colloque sur l’identité nationale française, un thème qui fait l’objet d’un large débat initié dans tout le pays par son gouvernement.

« Il est normal et légitime que les pratiquants puissent exercer leur foi dans des conditions dignes. Je préfère des mosquées ouvertes à des caves obscures », a déclaré François Fillon. « Ce qui doit être recherché, c’est un islam de France, plutôt qu’un islam qui s’impose en France. C’est cet objectif que le gouvernement poursuit avec les représentants de la communauté musulmane », a-t-il encore dit.

source

David Rachline rappelle le bilan et le projet du vrai Fillon

Julien Sanchez (FN) dénonce l’incompétence des socialistes de la région Occitanie

25 millions d’augmentation pour les dépenses en personnel…. ils sont fous!

Daniel Cohn-Bendit à Mélenchon: »… Va tutoyer castro! »

Il a la tête gonflée à l’hélium Mélenchon… il ne passe plus les portes ce tartufe imbus de sa petite personne.

Ça fait 40 ans qu’il tutoie Daniel Cohn-Bendit.


Jean-Luc Mélenchon et Daniel Cohn-Bendit ont eu un échange plutôt musclé ce soir. En direct sur France 2, l’ancien député européen écologiste a demandé à Jean-Luc Mélenchon de se présenter à la primaire de la gauche, avant que la situation ne dérape.

«Jean-Luc, si tu te présentes à la primaire, tu peux la gagner», a assuré l’ex-député européen depuis son fauteuil. «Monsieur Cohn-Bendit, est-ce vous pouvez m’appeler par mon nom et pas par mon prénom, nous ne sommes pas amis, et vous le savez, ne jouons pas la comédie», lui a alors rétorqué Jean-Luc Mélenchon. Sans doute vexé, Daniel Cohn-Bendit lui lance : «Va te faire voir, j’ai pas de question à lui poser, je fais pas du touche touche comme ça, on s’est toujours tutoyé, s’il n’a pas envie, qu’il aille tutoyer Castro.» Classe.