Archives de catégorie : Politique

Un ministre vert a bloqué plus de 12 heures l’avis de recherche d’Anis Amri par crainte de commentaires haineux

Lu sur Fdesouche

Till Steffen, 43 ans, ministre de la Justice de Hambourg [ville-État] et membre des Verts a empêché pendant plus de 12 heures que la police affiche sur sa page Facebook l’avis de recherche concernant Anis Amri, 24 ans, soupçonné d’être l’auteur de l’attentat terroriste de Berlin.

Ce n’est qu’après un appel téléphonique de notre journal qu’a été donnée une « autorisation unique et exceptionnelle ».

Explication : Hambourg est avec Brême le seul land qui n’ait pas adopté la nouveau règlement fédéral sur les avis de recherche. Un porte-parole de la police : « C’est pourquoi nous avons dû refuser dans un premier temps la demande du BKA [Office fédéral de la police criminelle] de publier un avis de recherche sur Facebook. »
[…]

Pour justifier ses réticences, Steffen assure que des contenus injurieux ou haineux pourraient être diffusés dans le champ des commentaires sur la page de la police.

(Traduction Fdesouche)

Source

Fillon et l’islam : rumeurs et vérités (rencontres islamistes avérées)

Article de l’observatoire de l’Islamisation

Documentaire de l’Observatoire de l’islamisation sur la politique volontariste de François Fillon concernant la construction de mosquées (discours d’Argenteuil), ses rencontres avec d’une part les islamistes pro-niqab et pro-charia de l’UAM93 (preuve vidéo) et le recteur de la mosquée de Stains fermée début novembre 2016 par la préfecture du 93 pour cause de prêches radicaux et de présence de nombreux djihadistes.

Le voyage de François Fillon à Alger en 2008 est aussi rappelé, lorsqu’il promit d’augmenter les visas pour les algériens (une Continuer la lecture de Fillon et l’islam : rumeurs et vérités (rencontres islamistes avérées)

Le terroriste de Nice en selfie avec Estrosi

25/12/2016

L’ancien maire de Nice Christian Estrosi s’apprêterait à attaquer le site français en justice pour diffamation, à propos d’un article sur les repérages effectués par le terroriste du 14 juillet dans lequel figure un selfie des deux hommes.

«Article à charge» ou encore «synthèse d’approximations» : c’est ainsi que l’entourage du premier adjoint au maire de Nice Christian Estrosi, interrogé par l’AFP, a qualifié la publication du site d’information Mediapart sur les repérages qui auraient été effectués par l’auteur de l’attentat de Nice Mohamed Lahouaieh Bouhlel.

Se basant sur les images des caméras de surveillance de la ville, l’article indique que le terroriste aurait effectué pas moins de 11 passages sur la promenade des Anglais, dans les jours précédents son terrible passage à l’acte. Selon Mediapart, Mohamed Lahouaieh Bouhlel serait en effet parvenu à plusieurs reprises à se rendre sur les lieux de son futur crime, et ce au volant de son poids lourd de location, un type de véhicule dont la circulation est pourtant interdite à cet endroit.

Un selfie qui passe mal Continuer la lecture de Le terroriste de Nice en selfie avec Estrosi

Un avion détourné vers Malte (Màj: Les pirates arrêtés et placés en garde à vue)

« Des pirates » ont détourné ce vendredi un avion de ligne de la compagnie libyenne Afriqiyah Airways, vers l’aéroport de La Valette à Malte, a indiqué à l’AFP une source du gouvernement d’union nationale (GNA) à Tripoli. Joseph Muscat, Premier ministre maltais, indique que tous les passagers ont été relâchés, sains et saufs. Les pirates de l’air se sont rendus et ont été placés en garde à vue.

Ils réclamaient l’asile politique à Malte, selon le gouvernement libyen. Une source de la compagnie libyenne a indiqué que ces deux pirates avaient menacé les pilotes avec un engin explosif, probablement une grenade, pour les forcer à se diriger vers Malte au lieu d’atterrir à l’aéroport de Mitiga à Tripoli. On ignore jusqu’ici leur identité.


Le Premier ministre maltais évoque un « possible détournement d’avion ». Il y aurait 118 personnes (dont sept membres d’équipage) à bord de l’appareil en question, un airbus A320 de la compagnie Afriqiyah Airways. Continuer la lecture de Un avion détourné vers Malte (Màj: Les pirates arrêtés et placés en garde à vue)

Quelques heures après l’attentat, Anis Amri filmé près d’une mosquée à Berlin (Màj:Information démentie)

Depuis quelques jours, certains médias rapportaient également qu’Anis Amri avait été filmé devant une mosquée à 4 kilomètres du marché de Noël, huit heures seulement après l’attaque. Cette information a depuis été démentie par le chef de la police criminelle de Berlin.

Le soir


Si l’on en croit les images diffusées par la chaîne régionale berlinoise, le terroriste présumé de l’attentat de Berlin a été filmé par des caméras de vidéosurveillance entrant dans une mosquée salafiste dont l’activité avait été interdite.

Après l’attentat du marché de Noël de Berlin, Anis Amri, Continuer la lecture de Quelques heures après l’attentat, Anis Amri filmé près d’une mosquée à Berlin (Màj:Information démentie)

Lyon : une église évacuée pendant des funérailles suite à la présence d’un homme en djellaba

Jeudi après-midi, une famille assistait aux funérailles d’un proche en l’église Saint-Joseph dans le 6e arrondissement de Lyon. Mais rapidement, la peine a fait place à la crainte lorsqu’un inconnu, habillé en djellaba, a fait irruption dans le lieu saint et s’est installé au premier rang. Selon le Progrès, une seconde personne semblait l’attendre dehors, dans une voiture.

La police a donc été prévenue, et les deux hommes ont été interpellés puis placés en garde à vue. Quant à la cérémonie, elle a été stoppée pour permettre l’évacuation de l’église et l’intervention préventive des démineurs.

Ce n’est pas la première fois que ce genre de fait divers intervient à Continuer la lecture de Lyon : une église évacuée pendant des funérailles suite à la présence d’un homme en djellaba

Attentat de Berlin: le suspect Anis Amri abattu à Milan, il serait passé par Lyon

C’est délirant. En plein état d’urgence alors que le gouvernement déclare avoir renforcé les contrôles aux frontières, le type le plus recherché d’Europe parvient à rejoindre Lyon pour y prendre le train et passer en Italie…. Et il y a encore des crétins pour voter en faveur de la gauche et de la droite sans frontièriste ?!

Article du Soir 

Selon Europe 1, le terroriste de l’attentat du marché de Noël de Berlin, Anis Amri, serait passé par la gare de Lyon-Part-Dieu. De là, il aurait pris un train jeudi pour Chambéry. Il aurait alors acheté un autre billet en liquide, à destination de Milan, à bord d’un TGV arrivé en Italie à 21h50.

Plus tôt, plusieurs médias italiens ont rapporté qu’un billet de train Chambéry-Turin avait été retrouvé sur le corps d’Anis Amri. Il aurait donc fait une escale à Turin avant de rejoindre Milan. Une seule chose est sûre : vers 3h du matin, il se trouvait devant la gare de Sesto San Giovanni, à proximité de Milan.

Huffington post
« A trois heures du matin, lors d’une opération de routine, une patrouille de police a souhaité contrôler l’identité du suspect. Il a sorti son arme sans hésiter pour tirer sur un des agents », a détaillé le ministre de l’Intérieur italien en précisant que la vie du policier n’était pas en danger.

Continuer la lecture de Attentat de Berlin: le suspect Anis Amri abattu à Milan, il serait passé par Lyon

Céline Pina : Hamon et Peillon « font le travail de propagande du CCIF »

Tandis que Benoît Hamon a relativisé l’interdiction des femmes dans certains cafés, Vincent Peillon a lié laïcité et islamophobie. Pour Céline Pina, les deux candidats de la primaire sacrifient l’intérêt général à leurs calculs électoraux.

Ancienne conseillère régionale d’Ile-de-France, Céline Pina est essayiste et militante. Elle avait dénoncé en 2015 le salon de «la femme musulmane» de Pontoise et a récemment publié Silence Coupable (éditions Kero, 2016).

Le député de Trappes [Benoît Hamon] n’oublie pas que son avenir est dans sa réélection aux Législatives et il se garde de se mettre à dos sa clientèle des quartiers. Sacrifier à cette noble cause l’égalité femmes/hommes ne lui pèse guère.

Quand on est un citoyen engagé, la primaire du PS peut laisser pantoise. Le «Tout Sauf Valls» entraîne les candidats les plus à même de les remporter à faire assaut de relativisme sur deux points essentiels de notre contrat social: l’égalité entre les femmes et les hommes d’une part, la laïcité d’autre part. C’est vendredi, sur BFM-TV, Vincent Peillon qui explique à Ruth Elkrief que la laïcité est utilisée pour attaquer «un certain nombre d’identités historiques et culturelles» et notamment les musulmans. Et dimanche, sur France Continuer la lecture de Céline Pina : Hamon et Peillon « font le travail de propagande du CCIF »

ATTENTAT DE BERLIN : LA POLÉMIQUE ENFLE FACE AUX MULTIPLES FAILLES DE SÉCURITÉ RÉVÉLÉES

Outre les questions soulevées sur la protection des places publiques par des bornes en béton, sur l’accroissement de la présence policière – jugée trop faible – ou encore sur l’envoi de l’armée en renfort comme dans d’autres pays, c’est bien la situation du Tunisien de 24 ans qui cristallise les interrogations. Et pour cause : considéré comme un islamiste potentiellement dangereux, il n’a jamais véritablement été inquiété.

Anis Amri était pourtant bien connu des forces de l’ordre, du centre de lutte antiterroriste et du parquet. Durant l’essentiel de l’année 2016, il avait ainsi été placé sous surveillance dans la capitale allemande car suspecté de préparer un cambriolage pour financer l’achat d’armes en vue d’un attentat. Mais l’enquête a finalement été abandonnée en septembre, faute de preuves ou d’éléments probants.
Mais là n’est pas la seule faille révélée. En juin 2016, Anis Amri a en effet vu sa demande d’asile rejetée sans pour autant être expulsé. Selon Berlin, la Tunisie a bloqué la procédure d’expulsion, refusant longtemps de reconnaître l’individu comme l’un de ses ressortissants. Il faut dire que l’homme a tout fait pour brouiller les pistes. Considéré par les autorités comme quelqu’un de « très mobile », souligne nos confrères du Monde, il aurait vécu dans plusieurs Länder (Etats fédérés d’Allemagne, ndlr) entre son arrivée dans le pays à l’été 2015 et l’attentat.

Mais là n’est pas la seule faille révélée. En juin 2016, Anis Amri a en effet vu sa demande d’asile rejetée sans pour autant être expulsé. Selon Berlin, la Tunisie a bloqué la procédure d’expulsion, refusant longtemps de reconnaître l’individu comme l’un de ses ressortissants. Il faut dire que l’homme a tout fait pour brouiller les pistes. Considéré par les autorités comme quelqu’un de « très mobile », souligne nos confrères duMonde, il aurait vécu dans plusieurs Länder (Etats fédérés d’Allemagne, ndlr) entre son arrivée dans le pays à l’été 2015 et l’attentat.

Pourquoi la procédure d’expulsion d’Anis Amri n’a pas abouti

Selon les responsables de sa traque, Anis Amri aurait par ailleurs utilisé pas moins de six identités différentes. Des identités multiples qui apparaissent sur l’avis de recherche émis mercredi et qui l’ont successivement maquillé en un Egyptien nommé Ahmed Almasri né en 1995 à Alexandrie, en un Tunisien du nom d’Anis Amir (une anagramme de son vrai nom) né en 1993 à Tataouine, ou encore en Ahmad Zarzour, un Libanais né en 1995 à Ghaza (sa ville d’origine en fait située en Tunisie).

Continuer la lecture de ATTENTAT DE BERLIN : LA POLÉMIQUE ENFLE FACE AUX MULTIPLES FAILLES DE SÉCURITÉ RÉVÉLÉES