Archives de catégorie : Politique

Marie-France GARAUD : « La France a abandonné son indépendance »

Souverainiste, géopoliticienne, et infatigable gaulliste, il y a plus d’un an Marie France Garaud publiait Impostures politiques, un livre dans lequel elle dénonçait déjà l’abandon de l’indépendance de la France gouvernée depuis 30 ans par l’UMP et le PS. Et faisait référence à l’omnipotence de l’Allemagne… l’apprenti patriote Montebourg a décidément du retard à l’allumage !

L’Allemagne se construit une souveraineté dans l’Europe, et c’est le moment que l’on choisit pour aliéner la notre

On dit il y a quatre attributs de souveraineté: battre monnaie, faire les lois, rendre la justice, décider de la paix ou de la guerre.
Depuis que nous avons accepté comme nous l’avons fait depuis Maastricht… nous ne battons plus monnaie, nous ne faisons plus les lois, notre justice est soumise à la justice européenne, et nous ne décidons plus de la paix ou de la guerre, le dernier pas que nous franchissons c’est non seulement l’entrée dans l’OTAN mais c’est l’alliance avec les anglais donc avec les américains…par conséquent nous n’avons plus aucun élément de souveraineté.

Elections en Egypte : les Frères musulmans et les salafistes sont les grands vainqueurs.

La révolution égyptienne qui a tant fait espérer Mélenchon, va déboucher sur une victoire écrasante des Frères Musulmans ( 43% de vote favorables) et des islamistes en général. Car la véritable surprise de ce scrutin c’est la poussée des salafistes du parti Al-Nour. Avec 20% des suffrages exprimés, cette toute jeune formation d’illuminés favorables au djihad, dépasse même dans plusieurs circonscriptions le parti « Liberté et Justice » des Frères musulmans.
Ces résultats traduisent les votes de lundi et mardi dans le premier tiers de l’Egypte, alors que les élections vont se poursuivre dans tout le pays, jusqu’au 11 janvier pour les députés, puis jusqu’au 11 mars pour la Choura (Sénat). À savoir que les territoires considérés comme les plus conservateurs et favorables à l’islam ne ce sont toujours pas exprimés.
Le renforcement de l’islamisation en l’Egypte a donc commencé, et ce n’est en rien un bon présage pour les laïques et la communauté chrétienne copte ….

Le PS du Pas-de-Calais dans le collimateur de la justice

Après l’affaire Guérini qui nous a donné un aperçu du système clientéliste et affairiste mis en place par la gauche au sein du Département des Bouches-du-Rhône et de la Région PACA, c’est au tour de la fédération PS du Pas de Calais de se trouver dans la ligne de mire de la justice.
Gérard Dalongeville l’ex-maire PS d’Hénin-Beaumon, accusé de détournement de fonds, a semble-t-il décidé de balancer ses petits copains. Selon le journal Le Point Gérard Dalongeville expliquerait dans plusieurs courriers adressés à la juge de Béthune, Véronique Pair, le système de financement occulte mis en œuvre par la fédération PS du Pas-de-Calais (62) et y dénonce des emplois fictifs.

Si ces informations s’avèrent exactes, elles confirmeraient alors une série de révélations faites par Marine Le Pen.

1/ Dalongeville la balance:

Interrogée par les journalistes de France 3 Nord-Pas-De-Calais au sujet de l’affaire du Carlton de Lille, celle qui fut à l’origine des ennuis judiciaires de Dalongeville déclara :

« Je vais vous donner un scoop ! » a-t-elle lancé sur le plateau. « C’est M.Dalongeville qui s’est mis à parler de tout ça. C’est lui qui a donné un certain nombre d’informations à la police, et je vais vous dire que si j’étais à la place de certains élus socialistes de la région, je dormirais mal ». « Je peux vous dire que c’est M.Dalongeville, qui, entre autres, est à l’origine, par ses révélations de cette affaire du Carlton », a-t-elle insisté. « Je pense qu’il a dénoncé ou rendu publiques auprès de la police un certain nombre d’autres manoeuvres ».(1)

2-Le conseil Régional du Nord Pas-de-Calais pris en flagrant délit de Népotisme:

Les journalistes étaient restés un peu assommés par cette déclaration. Pourtant Marine Le Pen n’en est pas à son coup d’essai en matière de lutte contre la corruption dont se rendent coupables les élus du PS. À l’occasion des dernières élections régionales elle avait révélé le népotisme du conseil régional du Nord-Pas-De-Calais en divulguant une liste d’emplois fictifs et de salariés pistonnés placés là parce que fils, fille, neveu, femme etc… d’élus ou anciens élus de Gauche de la région.


Marine LE PEN divulgue ce que les socialistes… par laresilience

3- Les tripatouillages budgétaires de Percheron.:

À l’époque, les média nationaux n’avaient pas trouvé nécessaire de reprendre cette information qui pourtant en disait déjà long sur les pratiques du pouvoir socialiste. Pourtant Marine Le Pen n’avait pas ménagé sa peine. Toujours à l’occasion de ces régionales, Marine Le Pen nous apprenait les manipulations budgétaires du conseil régional Nord-Pas-De-Calais et de son président Daniel Percheron. Des tripatouillages qui ont fait l’objet d’une plainte auprès du procureur financier de la chambre régionale des comptes… mais là aussi les média nationaux sont restés bien silencieux…

(1)
Voir la vidéo: http://nord-pas-de-calais.france3.fr/info/le-pen-mele-dalongeville-a-l-affaire-carlton-71423722.html

L’UMP et le PS nous prennent pour des imbéciles quand ils osent encore parler de souveraineté

Alors qu’ils sont d’accord sur l’essentiel, une Europe fédérale, son euro et des majorités qualifiées, l’UMP et le PS paraissent incapables d’assumer un tel choix devant les Français, de plus en plus sceptiques, à quelques mois des présidentielles, et se livrent à une bataille politicienne très vive, pour essayer de prouver aux électeurs potentiels que chacun d’eux serait le meilleur garant d’une souveraineté nationale qu’ils piétinent à qui mieux mieux depuis des lustres.
Continuer la lecture de L’UMP et le PS nous prennent pour des imbéciles quand ils osent encore parler de souveraineté

Tunisie : l’offensive des fondamentalistes à l’université

Il ne faut pas s’attendre à ce que les islamistes au pouvoir dans les pays du Maghreb décident de changer les lois du jour au lendemain. La main mise du totalitarisme islamique se fait comme toujours par la pression sociale. Des individus revendiquent, des groupuscules manifestent, des fondamentalistes attaquent… et le pouvoir ne dit pas un mot…. attend que les mentalités changent sous l’effet de la propagande, de la contrainte, et de la peur.

Si l’on en croit le Mouvement démocratique arabe, c’est ce qui se passe dans les universités Tunisiennes..

Tunisie : l’offensive des fondamentalistes à l’université

« Nous sommes libres de porter ce que nous voulons. Nous voyons notre liberté dans le niqab ! » Dans l’enceinte de la faculté des lettres du gouvernorat de la Manouba, Sana, dont seules les pupilles noires sont visibles, brandit une pancarte « my niqab = my freedom » (« mon niqab = ma liberté », en français). Avec une petite centaine d’autres jeunes, cette étudiante en première année d’anglais appliqué manifeste, jeudi 1er décembre, devant l’administration de l’université pour l’instauration d’une salle de prière et le droit pour les femmes portant le voile islamique intégral d’assister aux cours et aux examens.
Depuis le début de la semaine, cours et examens ont été suspendus dans cette faculté située à 25 kilomètres de Tunis. Lundi 28 novembre, un groupe d’extrémistes a pris possession du bâtiment de la direction et organisé un sit-in. Certains appartiennent à l’université, d’autres non, à l’image de Salman Elzigui, étudiant en théologie à l’université Zitouna, toujours présent, alors que l’accès à la faculté est interdit à tout étudiant non inscrit depuis mercredi soir. Des évènements qui ont poussé le corps universitaire tunisien à lancer une grève générale ce jeudi 1er décembre.
Barbe, qamis (tunique) et calotte sur la tête, ce jeune homme à la voix posée est arrivé sur les lieux dès qu’il a « su que l’administration avait empêché une étudiante de passer un examen à cause de sa tenue vestimentaire ». « L’université doit engager des femmes qui s’occuperaient de vérifier les identités », défend Rania, 22 ans, le visage cerclé de rose et les mains gantées. Et les tricheries ? « Une femme pourrait passer dans les rangs pour vérifier si les étudiantes n’ont pas d’écouteurs ou si des documents ne sont pas camouflés sous leurs vêtements », soutient une étudiante en droit qui souhaite garder l’anonymat.
Derrière elle, Raja Ben Slama, maître de conférences et écrivaine, est prise à partie par une jeune femme dont on ne distingue pas les traits. La professeur refuse d’entamer la conversation : « Le niqab est déshumanisant. Je suis Tunisienne et cela m’angoisse beaucoup d’essayer de parler à des gens dont on ne voit pas le visage. » « On ne peut pas accepter cela dans ce pays qui a tant fait avancer la cause des femmes grâce au Code du statut personnel [instauré en 1956 par Habib Bourguiba, NDLR] », renchérit Habib Melak, enseignant au département de français et ancien responsable syndical estimant mener « une bataille civilisationnelle ».
Debout, sur le portail fermé de la faculté, un étudiant brandit un coran. De l’autre côté, certains appartenant à l’UGET, syndicat des étudiants, commencent à grimper sur les grilles vertes. Les deux camps s’affrontent à coups de slogan. « Dégage ! » versus « Allah Akbar ». Les yeux rougis, Safa, étudiante, observe, désarmée, la scène.

Suite sur le site du Mouvement démocratique arabe et une petite pensée pour Mélenchon

Continuer la lecture de Tunisie : l’offensive des fondamentalistes à l’université

Face à l’Allemagne sarkozy se couche !

On se demande bien ce que peuvent reprocher les socialistes à Sarkozy… il va enfin réaliser leur vieux rêve fédéraliste.
Le discours de Toulon est en effet une capitulation en rase campagne. Cohn Bendit peut bien tancé Montebourg, son idéologie libérale-libertaire va une nouvelle fois s’imposer. Nous assistons à l’aboutissement d’une construction européenne oligarchique qui depuis plus de 20 ans impose ses règles à des peuples devenus impuissants.

Serait-ce la catastrophe annoncée si la France sortait de la Zone Euro ?

Même le Journal Marianne se met à avoir des propositions qui jusqu’ici nous étaient présentées comme Nauséabondes… la presse serait-elle en train de se convertir aux idées de Marine Le Pen et de Nicolas Dupont-Aignan ?

La sortie de l’euro, qui paraissait impossible voici encore quelques mois, devient une hypothèse sérieuse à laquelle il convient de se préparer. Jacques Attali, par exemple, partisan inconditionnel de la monnaie unique, écrit que l’euro a une chance sur deux de disparaître avant Noël. La sortie de l’euro est présentée tous les jours comme une catastrophe allant de soi. Philippe Murer, professeur vacataire de Finance à la Sorbonne, président de l’association Manifeste pour un débat sur le Libre Echange, essaye d’examiner la question froidement, de façon technique.

Imaginons que la France souhaite sortir de la Zone Euro et décide d’en sortir unilatéralement. Elle recrée donc des Francs. Pour la simplicité, la France retient la règle suivante : 1 nouveau Franc vaut 1 Euro. Examinons s’il y aura une catastrophe ou si le scénario est maîtrisable ?

Continuer la lecture de Serait-ce la catastrophe annoncée si la France sortait de la Zone Euro ?

Olivier Delamarche : « On espère régler un problème de dette avec de la dette »

Nous sommes dans une impasse, et Olivier Delamarche aura été l’un des seuls commentateurs a avoir eu le courage de le dire.

« Quand vous avez quelqu’un en face de vous qui est surendetté vous ne lui proposez pas de lui mettre un million de plus sur la figure pour qu’il soit encore plus endetté. A un moment il faut accepter de s’arrêter. »

Eric Zemmour : « Guéant et l’immigration : trop mou ! »

L’enfumage de l’UMP continue. Guéant est au pouvoir depuis dix ans… et il s’étonne à six mois de la présidentielle que l’immigration et l’insécurité posent des problèmes. Lui qui a toujours milité pour une europe ouverte à tous les vents de la mondialisation s’inquiète de voir les conséquences des politiques qu’il a soutenu quand il ne les a pas lui-même mené… les résultats de Guéant sont minables.
Mais à l’UMP comme au PS on n’a pas peur du ridicule. On sait être cynique et tartuffe. Et puis il y aura toujours quelques gogos pour se laisser berner… alors pourquoi se priver !


Eric Zemmour : "Guéant et l'immigration : trop… par rtl-fr

La révision des traités pour une dictature européenne de technocrates.

Des mois que l’on vous prévient. Leur objectif: tuer les États-Nations au profit d’une Europe Fédérale... Allemande !
Nous assistons aujourd’hui à la victoire idéologique de ceux qui, dés les années 90, ont refusé la monnaie unique, ont refusé que la banque centrale européenne soit indépendante, ont refusé l’élargissement européen, ont refusé la construction de cette Europe fédérale que les technocrates, avec l’appui de Sarkozy et des socialistes, sont en train d’imposer aux peuples. Ceux là, qu’ils aient été de droite ou de gauche, ont été raillés, insultés, méprisés par des média serviles, des commentateurs à la botte, des humoristes de bas étage, des pseudo-intellectuel en service et une classe politique dominatrice, peu soucieuse des principes républicains et de la démocratie.

L’histoire jugera !

Même le petit soldat Doze le reconnait… enfin !.

«On va dans le mur, on est dans le mur – Il n’y aura pas de consultation populaire – Cette Europe d’experts, de techniciens, sera construite de la manière la plus crédible possible pour répondre au Marché – Le Marché veut qu’on lui fabrique l’Europe qu’il attend – L’Europe de demain ne sera pas née de la démocratie.»

Les demandes d’asile ont augmenté de 55% en 4 ans

«Le nombre de demandes d’asile a augmenté de 55% ces quatre dernières années et pourrait atteindre les 60.000 demandes en 2011», alerte Beauvau . (…) L’Hexagone concentre, quoi qu’il en soit, à lui seul «20% de la demande d’asile en Europe». Il se situe, selon le ministre de l’Intérieur, «à la deuxième place au niveau des pays industrialisés, derrière les États-Unis». Or, précise Claude Guéant, «on assiste à l’accroissement des demandes d’asile infondées». Ce qui se vérifie, dit-il, par la baisse constante des dossiers acceptés: à peine plus de 10.000 statuts de réfugié accordés en 2010, contre 11.500 en 2008. Quand vendredi l’administration donnait une suite favorable à plus d’un tiers des demandes, elle n’en accepte même plus un quart aujourd’hui. (…)

Le coût de l’hébergement d’urgence, dans des hôtels notamment, a augmenté de 85% en trois ans.

Cette dérive a également un coût: le budget de l’asile a augmenté de 40% en deux ans, dépassant le demi-milliard d’euros en 2011. Du jamais vu depuis que cette procédure existe. Car il faut bien héberger et assister financièrement les demandeurs, logés, pour une large part, dans des hôtels, sachant que les places en centre d’accueil restent limitées à 21.000. Soit trois fois moins que le nombre de candidats. (…)

Le budget de l’asile politique aura augmenté de 40% cette année, pour dépasser, selon les prévisions, les 520 millions d’euros. Le poste budgétaire le plus élevé concerne l’hébergement des demandeurs d’asile: 334 millions. Un peu moins 40% des personnes sont placées dans des centres d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada). Elles touchent alors une allocation mensuelle de subsistance (AMS) calculée selon la composition familiale, les ressources de chacun et les prestations offertes par le centre d’accueil, comme la restauration par exemple. En 2011, l’AMS s’élèvera à 16% des 199 millions d’euros consacrés par l’État au fonctionnement des Cada, soit environ 32 millions d’euros. Ceux qui ne vont pas en centre d’accueil perçoivent une allocation temporaire d’attente (ATA), de 10,83 euros par jour, versée jusqu’à la décision accordant ou non le statut de réfugié. Le versement de cette aide a crû de 126% depuis 2009. Le coût de l’hébergement d’urgence, dans des hôtels notamment, est estimé à 135 millions d’euros en 2011 pour 20.000 places. Il a augmenté de 85% en trois ans.

Jean Gabin: le président, un film prophétique

Le Président est un film français réalisé par Henri Verneuil. Vous pouvez chercher parmi les productions cinématographiques du moment, vous ne trouverez pas de film aussi lucide.
Dans ce monologue, Jean Gabin décrit simplement la situation actuelle… une élite politico-médiatique au service d’une Europe d’oligarques et de technocrates… une Europe à la botte des marchés, contre la démocratie et la souveraineté des peuples !

… la constitution de truts horizontaux et verticaux, et de groupes de pression qui maintiendront sous leur contrôle non seulement les produits du travail, mais les travailleurs eux-mêmes. On ne vous demandera plus messieurs de soutenir un ministère mais d’appuyer un gigantesque conseil d’administration !

Un député de gauche: – Il y a des patrons de gauche, je tiens à vous l’apprendre
Le président (Gabin ): – Il y a aussi des poissons volants, mais qui ne constituent pas la majorité du genre.