Archives de catégorie : Politique

Angela Merkel va devoir suivre les Allemands et… de moins en moins Nicolas Sarkozy (vidéo)

C’est un vrai coup de tonnerre !. La décision annoncée par la Cour constitutionnelle de Karlsruhe est « extrêmement importante ». En obligeant Angela Merkel a prendre ses décisions en matière de dette européenne après avoir obtenu l’approbation du Parlement, est non seulement un renforcement du pouvoir démocratique du peuple contre l’oligarchie Européenne, mais c’est aussi un coup porté au couple Franco-Allemand. Car avec cette décision Angela Merkel et Nicolas sarkosy ne sont plus les maîtres du jeu, c’est aujourd’hui le parlement allemand qui va devoir contrôler toutes les aides accordées à des pays en difficultés dans la zone euro.

Comme le rappelait Marie-France Garaud à la fin de l’année 2010 dans l’émission « Ce soir ou jamais » présentée par Frédéric Taddeï : « L’Allemagne est souveraine, elle se fait souveraine ! » (1)

La fin de l’euro serait-elle proche ???

(1) http://www.prechi-precha.fr/2011/08/09/leuro-est-tout-simplement-le-deutchemark-deguise/

Merkel sous la coupe de la commission budgétaire du Parlement allemand…(vidéo)

La Cour constitutionnelle de Karlsruhe a validé le droit à l’Allemagne de pouvoir participer à des programmes de renflouement de la Grèce ainsi que d’autres pays de la zone euro, avec l’obligation que le Parlement ait un droit de regard appuyé pour tout futur sauvetage.

En clair, le gouvernement allemand devra désormais solliciter l’approbation de la commission budgétaire du Parlement avant d’accorder toute aide trop importante pour le budget du pays.
Cette situation risque bien de bloquer les futurs plans d’aides, et de renforcer chez Allemands le désir de quitter purement et simplement la zone euro…
Nicolas Doze, chroniqueur à BFM Business – Les Experts, fait une bonne analyse de la décision de la Cour de Karlsruhe qui, comme il le dit, vient définitivement d’enterrer à vie l’article 104 du Traité de Maastricht. Mais avouons qu’il est assez fendard de le voir avancer l’hypothèse d’une sortie de la Grèce de la zone l’euro, lui qui hier encore, promettait de s’engager contre Marine Le pen (1) et contre tout ceux qui préconiseraient un retour aux monnaies nationales, à la dévaluation et au protectionnisme…


Nicolas Doze réagit à la décision de la Cour… par FranceDomTom

(1) http://www.prechi-precha.fr/2011/07/23/nicolas-doze-journaliste-au-service-de-la-caste/

Racisme : le PS indigné mais complice quand ça l’arrange !

Si en matière de duplicité les verts figurent en tête des hypocrites(1), le PS n’est pas loin derrière. Dans le journal L’ Union(2), le journaliste Philippe Le Claire a eu la sage idée de mettre les socialistes devant leur contradiction en matière de racisme.

Jamais avare d’une indignation bien calibrée, le PS s’est empressé de réagir aux propos fielleux du député UMP Alain Marleix à l’endroit du vert Vincent Placé. Le premier ayant traité le second de coréen national…
Hollande a vu dans cette attaque une accumulation de dérapages nauséabonds dans la plus grande impunité » et a demandé « que tout cela cesse immédiatement et que ces propos graves reçoivent la sanction qu’ils méritent dans les plus brefs délais ». Quand à Martine Aubry, elle a déclaré :
« Après le discours de Grenoble de M. Sarkozy, après les propos du ministre de l’Intérieur, après le débat sur l’identité nationale, après la tentative de remise en cause de la double nationalité, les principes fondamentaux de notre République sont à nouveau foulés aux pieds par un dirigeant de l’UMP ».
Continuer la lecture de Racisme : le PS indigné mais complice quand ça l’arrange !

Les bobos, l’école et les immigrés (vidéo)

Le bobo pense bien. Il lit Télérama, fréquente les salles des cinémas Utopia, consomme de préférence équitable et écoute France Inter. Pour lui Canal+ est une chaine subversive et Stéphane Guillon ou Nicolas Bedos sont à la pointe de l’humour anticonformiste.
Le bobo sait se rendre disponible. Et quand son emploi du temps d’Homme moderne le lui permet il s’engage pour de grandes causes environnementales et humanitaires.
Généreux, tolérant, vertueux, festif, le bobo aime l’Autre. Il est ouvert. Ne lui parlez pas de fermer les frontières, vous seriez immédiatement catalogué parmi les pires réactionnaires. Il kiffe grave les marginaux, les racailles, les pauvres et les immigrés… le bobo a un grand cœur… il est pour la mixité…
Sauf quand celle-ci menace ses propres intérêts et le bon équilibre de son espace vitale !
Là, le bobo est prêt à tout mettre en œuvre afin d’éviter les mauvaises conséquences d’une situation qu’il a lui même provoqué. Il redevient alors ce qu’il n’a jamais cesser d’être : un gros con de bourgeois, bien-pensant, hypocrite et lâche.

Si vous n’êtes pas convaincu, regardez ce montage vidéo :


Les bobos, l'école et les immigrés par prechi-precha

Cécile Duflot et le double discours des écolos-bobos (vidéo)

L’utilisation d’un tramway pour l’évacuation d’un camp de Roms à Saint-Denis, a provoqué une vive polémique. Cécile Duflot, la fine fleur d’Europe écologie-Les verts a dénoncé « une opération qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire et réveille en nous une monstrueuse évocation. Lorsqu’un service public de transports participe à une opération policière aussi abjecte, c’est tout le pacte républicain qui est bafoué et la honte qui nous submerge« . Pour ceux qui ne l’aurait pas compris, le recours au LHLPSH (Les Heures Les Plus sombres de l’Histoire) évoque la rafle du Vel-d’Hiv en juillet 1942 lorsque 13.000 juifs avaient été emmenés en autobus, avant d’être déportés vers des camps d’extermination nazis. Un raccourcis historique qui fait parti de l’attirail du terroriste intellectuel de gauche mais qui, utilisé sans précaution, peut vite vous faire atteindre le point Godwin (1) en un temps record et vous péter à la gueule comme une grenade dégoupillée.

C’est ce qui arrive aujourd’hui à Cécile. Dans son empressement, l’écolo-bobo à la voix de crécelle a oublié les propos tenus par Dominique Voynet lors d’un reportage sur Canal+. Confrontée à l’occupation illégale de certains espaces communaux par des roms, la Maire de Montreuil n’hésita pas à demander à la préfecture de procéder à une évacuation Manu militari. Excédée, elle reprocha également aux familles roms de faire trop de gosses et de vivre dans la merde….
Mais Dominique Voynet, elle si prompt à délivrer des diplômes de vertu antiraciste, atteindra le paroxysme du cynisme quand elle avouera que cette situation risquerait bien de nuire à sa réélection….

Un nouvel exemple de la duplicité de gauche:

On va mettre en place sur le camp une consultation sur la contraception. Parce que je ne sais pas comment vous faites… Il y a des problèmes de voisinage, on ne peut pas faire l’impasse là-dessus. Si ça continue comme ça je vais perdre les élections.

(1) La loi de Godwin provient d’un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1[1]. » Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu’il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin. Par extension, du fait de la polysémie du mot « point », des « points Godwin » sont parfois attribués à l’unité.

Témoignage d’une jeune prof démissionnaire: « Les parents me disaient qu’ils allaient me tuer » (vidéo)

Claire Dubos est une jeune prof démissionnaire. Dans le journal local l’Union, elle témoigne de son expérience au sein de l’éducation nationale. Elle dénonce des conditions de travail abominables, et s’inquiète du niveau de la violence qui existe aujourd’hui dans les écoles de France, et particulièrement dans les ZEP.

« Les parents me disaient qu’ils allaient me tuer »

….« Sortie de l’école, j’ai été nommée pour un an en CM2, à l’école Blanche-Cavarrot, en Zep. Sans expérience pratique, sans soutien, je me suis retrouvée du jour au lendemain dans un climat de violence incroyable. De la violence verbale, de la violence physique, je ne savais pas comment faire. J’étais dans l’une des écoles les pires de Reims. Les parents me tombaient dessus. Un jour, l’un d’eux est venu me voir pour me dire que j’avais mal regardé sa fille et qu’il fallait que je fasse très attention à moi. J’ai vite constaté que ma formation ne m’avait pas préparé à tout cela. »….

….Puis ce fut la grande section de la maternelle Croix-Rouge jusqu’à la fin de l’année : « Il y avait une super équipe mais les conditions de travail étaient abominables. J’avais 31 élèves dont beaucoup ne parlaient pas un mot de français. J’avais des cas d’autisme très lourds. Des parents me surveillaient depuis le balcon et me criaient qu’ils allaient me tuer ». Fin juin, Claire a appris qu’elle allait devoir se partager entre Sézanne et une classe difficile de Connantre à la rentrée, à plus d’une heure de chez elle. Elle a craqué.

Lire sur l’Union

Eric Zemmour : “Les vieilles ficelles d’Harlem Désir” (vidéo RTL)

Comme nous l’avons déjà écris sur ce blog; la gauche se plait à définir ce qu’il est bon de dire et ce qui ne l’ai pas. Ses représentants incarnent un petit clergé dogmatique, dégoulinant de moraline, et largement étranger aux valeurs républicaines, mais qui, sans aucune pudeur et avec un aplomb de petit juge, ordonne selon ses propres critères les bons républicains d’un côté et les fachos de l’autre.

Le bon républicain étant évidemment un européiste convaincu, un multiculturaliste militant, un immigrationniste acharné et un libre échangiste engagé.

Les autres, ceux qui n’adhèrent pas au dogme, ceux qui sont pour la patrie, pour la nation, la lutte contre l’immigration, le protectionnisme, l’assimilation ; sont à ranger dans le camps des fachos, des « extrêmes droites », des suppôts de satan.

Cette classification se faisant bien sûr avec la complicité des média, petites mains serviles d’un système avachi sur le divan de ses certitudes, dont l’omnipotence sert à enfoncer plus profond le clou du mensonge et de la propagande dans le cerveau disponible de leur public engourdi par des années de conditionnement.

Dans cette chronique Éric Zemmour taille un costard au petit Pol-Pot de l’antiracisme: Harlem Désir… et on s’en réjouit:


"Z comme Zemmour" du 30 août 2011 par rtl-fr

Leçon de politique ( Dessin humoristique)

Alors que les journées de communication politique du Ps à destination des média-complices se terminent, et que le parti du queutard frustré et de la maffia Guérini continue à faire comme si rien ne s’était passé dans le monde depuis la chute du mur de Berlin, je vous propose de vous délecter de cette bande dessinée publiée par Robert Cash en 2007…
Il s’agit d’un résumé efficace et malin des différences qui peuvent exister entre la gauche et la droite. Un manuel politique qui, à bien y regarder, n’ a pas pris une ride.
Continuer la lecture de Leçon de politique ( Dessin humoristique)

Intoxication médiatique: le CNT reconnait que les images de la libération de Tripoli étaient bidonnées !

Il n’ y a pas de guerre sans propagande. Lors de la seconde guerre en Irak, les services de communication de l’armée américaine avait mis en scène la prise de Bagdad. En Serbie, on n’a pas hésité à inventer des camps de concentration. Et nous apprenons aujourd’hui par la voix du président du CNT libyen, Moustapha Abdeljalil, l’allié de Sarkozy et de BHL, que les images de la « libération » de Tripoli étaient bidonnées. Elles auraient été tournée au préalable au Qatar et retransmises par la suite à travers les médias complices… à part quelques journalistes indépendants du web, tous les média français ont suivi, le petit doigt sur la couture du pantalon, les chemins balisés de la bien-pensance. On pourrait croire qu’ils ne sont pas responsables. Qu’il est difficile de reconnaître le vrai du faux. Qu’ils n’ont pas assez de preuves pour dénoncer les discours de propagande des pouvoirs en place. Il n’en est rien. Ils sont une cheville ouvrière du système… ce sont des média-complices.