Archives de catégorie : Politique

Patrick Stefanini : “La population française n’augmente plus du fait des naissances des autochtones mais du flux de l’immigration”

Interpellé par des militants d’extrême-gauche, Decathlon boycotte les créneaux publicitaires de CNews jusqu’à la fin de l’année

Le collectif Sleeping Giants France a annoncé jeudi soir que le groupe Decathlon retirait ses publicités de CNews (groupe Canal+) pour Noël et songeait à le faire aussi pour l’année 2021. […]

Sleeping Giants France se présente comme un collectif citoyen de lutte contre le financement du discours de haine. À l’origine, il s’agit d’un mouvement né aux États-Unis en 2016 suite à l’élection de Donald Trump. Son but est de faire pression sur les annonceurs pour qu’ils arrêtent de soutenir les médias qui véhiculent un discours raciste, sexiste, xénophobe, homophobe ou antisémite. […]

La Voix du Nord

Covid-19 : l’OMS recommande de ne pas utiliser le remdesivir pour traiter les malades

Quel scandale! L’UE en a commandé 1 milliard de doses et la France le livre gratuitement aux hôpitaux. C’est ce traitement de Gilead que soutenait la majorité des « experts » qui ont squatté les plateaux télé et radio. experts qui le plus souvent ont reçu des émolument de… Giléad.

Raoult l’avait dénoncé il y a un mois dans une vidéo.


Déjà contesté, le remdesivir sera-t-il totalement abandonné dans la lutte contre le coronavirus ? L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande, vendredi 20 novembre, de ne pas administrer ce médicament antiviral aux malades du Covid-19 hospitalisés, faute de preuve de son efficacité pour éviter des morts ou des formes graves de la maladie.

« Le médicament antiviral remdesivir n’est pas conseillé pour les patients admis à l’hôpital pour le Covid-19, quel que soit le degré de gravité de leur maladie, car il n’y a actuellement pas de preuve qu’il améliore la survie ni qu’il permette d’éviter d’être placé sous ventilation artificielle », détaille le communiqué de l’OMS.

« D’importants effets secondaires » possibles

Développé par le laboratoire américain Gilead, au départ contre Ebola, le remdesivir était devenu le 3 juillet le premier médicament contre le Covid-19 à recevoir une autorisation de mise sur le marché européen conditionnelle. Continuer la lecture de Covid-19 : l’OMS recommande de ne pas utiliser le remdesivir pour traiter les malades

Laurent Montesino (Réanimateur) « Dans mon quotidien, je n’arrive pas à trouver l’explication de 500 morts par jour en france, je ne comprend pas

Michèle Rivasi (députée européenne) sur les vaccins achetés par l’UE : « Les laboratoires nous ont répondus  » on veut pas être responsable des effets secondaires »

En Île-de-France, la gauche veut supprimer la charte de la laïcité

En Île-de-France, la gauche veut supprimer la charte de la laïcité

Empêtrée dans des débats, la gauche d’Île-de-France ne cesse de refuser la charte régionale de la laïcité mise au point par Valérie Pécresse.

Il existe des groupes politiques qui ont le mérite de la constance… Pour la 26e fois depuis mars 2017, le groupe Front de gauche au conseil régional d’Île-de-France a déposé un amendement visant à supprimer la charte locale de la laïcité, votée en mars 2017 par l’exécutif régional. Cet amendement rituel déposé par le Front de gauche propose de remplacer la « charte régionale des valeurs de la République et de la laïcité » par une énonciation de principe : Continuer la lecture de En Île-de-France, la gauche veut supprimer la charte de la laïcité

La Mairie de Paris vote 100 000 euros d’aides à l’association immigrationiste SOS Méditeranée

Parquet de Paris : 75% des mineurs déférés devant la justice sont des “mineurs isolés étrangers”

Sur trois mineurs déférés devant le parquet de Paris, deux sont «non accompagnés». La part de jeunes majeurs explose aussi.

« Nous ne voulons pas que la justice soit tenue pour responsable de ce que les préfectures n’exécutent pas. Chacun doit tenir son rôle. » Dans cette juridiction parisienne comme dans bien d’autres, les professionnels de la justice constatent une augmentation des étrangers et des mineurs non accompagnés mis en cause dans des faits de délinquance, souvent graves.

Le parquet de Paris ne cache pas que désormais 75% des mineurs déférés, soit deux mineurs sur trois, sont de ces mineurs illégaux dont il est très difficile de fixer l’identité et l’âge réel. « C’est une problématique qui s’amplifie », reconnait-on au sein de la juridiction parisienne.

Le Figaro