Archives de catégorie : Politique

« Der Spiegel » veut la sortie de la Grèce de la zone euro

Der Spiegel est un journal de référence en Allemagne. Jusqu’ici cette institution défendait le maintien de la Grèce dans l’euro. Aujourd’hui les responsables du journal avouent enfin qu’ils se sont trompés, et affirment comme le font les souverainistes depuis plus de deux ans… que la Grèce doit sortir de l’euro.
Il devrait apparaitre à toute personne dotée d’un minimum de raison que les européïstes, au pouvoir depuis 30 ans, mettent en péril la démocratie et la souveraineté des peuples. Ils ont fait perdre deux ans aux Grecs et ont gaspillé notre argent. Vers quel désastre vont-ils nous entraîner ?

«Acropolis, Adieu! Pourquoi la Grèce doit quitter l’euro», clame cette semaine la «une» du magazine allemand Der Spiegel, rejoignant le choeur des personnalités économiques et politiques allemandes qui se demandent si la sortie d’Athènes de la zone euro n’est pas la meilleure solution. Pour le Spiegel, le doute n’est même plus de mise.

«En dépit de notre scepticisme, nous avions défendu jusqu’ici le maintien de la Grèce dans la zone euro», explique l’éditorial de l’hebdomadaire. «Mais depuis les élections législatives (grecques) début mai, les obsevateurs du Spiegel ont changé d’avis.» «Les Grecs n’ont jamais été mûrs pour l’union monétaire et ne le sont toujours pas aujourd’hui. Les tentatives de soutenir ce pays par des réformes ont échoué», ajoute le magazine.

«Il est clair que la sortie (de l’euro) est dans l’intérêt des Grecs (…) Seule une sortie de la Grèce de la zone euro donne une chance au pays, dans le long terme, de se remettre d’aplomb.» […]

Le Figaro

Jean-Pierre Chevènement: Il ne suffit pas d’être un Français de papiers, pour être français (vidéo)

Jean-Pierre Chevènement président du MRC, dont une partie a rejoint Marine Le Pen, se réveille. Il se met à parler comme Jean-Marie Le Pen.
Les convictions des socialistes sont celles des opportunistes, à géométrie variable. Si ça continue, dans un an ils demandent de sortir de l’euro et remettent en cause les accords de Schengen….

« Il ne suffit pas d’être un Français de papiers, comme on dit, pour être français. »


Français de papiers selon Chevènement par Voltairematue

Le vrai Mélenchon ?. Un autocrate communiste dangereux pour nos libertés individuelles.(vidéo)

Mélenchon se dit républicain un peu comme pouvait le concevoir un apparatchik du PC en URSS ( L’URSS était aussi une République -Union des Républiques socialistes Soviétiques).
Or la France est une République Démocratique Libérale, pas seulement une République réduite à la conception robespierriste et franc-maçonnique de Mélenchon.

Marine Le Pen sur Mélenchon: « Je croyais que c’était de la rage, je m’aperçois que c’est de l’amour » (vidéo)

À quoi rêve le stalinien Mélenchon, la nuit, seul dans son lit ?… que lui a fait sa maman quand il était petit ?….  Qui pense-t-il séduire quand il revêt ses habits de Franc-Maçon en compagnie de Claude Guéant et serges Dassault ?… et quelle signification peut bien avoir son obsession pour Marine Le Pen ?.

Il semblerait que la candidate du FN ait trouvé une réponse: l’Amour…

Le Figaro

 Sur Europe 1, l’ex-candidate à l’Elysée a ironisé sur un « SCF, un sans circonscription fixe » alors que le Front de Gauche doit décider samedi d’une candidature aux législatives de son champion, et choisir entre Paris, le Val-de-Marne, l’Hérault, Marseille et la 11e du Pas-de-Calais, qui comprend Hénin-Beaumont.

« Ce n’est pas très glorieux, je trouve, de la part de M. Mélenchon, que de tenter comme ça de courir après les caméras », a commenté Marine Le Pen. « Je croyais que c’était de la rage, je m’aperçois que c’est de l’amour », s’est exclamée l’eurodéputée Front national qui s’est écharpée avec le coprésident du Parti de Gauche pendant toute la campagne présidentielle. […]

 


Le Pen-Mélenchon : "de l’amour, pas de la rage" par Europe1fr

À Lyon, la soirée fut festive place Bellecour

Le PS a une stratégie électorale et une politique communautariste. Elle a été élaborée par les membres du Think Tanks Terra Nova. C’est sans doute ce qui explique le vote ethnico-religieux dont a bénéficié le PS dans les grandes villes et les banlieues lors de la présidentielle. Avec l’immigration de masse, la concentration et une homogénéisation ethnico-religieuse de certain territoire, ce phénomène ne va cesser d’augmenter. Cette situation ne durera pas, elle préfigure l’émergence de partis politiques qui pourraient se construire sur des bases culturelles et religieuses plus en adéquation avec les habitants de certaines villes.

Voilà ce que préconisait Terra Nova dans une note pour le PS, il y a encore quelques mois:

Terra Nova : l’immigré, coeur électoral socialiste

Au coeur de ces quartiers populaires, il y a les Français de la diversité. (…) Le rapport de forces gauche-droite y est extrême, de l’ordre de 80-20 voire 90-10. Il se vérifie quelle que soit l’origine nationale. Il est le plus massif pour les Français d’origine africaine (tant sub-saharienne que maghrébine) et se renforce nettement pour la seconde génération par rapport à la première (de l’ordre de 10 points).

La seule exception est la première génération d’origine asiatique, qui reste polarisée à droite par anticommunisme.

Ce positionnement à gauche, relativement homogène, constitue sans doute une conséquence à la fois des phénomènes de discrimination vécus par ces populations et d’une volonté de défendre leur identité face à certains discours du champ politique perçus comme stigmatisants. (…)
Pour autant, la France de la diversité participe pleinement aux élections. Le taux de participation des enfants de deuxième génération est ainsi identique à celui d’individus de souche dotés de caractéristiques sociodémographiques similaires.
Continuer la lecture de À Lyon, la soirée fut festive place Bellecour

Zemmour : la nouvelle sociologie urbaine (vidéo)

La diversité et les bobos des villes (la Gôche) contre les français de souche et les précaires des champs (la droate ) voilà comment se dessine la fracture identitaire et culturelle que dévoile la répartition des votes à l’occasion de cette dernière élection. Nous rajouterons pour être exhaustif sur le vote de gauche l’apport complémentaire d’électeurs moutonniers pour qui voter PS c’est voter pour le souverain bien. Ce spécimen est encore majoritaire en France. Il est le fruit d’un endoctrinement éducatif et médiatique.

Grandes villes françaises (…) bobos et population immigrée, (…) les très aisés et les très aidés : la gauche y règne en maitre »


Eric Zemmour : "L'UMP priée de prendre la… par rtl-fr

2e tour : 51,4% des électeurs n’ont pas voté pour François Hollande

Ce n’est pas une surprise, François Hollande n’a pas été élu par une majorité de Français. Plus de 50% ont choisi de voter contre….
Il a été élu avec 1 million de voix en moins que Nicolas Sarkozy en 2007.
Le seul autre Président de la Veme République à avoir été élu dans une configuration similaire est un autre corrézien : Jacques Chirac lors, lui aussi, de sa première élection en 1995 (52,64%, mais 49,5% des votants en raison de près de 6% de bulletins blancs ou nuls). (…)

Environ 17,8 millions de suffrages se sont portés sur le nouveau président, 16,7 millions sur le sortant et 2,1 millions d’électeurs ont voté blanc ou nul. Il y avait plus de 45 millions d’inscrits et 36,6 millions de votants.

François Hollande aurait donc réuni sur son nom 48,6% des votants.

La suite sur Atlantico

Corruption Ps: Le vice-président PS de la région Basse-Normandie condamné à un an ferme

Dans l’affaire d’escroquerie mettant en cause l’ancien avocat de Bayeux, ex-conseiller régional de Basse-Normandie, la justice caennaise vient de rendre son jugement.

Selon Ouest-France, “le tribunal correctionnel de Caen est allé au-delà des réquisitions du procureur. Philippe Bonneau, 51 ans, ancien avocat de Bayeux et vice-président PS de la région Basse-Normandie, est condamné à 36 mois de prison dont 24 mois avec sursis, avec interdiction définitive d’exercer la profession d’avocat, de gérer toute entreprise commerciale, d’occuper toute fonction ou tout emploi public, tout poste de président ou trésorier d’association.

Ses droits civiques, civils et de famille lui sont retirés pour une durée de cinq ans. Philippe Bonneau était poursuivi pour abus de confiance, contrefaçon ou falsification de chèques, faux et usage de faux en écriture, escroquerie. La totalité des sommes détournées atteint plus de 110 000 €, entre janvier 2008 et juillet 2011. Il devra, en outre, dédommager et régler les frais de justice des victimes à hauteur d’environ 40 000 €. La peine de prison ferme est aménageable.

L’affaire avait été examinée à l’audience, le 27 mars.”

source