Asile et immigration: l’Assemblée assouplit les règles du « délit de solidarité »

C’est une grosse blague cette loi asile et immigration. Elle renforce le regroupement familial, interdit les expulsions des immigrés plus dangereux et assouplie les condamnations contre ceux qui viennent en aide aux clandestins


L’Assemblée a assoupli dimanche, à une très large majorité, le « délit de solidarité » pour certaines personnes venant en aide aux migrants, un des points sensibles du projet de loi Collomb, y compris pour certains élus de la majorité.

Au septième jour des débats sur le texte asile et immigration, les députés ont adopté par 133 voix contre 21 (et deux abstentions) un amendement du gouvernement, similaire à des amendement MoDem et LREM, qui prévoit des « exemptions » à ce délit. A la différence de la grande majorité des groupes, LR et FN ont voté contre.

Source