Politique

Attaque sanglante à Londres, la police suspecte un acte terroriste islamiste (vidéo)

Addendum:

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Un soldat a été tué par deux hommes ce mercredi à Londres, dans ce que David Cameron, le Premier ministre britannique, a qualifié de « possible acte terroriste ». L’un des tueurs présumés apparaît les mains ensanglantées dans une vidéo amateur.

Un soldat britannique a été tué ce mercredi à Woolwich, un quartier du sud-est de Londres, et deux suspects ont été blessés peu après par la police qui est intervenue, a annoncé Scotland Yard. Les deux hommes blessés, suspectés d’être à l’origine de la mort du premier, ont été transportés à l’hôpital.

Une vidéo diffusée sur la chaîne de télévision ITV, prise par un passant au moment du drame, avant l’arrivée de la police, montre un homme noir, les mains couvertes de sang et tenant un couteau et une machette ensanglantés. L’homme, très agité, déclare : « je demande pardon aux femmes qui ont assisté à cela, mais dans nos pays nos femmes doivent assister à de pareilles choses. »

« Votre peuple ne sera jamais en sécurité. Chassez votre gouvernement. Il ne se soucie pas de vous », ajoute cet homme.
D’après plusieurs témoins cités par divers médias, les deux hommes auraient crié « Allah Akbar »au moment de l’agression et auraient tenté de décapiter la victime. Diverses armes, dont une arme à feu, des couteaux et une machette, ont été retrouvées sur les lieux..

Cameron dénonce un acte de nature terroriste

François Hollande, qui recevait le Premier ministre britannique à l’Élysée mercredi soir, a dénoncé un « lâche assassinat » et a témoigné sa solidarité avec le Royaume-Uni. David Cameron a remercié le chef de l’État français pour son soutien. « C’est une attaque épouvantable »; a-t-il dit, avant de confirmer que « cet incident est manifestement de nature terroriste ».

Plus tôt dans la soirée, le Premier ministre britannique a dénoncé un meurtre « extrêmement choquant », et a demandé au ministre de l’Intérieur de convoquer immédiatement une réunion de crise du Comité Cobra, constitué de ministres et responsables de la sécurité.

Ce genre de réunions, dans le cadre du dispositif de crise « Cobra », sont organisées lorsque le chef du gouvernement estime que la sécurité nationale est en cause.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE