Augmenter les impôts pour s’octroyer d’importants salaires : le racket des élus

Le nouveau conseil de la communauté d’agglomération Seine Défense regroupe les communes de Puteaux et Courbevoie. Les 48 membres du conseil se réuniront le 9 avril pour élire leur président ainsi que 14 vice-présidents.

14 vice présidents ? La raison est simple. Seuls le président et les vice-présidents touchent des indemnités… Les élus UMP de Puteaux et Courbevoie ont donc décidé, à peine élus, de créer 14 nouveaux postes de vice-présidents afin de pouvoir se verser d’importantes indemnités.

7 élus UMP de Puteaux et 7 élus UMP de Courbevoie pourront ainsi percevoir des indemnités allant de 2 508 euros brut mensuels pour les vice-présidents, jusqu’à 5 512 euros brut mensuels pour le président.

Parmi les heureux élus UMP de Puteaux, on retrouve évidemment le Maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud.

Au total, les indemnités du président et des 14 vice-présidents du conseil de la communauté d’agglomération Seine Défense coûteront 517 584 euros par an à la collectivité, sans compter les charges patronales ( près de 50% des rémunérations brutes).

Lors de ce premier conseil, les 48 élus de Seine Défense devraient également voter la hausse des impôts des entreprises et artisans de Puteaux et Courbevoie… Augmenter les impôts afin de s’octroyer d’importants salaires, des méthodes qui s’apparentent fortement à du racket organisé.

Plus de détails sur monputeaux.com