Tous les articles par Titus

Charlie Hebdo : des églises incendiées au Niger ainsi que le centre culturel français

Le Centre culturel français de Zinder, la deuxième ville du Niger, a été incendié vendredi par des manifestants en colère après la publication d’une caricature de Mahomet en Une du dernier numéro de Charlie Hebdo, a annoncé son directeur.

(…) Le Figaro

——————————————

Une manifestation contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo a dégénéré vendredi à Zinder, deuxième ville du Niger, les manifestants mettant le feu à des églises et saccageant des commerces tenus par les chrétiens, ont rapporté des habitants. Des pneus incendiés brûlaient dans les rues.

La police a utilisé des gaz lacrymogènes contre la foule, qui comptait plusieurs centaines de personnes. « Les manifestants crient, en langue haoussa : Charlie est le diable, que l’enfer engloutisse ceux qui soutiennent Charlie » a déclaré Aboubacar Mamane, un commerçant joint par téléphone.

(…) Le Figaro

60 demandeurs d’asile de Calais vont être accueillis en Côte-d’Or (maj: vidéo)

première publication le 16 janvier

Une soixantaine de demandeurs d’asile venant de Calais vont être accueillis à partir de février dans une ancienne caserne de gendarmerie à Pouilly-en-Auxois

Des migrants à Nantes. © AFP
© AFP Des migrants à Nantes.
Une soixantaine de demandeurs d’asile venant de Calais vont être accueillis à partir de février dans une ancienne caserne de gendarmerie à Pouilly-en-Auxois (Côte-d’Or), a annoncé mercredi la sous-préfète de Beaune, Anne Frackowiak-Jacobs. « Il s’agit d’une opération ponctuelle de désengorgement de Calais« ,
a déclaré lors d’une conférence de presse Mme Frackowiak-Jacobs, en précisant que « sept ou huit autres résidences sont en projet en France« .

En situation régulière

A Pouilly-en-Auxois, une ancienne caserne de gendarmerie, qui compte vingt logements, accueillera à partir de février « soixante personnes maximum, essentiellement des Erythréens et des Soudanais », a poursuivi la sous-préfète. « Il s’agit de demandeurs d’asile, en situation régulière, qui ont déposé un dossier à l’OFPRA et qui sont en attente de réponse« , a-t-elle dit.

Dégradations du batiment

La structure sera gérée par Adoma, qui dispose d’un bail de 18 mois et qui accompagnera ces demandeurs d’asile grâce à une équipe de Continuer la lecture de 60 demandeurs d’asile de Calais vont être accueillis en Côte-d’Or (maj: vidéo)

Radicalisation irréversible des collèges en Essonne (Témoignages dans Le Point)

Extrait de l’article du Point « Chronique d’une radicalisation quotidienne » : « (…) travaillait au lycée un surveillant de confession musulmane qui veillait à ce que les filles musulmanes ne soient pas maquillées et à ce qu’aucun élève musulman n’utilise les distributeurs de café pendant le ramadan. Il conseillait à nos élèves de ne pas se rendre en cours de philosophie, car, disait-il, on ne parle que de philosophes juifs comme Spinoza. Jamais ce surveillant ne regardait les professeurs femmes dans les yeux quand nous nous rendions dans son bureau. Tout le monde était au courant de cette attitude, mais personne n’a osé intervenir par crainte de « mettre la ville à feu et à sang ».

Roger Karouchin (UMP) aurait voulu que Nicolas Sarkozy dénonce un peu plus clairement le « fondamentalisme islamiste »

Roger Karoutchi est à deux doigts d’envoyer tout valser à l’UMP. Selon le Point ce vendredi 16 janvier, le sénateur des Hauts-de-Seine menace de quitter le parti. Pourquoi ?

Il aurait bien aimé que Nicolas Sarkozy dénonce un peu plus clairement le « fondamentalisme islamiste » après les attentats perpétrés en France, en janvier, à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher de Paris.

Mais comme cela n’a pas été le cas, Roger Karoutchi est colère. Il s’en prend à son propre camp, qu’il désigne en des termes peu amènes. Cité par le Point, il dit :

[L’UMP], ce parti de pleutres qui n’a aucun courage et qui est incapable d’évaluer réellement la situation.

Le sénateur UMP avait pourtant été prévenu par Nicolas Sarkozy himself.

Si l’ancien président a tout fait pour être présent au premier rang de la marche – son entourage a expliqué que c’était François Hollande qui lui avait demandé « de venir devant » – il avait expliqué à Roger Karoutchi qu’il ne serait pas « un petit politicien » lors de cette séquence post-attentats. Il ajouté, cité par le Point :

Notre premier devoir est de nous taire.

Taubira va renforcer l’arsenal contre le racisme

Des islamistes nous font la guerre, ils nous égorgent, nous attaquent à l’arme lourde, et Christiane Taubira propose de durcir les lois contre le racisme. Les attaques islamistes vont permettre au pouvoir UMPS de durcir sa douce dictature.

À ceux qui continuent à voter pour l’UMP, le PS, les verts, le PC, le FDG… on vous aura (comme d’habitude) prévenu.

——

La ministre de la Justice Christiane Taubira a formulé aujourd’hui trois propositions pour renforcer les sanctions contre le racisme et l’antisémitisme, dont la généralisation dans le code pénal de la circonstance aggravante de racisme.

La garde des Sceaux s’exprimait à l’École nationale de la magistrature de Paris lors d’une réunion avec les magistrats du parquet antiterroriste de Paris et les référents antiterroristes des parquets.

La généralisation de la circonstance aggravante de racisme « aurait un sens évident pour certaines infractions comme les agressions sexuelles, le harcèlement sexuel, le harcèlement moral, la séquestration, la traite des êtres humains, le bizutage, l’atteinte aux biens et le chantage notamment », a souligné la chancellerie dans un communiqué.

La seconde proposition de la ministre de la Justice vise à sortir les injures et diffamations du droit de la presse (loi du 29 juillet 1881) pour les introduire dans le code pénal lorsqu’elles sont aggravées par une circonstance liée au racisme, à l’antisémitisme ou à l’homophobie.

« Ainsi, les infractions de ce type pourront être poursuivies selon la procédure de droit Continuer la lecture de Taubira va renforcer l’arsenal contre le racisme

Syrie: les Américains vont entraîner les rebelles

Les rebelle syriens sont des islamistes foux furieux. Le double jeu des usa continue. Ils veulent une guerre mondiale avec la Russie et les chinois, c’est pas possible autrement.

Ils attaquent la Russie via l’ukraine, ils cherchent à l’affaiblir via son partenariat avec Bachar El Assad. L’État islamique vient d’ailleurs de menacer Poutine de lui faire la guerre, et il n’y a eu aucune réaction de la communauté internationale. Quand on sait que les chefs de Daesh étaient des islamistes prisonniers en Irak qui furent libérés par les États Unis pour concurrencer Al qaïda, on commence à comprendre le jeu à trois bandes auquel ils jouent.

——-

L’armée américaine a prévu de déployer plus de 400 soldats pour entraîner les rebelles combattant l’Etat islamique en Syrie, a annoncé un porte-parole du Pentagone, hier.

Ce programme d’entraînement, contenu dans un plan voulu par Barack Obama et destiné à durer plusieurs années, devrait débuter au printemps. La Turquie, le Qatar et l’Arabie saoudite ont proposé d’accueillir des camps d’entraînement. Le Pentagone estime être en mesure d’entraîner plus de 5.000 recrues dès la première année et juge qu’au moins 15.000 combattants seront nécessaires pour reprendre certaines zones contrôlées par l’EI dans l’est de la Syrie.

Des voix au Congrès affirment que le programme du département de la Défense n’offre pas un Continuer la lecture de Syrie: les Américains vont entraîner les rebelles

Philippe Tesson : « Il faut le dire ! Ce sont les musulmans le problème en France ! » (maj : Le Point dément le licenciement)

Addenudm: Philippe Tesson viré du «Point» après ses déclarations sur les musulmans

Déjà visé par une plainte pour incitation à la haine raciale, Philippe Tesson, 87 ans, aurait été remercié par Etienne Gernelle, directeur du Point. L’ex directeur du Quotidien de Paris tient une chronique dans l’hebdomadaire depuis des années et anime un blog sur lepoint.fr sur des sujets d’actualité. Selon Pressenews, Etienne Gernelle aurait annoncé sa décision à la rédaction du magazine mercredi soir.

Cette éviction est consécutive aux propos tenus par Philippe Tesson mercredi matin sur Europe 1. Alors que le débat portait sur la laïcité dans les établissements scolaires, Philippe Tesson s’est emporté: «D’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité sinon des musulmans? On le dit ça? Et bien moi, je le dis! Je rêve ou quoi? C’est ça notre problème actuellement, c’est les musulmans qui mettent en cause la laïcité! C’est les musulmans qui amènent la merde en France aujourd’hui!».

Lire aussi la dernière chronique de Tesson sur le POINT: Charlie Hebdo, nous sommes en guerre.

——–

Invité d’Europe1 le mardi 13 janvier, Philippe Tesson a décidé d’évoquer en toute liberté ce qu’il considère comme les causes des actes terroristes qui ont été commis la semaine dernière en France contre le journal Charlie Hebdo et contre des Juifs.

‘D’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité, sinon des musulmans ?’

Indigné par la tentative actuelle de faire passer les musulmans pour des victimes alors que ce sont des laïcs et des juifs qui ont été tués par les frères Kouachi et Amedi Coulibaly, l’éditorialiste s’est lâché : « ce qui a créé le problème, ce ne sont quand même pas les Français ! […] D’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité, sinon des musulmans ? On le dit ça ? Eh bien moi je le dis ! » Avant  d’ajouter : « Les fanatiques, ils ne sont pas musulmans ? ».

« Il faut le dire, quoi ! »

Poursuivant son propos, Philippe Tesson s’explique : « C’est pas les musulmans qui amènent la merde en France aujourd’hui ? Il faut le dire, quoi ! ». L’animateur du débat sur Europe 1, Jean-Marc Morandini,  réagit alors : « on ne peut pas dire ça ! ». Réplique de Tesson : « Qui vous en empêche ? On ne peut pas le dire ? Prouvez-moi le contraire ! ». Jean-Marc Morandini tente alors de rappeler à l’ordre son invité : « Vous savez le jeu de qui vous faîtes en prononçant de telles phrases ? ». Tesson répond alors avec ironie : « C’est vrai, [les responsables, NDLR] c’est l’Eglise catholique…, c’est la juifs ! Allons-y ! »

« Les fanatiques se revendiquent de l‘Islam ! » Continuer la lecture de Philippe Tesson : « Il faut le dire ! Ce sont les musulmans le problème en France ! » (maj : Le Point dément le licenciement)

Fluide glacial brise les vrais tabous

Les Chinois sont entrés dans Paris ! Jean Yanne nous l’avait prédit dès les années 1970, voilà ce cauchemar devenu réalité. Non que l’Empire du milieu ait investi les galeries Lafayette et contraint le bon peuple de France à se tuer au travail, mais le « péril jaune » guette notre pays, comme nous l’explique Yan Lindingre, rédacteur en chef de Fluide glacial : « Compte tenu de l’actualité de ces derniers jours, et pour éviter les amalgames, Fluide glacial renonce à publier son N° spécial Couscous Jambon. Dans son prochain numéro, en kiosque le 15 janvier, Fluide glacial s’en prendra exclusivement à la communauté asiatique. »

fluide glacial peril jaune
fluide-glacial-peril-jaune

Intrépide, l’équipe du journal satirique brave donc tous les interdits au risque de choquer le parti du « padamalgam » : déjà, certains politiques de premier plan prennent leurs distances ; craignant sans doute le courroux des kamikazes sauce soja, Robert Hue donne des gages de soumission à la Chine : « Non, la République populaire n’est pas une dictature ! » martèle-t-il au Figaro.

Fan de longue date des Gotlib, Binet, Léandri, Edika et autres Tronchet, je salive déjà en Continuer la lecture de Fluide glacial brise les vrais tabous

Nicolas Bay : « C’est le prix de ces politiques irresponsables que nous payons aujourd’hui »

« À l’instar de millions d’autres Français, j’ai manifesté dimanche. Il s’agissait pour moi de rendre hommage aux victimes de ces fous d’Allah qui ont perpétré les odieux attentats de la semaine dernière. Empli de compassion pour les victimes et les familles de victimes, je n’en éprouvais pas moins de la colère ! De la colère contre la barbarie islamiste mais aussi, et peut-être plus encore, contre la classe politicienne UMPS, responsable et coupable de la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui ! »

Marine Le Pen sort l’artillerie lourde contre la «racaille radicalisée» (maj vidéo)

Article de Libération

Marine Le Pen déclare la guerre «à la racaille radicalisée» des banlieues.
«On ne se bat pas plus contre Ben Laden. Les terroristes aujourd’hui, ce sont des jeunes délinquants souvent multirécidivistes bien avant leur majorité, passés par la prison. Merah, Nemmouche, les frères Kouachi et Coulibaly, ce sont des clones. Ils présentent le même profil », a déclaré, vendredi, au siège de son parti, la présidente du Front national lors d’une conférence de presse destinée à présenter les mesures de sa formation contre l’islam radical.

La patronne de la formation d’extrême droite n’hésite pas à faire le lien «entre l’immigration légale et clandestine qu’il faut absolument tarir et le développement de cet islam radical sur le territoire français. Ce serait dangereux et illusoire que de ne pas le voir. Il faut cesser d’accepter au sein de notre nation des gens qui n’ont rien à y faire».

«Stop à la construction de lieux de culte sur des fonds publics»

La candidate à l’élection présidentielle de 2012 demande une nouvelle fois la suspension «immédiate» des accords de Schengen. Les tragiques événements de la semaine dernière lui permettent également de ressortir l’arsenal de mesures prônées déjà de longue date par le FN sur l’air du «on vous l’avait bien dit, et depuis longtemps». A commencer par la réforme du code de la nationalité, avec la suppression du droit du sol, vieille revendication du FN.

Marine Le Pen, qui a dénoncé une nouvelle fois vendredi la montée des communautarismes, a beau jeu de rappeler qu’elle a été «la première des responsables politiques à dénoncer les prières de rue, les exigences alimentaires particulières dans les écoles, les revendications religieuses dans les entreprises. Il y a aujourd’hui des gens qui se sentent en rupture avec la société française. Le communautarisme est le terreau de l’islamisme».

Pas question, pour elle, de procéder à un réaménagement de la loi sur la laïcité républicaine, comme quelques responsables politiques ont pu le proposer, mais au contraire «rétablir son application de manière rigoureuse et totale». Elle se défend d’établir l’amalgame avec «l’ensemble de nos compatriotes musulmans qui n’ont rien à voir avec l’islam radical», tout en rappelant qu’il n’y a pas de «communauté en France. Il n’y a que Continuer la lecture de Marine Le Pen sort l’artillerie lourde contre la «racaille radicalisée» (maj vidéo)

Hauts-de-Seine : une prise d’otages est en cours dans un bureau de Poste de Colombes (maj: Fin de la prise d’otages : aucun blessé)

addendum:

Fin de la prise d’otages : aucun blessé

Le preneur d’otages a quant à lui été interpellé par la police. « Il n’y a pas eu d’assaut, l’homme s’est rendu de lui-même », et les otages sont sortis « choqués mais pas blessés », a ajouté l’une d’elles. D’importantes forces de police, dont les unités d’élite du Raid, avaient été déployées sur place.

Pour rappel, cette prise d’otage ne serait pas de nature terroriste.

Trois personnes seraient retenues dans un bureau de poste à Colombes dans les Hauts-de-Seine.

Un homme a appelé la police à Colombes ce vendredi. Il affirme qu’il retient trois personnes en otage, dans le bureau de poste du 158 boulevard du général de Gaulle.
Les circonstances sont encore floues, et un important dispositif a été mis en place autour par les forces de l’ordre. Il prétend être armé d’une kalachnikov, d’un pistolet et de plusieurs grenades. Le suspect, qui a donné son identité, est connu des services de police pour des faits de petite délinquance.

Des négociations devraient démarrer entre le preneur d’otages et les forces de l’ordre.

Philippe Esnol (ancien PS): « On a reçu l’ordre de fermer les yeux sur le port de la burka »

Après Malek Boutih, le sénateur radical Philippe Esnol (ex-PS) met les pieds dans le plat à propos de la montée du fondamentalisme religieux. Entretien.

En octobre 2013, le sénateur Philippe Esnol quitte le Parti socialiste avec fracas. L’ancien maire de Conflans-Sainte-Honorine, désormais inscrit chez les radicaux de gauche, rejoint les propos alarmants de Malek Boutih sur la montée du fondamentalisme religieux et la complicité de certains élus. Philippe Esnol a fait partie du groupe de parlementaires consultés lundi par Bernard Cazeneuve afin de renforcer les moyens de la sécurité face aux nouvelles menaces terroristes. Il livre son expérience sur le terrain. Entretien.

Le Point : Malek Boutih a dénoncé ici la connivence entre certains élus locaux et le communautarisme religieux pour des raisons électoralistes. Partagez-vous son constat ?

Philippe Esnol : Malek Boutih a tout à fait raison. J’ai pu le constater notamment à propos du port de la burka. Il y a huit mois, alors que j’étais encore maire de Conflans-Sainte-Honorine (la ville a basculé à droite en mars 2014, NDLR), j’ai reçu la visite du procureur de la République qui m’a confié que des ordres avaient été donnés pour qu’on ferme les yeux sur le port de la burka afin de ne pas reproduire les émeutes qui, à la suite d’un contrôle de police, avaient mis le feu à Trappes à l’été 2013.

J’ai interpellé Najat Vallaud-Belkacem au groupe PS sur cette question à l’époque où elle était ministre du Droit des femmes, au moment où l’on examinait la loi sur l’égalité femmes-hommes. L’égalité salariale, très bien, mais la condition des femmes dans les banlieues, quand en parle-t-on ? Ma question ne lui a pas plu. Elle a botté en touche.

Avez-vous déjà fait un tour sur un marché à Mantes-la-Jolie ? C’est l’Arabie saoudite ! Une femme non voilée s’y sent mal à l’aise. J’ai été l’un des premiers au PS à défendre, avec Manuel Valls, l’interdiction de la burka. À l’époque, nos camarades socialistes nous traitaient d' »intégristes laïques »…

En tant que maire, avez-vous eu à traiter avec les communautés ?

J’ai dû faire face à une pression incessante des communautés religieuses. Quand ce n’est pas sur l’alimentation, on m’a demandé des horaires aménagés à la piscine. Je n’ai jamais voulu céder. Je suis un laïque et d’autant plus à l’aise pour en parler que je me suis battu pour offrir aux musulmans de ma ville un lieu de culte. Les musulmans ont parfaitement le droit d’exercer leur foi en toute quiétude. Mais pas dans la sphère publique ! Or, certains membres de cette communauté débordent constamment de la sphère privée. Et il faut le dire : cette religion n’a aucun recul sur elle-même et aucune capacité à l’autodérision. Ils ne comprennent pas la laïcité. J’en sais quelque chose, l’affaire de la crèche Baby Loup, c’est chez moi !

Avez-vous tenté d’alerter les autorités ? Continuer la lecture de Philippe Esnol (ancien PS): « On a reçu l’ordre de fermer les yeux sur le port de la burka »