Tous les articles par Titus

L’avocat de Charlie Hebdo contacte M.Pigasse actionnaire de L’Obs contre une chronique de Delfeil de Ton

Heu, on n’avait pas dit liberté d’expression….

——-

Delfeil de Ton (L’Obs) : « Je t’en veux vraiment Charb »

« Quel besoin a-t-il eu d’entraîner l’équipe dans la surenchère ? » Dans le numéro spécial de L’Obs consacré à Charlie Hebdo, le chroniqueur Delfeil de Ton, ancien membre de la rédaction du journal satirique, exprime son amertume à l’égard… de Charb. Il lui reproche d’avoir persisté dans les provocations en caricaturant Mahomet, malgré le danger, et malgré les réticences de Wolinski, autre dessinateur tué le 7 janvier. Une chronique-polémique, vivement critiquée par l’avocat de Charlie Hebdo, qui a écrit à l’un des actionnaires de L’Obs, Matthieu Pigasse.

(…)

A propos de l’incendie des locaux de Charlie Hebdo en 2011, Delfeil de Ton considère que c’était une alerte que Charb aurait dû prendre au sérieux. D’ailleurs, le chroniqueur de L’Obs cite Wolinski, en 2011, après l’attaque : « Je crois que nous sommes des inconscients et des imbéciles qui avons pris un risque inutile. C’est tout. On se croit invulnérables. Pendant des années, des dizaines d’années même, on fait de la provocation et puis un jour, la provocation se retourne contre nous. Il fallait pas le faire », avait déclaré le dessinateur. Et Delfeil de Ton, s’appuyant sur cette citation, embraye : « Il fallait pas le faire, mais Charb l’a refait ». Un an plus tard, l’hebdomadaire satirique publie un numéro « Charia Hebdo ». Un numéro qui n’a pas faire rire Delfeil de Ton, lequel « était malade » de se dire que Cavanna, qui ne bénéficiait pas de protection policière à la différence de Charb, pouvait être tué. Tout comme Wolinski.

(…)

L’avocat de Charlie Hebdo contacte un actionnaire de L’Obs Continuer la lecture de L’avocat de Charlie Hebdo contacte M.Pigasse actionnaire de L’Obs contre une chronique de Delfeil de Ton

Immigration : baisse des régularisations en 2014, hausse des naturalisations

Le nombre de régularisations a baissé en 2014, après un bond en 2013 dû à l’assouplissement des conditions permettant les « admissions exceptionnelles au séjour ». Le nombre de ces régularisations est passé de 35 274 en 2013 à 31 265 en 2014, soit un recul de 11,4 %, a rapporté, jeudi 15 janvier, le ministère de l’intérieur dans un document donnant une première estimation de l’immigration et des naturalisations l’an dernier.

Le ministère a relativisé cette baisse d’une année sur l’autre en rappelant que 2013 avait connu une hausse exceptionnelle (plus de 50 %) des régularisations en raison de l’entrée en vigueur de la circulaire Valls de 2012. Ce texte avait assoupli les conditions de régularisation pour les parents d’enfants scolarisés (en exigeant cinq ans de présence en France et trois ans de scolarisation) et les salariés.

Le nombre exact de régularisations n’est cependant pas connu. Car le ministère ne communique aucun chiffre sur les régularisations obtenu de façon quasi automatique dans un certain nombre de cas (après la naissance d’un enfant français, le mariage avec une Française ou un Français ou s’ils sont malades, par exemple).

77 335 NOUVEAUX FRANÇAIS

Les acquisitions de nationalité ont de leur côté augmenté de 10,9 % l’an dernier, avec 77 335 nouveaux Français. L’augmentation a été de 10,3 % par décret, et de 12,6 % par mariage.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/15/immigration-baisse-des-regularisations-en-2014-hausse-des-naturalisations_4556914_3224.html#fgwXA5GmEVvtQ5L5.99

L’euro sombre face au franc suisse. La bourse de Zurich s’effondre

Les jours s’écoulent et ressemblent de plus en plus au scénario écris depuis quelques années déjà par les méchants patriotes …. Gare au décrochage des monnaies

——

La Bourse suisse a perdu jusqu’à 12 % après l’annonce surprise de la suppression par la banque centrale du taux plancher entre le franc suisse et l’euro. La Bourse de Paris résiste grâce au PIB allemand.

Les marchés boursiers n’aiment pas être pris par surprise et l’annonce de l’abandon du taux plancher du franc suisse par rapport à l’euro par la Banque nationale suisse en est clairement une. La conséquence a été immédiate sur les marchés actions, dans le sillage de l’envolée de la monnaie helvétique.

Après avoir ouvert en hausse de 0,66 %, l’indice SMI de la Bourse de Zurich s’acheminait vers une journée assez tranquille. Mais l’annonce brutale de la BNS a provoqué une chute des actions suisses. L’indice est passé en quelques minutes de 9.252 points, il était 10h30, à 8461 points , 20 minutes plus tard, soit un plongeon de 8,5 % ! Plus de deux heures après, les investisseurs n’arrivaient toujours pas à digérer la nouvelle, le SMI a plongé jusqu’à 12,1%, avant de limiter son repli à 9 % peu après 14 h. La nervosité était en tout cas palpable avant la conférence de presse de la BNS, prévue à 13h15. « Un choc, une réaction explosive », c’est le sentiment qui revient fréquemment dans le discours des commentateurs.

Lire la suite sur LesEchos.fr

——-

Le cours du franc suisse a fortement grimpé jeudi face à l’euro, atteignant un sommet historique, après des annonces monétaires surprise de la Banque nationale suisse (BNS).

BNS a aboli jeudi le cours plancher du franc suisse face à l’euro, l’axe principal de sa politique monétaire depuis plus de trois ans, et a abaissé son taux d’intérêt à -0,75%.

Vers 9h50 GMT (10h50 à Paris), la monnaie suisse a atteint 0,8517 franc suisse pour un euro, un sommet historique face à la monnaie unique européenne et franchissant pour la Continuer la lecture de L’euro sombre face au franc suisse. La bourse de Zurich s’effondre

Attentat à Charlie Hebdo : trois agents municipaux de Lille n’ont pas respecté la minute de silence

Bizarre cette union nationale… sans union.

Des mesures disciplinaires ont été prises à l’encontre de trois agents municipaux, animateurs périscolaires, de la ville de Lille, a annoncé Martine Aubry à l’occasion de sa cérémonie de vœux à la presse qui a eu lieu ce jeudi matin.

En effet, vendredi dernier, lors de la cérémonie de vœux au personnel communal, ces derniers n’ont pas souhaité respecter la minute de silence demandée en hommage aux victimes de l’attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo.

Deux ont quitté la salle en clamant haut et fort qu’il était hors de question de le faire. Rappelés à l’ordre, ils risquent la radiation.

Le troisième homme, lui, s’est fendu de remarques faisant l’apologie du terrorisme. Une plainte a été déposée à son encontre.

Charlie Hebdo: quand un fanzine satirique devient le journal officiel

Alors que le dernier numéro de Charlie Hebdo a été tiré à 5 millions d’exemplaires et que des ministres ont recommandé son achat, Vincent Trémolet de Villers montre comment ce journal de tradition anarchiste est en train de devenir une institution.

L’adjudant Kronembourg a-t-il eu son exemplaire? Et la famille des nouveaux beaufs? Elle a sûrement un copain buraliste qui leur en a mis un de côté. Les Bidochon en attendant leur tour ont peut-être feuilleté Fluide glacial, quand à «Gérard Lambert» il a payé son journal sous le regard complice de policiers surarmés.

Ce 14 janvier restera comme le jour où des millions de Français sont allés acheter, en hommage aux victimes lâchement assassinées en conférence de rédaction, une gazette qui avait l’anarchie pour drapeau, le mauvais goût pour principe, la dérision et le blasphème pour seules religions. Le consumérisme était pour eux une source inépuisable d’inspiration (Bernard Maris en a même fait un livre) mais ils n’auraient sans doute pas imaginé que des petits malins déposeraient «Je suis Charlie» comme une marque. On attend les mugs à l’effigie du Mahomet en larmes et la lessive avec la figurine du Prophète en bonus.

4446077_6448-862336-01-02

Comme pour la sortie de l’Iphone 6 ou de la PS4, en ce «black Wenesday» les acheteurs sont arrivés avant l’ouverture du magasin. Sur Twitter, Anne Hidalgo avait donné la carte des kiosques, maires et députés de province ayant déjà abonné communes et quartiers. Un Martien arrivé en France ce 14 janvier aurait pu confondre l’hebdomadaire à couverture verte avec le journal officiel de la République française. Chaque heure, le tirage augmentait si bien que, comme dans le Rhinocérosde Ionesco, le mauvais français qui il y a une semaine n’aurait jamais songé à acheter Charlie s’est mis, lui aussi, à chercher son exemplaire.

Par leur mort glaçante et l’hyperbole inhérente à la société de l’information permanente, des dessinateurs, des caricaturistes qui n’avaient ni Dieu ni maître sont devenus des penseurs, des guides, des héros, des saints laïques. Le glas des églises a sonné pour eux, les foules ont psalmodié leurs noms, des processions ont envahi les rues des villes de France, le Parlement s’est levé d’un seul homme et a entonné, en leur mémoire, une Marseillaise qu’ils avaient l’habitude de conspuer.

Le dessinateur Luz, l’auteur du noble dessin de couverture de cette semaine, avait confié, aux Inrocks, sa gêne devant tous ces hommages: «Ce fanzine est devenu national et international mais ce sont des gens qui ont été assassinés pas la liberté d’expression. Des gens qui faisaient des petits dessins dans leur coin.»
Pour eux, des millions de Français, encadrés par des CRS, sont allés marcher dans les rues de Paris. Le chanteur Renaud, ancien chroniqueur de Charlie, était là. Lui qui dans l’inoubliable Hexagone moquait les moutons d’après-68 «effrayés par la liberté», votant par millions pour «l’ordre et la sécurité». Bernard Maris qui s’est battu pour que Maurice Genevoix entre au Panthéon en est plus proche aujourd’hui que l’auteur de Ceux de 14. Graverons-nous sur les monuments que ses amis ont tant moqués les noms de Charb, Cabu, Wolinski suivis des mots «Morts pour la France»?
Charlie Hebdo, c’est un canular imprimé, pas les discours de Victor Hugo, le J’accuse de Zola, leJean Moulin de Malraux. Pour le dire autrement, Charlie, repaire de libertaires fiers de l’être qui écrase le tirage du numéro de Closer sur Julie Gayet, c’est un peu Pierre Desproges remplissant le Stade de Continuer la lecture de Charlie Hebdo: quand un fanzine satirique devient le journal officiel

Plus de 10 millions d’euros pour Charlie Hebdo… et des subventions à la pelle pour les autres. (beuuurkk))

L’esprit moutonnier ( ou « union nationale » selon la formule mensongère de l’UMPS) rapporte gros aux média complices.

En cumulant ventes, abonnements, dons et aide publique, Charlie Hebdo pourrait recueillir plus d’une dizaine de millions d’euros après l’attentat, une manne pour ce petit magazine qui fin décembre ne savait plus comment payer ses salariés.

Imprimé à 5 millions d’exemplaires, vendus 3 euros pièce, le numéro de mercredi, s’il est intégralement écoulé, lui rapportera environ 8 millions d’euros.

BOULANGERIE-CASIO-TE2200-JDC-MP

Le journal touchera en effet la totalité des recettes pour le premier million d’exemplaires (soit 3 millions d’euros), dans le cadre d’une grande opération de solidarité de toute la chaîne d’impression et de distribution, qui a accepté de travailler gratuitement, en rendant leur commission pour aider Charlie Hebdo et les familles des victimes.

Comme habituellement pour ses ventes, le journal percevra aussi quelque 40% des recettes sur les 4 autres millions, soit environ 4,8 millions d’euros. Charlie Hebdo a aussi multiplié par plus de dix son nombre d’abonnements en quelques jours, passant de moins de 7.000 à « beaucoup plus » de 120.000 abonnés, a indiqué sur RTL Patrick Pelloux.

A la veille de l’attentat, lors d’un dîner avec Charb, les deux hommes s’étaient réjouis d’avoir gagné… 50 abonnés supplémentaires, a-t-il raconté.
Le journal bénéficie aussi d’achats inattendus, comme Air France qui a acheté 20.000 exemplaires pour ses passagers, au tarif plein, alors que la compagnie bénéficie généralement de prix très réduits.

B6_KxFZIgAIJJnF

En outre, les dons affluent de France et de l’étranger. Le fonds « Presse et pluralisme », qui permet de faire des dons défiscalisés aux médias, a annoncé avoir déjà reçu aujourd’hui 1,4 million d’euros apportés par plus de 21.000 particuliers.

Et certaines entreprises organisaient aussi des collectes aujourd’hui. En outre la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a promis de débloquer Continuer la lecture de Plus de 10 millions d’euros pour Charlie Hebdo… et des subventions à la pelle pour les autres. (beuuurkk))

Plus de 276.000 clandestins sont entrés dans l’UE en 2014

Sur ce total, 207.000 sont entrés en «franchissant la Méditerranée dans l’irrégularité», a précisé le commissaire, lors d’un débat au Parlement européen sur les drames récents des cargos chargés de centaines de migrants en détresse au large de l’Italie.

«Depuis septembre, plus de 12 de ces cargos sont arrivés en Europe», ce qui montre que «les trafiquants trouvent de nouvelles routes, et emploient de nouvelles méthodes». Et ce alors que «les conflits dans notre voisinage génèrent un afflux constant de réfugiés en Europe» qui va «continuer si une action décisive et coordonnée de l’UE n’est pas prise»,a-t-il mis en garde.

L’UE doit notamment intensifier sa lutte contre le trafic, en renforçant ses mécanismes de collecte et échanges d’informations sur les activités des trafiquants, et en rendant Continuer la lecture de Plus de 276.000 clandestins sont entrés dans l’UE en 2014

Trop forts, ces musulmans !

Je l’avoue : je suis admiratif devant le savoir-faire musulman, tel qu’il s’exerce en France depuis les années 1980.

Un groupe politico-religieux ultra-minoritaire a réussi à imposer des reculs ahurissants à un pays qui paraissait très fier de son modèle laïque.

Dans nos usines automobiles, à partir des années 1980, ils ont imposé des salles de prière.

Dans nos écoles publiques et laïques, ils ont imposé le voile islamique, entre 1989 et 2004. Cette tenue a toujours sa place dans nos universités. Elle s’est imposée massivement dans nos rues, portée par des mineures de plus en plus jeunes.

On est passé à 2.500 mosquées sur l’ensemble du territoire, avec un rythme d’un nouvel édifice tous les cinq jours et demi.

À présent, la moitié des Français mange halal, sans le savoir.
Nos entreprises, une fois par an, vivent au rythme du ramadan, qui est même commémoré par la mairie de Paris.

Des procès ont été intentés contre Houellebecq ou Charlie Hebdo, accusés de délit de blasphème… Les Premiers ministres Fillon et Valls ont inauguré en grandes pompes les mosquées d’Argenteuil, Cergy et Strasbourg, violant la loi de 1905. Des maires leur financent leurs lieux de culte, pour assurer leur réélection.

La majorité des prisons est occupée par des disciples de l’islam, à l’exemple de celle de Villeneuve, où il est admis que 70 % des détenus sont musulmans.

Des milliers de jeunes « Français » sont partis faire le djihad en Syrie et en Irak, et Continuer la lecture de Trop forts, ces musulmans !

La colère monte dans la communauté musulmane : « Préparez-vous à ce que cela éclate»

La communauté musulmane et ses responsables sont comme pris en étau. Et la pression ne cesse de monter. Dans l’opinion, les musulmans sont montrés du doigt. Ils répondent «non à l’amalgame».

Sur le terrain, une cinquantaine de mosquées ont été la cible de balles, de tags ou d’incendies. Les musulmans s’insurgent: «Non à la stigmatisation.» À sa base, la communauté tente de gérer une frange jeune qui gronde mais qui échappe à tout contrôle. Elle la supplie «de garder son calme».

La tension est palpable sur le terrain. Jamel Guenaoui, porte-parole d’un «Collectif démocrate des couleurs de la diversité»:

«Le malaise est dans la bouche de tout le monde. La Cocotte-Minute est déjà prête à exploser. Si vous ajoutez l’amalgame avec l’islam pour les assassinats et quelques attentats contre les mosquées, le mélange deviendra plus puissant que celui qui provoqua les émeutes de 2005. Préparez-vous à ce que cela éclate…»

Cet enseignant sillonne les banlieues pour éduquer des jeunes sans aucun repère. «Ils n’ont rien à faire de rien. Ils ont une haine incroyable en eux. Il faut les faire sortir de ce milieu pour qu’ils commencent à accepter les autres et, par conséquent, eux-mêmes.»

Nader Alami, responsable de Islamopsy, aide par centaines des jeunes en difficulté «convaincus de ne pas appartenir à une société qu’ils veulent détruire». Il raconte comment il doit faire face à «la théorie du complot qui se répand comme une traînée de poudre chez les jeunes de banlieues».Pour eux, cette affaire est depuis le début un «montage» destiné à nuire à l’islam…

Figaro

Le mouvement Pegida contre l’islamisation s’exporte en Espagne

Le mouvement anti-islam Pegida, né en Allemagne où il prend de l’ampleur, a annoncé aujourd’hui avoir ouvert une branche en Espagne alors qu’il commence à essaimer ailleurs en Europe après les attentats de Paris.

La branche espagnole de Pegida a été lancée sur Twitter le 8 janvier, au lendemain de l’attentat à Paris contre l’hebdomadaire français Charlie Hebdo qui a fait 12 morts. « L’islam n’a pas sa place dans des sociétés libres et démocratiques comme celles d’Europe », écrivait le groupe dans son premier message posté sur le réseau social.

La branche espagnole de Pegida, l’acronyme allemand pour « Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident », a depuis attiré quelque 800 abonnés (followers) sur Twitter et plus de 2.700 mentions « J’aime » sur sa page Facebook. « Nous préparons une manifestation de Pegida Espagne, où viendront des membres de Pegida Allemagne. Nous publierons sur Twitter la date et l’annoncerons par email », a expliqué la branche espagnole. […]

Pegida Espagne avait dans un premier temps prévu d’organiser sa première manifestation Continuer la lecture de Le mouvement Pegida contre l’islamisation s’exporte en Espagne

Le mouvement Pegida s’étend en Allemagne, en Norvège et en Suisse.

Le mouvement anti-islam Pegida reste très actif en Allemagne, où plus de 25.000 manifestants se sont rassemblés lundi, à Dresde. Pegida fait aussi des émules en Norvège et en Suisse. Mais les contre-manifestations s’organisent: lundi, plus de 100.000 personnes ont défilé en Allemagne pour prôner la tolérance.

Le mouvement anti-islam Pegida a réuni plus de 25.000 manifestants lundi à Dresde, dans l’est de l’Allemagne. Un record. Toutefois, les contre-manifestants, appuyés par Angela Merkel, étaient plus de 100.000 à travers le pays. En Europe, la confrontation entre pro et anti Pegida (« Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident ») s’organise et gagne désormais des pays comme la Suisse et la Norvège.

Merkel en première ligne contre le mouvement anti-islam
(…)
Pegida fait des émules en Norvège

Ailleurs en Europe, près de 200 personnes ont défilé contre l’islam lundi à Oslo à l’appel de Pegida. L’objectif est « d’attirer l’attention sur le fait qu’on de gros défis, de gros problèmes liés à l’immigration musulmane en Norvège sous influence de l’islam », a déclaré Max Hermansen, un professeur de lycée à l’origine de la marche, l’une des toutes premières hors d’Allemagne. Il reproche aux musulmans des pratiques culturelles (excision, mariage forcé, oppression des homosexuels) contraires aux « valeurs humanistes », d’être surreprésentés dans les statistiques de la délinquance et de la criminalité, et d’être « une catastrophe économique à terme pour la Norvège ».

En Suisse et en Autriche aussi Continuer la lecture de Le mouvement Pegida s’étend en Allemagne, en Norvège et en Suisse.

Richard Millet : «Nous sommes en guerre, une guerre qui plonge ses racines dans l’immigration»

Comme d’habitude, on n’a parlé de rien, à grands renforts de « spécialistes », de « confrères » et d’hommes politiques venus donner le la. (…)

Si je ne puis m’associer aux flots de larmes soulevé par ces actes, c’est d’abord parce que le système politico-médiatique refuse de montrer la nature profonde de cette tragédie : une guerre civile qui plonge une grande partie de ses racines dans l’immigration musulmane, et dont les guerriers, aux noms toujours semblables dans leur morphologie, et emblématiques d’une haine affichée de la France et de l’Occident.(…)

La guerre en cours n’est pas une guerre de religion, comme voudraient nous le faire croire Charlie Hebdo et les djihadistes : c’est, redisons-le, une guerre civile que la présence sur le sol européen d’une masse croissante de musulmans rend d’autant plus violente qu’on la tait. (…)

Il n’y a pas de débat ; nous sommes en guerre. Une guerre que le système politico-médiatique occulte au nom de la « tolérance » et des « valeurs républicaines ». Nous sommes libres, nous, de refuser toute forme de collaboration avec une classe politique qui a rendu possible le massacre d’hier, et, plus largement, la guerre civile.

Tout lire : Le site de Richard Millet

Le nombre de migrants irréguliers vers l’Europe a bondi de 155% en 2014

En dévoilant ses chiffres, la commission européenne évoque aussi les nouvelles méthodes d’acheminement, dont les histoires récentes de cargos dérivants sont des illustrations.

Ce chiffre a augmenté de 155 % en l’espace d’un an. Plus de 276.000 migrants irréguliers sont entrés dans l’ Union européenne en 2014, a annoncé le commissaire européen en charge des migrations, Dimitris Avramopoulos. En 2013, ils étaient un peu moins de 108.000. Sans surprise, ce sont les frontières méridionales qui sont les plus exposées : 207.000 personnes ont tenté de traverser la mer Méditerranée au cours de l’année écoulée en vue rejoindre illégalement l’espace communautaire, selon les données de l’agence européenne de surveillance des frontières Frontex.

«Les trafiquants trouvent de nouvelles routes, et emploient de nouvelles méthodes», précise le commissaire grec. Aux bateaux de pêche ont aujourd’hui succédé des cargos hors d’âge.
Le premier bateau du genre avait été intercepté fin septembre. Depuis cette date, une douzaine de bâtiments – sept sur le seul mois de décembre – ont été repérés. L’achat d’un Continuer la lecture de Le nombre de migrants irréguliers vers l’Europe a bondi de 155% en 2014