Tous les articles par Titus

Philippot : «Un président islamiste, ça peut arriver» (vidéo)

Selon le vice-président du FN, invité du Talk Orange-Le Figaro, la fiction de Michel Houellebecq, qui imagine dans Soumission l’arrivée au pouvoir d’un président islamiste, peut devenir réalité «si on continue dans la dérive communautariste».


Philippot : «Un président islamiste, ça peut… par lefigaro

Le leader de la CGT Thierry Lepaon et son bureau proposent leur démission

Thierry Lepaon et les huit autres membres du bureau de la CGT vont remettre leur mandat à la disposition du « parlement » du syndicat, selon une source interne citée par l’AFP.

Lors de leur réunion lundi soir les neuf membres du bureau – le dixième administrateur-trésorier, Eric Lafont ayant déjà démissionné- ont décidé de remettre leur mandat à la disposition du CCN, celui-ci pourrait les rejeter ou les reconduire.

Vœux malthusiens (chronique de Richard Millet)

Les épidémies ne sont plus ce qu’elles étaient, murmure un misanthrope de mes amis, en regrettant les faibles résultats d’Ebola qui avait pourtant tout pour incarner une forme de malédiction biblique, comme tant de choses qui naissent en Afrique, ajoute-t-il, au contraire des irénistes qui tentent de nous persuader que ce continent est promis à un fabuleux destin économique en prenant pour exemple l’Afrique du Sud (où la criminalité est pourtant l’une des plus hautes du monde), et le Ghana, le Sénégal, le Nigéria où Boko Haram affiche lui aussi des résultats décevants, au regard des 170 millions d’habitants que compte ce doux pays.

Ce malthusianisme n’est après tout pas plus choquant que les manipulations génétiques, la procréation « assistée » ou les lois sur la « fin de vie », eugénisme et euthanasie marchant si bien ensemble que le vieux nom d’ennemi du genre humain revendiqué par mon ami devient, dans l’Empire du Bien, un titre de noblesse oppositionnel. Plus encore qu’Ebola ou le sida (épidémie plus féconde, certes, et qui a contribué à la « déculpabilisation » d’une sexualité marginale en remplaçant la punition biblique par l’hygiénisme éthique – le cancer venant d’être déclaré « fruit du hasard », donc « déculpabilisé », lui aussi), il se peut que l’épidémie la plus redoutable soit l’homme même.

L’homme, ou, par exemple, les Nigérians, qui seront, nous dit Le Point, 440 millions en 2050, donc plus nombreux que la population d’Europe de l’Ouest, avec les conséquences migratoires qu’on imagine. Non que j’aie rien contre les Nigérians, cela va de soi ; mais le nombre devenu l’innombrable est effrayant – et un malheur, une figure démoniaque. Que ce cauchemar démographique puisse être un facteur d’optimisme, voilà qui dépasse l’entendement.

Le nombre (la réduction de l’humain au nombre, à la statistique) est d’ailleurs un des visages de l’année qui s’achève et de celle qui s’ouvre : outre le rappel anniversaire du tsunami de décembre 2004 (grand objet d’épanchements touristiques), il y a eu 162 morts Continuer la lecture de Vœux malthusiens (chronique de Richard Millet)

Lettre ouverte des Identitaires à Michel Houellebecq : « N’aie pas peur Michel, on est là ! »

Monsieur,

Demain paraîtra votre livre SOUMISSION dans lequel vous avez cru utile de nous citer, et même de faire de nous des acteurs de l’histoire, ou tout du moins de votre histoire.
Qu’est-ce que votre livre ? Nous l’ignorons, à l’instar d’ailleurs des critiques littéraires qui, nous expliquant chacun tout ce qu’il est et tout ce qu’il n’est pas, s’annulent avec une invariabilité mathématique.

Une chose nous apparaît cependant certaine : vous nous connaissez mal. La chose en soi a fort peu d’importance puisqu’elle est réciproque. De vous, nous ne savons au fond que ce que vous voulez bien montrer, au hasard d’une interview. Pour autant, vous conviendrez que se retrouver dans un ouvrage promis à des ventes zemmouriennes et être si mal servi dans sa description, son être et son objet, en chagrinerait de moins délicats que nous.

Écrire, c’est, paraît-il, toujours parler de soi. C’est en tous les cas ce qu’écrivent les gens savants à qui nous empruntons cette réflexion. Aussi, peut-être, à travers nous, ne parlez-vous que de Michel Houellebecq. De ses névroses, de ses freins, de ses limites. Peut-être l’observateur du monde que vous êtes aurait aimé être un militant, c’est-à-dire un faiseur du monde… Là encore, nous l’ignorons.

Mais ce que nous savons, en revanche, c’est que votre livre est une création du réel. Sans l’immigration massive, sans l’islamisation qui en est la conséquence, SOUMISSION n’aurait pu voir le jour.

C’est dans ce contexte – que vous nous pardonnerez de qualifier par anticipation d’historique – que votre livre restera peut-être. Non en ce qu’il annonce ou pas, mais en tant que prise de conscience d’un nombre toujours grandissant d’intellectuels, bien après la prise de conscience populaire, de l’invasion subie par l’Europe. C’est sans doute cette prise de conscience que vous décrivez quand, dans un intéressant entretien réalisé pour la revue littéraire américaine Paris Review, vous dîtes avoir été frappé « des énormes changements » constatés en France au retour de votre paisible exil irlandais. Oui la France a changé, à commencer par ses habitants. Ce changement, certains le nomment le Grand Remplacement. Votre livre se situe dans la continuité fictive de cette réalité bien effective.

Dans ce même entretien, vous avez déclaré : « En fait, on ne sait pas bien de quoi on a peur, si c’est des identitaires ou des musulmans. » Sérieusement Michel, vous ne savez pas qui vous fait peur ? Ceux qui font de l’islam une arme politico-religieuse totalitaire, ceux qui méprisent toute notion de liberté individuelle, ceux qui aujourd’hui au nom du Califat rétabli décapitent, ou bien ceux qui face à l’islamisation se font des éveilleurs de peuple, ou pour le dire autrement, en reprenant un terme à la mode, des lanceurs d’alerte ?
Vous, qui déclariez en 2001 « Dès que l’islam naît, il se signale par sa volonté de soumettre le monde. Sa nature, c’est de soumettre. C’est une religion belliqueuse, intolérante, qui rend les gens malheureux. », avez donc titré en toute connaissance de cause votre ouvrage SOUMISSION – traduction du mot arabe… « islam ». Vous l’avez intitulé Continuer la lecture de Lettre ouverte des Identitaires à Michel Houellebecq : « N’aie pas peur Michel, on est là ! »

Abdallah Zekri (observatoire de l’islamophobie) au sujet de « Soumission »: S’il y a un jour un président musulman, ce sera un modéré

Comme Michel Houellebecq dans son livre « Soumission », Abdallah Zekri avoue à demi mots que l’islam s’imposera grâce à l’apathie des français de souche, grâce à sa violence devenue banale et sa fourberie cachée sous l’apparence d’une modération faussement inoffensive.

Le parti de Dupont-Aignan écarte une cadre candidate avec le FN

Lors des dernières élections municipales le faux souverainiste Dupont GnanGnan n’a pas hésité à s’allier avec les europeistes et immigrationistes de l’UMP. Aujourd’hui il vire une cadre pour s’être rapprochée du FN.
L’hypocrisie et le manque de sincérité de Dupont Duglan ne font plus de doute.

Patriote sur les plateaux de télé mais soutier de l’ump en coulisse.

——-

Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, a annoncé aujourd’hui dans un communiqué avoir mis à l’écart une cadre du parti qui est candidate pour les départementales de mars en binôme avec un candidat FN dans le Var.

«  En annonçant sa candidature en binôme avec un candidat du Front national, Régis Chevrot, pour les prochaines élections départementales dans le Var, dans le canton de Solliès-Pont, Rachel Roussel s’est placée de fait en dehors de notre mouvement », écrit Laurent Jacobelli, secrétaire général adjoint de DLF.

« La ligne décidée par Debout la France est très claire: pas d’alliances avec aucun parti aux élections départementales selon le principe d’indépendance fidèle à son slogan +ni système, ni extrêmes+ », poursuit-il. « Rachel Roussel est remplacée par Erik Tamburi, conseiller municipal de Six-Fours les Plages, au poste de Secrétaire départemental DLF du Var », a-t-il précisé.

Olivier Delamarche VS Marc Riez : La Grèce représente-t-elle un risque systémique pour l’euro ? – 05/01

Les marchés boursiers qui débutent l’année dans le rouge, la baisse de l’euro qui atteint un nouveau record, et le débat sur une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro ont été les thèmes abordés par Olivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion, et Marc Riez, directeur général de Vega Investment Managers. – Intégrale Placements, du 5 janvier, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.

Pour Marine Le Pen, le dernier livre de Houellebecq « pourrait devenir une réalité » ( vidéo)

L’UMP et le PS alliés à un parti islamiste pour battre le FN à la présidentielle, de la politique-fiction ? Pas totalement, pour Marine Le Pen. Invitée de la matinale de France Info ce lundi 5 janvier, la présidente du Front national était questionnée sur le dernier roman de Michel Houellebecq, Soumission (à paraître mercredi 7 décembre), qui imagine l’arrivée à l’Élysée d’un islamiste modéré en 2022 après le second mandat de François Hollande.

Un scénario qui n’a rien de fantaisiste, à en croire Marine Le Pen, qui compte « bien sûr » lire l’ouvrage polémique.

Ce qui est très intéressant dans ce livre qui est un livre-fiction, mais d’une fiction qui pourrait un jour devenir réalité (…) c’est surtout la manière dont il décrit le comportement de l’UMP et du PS.

La cheffe du FN en veut pour preuve les compromissions supposées des deux grands partis au niveau local :

Il est quand même dans la droite ligne de ce qu’on constate dans un certain nombre de municipalités, de départements, où manifestement le fondamentalisme islamiste avance avec l’accord et même avec la complicité de l’UMP et du PS.

Le Lab


Roms : Marine Le Pen dénonce le "défaut d… par FranceInfo

Nicolas Doze: La Grèce va-t-elle être contrainte de quitter la zone euro ?

Nous le disons depuis plus de 7 ans, la Grèce aurait dû sortir de la zone euro en 2008. Si aujourd’hui ce pays sort de l’euro, c’est nous qui allons devoir payer la dette que la Grèce est incapable de payer. Et c’est sans compter l’effet de domino que cela va entrainer. Les eurobéats ont gagné du temps; on arrive bientôt à l’heure fatidique.


Nicolas Doze: La Grèce va-t-elle être… par BFMBUSINESS