Tous les articles par Titus

FN : Cécile Duflot évoque un « risque d’accident démocratique majeur »

La connerie tourne à plein régime dans la tête de Duflot. Et comme c’est cette pensée de fond du cuve qui constitue le discours médiatique dominant, il faut s’attendre à une montée progressive de propagande anti-FN dans les semaines qui viennent…. comme à chaque élection.

Me fatiguent tous ces connards…


La chef de file de Europe Ecologie-les Verts, Cécile Duflot, impute, dans une interview au Journal du Dimanche, la progression du FN à l’abandon par François Hollande des promesses de la campagne présidentielle.

La chef de file EELV a prôné en particulier une rénovation de la Ve République et un « changement des institutions » pour « enrayer la marche vers la crise« .

« Il faut rompre avec la malédiction qui veut que dans notre pays, les changements de République soient enfantés par les cahots de l’Histoire. Si nous n’agissons pas, il y a un risque d’accident démocratique majeur », a-t-elle déclaré.

Certains, comme Barbara Pompili, sont partis à cause du choix des militants de EELV de ne pas s’allier avec le PS dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Regrettez-vous ce choix ?

Je regrette la rupture du pacte politique de 2012, qui a conduit à ce choix. Il ne suffit pas de dire qu’il y a un risque de victoire du FN pour se rassembler. En 2010, Marine Le Pen récoltait 15% dans le Nord-Pas-de-Calais et 18% en Picardie. Depuis, elle ne cesse de progresser : pourquoi? Mais je ne me résous pas à ce naufrage annoncé […].

Le ressort du vote FN, c’est la crise démocratique ?

Le vote FN est un symptôme de cette crise. Le ressort de ce vote, c’est le sentiment d’abandon et de dépossession entraîné par le brouillage des politiques. On ne peut pas cacher qu’il y a une progression du FN depuis la victoire de la gauche et des écologistes en 2012.

C’est donc la politique menée qui pousse au vote FN ?

Le carburant le plus puissant de la poussée nationale-populiste, c’est le sentiment que les responsables politiques ne mettent pas en œuvre leurs promesses, n’appliquent pas le programme sur lequel ils ont été élus. On est très loin de l’esprit de la victoire de François Hollande. […]

Source 1 ; Source 2

Migrants : La maire Natacha Bouchart (LR) interdit la manifestation du collectif les « Calaisiens en colère »

Un arrêté municipal interdisant une manifestation anti-migrants prévue dimanche a été pris par la maire de droite, Natacha Bouchart (Les Républicains). Cette manifestation organisée par le collectif «Calaisiens en colère» entendait dénoncer «l’insécurité liée au migrants».

La tension est montée d’un cran à Calais (Pas-de-Calais). La sénatrice-maire (Les Républicains) de Calais, Natacha Bouchart, a annoncé samedi avoir pris un arrêté d’interdiction d’une manifestation organisée dimanche par le collectif «Calaisiens en colère» qui attribue l’insécurité aux migrants.

Cette annonce intervient alors qu’une centaine de migrants ont réussi à parcourir 15 km dans le tunnel sous la Manche dans la nuit de vendredi à samedi avant d’être repris, ce qui a sérieusement perturbé le trafic des trains. Mais l’arrêté municipal de Calais avait été pris au cours de la semaine.

« Pour la sérénité de tous, aucune manifestation n’est autorisée et ce afin d’éviter des problèmes qui pourraient s’avérer graves», s’est justifiée Natacha Bouchart dans un communiqué. «Si je comprends parfaitement que nous soyons tous excédés, ce n’est pas la violence physique ou verbale qui est la solution», a-t-elle ajouté. […]

Le Parisien

Intempéries mortelles: des pillages ont eu lieu pendant la nuit (maj Des CRS pour faire face aux pillages)

11h31: Le bilan s’alourdit une nouvelle fois et désormais on parle de 16 morts et plusieurs disparus. 4 personnes ont en effet été retrouvées mortes à Mandelieu dans des voitures.

Par ailleurs, Eric Ciotti s’est indigné contre les scènes de pillages qui ont été constatées lors des intempéries qui ont amené les habitants à déserter les rues. « C’est inimaginable mais il y eu des pillages à Cannes », s’est-il désolé, avant d’indiquer que « 7 interpellations ont été effectuées après le pillage d’un magasin Lidl à Cannes ». « On vit dans une société ahurissante. C’est quelque chose qui rajoute l’horreur à l’épouvante », a déploré le député des Alpes-Maritimes.  RTL

  Le préfet des Alpes-Maritimes Adolphe Colrat a déploré des pillages, survenus pendant les orages qui ont frappé la Côte d’Azur samedi soir. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce dimanche matin, il a assuré que les forces de l’ordre ont été renforcées pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

Cinéma du Dimanche: Stanley Donen et Audrey Hepburn dans Voyage à Deux et dans Charade

« Charade » et « Voyage à deux » sont deux films réalisés par Stanley Donen avec comme actrice principale l’immense Audrey Hepburn.
De factures bien différentes, ces deux films ont permis à Audrey Hepburn de montrer tout sa grâce et son talent. Je sais que les fatiguants et les grincheux vont me dire qu’elle est géniale « Dans diamant sur canapé »… oui mais… je m’en fous.

Charade (1963)– Film Complet anglais sous titré Français VOST
Avec Audrey Hepburn et Cary Grant. Regina Lampert est à Megève pour les sports d’hiver, elle a pris la décision de divorcer, elle fait la connaissance de Peter Joshua. À son retour à Paris, elle découvre son appartement dévasté et vidé de ses meubles et de ses animaux de compagnie. L’inspecteur Grandpierre lui apprend l’assassinat de son mari dans un train alors qu’il se préparait à partir vers l’Amérique du Sud. Fait troublant, on a retrouvé quatre passeports différents à son nom.

Voyage A Deux (1967) en français malheureusement et l’enregistrement est de qualité merdique
Avec Audrey Hepburn et Albert Finney

Joanna et Mark Wallace forment un « vieux » couple (12 ans de mariage). Lassés, se disputant de plus en plus, ils songent au divorce. En voyage sur la Côte d’Azur, ils se remémorent quatre voyages sur le même trajet (en auto-stop, seuls avec leur première voiture décapotable, avec leurs amis américains et leur voiture, seuls avec leur fille). Quand ont-ils commencé à se disputer ? Quels furent leurs moments de bonheur ? Cela vaut-il la peine de s’affronter ?

Calais: les « migrants » sortent sabres et barres de fer pour casser les voitures dans la ville (audio) (MAJ)

3/10/15

Difficile de les rater en se promenant sur le trottoir de la rue Rouget-de-Lisle : si une partie des voitures qui ont été endommagées a déjà été emmenée au garage par leur propriétaire, bon nombre sont encore garées là où elles étaient durant la nuit de mercredi à jeudi. Les dégâts sont uniquement matériels, et personne n’a été blessé.

D’après plusieurs riverains, les faits se sont déroulés vers cinq heures du matin. « Ma fenêtre était ouverte », raconte Jean-Pierre Hernault avec rage. « On les a entendus une première fois avec ma femme à cinq heures, ça criait dans la rue. A ce moment-là je me suis levé pour aller voir ce qui se passait, ils étaient une douzaine de personnes à se diriger vers le boulevard. Ils étaient déjà très bruyants. Mais ils sont revenus quelques minutes plus tard, et il y en a un qui avait un sabre, et qui a commencé à frapper toutes les voitures qui lui tombaient sous la main au niveau des pare-brise », poursuit-il. « Venez voir la mienne, on voit bien que c’est un objet long qui l’a frappée », renchérit un autre riverain.

(…) Certains ne comptent pas en rester là et réclament des comptes, comme Christèle Uyttersprot, qui a notamment pris contact avec la mairie et la préfecture. « Sur toutes les voitures, il y a eu du bris de glace, mais aussi des dommages à la carrosserie. Il y a une franchise importante pour réparer les dégâts subis, qui n’est donc pas prise en charge par l’assurance. J’ai contacté la mairie pour pouvoir évoquer la question de la sécurité, et une aide financière pour la franchise éventuellement. »

(…) Nord Littoral


02/10/2015

[audio:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/uploads/2015/10/calais.mp3]

source

Répliques: Situation de la France (France Culture)

Un blabla d’intellos bien comme il faut…. mais il faut les écouter car cela nous en dit beaucoup sur la situation dans laquelle se trouve notre pays, sur les questions identitaires, et sur la lâche veulerie des intellectuels français.

Ce débat aurait pu se tenir dans les années 50 au sujet de l’Algérie et de sa population musulmane. Il suffit de lire Guy Pervillé, historien spécialiste de la colonisation en Algérie, pour voir qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil et que nous n’en n’avons tiré aucune leçon: Universalisme contre etnho-différentialiste, assimilationiste contre communautarisme
À lire par exemple : La politique algérienne de la France, de 1830 à 1962 (1995)

Tout se blabla n’est que vent de bouche. Il faut en finir avec les petites causeries. Il faut choisir son camp.

Invité(s) :
Jacques Julliard, historien, auteur, journaliste
Pierre Manent, philosophe, historien et directeur d’études à l’EHESS

Non, le peuple français n’a jamais été et n’est pas de race Blanche. L’Histoire le prouve

Bravo à MontJoieSeineStDenis pour ses tweets à l’ironie de combat.


Continuer la lecture de Non, le peuple français n’a jamais été et n’est pas de race Blanche. L’Histoire le prouve

Calais : « Il y a des armes qui circulent dans la jungle, ne le cachons pas »

Police dans la jungle : maintien de l’ordre déguisé selon l’Unsa.

Concrètement, six patrouilles de deux hommes sont formées.  […] « Ils ont beau être équipés, ils ne sont qu’à deux, dans un milieu hostile où ils peuvent à tout moment être confrontés à des violences urbaines ». Denis Hurth met aussi en avant les conditions sanitaires « déplorables » dans la jungle, dans laquelle « des rumeurs de cas de gale circulent. Les collègues n’ont ni masque, ni surchaussures ».

Sur le terrain, les CRS ne cachent plus leur appréhension de s’introduire « là où ils ne sont pas les bienvenus. Leur présence dérange pour quelques raisons ». Et Ludovic Hochart de rappeler qu’il y a trois jours, au Danemark, un policier en patrouille dans un centre d’accueil de demandeurs d’asile a été grièvement blessé, poignardé par un migrant. « Il y a des armes qui circulent dans la jungle, ne le cachons pas. Il ne faudrait pas qu’un drame comme au Danemark se passe à Calais… ».

Source

La fusillade de Sydney « liée au terrorisme » (Farhad, 15 ans abat un policier en sortant de la mosquée)

L’adolescent qui a tiré mortellement sur un employé du service de police de New South a été identifié comme Farhad Jabar Khalil Mohammad.

Une source policière a déclaré à ABC que Farhad s’était rendu dans une mosquée peu de temps avant la fusillade. […]

La soeur de Farhad, Shadi, aurait aussi disparu jeudi. […] Elle aurait quitté l’Australie en avion, sur un vol de Singapore Airlines à destination d’Istanbul, tentant peut être de rejoindre l’Irak ou la Syrie. […]

Source


 

Le meurtre vendredi d’un employé de la police dans le centre de Sydney par un adolescent âgé de 15 ans, lui même abattu par les forces de l’ordre, est lié au terrorisme, ont annoncé samedi les autorités australiennes.

La police a dit samedi avoir identifié le jeune homme, qui a selon elle des liens avec le Kurdistan irakien.

« Nous pensons que son acte avait des motivations politiques et qu’il était donc lié au terrorisme », a dit Andrew Scipione, membres de la police des Nouvelles-Galles du Sud. Il a précisé que le tireur, qui a abattu sa victime quasiment à bout portant, n’avait aucun antécédent judiciaire.

L’Australie est placée en état d’alerte depuis une série d’attaques menées par des islamistes locaux l’an passé. En décembre, une prise d’otages dans un café de Sydney s’était soldée par la mort de deux personnes lors de l’intervention de la police après un siège de 17 heures.

Toulouse (31) : les policiers caillassés par une quinzaine d’individus particulièrement vindicatifs

Des policiers qui circulaient à pied, mercredi soir, vers 20 heures, près du lac de la Reynerie à Toulouse ont été pris à partie par un groupe d’une quinzaine d’individus particulièrement vindicatifs.

Ils se sont mis à leur jeter divers objets de sorte que les fonctionnaires ont dû faire usage du flash-ball afin de les disperser. Il n’y a eu ni blessé ni interpellation.

Source

Eurotunnel : suspension du trafic après l’intrusion de migrants

Selon Eurotunnel, une centaine de migrants ont pénétré sur le site du tunnel sous la Manche dans la nuit de vendredi à samedi. L’interruption du trafic concerne les navettes fret et voitures.

Depuis 0h30 samedi, le trafic des navettes d’Eurotunnel est suspendu, dans les deux sens. La décision du gestionnaire du tunnel sous la Manche a été prise après l’intrusion de migrants sur le site, côté français. La suspension ne concernait pas samedi matin le trafic des Eurostar.

Eurotunnel précise sur son site internet que la circulation des navettes de fret et des convois transportant les voitures est inopérant pour une durée indéterminée au départ de Calais et depuis Folkestone en Grande-Bretagne. La suspension du trafic est intervenue après l’irruption d’une centaine de migrants sur le site du tunnel sous la Manche, dans le secteur de Calais. Selon Eurotunnel, ces migrants ont forcé une clôture et certains se seraient dirigés vers des entrées du tunnel, malgré la présence d’agents de sécurité. Malgré aussi le danger que représente une intrusion aux abords des voies ferroviaires et des installations électriques.

A 6h30, la police et les pompiers étaient toujours sur place. Une opération est en cours pour interpeller les migrants à’l’intérieur du site. Les pompiers du département ont annoncé l’évacuation de plusieurs
blessés, sans plus d’explications.

Source

Violences à Romans-sur-Isère : « Nous sommes en plein cauchemar ! »

Elle a choisi de jeter sur le papier ses angoisses et son traumatisme. Cette jeune femme d’une vingtaine d’années, a été une des victimes du déchaînement de violence opéré le week-end dernier aux abords du quartier de La Monnaie. Révoltée, elle a choisi de nous confier son témoignage. Édifiant.

« Nous sommes cinq dans la voiture, ma cousine, mon cousin, ma mère, mon père et moi-même. Nous prenons la route. Minuit et quart, nous arrivons aux abords d’un rond-point. Au loin, nous distinguons une bande d’une trentaine de jeunes. J’ai le sentiment que quelque chose ne va pas. Mon père, au volant, s’avance doucement puis fini par s’arrêter au niveau du carrefour pour, “les laisser passer” dira-t-il après. La voiture à l’arrêt devient la cible de tous les regards. Je me rappelle avoir vu cette foule nous fixer avant de se rejet sur nous, armée de pierres, de bâtons et de battes de baseballs.

Et s’ils étaient toujours là ?

Continuer la lecture de Violences à Romans-sur-Isère : « Nous sommes en plein cauchemar ! »