Tous les articles par Titus

Syrie: 1 jihadiste francais de l’EI filme à Raqqa 2 enfants de 11 ans armés. (vidéo)

Première diff le 06 nov 2014

addendum: 8 nov 2014

Une vidéo qui aurait été tournée à Raqqa en Syrie montre deux enfants se présentant comme des « moudjahidines ». Se disant tous deux Français, ils seraient originaires de Strasbourg et Toulouse.

A dix ans à peine, ils portent de lourds fusils à bout de bras et s’expriment en français dans une vidéo postée jeudi sur Internet. Ces supposés « combattants » de l’autoproclammé Etat islamique se trouveraient actuellement à Raqqa en Syrie. Filmés par un homme qui parle lui aussi français, les deux enfants disent venir de Strasbourg et Toulouse. « Toi, tu représentes Mohammed Merah », lance le vidéaste à l’un des deux enfants, qui acquiesce.

Tout au long de la vidéo, qui dure moins de deux minutes, le cameraman pousse les jeunes garçons à lancer « un petit message pour ceux qui sont en France ». « Vaut mieux venir ici, car là où vous êtes, vous n’avez pas de chance », lance un des deux enfants, qui qualifie la France de « pays de kouffars (infidèles) ». […]

Elle aurait été tournée en octobre ou novembre 2014. […]

Source

——-

Ces enfants sont français. Enfin selon l’administration. Ils sont le fruit du multiculturalisme souriant de l’UMPS. En ce qui nous concerne on les préfère là-bas qu’ici. Ils sont là où ils doivent être. L’anomalie ce sont ceux qui ne sont pas encore partis.
A faire suivre….

Russie, grand remplacement, Islam… : Aymeric Chauprade Vs Claude Askolovitch

L’eurodéputé FN Aymeric Chauprade était l’invité de Claude Askolovitch samedi 8 novembre. Les questions d’asko sont comme souvent au niveau zéro de l’échelle de l’intelligence…

Pour Éric Zemmour : La CGT est coincée entre la CFDT et le FN

La CGT peine à sortir de la crise dans laquelle l’a plongée l’affaire de l’appartement de son numéro un. “En d’autres temps, on n’aurait guère tiqué. La CGT a l’habitude de bien traiter sa nomenklatura”, explique Éric Zemmour dans sa chronique RTL du 6 novembre dernier. Mais voilà, les temps changent. “Et pas toujours en bien, doit se dire Thierry Lepaon”. Pour le journaliste, on ne lui pardonne rien “parce qu’il ne compte plus”.

Les effectifs de la centrale syndicale ont fondu comme neige au soleil. “La CGT n’est plus depuis belle lurette la courroie de transmission du Parti communiste d’antan, et l’argent de Moscou n’arrondit plus les fins de mois”, poursuit Éric Zemmour, qui note que la classe ouvrière a été “disloquée et marginalisée par des décennies de désindustrialisation, de délocalisation et d’immigration”.

Seule la droite française, quand elle est au pouvoir, fait encore semblant d’en avoir peur et lui donne le rôle du méchant dans un savant théâtre d’ombres”, analyse le journaliste. Depuis l’avènement de Hollande, le partenaire officiel c’est la CFDT. Mais l’autre souci de la CGT, ce sont ses troupes “qui votent avec leurs pieds en faveur du Front national”. Marine Le Pen a d’ailleurs aligné sa politique sociale (retraite à 60 ans, augmentation du Smic…) sur les revendications cégétistes.

Zemmour : J’ai toutes les raisons de vouer Vichy aux gémonies : mon grand-père aurait été déporté si les Allemands étaient entrés en Algérie

Zemmour remet les pendules à l’heure.

————–

FigaroVox: Le suicide français caracole en tête des ventes, mais suscite une vive controverse médiatique. Certains médias vous accusent d’être «homophobe», «islamophobe», «sexiste» et même de vouloir réhabiliter le régime de Vichy. Que vous inspirent ces critiques?

Eric ZEMMOUR: Que le ridicule ne tue pas! On est allé jusqu’à m’accuser de nier le génocide juif dont mes parents ou mes grands-parents auraient pu être victimes. Dès qu’on ne se couche pas devant la doxa, on est immédiatement accusé d’agresser une catégorie de personne. Dès qu’on tente d’analyser une société sans faire l’éloge de «la magnifique liberté, égalité, fraternité dans laquelle nous baignons», on est immédiatement taxé de racisme ou d’homophobie. Il n’y a rien à répondre à cela. Mes adversaires idéologiques ne me critiquent pas, ils m’invectivent pour cacher l’inanité de leurs arguments. Cela révèle que le débat en France est désormais impossible. Il a été remplacé par l’insulte.

J’ai toutes les raisons de vouer Vichy aux gémonies : mon grand-père aurait été déporté si les Allemands étaient entrés en Algérie.

Si les critiques qui vous sont adressées relèvent bien souvent du procès en sorcellerie, toutes ne sont pas forcément malhonnêtes. En quoi votre livre a-t-il pu être mal compris?

Il n’a pas été mal compris. Soit, il n’a pas été lu, soit il a été volontairement incompris. Consacrer quinze jours de polémique à Vichy alors que cela ne représente que sept pages de mon livre sur 540, relève de la malhonnêteté intellectuelle. Il s’agit d’une entreprise de délégitimation.

Comment défendre l’assimilation selon Vichy, un régime qui a institué le statut des juifs? Continuer la lecture de Zemmour : J’ai toutes les raisons de vouer Vichy aux gémonies : mon grand-père aurait été déporté si les Allemands étaient entrés en Algérie

Fresnes (94) : une caissière tabassée à coups de barres de fer et de battes de base-ball (Màj vidéo)

Une employée d’un supermarché Franprix de Fresnes (Val-de-Marne) a été agressée à coups de barre de fer et de batte de base-ball ce vendredi midi. Elle se trouvait dans le commerce situé avenue de la Paix lorsque plusieurs hommes sont entrés et l’ont frappée. La victime a perdu connaissance et a été transportée à l’hôpital privé d’Antony (Hauts-de-Seine). Ses jours ne sont pas en danger.

Maffia UMP: « je remettais 5.000 euros en liquide par mois au trésorier de l’UMP »

Le Monde publie le témoignage de François Thual, ancien conseiller du groupe UMP, qui était chargé « tous les mois, ou

presque, de retirer entre 5 000 et 6 000 euros en liquide de l’un des comptes de l’URS », l’association au cœur d’une enquête de détournement de fonds qui touche le groupe UMP.

C’est un témoignage qui vient éclairer l’affaire de soupçons d’abus de confiance, de blanchiment et de détournement de fonds publics qui touche le groupe UMP du Sénat. Le Monde publie le témoignage de François Thual, ancien secrétaire général adjoint du groupe centriste puis conseiller au groupe UMP. Selon son témoignage, c’est lui qui officiait comme petite main Continuer la lecture de Maffia UMP: « je remettais 5.000 euros en liquide par mois au trésorier de l’UMP »

Christophe Guilluy chez « Zemmour & Naulleau »

On ne se félicitera jamais assez de voir enfin les géographes intervenir sur des questions qui ont été largement détournées par les sociologues.

Petit bémol au sujet de ce que dit Guilluy sur le FN:
– Non, les résultats du FN ne sont pas le fruit du marketing politique. Le FN connait l’évolution normale d’un parti populiste et souverainiste dans un contexte de mutation générale. Contrairement à ce qui est dit communément il y a plus d’analyses et de projections dans les sphères intellectuelles qui gravitent autours du Fn que dans celles Continuer la lecture de Christophe Guilluy chez « Zemmour & Naulleau »

Retraite : la France a versé 1,699 milliard d’euros aux algériens en 2013

Selon l’édition 2013 du rapport statistique annuel du Centre des liaisons européennes et internationales de Sécurité sociale (Cleiss), l’Algérie occupe le haut du classement en termes des montants des pensions de retraite versés par la France en 2013 à des retraités résidants à l’étranger.

Sur 6 milliards d’euros qui ont été versés l’année écoulée au titre des retraites françaises de droit direct et de droit indirect (pensions de réversion) à des résidents d’autres pays, les travailleurs immigrés algériens ont reçu au total un peu plus de 1,699 milliard d’euros en 2013.

L’Algérie arrive ainsi en tête aussi bien en ce qui concerne les pensions de base avec 1,439 milliard d’euros, suivie de l’Espagne (758,91 millions d’euros), du Maroc (329,49 millions d’euros), de l’Italie (259,19 millions d’euros) et de la Tunisie (135,99 millions d’euros), qu’en ce qui concerne les pensions complémentaires avec 260,61 millions d’euros, talonnée par l’Espagne (202,79 millions d’euros), le Maroc (112 millions d’euros), la Belgique (105,12 millions d’euros).

Avec près de 483.000 bénéficiaires et 1,48 milliard d’euros versés au titre de la pension de base et de la pension de réversion, l’Algérie arrive en tête des destinations des transferts des pensions de retraite française, selon le précédent rapport cet établissement public.

Source

Aides à la presse : Un scandale qui dure

Instaurées en France dès la fin du XVIIIe siècle pour « encourager la libre communication des pensées entre les citoyens », les aides de l’État à la presse n’étaient destinées qu’aux publications d’intérêt général. Elles profitent désormais aux groupes puissants, sans que leur contribution au débat démocratique saute aux yeux. Pourtant, les procureurs les plus inflexibles de la réduction des dépenses publiques restent cois…

Fustiger la dépense publique en exhortant à la réduire est devenu une discipline journalistique à part entière dans la presse française. Certains s’illustrent par l’excellence de leurs performances en la matière : on pense ici à Franz-Olivier Giesbert, qui reste rarement plus de deux semaines sans proclamer, dans l’hebdomadaire Le Point, que « la France doit cesser de dépenser plus qu’elle ne produit. Autrement dit, faire maigre (1) ».

De 2009 à 2013, Le Monde a été doté par l’État de 90 millions d’euros. Durant la même période, Le Figaro du sénateur Dassault a été nanti de 85,9 millions — cependant que Le Point devait se contenter de 22,9 petits millions…

Le propriétaire du Figaro, le sénateur (Union pour un mouvement populaire) et avionneur Serge Dassault, réclame lui aussi régulièrement qu’« on supprime toutes les aides », car « il ne faut pas que l’État aille donner de l’argent » (2) — sauf naturellement quand la puissance publique débloque 1 milliard d’euros pour moderniser l’avion de chasse produit par l’industriel, comme en janvier dernier…
Cette dénonciation obsessionnelle des libéralités étatiques s’appuie — tradition déjà ancienne — sur les rapports annuels de la Cour des comptes, dont la publication suscite, tous les douze mois, moult commentaires. Dans les intervalles, M. Didier Migaud, ancien député socialiste nommé président de la Cour en 2010 par M. Nicolas Sarkozy, dispense avec une régularité de métronome conseils et maximes.

Il en ressort qu’« il est impératif de ne pas relâcher Continuer la lecture de Aides à la presse : Un scandale qui dure