Tous les articles par Titus

Violences à Tourcoing : l’appel au calme du facteur du quartier; Mansour Néchaf

Dans le jargon policier, la pluie et les orages sont appelés « les CRS du ciel » pour leur capacité à disperser émeutiers et autres violents urbains. Alors que la nuit de vendredi à samedi a connu un calme presque absolu (la Préfecture évoque deux feux de voiture alors qu’après recoupement de plusieurs sources, nous en recensons au moins cinq), Mansour Nechaf, facteur et figure bien connue du quartier de la Bourgogne lance un appel officiel.

« J’appelle les parents des quartiers concernés par cette forme d’expression inappropriée dans une société démocratique et républicaine à veiller à ce que nos enfants en âge d’être potentiellement émeutiers soient à la maison et à l abri près de nous, à partir de 22 heures, écrit cet ancien candidat aux élections municipales. Il y va de notre responsabilité, nous sommes tenus de les protéger ».

« Apprendre une autre forme d’expression »

Il rejette néanmoins toute idée de récupération politique. « J’ai participé à la marche silencieuse, d’ailleurs je ne cautionne pas les discours pro ou anti. Ma présence avait pour unique but de soutenir la famille endeuillée. Il aurait fallu apprendre à nos enfants une autre forme d’expression, un peu plus pacifique et sans doute plus constructive. Chose que l’école laïque et républicaine a à l’évidence négligée. J’appelle au calme. Je ne cautionne pas les violences faites aux forces publiques et aux pompiers. Je ne cautionne pas la destruction du mobilier public et privé qui est notre propriété commune à tous ».

Hongrie: Le premier ministre Viktor Orban veut mettre fin au multiculturalisme

Le temps du multiculturalisme est terminé et la Hongrie doit à tout prix éviter d’en subir les conséquences, déclare aujourd’hui Viktor Orban. Dans un entretien accordé au journal hongrois Napi Gazdasag, le premier ministre durcit encore sa position sur l’immigration en disant rejeter tout mélange « à grande échelle » des croyances religieuses.

« Le multiculturalisme, cela veut dire la coexistence de l’islam, des religions asiatiques et du christianisme. Nous ferons tout notre possible pour épargner cela à la Hongrie », assène Viktor Orban.

« Les investisseurs, artistes et scientifiques non chrétiens sont les bienvenus mais nous ne voulons pas de mélange à grande échelle », ajoute-t-il. […]

Source

C’est dans le cadre d’une conférence en l’honneur de l’ex-chancelier conservateur allemand Helmut Kohl que le dirigeant populiste a lancé sa déclaration choc :

« Une migration de masse se produit aujourd’hui dans le monde, et elle pourrait changer la face de la civilisation européenne. Si cela se produit, cela sera irréversible ».

Et de poursuivre :

« S’il y a une Europe multiculturelle, on ne reviendra pas en arrière, ni vers une Europe chrétienne, ni vers le monde des cultures nationales. […] Si nous faisons une erreur aujourd’hui, ce sera pour toujours ».

Le gouvernement hongrois a adressé récemment à la population un questionnaire sur l’immigration très controversé, dont plusieurs des questions « véhiculent des préjugés sur les étrangers », selon le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans.

La Commission européenne souhaite que les Etats de l’UE prennent en charge de façon plus solidaire les réfugiés et demandeurs d’asile. Le principe de quotas qu’elle a avancé a suscité l’opposition de plusieurs pays, le populiste Viktor Orban la qualifiant d’ « absurde ».

20 minutes

Hidalgo soutient le Qatar contre Philippot (Vidéo) (réaction de Marine Le Pen)


Hidalgo soutient la plainte du Qatar contre… par 6MediaSelection

L’honneur d’un homme est de savoir plaider la cause d’un adversaire quand celui est attaqué de façon injuste. La droiture ancestrale des français exige un comportement courageux et instansigeant quand un compatriote est attaqué par une force étrangère.

Or le PS n’a aucun honneur ni aucun courage. Incapable de faire la différence entre un ennemi et un adversaire, la gauche n’hésiterait pas à livrer à un pays étrangers la vie de quelques compatriote sous prétexte qu’ils ne partagent pas les idées du socialisme souriant.

Dans cette interview Anne Hidalgo en donne une nouvelle fois la preuve en préférant défendre le Qatar; pays esclavagiste et mécène du terrorisme islamique; contre un élu de la république.

Cela nous en dit long sur l’incommensurable muflerie totalitaire de la gauche. Souvenons-nous: C’était leurs ancêtres qui gouvernaient avec Pétain au nom du bien et de la paix….


 

Anne Hidalgo a aussi remercié l’émirat « de soutenir des choses qui m’importaient beaucoup, je pense au foot féminin », à « la lutte contre l’homophobie, le racisme dans les stades »…

« Les Complices de l’islamisme » : Joachim Véliocas décrypte le dossier de Marianne. Sarkozy, Valls, Juppé, Estrosi tous complices..

Dans son numéro de mai 2015, Marianne réalisait enfin un dossier sur la bienveillance voire l’engagement pro actif des politiques envers les islamistes. Décryptage par l’auteur de Ces Maires qui courtisent l’islamisme, paru en 2010 dans sa première édition, que Marianne ne cite pas au contraire de Valeurs Actuelles qui évoqua la seule étude sur le sujet.

Evry : « En bac pro Accueil, j’ai quasiment 100 % de filles noires »

La proviseure invoque aussi la bataille pour le « bien vivre ensemble » qu’elle mène au lycée avec son adjoint Eric Dogo, d’origine béninoise.

Dans un « Plaidoyer contre l’apartheid scolaire » sur le site enseignant Café Pédagogique.net, il expliquait : « En bac pro Accueil, j’ai quasiment 100 % de filles noires […]. Or cette non mixité est extrêmement grave. Cela induit un comportement et nourrit des stéréotypes chez ces élèves que l’on regroupe, convaincus qu’ils ne sont pas dans la norme».

Source

Nicolas Doze: “Le problème de la Grèce ce n’est pas l’Europe et la Troïka, c’est l’euro”

Nicolas Doze a décrypté les principaux facteurs qui ont engendré la crise économique en Grèce. – Intégrale Placements, du jeudi 4 juin 2015, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.


Nicolas Doze: "Le problème de la Grèce ce n'est… par BFMBUSINESS

2011: Quand Nicolas Doze voulait être l’avocat des euromondialistes et lutter contre les tenants d’une sortie de l’euro… avec des arguments totalement bidons.

L’immigration, l’autre fardeau de la Grèce

La majorité des sans-papiers sont renvoyés à Athènes

Chaque jour, plus de 300 immigrés débarquent illégalement en Grèce par la Turquie. Ce qui représenterait entre 80% et 90% de l’immigration clandestine de l’Union européenne. Longtemps, la Grèce a pourtant été un pays d’émigration. «Dans les années 1980, il n’y avait pas d’hommes de couleur en Grèce», se souvient Diamando, enseignante et militante du collectif Stop Evros Wall («Arrêtons le mur de l’Evros»).

En 1991, on recense 197.000 étrangers en Grèce, en majorité des Albanais. Dix ans plus tard, en 2001, le nombre d’immigrés franchit la barre du million. Aujourd’hui, pour un pays de 11 millions d’habitants, il y aurait 2 millions d’étrangers en Grèce, dont la moitié des clandestins.

En l’espace de cinq ans, les chemins de l’immigration en Europe se sont déportés de la Méditerranée, via l’Italie et l’Espagne, vers la Grèce et le fleuve Evros. Entre 2009 et 2010, selon Frontex, l’Agence européenne aux frontières, les routes de la Méditerranée centrale (Italie et est de l’Espagne) et de la Méditerranée occidentale (sud de l’Espagne), ont connu respectivement une baisse de trafic de 60% et 31%. Pendant ce temps, le chemin gréco-turc a enregistré une hausse de 345%. Ainsi, en 2010, près de 50.000 immigrés ont franchi cette frontière.

Face à cet énorme problème de flux humains, la Grèce paraît bien désunie. Aux portes de l’Union européenne, la Turquie, le rival de toujours, semble s’amuser en silence, et encaisse les bénéfices.

En quelques années, Istanbul est devenu la plaque tournante d’un trafic d’êtres humains en Europe. Des cars de migrants, originaires d’Afghanistan, du Bengladesh ou du Pakistan, croisent dans la capitale turque des avions low-cost en provenance du Maghreb ou d’Afrique noire. Du pays d’origine jusqu’à Athènes, les passeurs, souvent turcs, demandent jusqu’à 10.000 euros, selon les cas, pour un voyage périlleux, parfois mortel.

En 2011, 48 corps ont été retrouvés dans le fleuve Evros. Parmi les migrants, des histoires d’impayés, de kidnapping et de morts de proches, circulent. La police et le gouvernement turcs laissent passer des étrangers, qui consomment, entretiennent une économie souterraine, et de toute façon, ne restent pas en Turquie. Car le problème reste avant tout diplomatique. Ankara a récemment ouvert un mini-espace de circulation, sans visa, avec des pays comme la Syrie, le Yemen, l’Iran, le Maroc ou la Tunisie.

En Europe, la Grèce n’en est pas moins isolée. Les conventions de Dublin, qui fixent les règles de l’immigration dans l’Union européenne, obligent le premier pays où le migrant débarque à traiter son cas. Autrement dit, un immigré illégal, qui passe par Athènes, mais se fait arrêter à Paris, sera renvoyé en Grèce. Dublin II, adopté en 2003, modifie légèrement cette clause en indiquant qu’il s’agit d’«identifier dans les plus brefs délais possibles l’Etat membre responsable».

Face aux difficultés économiques de la Grèce, certains pays comme la Norvège ou la Finlande Continuer la lecture de L’immigration, l’autre fardeau de la Grèce

Tourcoing: une quatrième nuit d’émeutes et des dizaines de gardes à vue

Depuis plusieurs jours différentes émeutes ont eu lieu en France. De nombreuses fusillades ont également été répertoriées. Mais pour l’instant sur les média nationaux; c’est silence radio


Au moins quatre déferrements sont attendus ce vendredi pour des faits de violence sur policiers. Le quartier de La Bourgogne est sous tension depuis la mort, lundi, d’un passager d’un véhicule qui a tenté d’esquiver un contrôle.

La tension va-t-elle redescendre pour de bon dans le quartier de La Bourgogne à Tourcoing? Après la mort lundi du passager, âgé de 19 ans, d’un véhicule qui a tenté d’échapper à un contrôle de police, la ville vit au rythme d’émeutes qui ont conduit à plusieurs dizaines arrestations.

14 de ces gardes à vue ont été levées et 9 autres prolongées d’après le procureur adjoint de Lille, Bruno Dieudonné. Et au moins quatre déferrements pourraient intervenir ce vendredi, donnant lieu à deux ou trois comparutions immédiates dans l’après-midi. Dans la nuit de jeudi à vendredi, 12 nouvelles arrestations ont eu lieu à Tourcoing, et deux autres à Roubaix.

La fermeté du maire Darmanin

 Un important dispositif de sécurité avait été déployé dans le quartier: près de 150 policiers et gendarmes sur le terrain appuyés par un hélicoptère. Pour le maire Gérald Darmanin (du parti Les Républicains, ex-UMP), « l’ordre républicain doit régner » dans la ville. « Je n’ai pas été élu maire pour laisser faire et pour acheter une paix sociale. »

Les personnes arrêtées (à Tourcoing et à Roubaix plus au sud) sont accusées de faits de violences sur policiers, soit par jets de projectiles dont des cocktails molotov d’après La Voix du Nord, soit avec des véhicules utilisés pour foncer sur les forces de l’ordre, et pour participation à attroupement. Cinq des 14 derniers individus interpellés sont mineurs, et certains sont venus de Belgique, a souligné Bruno Dieudonné.

La préfecture du Nord fait état, pour cette dernière nuit de violences, d’un bilan de 14 voitures incendiées et trois feux de poubelle. Les pompiers de leur côté sont intervenus dans la nuit pour un total de 26 voitures brûlées et six feux de détritus à Tourcoing mais aussi dans les communes voisines de Wattrelos et Roubaix.

Ce qui a embrasé le quartier

Continuer la lecture de Tourcoing: une quatrième nuit d’émeutes et des dizaines de gardes à vue

Les syndicats font bloc contre le Front national : « Après le 11 janvier, vivre ensemble, travailler ensemble »

Lu sur Fdesouche

Sept organisations syndicales ont lancé aujourd’hui un appel commun à lutter contre le racisme, l’antisémitisme, le fondamentalisme, une initiative inédite inspirée par « l’esprit du 11 janvier » qui fait du Front national sa principale cible.

Le document, intitulé « Après le 11 janvier, vivre ensemble, travailler ensemble », porte la signature de la CGT, de la CFDT, de la CTFC, de la CFE-CGC, de l’Unsa, de la FSU et Solidaires. Force ouvrière ne s’y est pas associé.

L’appel, qui formule des pistes ou rappelle des points de l’agenda social, comme la renégociation programmée de l’accord national interprofessionnel de 2006 en faveur de la diversité, n’avance proprement pas de solutions nouvelles mais réaffirme la détermination des syndicats à oeuvrer à une société apaisée.

Même s’ils se défendent de focaliser leur action contre le FN, qui capte Continuer la lecture de Les syndicats font bloc contre le Front national : « Après le 11 janvier, vivre ensemble, travailler ensemble »

Laurent Fabius assure que le Qatar ne finance pas le terrorisme : le ministre a menti

LE PLUS. Invité au micro de RTL le 21 janvier dernier, Laurent Fabius a assuré que le Qatar ne finançait pas le terrorisme : « Nous avions fait faire par nos services des enquêtes précises qui ont montré que ce n’est pas exact. » Pour Thomas Guénolé, politologue, c’est un mensonge éhonté et totalement incompréhensible.

21 janvier, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a déclaré sur RTL qu’il « n’était pas exact » que le Qatar finance le terrorisme islamiste. Plus précisément :

« Nous avons fait faire par nos services des enquêtes précises qui ont montré que cela n’était pas exact. »

Et d’ajouter :

« S’il était avéré que les choses changent, nous changerions nos modes de relations. Mais il n’est pas question, n’y d’accuser injustement, ni si peu que ce soit d’être complaisant avec le terrorisme qui est notre adversaire. »


Il faut être clair : Laurent Fabius a menti.

Fabius ne peut pas ignorer…

Laurent Fabius ne peut pas ignorer que, le 8 octobre 2012 sur « C dans l’air », Louis Caprioli, ancien sous-directeur de la lutte contre le terrorisme à la DST, a déclaré publiquement ceci :

« Des Français vont en Tunisie s’entraîner dans des camps djihadistes tunisiens financés par le Qatar, ou en Libye, notamment dans la région de Derna, où des gens s’entraînent avant d’aller faire le djihad en Syrie. »

Laurent Fabius ne peut pas ignorer que, le 8 Continuer la lecture de Laurent Fabius assure que le Qatar ne finance pas le terrorisme : le ministre a menti

Dijon : une filière de mariages blancs avec des jeunes femmes « fragiles, en rupture familiale ou précaires, démantelée

Un couple de trentenaires a été mis en examen et l’homme, écroué, mercredi soir, dans le cadre du démantèlement d’une filière de mariages blancs à Dijon ayant permis à 14 Algériens d’obtenir des titres de séjour, a-t-on appris jeudi de source policière.

Le couple, considéré comme l’organisateur de la filière, avait été interpellé mardi ainsi que deux femmes et un homme, soupçonnés d’avoir joué les intermédiaires. Ceux-ci ont été laissés libres à l’issue de leur garde à vue, ce qui n’excluait pas des poursuites ultérieures.

Des jeunes femmes « fragiles, en rupture familiale, précaires » étaient repérées dans la région dijonnaise pour devenir les futures mariées potentielles. En contrepartie, elles touchaient « quelques centaines d’euros », selon la source policière. Les futurs mariés, des Algériens en quête d’un titre de séjour et vivant en région parisienne, payaient de leur côté « un prix moyen de 10 000 euros » pour l’organisation de l’union. Une fois le mariage célébré, le marié repartait en Ile-de-France….

Source

Th. de Montbrial : « Nos dirigeants n’ont pas voulu prendre à bras-le-corps les problèmes ethniques »

 

Petit à petit la France s’est désarmée, la France s’est bercée d’illusions parce que la France était en paix et générations après générations nos dirigeants se sont accommodés de cette paix, n’ont pas voulu,pour des raisons électoralistes à court terme, aller prendre à bras le corps les problèmes ethniques, il faut dire le mot, qui se mettaient à gangrener notre société et le résultat est là aujourd’hui avec un islam radical qui pousse de plus en plus non seulement dans les villes mais aussi dans les campagnes.

L’armée intègre maintenant ouvertement dans ses scénarios des interventions sur le territoire national.

Il faut exiger de la religion musulmane, des intellectuels qui gouvernent cette religion […] qu’ils disent haut et fort, que les interprétations moyenâgeuses du VIIIe siècle ça suffit et que la vie commune, le bien commun, le vivre-ensemble en France ne sera possible que lorsque cette religion aura ouvertement scindé ce qu’elle considère du spirituel […] et de l’ordre de la vie publique.

On a des hommes politiques […] qui n’osent pas au bout d’une logique de sursaut parce qu’ils me disent : « Tu comprends, je ne peux pas dire les choses aussi franchement parce que j’ai 25 ou 30% dans ma circonscription ». Mais il y a un moment ou il faut sortir des faux-semblants parce que les gans voient ce qui se passe.

Olivier Delamarche et Pierre Sabatier : La Grèce arrivera-t-elle a rembourser ses dettes

Olivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion, et Pierre Sabatier, président de Prime View se sont penchés sur la dégradation de l’économie grecque et sur les négociations de ses dettes avec le FMI

La Grèce est bien le principal risque sur les marchés administrés d’aujourd’hui.

La Grèce peut-elle rester dans la zone euro après avoir fait un bras d’honneur a ses créanciers.

20 à 25% du PIB sont sortis des banques. Un Bank-run massif.

Quel est le bilan du QE de la BCE :
Le QE n’est pour rien dans le petit regain d’inflation c’est juste un effet de base sur les matières premières.
L’absence de croissance dans l’ensemble des pays n’est pas inflationniste.