Bagnolet (93) : l’élu Karamoko Sissoko (PS) accusé d’avoir accepté de l’argent contre des logements sociaux

Un versement de 2000 euros contre un logement social. C’est le deal qu’aurait accepté, à deux reprises, un élu de la majorité municipale de Bagnolet (Seine-Saint-Denis), Karamoko Sissoko, pour aider deux femmes qui l’avaient sollicité en ce sens ces derniers mois.

L’élu de 39 ans, qui était troisième adjoint (PS) en charge des sports au territoire Est Ensemble jusqu’en juillet 2020, a été interpellé jeudi tandis qu’une perquisition était menée dans son bureau à l’hôtel de ville.

Après 24 heures de garde à vue, il a été présenté ce vendredi après-midi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour des faits de « corruption » et de « trafic d’influence. » Il a demandé un délai afin de préparer sa défense, et donc le renvoi de l’audience. « J’espère pouvoir m’expliquer et apporter des éléments sur les faits », a-t-il sobrement indiqué au président du tribunal.

Le conseiller municipal a été placé sous contrôle judiciaire. Le fond de l’affaire sera examiné le 18 mai prochain. Les deux femmes qui l’avaient sollicité, âgées de 27 et de 32 ans, comparaîtront également devant le tribunal correctionnel pour s’être rendues complices de ce trafic d’influence.

[…]

Le Parisien