Bagnolet : le maire PCF tolère une madrassa illégale, avec directrice niqabée et fillettes voilées

Article de Riposte laïque

Depuis la rentrée, une bien étrange école s’est installée rue Pierre et Marie Curie, sous la dalle Maurice Thorez à Bagnolet, une « scolarité alternative » illégale, réservée à des élèves exclusivement musulmans âgés de 3 à 8 ans, déscolarisés, et venant de diverses communes des environs.

Directrice-ouvre-les-portes-à-8h30Cet espace communal couvert de tags, devenu madrassa, contrevenant aux normes exigées pour les lieux d’accueil d’enfants, et dont l’enseignement islamique reste secret, est généreusement et illégalement prêté par le maire communiste Marc Everbecq (pour qui il ne s’agit que d’une simple garderie et qui refuse d’entendre évoquer le sujet de la laïcité), alors même qu’il s’était pourtant engagé le 28 novembre dernier auprès des habitants indignés à faire cesser cette activité prosélyte.

Pour en avoir le cœur net, je suis allée ce jeudi voir comment cela se passait et ai discrètement filmé les lieux où l’on aperçoit la classe juste derrière l’entrée. Durant de longues minutes cela n’a été qu’un ballet incessant de voiles noirs, de barbes, de poussettes. Par ailleurs, à quelques dizaines de mètres de là, une autre école – officielle celle-là – accueille également de très nombreuses voilées du même acabit.

A 8h30 tous les matins la directrice en niqab noir ouvre le rideau de fer et les parents arrivent, tous barbus et niqabées, et déposent leurs enfants rapidement. Les poussettes sont très nombreuses, les petites filles voilées aussi, de même que les voitures cossues et spacieuses pour y loger la nombreuse famille. Une fois les enfants entrés un rideau de fer est baissé, isolant les enfants de l’extérieur et empêchant toute visibilité de ce qui se passe à l’intérieur des murs.

suite du texte et d’autres vidéos sur le site de riposte laïque