Économie, Écologie...,  Politique

Berlusconi envisage un abandon de l’euro par l’Italie

On n’ a toujours pas compris pourquoi l’Italie avait été attaqué par les marchés financiers. Sur bien des points, sa situation était meilleure que celle de la France. On peut pensait que les grands décideurs ont voulu dégager Berlusconi. Aujourd’hui il annonce que s’il revient, il se fera un plaisir d’organiser la sortie de l’euro.Cette proposition n’est pas nouvelle, il l’avait déjà faite en juin dernier voir notre article : http://www.prechi-precha.fr/silvio-berlusconi-propose-de-sortir-de-leuro-et-lance-un-ultimatum-a-monti/

On comprend alors pourquoi le petit monde de la finance et tous les europeïstes comme François Hollande font front commun contre le retour d’il Cavaliere.

– – – – – – – – – – – – – – – –

Candidat à la présidence du Conseil, Silvio Berlusconi a évoqué une sortie de son pays de la zone euro dans le cas où la Banque Centrale Européenne ne pourrait pas faire baisser les taux d’intérêt.

« Si l’Allemagne n’accepte pas que la Banque Centrale Européenne soit une vraie banque centrale, si les taux d’intérêt ne baissent pas, nous serons forcés d’abandonner l’euro et de revenir à notre propre devise afin d’être compétitifs »: Silvio Berlusconi était l’invité d’une émission de télévision italienne mardi soir et il n’a pas manqué de marquer sa différence avec la politique de Mario Monti.

L’ancien dirigeant italien est candidat à un sixième mandat à la présidence du Conseil, à l’occasion des élections législatives prévues en février.Pour l’heure, on ne sait pas si Mario Monti se présentera à ces élections, bien qu’il y soit pressé par les milieux d’affaires et l’Eglise catholique. Il est prévu qu’il démissionnera à la fin de la semaine une fois que le budget aura été adopté et devrait annoncer sa décision dans la foulée.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE