BFMTV et RMC préparent un vaste plan social

La crise sanitaire du coronavirus n’a pas épargné les médias. Comme le relaye en effet le Huffingtonpost, le groupe NextRadioTV, qui détient BFMTV et RMC, doit faire face à une baisse sensible de ses recettes publicitaires. Pour panser les plaies, le groupe prévoit ainsi de diviser par deux le recours aux intermittents, aux pigistes et aux consultants et « mutualiser les fonctions supports ». Un plan de transformation et de reconquête post-Covid a été présenté en ce sens aux représentants syndicaux mardi 19 mai. Dans un communiqué, NextRadio précise que le plan social, qui sera détaillé « dans les prochaines semaines », « débuterait par une phase de volontariat; les licenciements contraints n’interviendraient que si le nombre de volontaires était insuffisant ».

Limiter l’impact sur les postes en CDI

Si le nombre de départs visés n’a pas été mentionné, l’objectif sera « de limiter autant que possible l’impact sur les postes en CDI et de poursuivre l’excellence éditoriale, tout en développant les compétences technologiques et les forces commerciales, essentielles à NextRadioTV ». Et d’ajouter : « Cette crise économique majeure dans laquelle le pays est entré aura des impacts considérables sur les entreprises, l’emploi et la consommation et donc durablement sur les recettes publicitaires, principale source de revenus du NextRadioTV. » Dans le même temps, le groupe annonce « l’arrêt progressif des compétitions sportives notamment d’athlétisme, d’équitation et de tennis ». Quant aux droits du foot, l’entité dirigée par Patrick Drahi, qui détient les droits de la Ligue des champions et de la Ligue Europa jusqu’en juin 2021, veut attendre de voir si les abonnés suivront à la reprise des compétitions.