Quand BFMTV reprochait à la presse de balancer en pâture le nom de Drahi

Quand on connait l’acharnement que BFM TV a mis à dénoncer sans preuve François Fillon, on se dit que le deux poids deux mesures de cette chaine doit se nourrir des intérêts de son actionnaire principal Patrick Drahi, soutien de Macron.
Olivier Truchot ne semble pas indigner per les fuites dans la presse des procès verbaux d’auditions…. quand il s’agit de taper sur les adversaires du mondialiste Macron le secret de l’instruction n’existe plus… et la vertu des pseudo-journalistes disparait!