Bordeaux : 44% de la délinquance juvénile imputable à une centaine de migrants mineurs non accompagnés, le maire EELV réclame une compagnie de CRS

Le nouveau maire (EELV) de Bordeaux Pierre Hurmic a souhaité jeudi 10 septembre l’installation à Bordeaux d’une compagnie de CRS permanente alors que la ville est aux prises avec une vague d’insécurité depuis plusieurs mois. (…)

Bordeaux fait face depuis environ un an à une multiplication d’agressions, notamment à l’arme blanche, et d’incivilités, qui ont augmenté depuis le déconfinement. Certaines sont imputées à quelques dizaines de jeunes délinquants migrants qualifiés de « mineurs non accompagnés » mais parfois majeurs, un phénomène qui s’est accru dernièrement. Ils seraient « entre 60 et 100 », selon l’équipe municipale.

Au premier semestre, 44 % des actes de délinquance juvénile ont été commis par ces jeunes, livrés à eux-mêmes dans la rue, selon la préfecture.

toulon.maville.com