Brice Teinturier contre la gauche ethniciste et racialiste de Libé et Sos Racisme. (vidéo)

À l’annonce du gouvernement Ayrault, SOS Racisme s’est ému de l’absence de représentant de la diversité au sein de l’équipe gouvernementale:

«Au-delà de la faible présence des femmes, il est à remarquer qu’il y a un nombre infinitésimal de membres de cabinets ministériels issus des immigrations maghrébine et africaine, ainsi que des Dom-Tom.»

Il n’en fallut pas davantage pour que le journal Libération, bréviaire quotidien de la gôche bobo, enquête sur cette question ethniciste et racialiste:

… Les données récoltées par Libération donnent la couleur de cette caste particulière appelée pour définir et mener la politique du gouvernement, gérer les dossiers, préparer les projets de loi… Des hommes blancs issus des rangs de la haute fonction publique et bien souvent formés sur les bancs de l’ENA, école sociologiquement très monolithique.

(…) Jamais un gouvernement français n’avait accordé autant de place aux Français issus soit de l’immigration, soit des départements d’outre-mer.

Pourtant, cette diversité est quasi-absente des cabinets ministériels.

Cette vision ethniciste de la société est en rupture avec les principes républicains. Elle est la conséquence du multiculturalisme et de la diversitude, comme le souligne le chroniqueur de France Culture Brice Teinturier.

Depuis quand un ouvrier, mâle et blanc, tombé au chômage en Lorraine est-il socialement moins estimable qu’une jeune femme d’origine maghrébine, issue du meilleur milieu et habitant le centre de Paris ?

La substitution de l’identité de genre ou d’ethnie à l’appartenance de classe témoigne d’une évolution idéologique d’une partie de la gauche. Celle pour laquelle le multiculturalisme remplace le bon vieux socialisme, la diversité, la justice sociale.
Mais elle répond aussi, comme en écho, au discours d’une droite qui, l’échéance électorale approchant, a paru tentée par les appels du pied identitaires aux « Français de souche », présentés comme menacés par l’immigration d’origine extra-européenne.