Bruno Bonell (LREM) met en garde : « Si on faisait des référendums les gens voteraient pour la peine de mort et seraient beaucoup plus durs sur l’immigration ».