Bruno Le Roux a demandé aux députés PS de « ne pas faire de commentaires sur l’UMP »

Ne pas ajouter de la crise à la crise. C’est en substance le message qu’a voulu faire passer Bruno Le Roux, patron des députés PS, ce mardi 27 mai en réunion de groupe alors qu’en parallèle, Jean-François Copé annonçait sa démission de l’UMP suite aux derniers rebondissements de l’affaire Bygmalion.

Après la victoire du FN aux Européennes, et la débâcle du PS, Bruno Le Roux, proche de François Hollande, a ainsi demandé aux députés socialistes de ne « pas faire de commentaires sur l’UMP », ont confirmé des sources parlementaires au Lab.

Lors des questions d’actualité de ce mardi, traditionnellement houleuses, le député de Seine-Saint-Denis a également demandé à ses ouailles de ne pas chahuter la séance ni de faire d’invective en direction de l’UMP.

« Il faut mettre cette journée sous le signe de la gravité », a-t-il dit lors de la réunion du groupe PS à laquelle doit assister, en partie, le Premier ministre Manuel Valls.

Le Lab